AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Sang : Mêlé Âge : 17ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : 6ème
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de pommier, plume d'Oiseