AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageA l'orée des interdits - Dim 14 Jan - 22:50
Il faisait beau en cette soirée du mois de mai. La journée avait été longue : après les cours, la plupart des élèves avaient révisés pour les examens qui approchaient ; les plus rigoureux d’entre eux avaient travaillé des heures durant dans la bibliothèque, la plupart avaient profité du retour des beaux jours et de la chaleur pour réviser dans le parc de l’école. Reva faisait partie des premiers : elle avait préféré se reclure dans le château après les cours pour pouvoir étudier sérieusement et ensuite profiter de sa soirée. Après avoir travaillé jusqu’au dîner, la sorcière était enfin allée prendre l’air.

Le soleil était maintenant presque couché, et le ciel, teinté de rouges et d’oranges, était embrasé par l’astre du jour, comme si ce dernier cherchait à s’accrocher à la voûte céleste par quelques ultimes rayons de feu. Hélas pour lui, il sombrerait bientôt, mais il n’en reviendrait que plus éclatant le lendemain. Reva profitait de ces derniers instants de jour – et surtout de possibilité d’être en dehors de la salle commune – pour errer dans le parc, relativement délaissé à cette heure. Marchant sans but, elle se rendit compte que ses pas l’avaient portée vers la Forêt Interdite. Les premiers arbres n’étaient plus qu’à un furlong tout au plus. L’orée verte des bois offrait un tableau sympathique sous les derniers éclats du soleil couchant, et les lieux ne paraissaient pas si dangereux vu ainsi. L’Assamaise savait pourtant que l’intérieur de la forêt était moins accueillant, bien qu’elle ne se soit jamais aventurée plus loin que ne l’avaient portée les cours de soins aux créatures magiques, ces occasions lui avaient assez montré comment la flore changeait et s’épaississait en s’éloignant du parc.
Tout en poursuivant vers les frondaisons, Reva songea, comme elle l’avait déjà fait à maintes reprises au cours de ces six années à Poudlard, à l’étrange gestion de cette forêt dite interdite. Pourquoi ne pas la ceindre d’une barrière, si les créatures l’habitant étaient si dangereuses et s’il fallait tant éviter que les élèves s’y rendent ? Le nom même du lieu était un défi pour les fortes têtes aventureuses. Escomptait-on, au final, que les élèves s’y rendent et bravent leurs peurs dans cet environnement hostile ? La position de l’école était terriblement ambiguë aux yeux de l’Assamaise, bien qu’elle se soit toujours conformée à la règle.

Le trille insouciant d’une grive tira l’élève de ses pensées. Elle était maintenant à quelques pieds des arbres. Les oiseaux mêmes semblaient par leurs chants enjoués vouloir lever l’aura de crainte qui pesait sur la forêt. Reva resta quelques minutes à observer les arbres, à tenter de percer les mystères des frondaisons obscures et des ombres des sous-bois. Le soleil disparut à l’Ouest. La sagesse – et surtout le règlement – dictait de rentrer, mais la Gryffondor prit le parti de profiter encore quelques minutes de ce calme étrange de l’orée des bois si redoutés. Tout en restant sur le qui-vive, elle laissa son imagination peupler les taillis et la canopée. Y avait-il des gobelins buveurs de sang derrière ces fougères ? A moins qu’elles ne s’écartent pour révéler un sanglier ? Et les branches abritaient-elles des Botrucs ? Ces réflexions arrachèrent un mince sourire en coin à l’Assamaise : ce n’était sûrement pas ce soir qu’elle ferait la part entre réalité et imagination en s’aventurant dans la forêt, alors à quoi bon y réfléchir ? Et pour autant, ce ne serait pas la dernière fois qu’elle songerait à ce qui pouvait bien se tapir dans les profondeurs des bois.
Irait-elle un jour ? La question se posa insidieusement à elle alors qu'elle se détournait de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Dim 14 Jan - 23:29
AAH, la Forêt Interdite ! Lieu étrange s'il en est. Une forêt immense se profile devant moi, alors même qu'il me reste encore une bonne centaine de mètres à faire avant d'y arriver. Autant prendre mon temps, j'ai assez révisé pour les exams aujourd'hui.

Tient ? Une élève. Je vais m'approcher pour voir qui c'est, je pourrais peut-être me taper la discute. Oh, mais je la connais non ? Je la vois dans le cours du Professeur Brûlopot. Le Soins aux Créatures Magiques est un cours fascinant (aussi bien pour les créatures magiques que pour les élèves, je trouve). Bon, j'vais aller lui parler.

Elle observe la Forêt d'un air intéressé. C'est normal en même temps, cette forêt est étrange, mystérieuse mais également vraiment très attirante... Oh, elle va s'en aller, c'est le moment !

- Étrange, non ? Bien que cette forêt soit interdite, on ressent toujours une intense envie d'y pénétrer... Chose dangereuse s'il en est, car certaines créatures qui vivent là dedans sont tellement dangereuses que certains sorciers pourraient perdre la vie avant même de ce rendre compte de ce qui leur arrive.

Oh, l'imbécile... J'veux faire la discute et je commence par ça, je suis vraiment un abruti par moment...

- Désolé, je ne me suis pas présenté : Roméo McLeod. On est ensemble dans le cours de Soins aux Créatures Magiques mais je ne pense pas qu'on ait déjà discuté. Le fossé qui sépare nos Maisons, peut-être ?

Une Gryffondor qui reste alors que le couvre-feu vient de passer ? Un acte de bravoure, peut-être ? Ou bien de folie pour rester si près de la Forêt Interdite alors que la nuit tombe.

- Dit-moi, vu que je t'ai souvent vue mais que je n'ai pas eu l'occasion de te parler, je ne connais même pas ton nom. Du coup, je me pose la question : à qui ai-je le plaisir de parler ?

Reste à savoir si mon aura marchera ou pas (le problème, c'est que vu que je la contrôle pas, c'est dur de savoir sur qui ça marche ou non...). Bah, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Lun 15 Jan - 19:06
- Étrange, non ? Bien que cette forêt soit interdite, on ressent toujours une intense envie d'y pénétrer...

Reva tourna la tête. Un élève se dirigeait vers elle. Cet élève, elle le connaissait de vue, c’était un Serpentard de la même année qu’elle. Le jeune homme respirait l’assurance, et alors qu’il parcourait les derniers les séparant, il poursuivait son laïus sur la Forêt Interdite et ses dangers. L’Assamaise n’écouta le poncif que d’une oreille, tâchant de remettre son vis-à-vis. La sorcière n’arrivait pas à retrouver de qui il s’agissait, et pourtant elle était sûre d’avoir déjà entendu parler de ce jeune homme. Son nom était à l’orée de sa conscience, mais elle n’arrivait pas à le saisir. C’était comme si inconsciemment elle n’avait que faire de la réponse, préférant se concentrer sur le personnage, sa stature et ce sourire…

- Désolé, je ne me suis pas présenté : Roméo McLeod, poursuivit-il en s’arrêtant devant elle.

C’était donc ça ! Roméo McLeod… Ainsi qu’il le souligna dans la foulée, ils ne s’étaient jamais parlé, mais Reva avait déjà entendu des choses à son sujet. De ce qu’elle en savait, c’était un dragueur invétéré qui avait du sang de Vélane. Cette ascendance expliquait cet attrait physique et cette sorte de maigre ivresse de l’esprit. Dès lors, l’Assamaise se mit sur le qui-vive : si l’aura de son interlocuteur venait la troubler, il fallait garder la tête froide et réfléchir.
La réaction de la sorcière fut sans doute perceptible, elle se raidit légèrement alors qu’elle s’imposait d’agir comme elle le déciderait et non pas comme son corps abusé le souhaiterait. La réputation de Roméo et la désagréable sensation de légère perte de maîtrise qu’il suscitait rendit Reva plus farouche qu’à l’ordinaire. Elle avait beau faire une tête de moins que le Serpentard, elle planta fermement son regard dans le sien, dans l’idée de lui montrer qu’il ne la mènerait pas par le bout du nez.

- Reva Rajan, répondit-elle avec son accent quand il lui demanda son nom.

L’Assamaise se détendit un peu. Elle était toujours sur ses gardes, mais elle commençait à relativiser les effets de l’aura vélane. Certes elle rendait le jeune homme attirant et d’autant plus charmeur, mais en restant vigilante elle jugeait pouvoir garder le contrôle.

- Je ne pensais pas aller dans la forêt, ajouta-t-elle. Quand on sait ce qui s’y trouve, on tempère ses ardeurs.

Pourquoi éprouvait-elle le besoin d’apporter un semblant de justification, au juste ? La Gryffondor secoua la tête pour chasser cette sensation parasite aussi agréable que désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Lun 15 Jan - 19:45
Oh mais elle se raidit, dit-donc ! Bah, en même temps, le fait que je soit un Hybride Vélane n'est un secret pour personne du coup, toutes les filles que je rencontre se méfient de mon Aura... Enfin, à ma décharge, je ne peux pas la contrôler alors c'est pas forcément de ma faute...

- Joli accent. Je vois que tu est tendue, tu te méfie ? Pas étonnant, ma foi.

Je ris légèrement. En même temps, voir la tête des gens quand j'arrive et que je reste est tellement drôle !

- Oh, peut-être que tempérer ses ardeurs n'est pas la meilleure solution. Il faut parfois se laisser aller à ses instincts primaires tels que la découverte de nouvelles choses. Cette Forêt dégage une telle impression d'inconnu que c'est difficile de résister... Dit-moi, pourquoi une Gryffondor de Sixième Année s'attarde-t-elle à la lisière de ce lieu étrange et sombre qui contient tant de secrets ? Aurait-tu l'intention de faire des heures supplémentaires au cours du vieux Brûlopot ? Ou alors, est-ce un questionnement de nature philosophique ?

J'ai faim... J'ai envie d'une pomme. J'en prend deux qui se trouvent dans ma poche (ayant préalablement piquer à bouffer dans les cuisines avant de partir) et j'en propose une à Reva.

- Ne t'inquiète pas, c'est juste une pomme normale, je n'ai rien mis dedans. Au cas ou ma réputation me collerait trop à la peau.

Je m'assied sur le sol, tout près de la Forêt et curieusement, ça me pète d'un coup, décide de chanter quelque chose (en oubliant au passage qu'il y a une Gryffondor derrière moi et que je risque de passer pour un con mais je verrais ça plus tard) :


Tá bean in Éirinn a phronnfadh séad domh is mo sháith le n-ól
Is tá bean in Éirinn is ba bhinne léithe mo ráfla ceoil
Ná seinm théad; atá bean in Éirinn is níorbh fhearr léi beo
Mise ag léimnigh nó leagtha I gcré is mo thárr faoi fhód

Tá bean in Éirinn a bheadh ag éad liom mur' bhfaighfinn ach póg
Ó bhean ar aonach, nach ait an scéala, is mo dháimh féin leo;
Tá bean ab fhearr liom nó cath is céad dhíobh nach bhfagham go deo
Is tá cailín spéiriúil ag fear gan Bhéarla, dubhghránna cróin.

Tá bean a déarfadh dá siulfainn léi go bhfaighinn an t-ór,
Is tá bean 'na léine is is fearr a méin ná na táinte bó
Le bean a bhuairfeadh Baile an Mhaoir is clár Thír Eoghain,
Is ní fheicim leigheas ar mo ghalar féin ach scaird a dh'ól




Nom de Dieu, j'adore cette chanson... Mais du coup, je sais pas si je dois me retourner ou pas car Reva n'a peut-être rien compris à ce que je viens de dire... Le con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Lun 15 Jan - 23:19
- Joli accent, la complimenta Roméo. Je vois que tu es tendue, tu te méfies ? Pas étonnant, ma foi. Oh, peut-être que tempérer ses ardeurs n'est pas la meilleure solution. Il faut parfois se laisser aller à ses instincts primaires tels que la découverte de nouvelles choses.

Reva fronça les sourcils et se raidit d’autant plus, bloquant sur l’enchaînement. Etait-il en train de faire une avance à peine déguisée ? Alors qu’elle s’apprêtait à répliquer vertement, le Serpentard poursuivait cependant, parlant de la Forêt avant de la questionner sur ses motivations pour s’attarder à l’orée de celle-ci. Il parlait calmement, plein d’assurance, et surtout sans s’arrêter. Tel un moulin, il semblait tourner tant qu’un souffle l’habitait. Escomptait-il vraiment une réponse ? L’Assamaise commençait à en douter, car il ne lui laissait pas le temps d’en apporter une. Enfin il s’arrêta, et elle profita de l’interruption pour parler.

- Je –

Elle n’eut pas le temps d’en dire davantage. Roméo, qui s’était mis à fouiller dans sa poche, sortit soudainement deux pommes et lui en tendit une.

- Ne t'inquiète pas, c'est juste une pomme normale, je n'ai rien mis dedans. Au cas où ma réputation me collerait trop à la peau.

Reva accepta le fruit par pure politesse, mais elle trouvait décidemment cette rencontre déconcertante. Elle en venait à penser que même sans son ascendance, le jeune homme serait finalement tout aussi particulier… et agaçant. A quoi bon poser des questions si c’était pour ne pas écouter les réponses ? Ce Roméo voulait-il que les choses aillent si vite qu’il les abandonnait si elles ne suivaient pas son train ? Ou bien était-il tout simplement incapable de se concentrer sur quelque chose plus de deux minutes ?
Comme pour corroborer ces pensées, le Don Juan britannique s’assit tout soudain devant les arbres, tournant le dos à l’Assamaise, et se mit à chanter. Ce fut le summum de la désinvolture pour la sorcière. Etait-elle à ce point inintéressante pour qu’il se détourne d’elle comme ça ? Non ! Stop ! Ce genre de réflexion, c’était celui influencé par l’aura du jeune homme. Il n’en restait pas moins que Reva restait soufflée par l’irrévérence du Serpentard. Elle songea un bref instant à se montrer tout aussi impolie et à partir sans demander son reste, mais bien malgré l’appel du chanteur à se laisser aller à ses ardeurs, elle décida qu’elle au moins montrerait un minimum de respect.

Roméo ne chantait pas trop mal, il fallait le lui accorder. Sa voix, à y réfléchir, n’avait rien de particulier, mais il avait le mérite de chanter plutôt juste, et c’était déjà bien. En revanche, l’Assamaise ne comprit pas un traître mot de son baragouin musical. De toutes évidences, ce n’était pas de l’anglais.
Restée à sa place derrière le jeune homme, elle écouta en silence, la pomme toujours intacte dans sa main droite.

- Tu es Irlandais ?, demanda-t-elle quand il eut fini. Involontairement, son ton se fit un peu rêche.

Elle n’avait aucune idée précise de la langue employée, mais de ce qu’elle en connaissait, ça ressemblait à du celtique dans les sonorités. De là, l’irlandais était la première chose lui étant venu à l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Mar 16 Jan - 14:45
Euh, je répond quoi, là ? Je sais pas d'où viennent mes parents, je suis né dans la Forêt de Brocéliande mais j'ai la nationalité Anglaise, c'est un peu compliqué...

- Tu n'est pas très loin, je suis Anglais, né dans la Forêt de Brocéliance. Et toi ? Puis-je savoir d'où viennent ces magnifiques yeux noisettes, ces beaux cheveux aussi noirs que l'ébène, ce magnifique accent qui évoque de lointain Orient ? Désolé pour tout à l'heure, j'ai été d'une impolitesse incroyable, j'espère que tu pourra me pardonner cet affront ?


Je joue un peu trop le charmeur, non ? Je suis debout juste en face d'elle (en la dominant quelque peu mais c'est pas un drame, vu que je suis dans une descente, ça marque pas trop).

Elle est très jolie, mine de rien... Curieusement, je ressens une drôle de sensation... Serait-ce une légère attirance pour Reva ? Curieux, venant de ma part mais je laisse faire, après tout, je suis curieux de ce que ça pourrait donner...

J'ai en mémoire que les Gryffondor sont censés être courageux... Je me demande si cette fille le sera assez pour explorer un peu la Forêt Interdite (bien que cela soit plus un acte insensé qu'autre chose).

Curieux... Je l'entend parler et j'ai envie de prendre mon temps avec elle... De la séduire peut-être ? Bien que je n'y soit jamais vraiment arrivé, mon aura me procurant parfois un coup de pouce assez pratique.

[Après que Reva ait finit de parler]

- Dit-moi, vu que nous avons pris la même option, j'imagine que tu aime les créatures magiques, n'est-ce pas ? Si c'est le cas, que dirait-tu de transgresser légèrement les règles et d'explorer un peu la limite de la Forêt pour voir ce qu'on pourrait y trouver ? Des Centaures ? Des Licornes peut-être ? Un voyage vers l'inconnu ne serait-t-il pas... tentant ? De nouvelles choses, que l'on pourrait connaître... Cela ne te fait pas envie ?

Roh, je reprend mes vieilles habitudes de drageurs moi, avec mes sous-entendus (la plupart du temps, aussi subtiles qu'un troll dans une boutique de prêt-à-porter)... Je vais bien voir ce que ça donne, ma foi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Mar 16 Jan - 21:31
- Tu n'es pas très loin, je suis Anglais, né dans la Forêt de Brocéliande, répondit Roméo en se relevant.

Au final, si, c’était très loin aux yeux de Reva. Pas géographiquement ou culturellement parlant, certes, mais on ne parlait certainement pas irlandais en Bretagne française. A moins que ce ne fut pas de l’irlandais qu’elle avait entendu mais du breton ? Ça n’avait guère d’importance, au fond.

- Et toi ?, ajouta-t-il en venant se placer en face d’elle. Puis-je savoir d'où viennent ces magnifiques yeux noisettes, ces beaux cheveux aussi noirs que l'ébène, ce magnifique accent qui évoque de lointain Orient ?

Que ce soit étudié ou fortuit, il était placé dans la pente qui descendait doucement sous les arbres de telle façon que son interlocutrice soit à sa hauteur. Etait-ce un stratagème pour mettre en valeur le sourire charmeur qui assistait le discours non moins intéressé ?

- Désolé pour tout à l'heure, ajoutait le jeune homme dans la foulée, j'ai été d'une impolitesse incroyable, j'espère que tu pourras me pardonner cet affront ?

Son air assuré disparut à ces mots pour laisser place à une expression contrite. Pensait-il vraiment ce qu’il disait, ou bien n’était-ce que des paroles au service de son jeu ? Reva était partagée entre lui laisser le bénéfice du doute et se montrer de la plus grande intransigeance pour éviter toute entourloupe.

- Je viens de l’Assam, au Nord-Est de l’Inde, répondit laconiquement la sorcière en laissant volontairement la question de son pardon de côté.

Un silence de quelques secondes suivit cette déclaration, le Serpentard escomptant certainement un développement que l’Assamaise n’avait pas envie de donner. Il n’y avait rien à ajouter quant à ses origines, de toutes manières. La voyant plantée là muette, le jeune homme reprit la parole.

- Dis-moi, vu que nous avons pris la même option, j'imagine que tu aimes les créatures magiques, n'est-ce pas ?, commença-t-il avec entrain. Si c'est le cas, que dirais-tu de transgresser légèrement les règles et d'explorer un peu la limite de la Forêt pour voir ce qu'on pourrait y trouver ? Des Centaures ? Des Licornes peut-être ? Un voyage vers l'inconnu ne serait-t-il pas... tentant ? De nouvelles choses, que l'on pourrait connaître... Cela ne te fait pas envie ?

Reva accueillit l’invitation d’un haussement de sourcil perplexe. Risquer sa peau avec un inconnu, non, ça ne lui faisait pas plus envie que ça. De plus, qu’y avait-il à « connaître » dans la Forêt Interdite qu’ils n’apprenaient pas déjà dans le cours susmentionné ou les livres ? A l’entendre, on aurait pu croire que Roméo s’attendait à faire une soudaine découverte merveilleuse.

- Les créatures bonnes ne se montreront pas à des promeneurs, répondit calmement mais avec aplomb la Gryffondor, les seules que nous rencontrerions seraient vraisemblablement celles dangereuses, capables de tuer un sorcier sans qu’il s’en rende compte, comme tu le soulignais. Je doute que ce soit une bonne idée.

Pour quelqu’un né dans une forêt, le Serpentard paraissait assez peu au fait du comportement des créatures et animaux. A moins que son ascendance ne l’ai fait baigner dans une symbiose avec la nature telle qu’on la trouvait dans les dessins animés de Walt Disney, peut-être. Mais aux yeux de Reva, il n’y avait rien à découvrir dans ces bois. L’expérience, elle s’en était fait à maintes reprises la réflexion en six ans, pouvait être intéressante : une mise en pratique de certains cours, tester ses limites… mais à quel prix ? Non, cette idée n’était pas raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Mar 16 Jan - 22:07
J'aime cette détermination ! Mais je vais quand même tenter de la convaincre (hey, j'suis obstiné quand même !).

- Certes, les créatures qui règnent dans cette forêt sont dangereuses mais elles ne viennent pas traîner par ici. Les Centaures se fichent de notre présence, tant que nous n'entrons pas dans leur territoire, les Acromentules se trouvent au coeur de la Fôret, les Sombrals sont pacifiques, de même que les Hippogriffes si on les respectent. Les Loups-Garous et les Trolls ne se trouvent que beaucoup plus profondément dans la Forêt. Au pire, on pourrait rencontrer des gobelins buveurs de sang mais ils ne sont pas si dangereux que ça. Quand aux Licornes, effectivement, elles ne s'approchent généralement que des Sorcières (comme toi) et sont très timide mais peut-être que le sang qui coule dans mes veines me permettra d'en approcher une, si jamais on en voit. Nous avons la théorie grâce aux cours, mais la pratique n'est-elle pas un moyen d'apprendre ?

Nom de Dieu, je vais passer pour un lourdaud si je continue... Bah, je m'en fiche, comme disait Jacques Prévert (un poète moldu Français) : "je suis comme je suis, je suis fait comme ça".

- Donc effectivement, des créatures dangereuses hantent cette Forêt... Mais pense-tu qu'à la lisière, on risque quelque chose ? Nous sommes en Sixième Année, non ? Nous savons nous défendre un minimum.

Tout à coup, je sens une boule de poil me caresser la jambe. Tient, c'est mon chat ! Comment il a fait pour me rejoindre alors qu'aux dernière nouvelles, il piquait un roupillon sur mon plumard ? Il est loin d'être bête n'empêche...

- Oh, Léo, qu'est-ce que tu fait là, p'tit malin ? Tu sort de ton sommeil juste pour venir me chercher ? C'est pas fréquent ça !

Heureusement qu'il y a encore de la lumière sinon, je l'aurais pas vu. En même, temps il est tellement noir que dans la nuit, personne de totalement humain peut le voir (Une fois, Madame Bibine l'a vu mais avec ses yeux, j'me demande si elle à pas quelque chose de non-sorcier en elle)... Bref, je prend Léo dans mes bras et je commence à le caresser. Bon dieu que je l'aime cette boule de poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Mer 17 Jan - 0:22
Roméo sourit à la réponse de la sorcière, de ce sourire qui montre le goût de la compétition. Le débat n’était pour lui pas fini. Et effectivement, il partit dans un long argumentaire sur les risques réels encourus, minimes selon lui tant qu’ils restaient à l’orée de la forêt. Alors qu’il parlait et égrainait une à une les créatures potentielles, Reva ne put s’empêcher d’esquisser un sourire, sachant déjà exactement comment contrer le plaidoyer.
Avant qu’elle ne le fasse, une petite forme fusa soudainement entre ses jambes pour aller se lover dans celles du Serpentard.

- Oh, Léo, s’exclama ce dernier, qu'est-ce que tu fais là, p'tit malin ? Tu sors de ton sommeil juste pour venir me chercher ? C'est pas fréquent ça !

Il se pencha pour attraper le chat –car c’en était un, un chat noir comme le charbon – et se mit à le cajoler. Il y avait de toute évidence une forte complicité entre le sorcier et l’animal.

- Effectivement, il ne nous arriverait rien en restant à la lisière, répliqua Reva pendant que Roméo caressait son chat. Strictement rien, en mal comme en bien. La seule chose que nous risquerions, ce serait de perdre du temps en retenue. Pour quelle contrepartie ? S’il est vrai que les dangers sont plus profonds dans la forêt, ça vaut aussi pour ce qui peut avoir de l’intérêt.

Sauf s’il la comptait elle comme intérêt, mais la chose n’était pour l’Assamaise pas réciproque. Le garçon avait bien évidemment du charme, mais ce charme venait, de l’avis de la Gryffondor, de son ascendance vélane, ce qui faussait complètement la donne.
Si elle devait aller dans la Forêt Interdite, Reva le ferait franchement, pas à moitié. Or, y aller franchement semblait pour le moins risqué et sans avantage – hormis le fait de pousser ses limites, chose à laquelle la sorcière n’était pas insensible. Mais risquer sa vie avec un inconnu ? Même si elle doutait avoir quelque chose à craindre de lui, l’Assamaise n’avait pas tellement envie, lors d’une escapade périlleuse, de s’encombrer de quelqu’un dont elle ne connaissait pas les capacités. Elle aurait alors à veiller sur deux, quand elle aurait sûrement déjà assez de se protéger elle-même. Non, l’idée d’une escapade forestière était décidemment inintéressante ou par trop dangereuse. Pourquoi y accordait-elle seulement un semblant d’intérêt, alors qu’on était si proche des examens ? Elle n’avait pas envie de tenter l’aventure, si ? L’air hagard et épuisé de Finn de même que son état à son retour d’une escapade dans la forêt l’hiver dernier étaient assez édifiant sur le résultat que pouvait donner ce genre d’aventure.

Le résultat étant qu’il était vivant, finalement.

Reva chassa cette conclusion aussi vite qu’elle était venue. Si elle commençait à se laisser convaincre, elle finirait par y aller, or cela ne semblait pas du tout une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Mer 17 Jan - 15:23
Roh, je l'adore ce chat ! C'est peut-être un des seuls êtres vivants (en comptant ma famille) que j'aime véritablement...

- Et bien alors, quitte à risquer quelque chose, que dirait-tu de t'enfoncer plus loin dans la Forêt ? Un nombre conséquent d'élèves y sont allés et il en sont revenus... Pour la plupart du moins. Au pire, on risque juste quelques heures de retenues mais on pourra toujours dire que ce sont les caractéristiques de nos Maisons qui nous ont poussés à faire ça : le courage et l'intrépidité pour Gryffondor, le dédain des règles et la provocation pour Serpentard ! N'est-ce pas là un combo génial ? Et puis de mon coté, ça me permettra de sortir un peu Léo. Tout ce qu'il fait c'est manger et dormir, il ne sort jamais. Qu'est-ce que ça doit être cool d'être un chat, mine de rien...


J'ouvre ma veste et cale Léo dedans, de telle sorte qu'il n'y ait que la tête qui dépasse. Il commence à ronronner assez fort (ce qui est bon signe : il est content !).

Je me tourne vers la Forêt Interdite en pensant que bientôt, je retournerais dans la Forêt de Brocéliande avec mes parents pour la réunion de famille annuelle. Je pense que ça va être chouette, il y aura de l'alcool, de la bonne bouffe et de la rigolade. J'espère que mon oncle sera bourré (c'est tellement drôle quand ça arrive). Quand c'est le cas, il s'énerve pour un rien et s'envole mais comme il est complètement torché, il se bouffe un arbre ! A chaque repas annuel, ça arrive et tout le monde rigole tellement c'est drôle !

Le pire, c'est quand mon père est soumis à l'aura de mes tantes et qu'il essaye de les draguer. Ma mère s'énerve et le poursuit en tentant de lui donner des coups de serres !

Du coup, je me met à rire comme un con, en pensant à ces excellents moments, ce qui change un peu de l'école... Avec mon caractère et mon hédonisme, je m'amuse beaucoup, certes, mais je préfère de loin le contact de la nature. Et comme on n'a pas le droit d'aller dans la forêt du coup, j'me sens un peu triste...

Et merde, une larme coule sur ma joue ! Bon, je l'essuie et je fait un câlin à Léo (ça me réconforte toujours, ça). J'espère que Reva acceptera, ce serait ennuyeux si j'étais seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Mer 17 Jan - 19:41
Roméo avait du répondant, si on pouvait ainsi qualifier le fait d’insister à tort et à travers. Tout en caressant son chat, il poursuivit ses propositions, et plus il avançait dans son discours, plus il laissait son interlocutrice perplexe. Etait-il sot ou bien se payait-il sa tête ? Reva restait de marbre face à l’argumentaire, mais elle n’en pensait pas moins.

- Et puis de mon côté, ça me permettra de sortir un peu Léo. Tout ce qu'il fait c'est manger et dormir, il ne sort jamais. Qu'est-ce que ça doit être cool d'être un chat, mine de rien..., concluait-il innocemment en calant le matou dans son blouson.

Puis, se tournant vers la Forêt où il se proposait d’aller, le jeune homme, après quelques secondes, se mit à rire doucement. L’Assamaise restait interdite. Qu’espérait-il ? Jouer au puissant mâle protecteur qui se moque du danger ? La situation aurait certainement prêté à sourire s’il avait s’agit d’un bois « normal » avec rien de pire que des sangliers, mais dans le cas présent, Roméo passait aux yeux de la Gryffondor pour un beau naïf.

- Je vais te répondre franchement, commença-t-elle avec calme mais aussi fermeté. D’autres y sont allés et en sont revenus, certes. Mais pour en avoir vu, je peux t’assurer que l’on risque plus qu’une petite retenue, on risque nos vies. Bien sûr, nous sommes en sixième année, nous savons nous défendre – en théorie. Mais je ne sais rien de toi. Si je devais m’aventurer dans un endroit dangereux, soit je le ferais seule, soit avec quelqu’un dont je connais les capacités.

Une part d’elle-même disait à Reva que ce discours était un peu dur, mais cette part, elle en était persuadée, était influencée par cette maudite aura. Roméo se comportait comme un enfant, et mieux valait mettre un terme à ses idées folles. Elle ne perdait rien à dire les choses.

- Quant à emmener ton chat ?, poursuivait-elle avant qu’il puisse répliquer. Si jamais il y a un problème et qu’il a peur, au mieux te gênera-t-il dans un moment critique en te lacérant le torse pour partir ou se cacher, au pire tu le perdras dans les bois.

Elle ne revint même pas sur les excuses proposées pour les professeurs, excuses qu’elle jugeait d’une bêtise sans nom ou d’une provocation flamboyante.

-  Non, reprit-elle après une inspiration, le mieux qu’il y ait à faire, c’est de rentrer.

Sans trop savoir pourquoi, Reva fourra alors la pomme dans une poche de son pantalon et tendit la main au jeune homme, l’invitant à la suivre et à regagner le château. Ce geste, elle ne l’aurait jamais fait en temps normal. Etait-ce du fait de l’aura insidieuse, parce qu’elle le prenait vraiment pour un gamin ? Elle n’aurait su le dire, et n’y réfléchit pas sur l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Mer 17 Jan - 20:11
Elle me dit de na pas emmener Léo ? Bah, si je dis que ça le ferait, c'est que je suis quand même capable de le protéger, non ?

- Nan, Léo ne griffe pas et si quelque chose devait arriver, il n'irait certainement pas fuir et se cacher. Il est intelligent, ce p'tit chat. Quand je l'ai rencontré, c'était pendant la réunion de famille dans la Forêt de Brocéliande. Mon oncle était ivre et avait décidé de le bouffer... J'ai envoyé une chaise dans la gueule de cette ivrogne et le chat m'a rejoint. Et puis... aller dans la Forêt... ce serait... amusant. Léo sait que j'suis capable de le protéger, c'est pour ça qu'il reste avec moi. Mais si tu n'a pas envie d'aller dans cette Forêt, je peux comprendre au vu des risques que ça comprend et du fait que tu ne connait pas mes capacités pour y aller dans de bonnes conditions.

Aller dans cette Forêt... Actuellement, c'est ça l'objectif... C'est l'unique plaisir qui pourrait me combler actuellement... Un autre viendra après... Mais, pour l'instant, c'est ça : l'inconnu, le frisson du danger... Au pire, s'il m'arrive quelque chose, je sais quoi faire. Quand on subit des Vélanes au mauvais caractère au moins une fois par an pendant deux semaines, on sait a peu-près comme réagir.

Y aller tout seul... D'un coté, je n'aurais personne à qui faire la conversation mais d'un autre coté... la solitude. Le calme, la tranquillité... un vrai bonheur. Après c'est vrai que si d'une manière ou d'une autre, je me fait chopper par Rogue, je vais en prendre pour mon grade, ça c'est sûr... Mais, qu'est-ce que le risque d'heures de colles pour quelque chose que je n'ai pas eu depuis longtemps ?

Rah, j'hésite. C'est chiant. Je sais pas quoi faire et ça m'énerve. Et quand je m'énerve, mon aura disparaît pendant un court laps de temps. Et c'est chiant. Et ça m'énerve. Cercle vicieux à la con...

Bon, je vois l'Indienne qui me tend la main alors que faire ? Partir seul vers la Forêt et profiter de la solitude en courant quelques dangers ? Ou suivre Reva et voir ce qui se passe après ? Que faire que faire ?

Lancé de dé :



Dernière édition par Roméo McLeod le Mer 17 Jan - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Pur Points : 1180

avatar
Maître du JeuMaître de Jeu
MessageRe: A l'orée des interdits - Mer 17 Jan - 20:11
Le membre 'Roméo McLeod' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6è année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Chêne blanc, plume de phénix, 26cm, fine et légèrement flexible
Animal/ux de compagnie : Aucun
Poste(s) : Batteuse de l'équipe de Gryffondor

RPG en cours : Bal de la Saint-Valentin
Ni vu ni connu
Un petit déjeuner agité
Divers : Parle avec un accent indien prononcé
Tatouage de la déesse hindoue Kâli dans le dos, du bas de ce dernier à ses omoplates
Avatar : Sanam Saeed
Points : 0

avatar
Reva RajanGryffondor
MessageRe: A l'orée des interdits - Jeu 18 Jan - 0:20
Le Serpentard semblait tout sauf convaincu par les arguments de la Gryffondor. Il était sûr de sa puissance, sûr de pouvoir s’aventurer dans la forêt et l’affronter sans craindre le moindre péril, pour lui comme pour son animal. Il acceptait les réserves de Reva, mais celle-ci craignait désormais qu’il ne décide d’affronter les bois et ses dangers seul. Il observait les troncs désormais noyés dans la pénombre du crépuscule, captivé, comme appelé par l’étendue sylvaine. L’Assamaise plissa les sourcils, inquiète. Roméo semblait pris d’une sorte de désir fiévreux et implacable, passionné par la forêt et l’idée de la parcourir. Peut-être était-il parfaitement capable de surmonter les risques d’une telle escapade, mais il ne semblait pas dans un état normal aux yeux de la sorcière. Sa conscience du danger était sûrement amoindrie, et cela ne pouvait mener à rien de bon.
Finalement, au grand soulagement de la sixième année, le jeune homme se détourna de l’orée des bois et ensemble, ils prirent le chemin du château. Sûrement seraient-ils sermonnés par un adulte s’ils en croisaient un, car ils n’auraient pas le temps de retourner dans leurs dortoirs respectifs avant l’heure, mais ça n’avait guère d’importance par rapport à ce qu’ils auraient risqué dans la Forêt Interdite.

Reva ne relança pas la conversation durant le trajet. Pourquoi faire ? Quand on n’a rien à dire, le plus sage parti est encore de se taire, et l’Assamaise appliquait très bien cette maxime. A mesure que l’imposante masse du château se rapprochait, elle se convainquait que cette décision était la meilleure. La plus raisonnable, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t742-reva-rajan http://harrypotter1991.forumactif.org/t952-reva-rajan
Sang : Inconnu Âge : 16 ans
Année : Sixième Année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Divination
Baguette : Bois de Rose et Crin de Licorne
Animal/ux de compagnie : Un chat noir nommé Léo
Avatar : Ben Barnes
Points : 770

avatar
Roméo McLeodSerpentard
MessageRe: A l'orée des interdits - Jeu 18 Jan - 0:42
On va vers le château, ça m'énerve. On se rapproche du château, ça m'énerve. On est quasiment arrivé au château. Bon, tant pis. Je me retourne vers Reva.

- Bon, je suis désolé mais je peux pas résister, il faut que j'y aille ! Alors, je sais, c'est risqué, on risque beaucoup, mais si on fait gaffe et qu'on se tait après, on risque rien ! Alors, perso, je vais dans la Forêt Interdite, parce que c'est beaucoup, mais alors, beaucoup trop tentant. Si tu me suis, ce serait avec plaisir que je ferais cette balade avec toi, mais si tu ne me suit pas, je te serais gré de ne rien balancer aux profs parce que risque d'avoir très mal après. Allez, let's go !

Je me tourne le dos au château et commence à revenir à notre point de départ. Je me plante juste à la lisière de la Forêt et je respire l'enivrant parfum de la liberté et de l'interdit. Oh que c'est bon ça ! Le mystère, le goût du risque ! Il avait pas vu ça, ce foutu Choixpeau ! Du coup, j'ai oublié de manger ma pomme. Bon, je la bouffe et j'y go !

Je me pose juste sur une vieille souche, assez large pour deux (si Reva revenait)... Reva revient... Nan, mauvais jeux de mot... Je sors une friandise pour chat de ma poche et la donne à Léo... Il a pas l'air mal dans mon pull, ce feignant !

La nuit est totalement tombée. Je prend le temps de regarder les étoiles... Mon dieu qu'elles sont belles ! Pourquoi j'ai pas pris Astronomie au lieu de Divination ? Cette matière est sans intérêt alors qu'Astronomie... Tellement de possibilités ! D'ailleurs, ce qui est marrant, c'est que les moldus leurs ont donnés des noms et une histoire... Saugrenue comme idée mais qui fait réfléchir.

Ah, que j'aime ce silence ! On est bien loin du bruit de la salle commune (qui doit être pleine à craquer ce soir)... Le calme et la tranquillité... Deux choses auxquelles je tient profondément mais qui (pour mon plus grand déplaisir) sont en totale contradiction avec mon hédonisme... Je vais continuer à profiter un peu et puis j'y vais...


[suite dans la Forêt Interdite]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: A l'orée des interdits -
Revenir en haut Aller en bas
 
A l'orée des interdits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Noirs interdits de bistrot à Pékin
» [UPTOBOXJeux interdits [DVDRiP]
» Oseras-tu braver les interdits ? [04.12 vers 22h00]
» 69 contribuables interdits de quitter le pays
» Dans l'antichambre des plaisirs interdits [Nemetoria Loreia Ovidia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Domaine de Poudlard :: Parc de Poudlard-
Sauter vers: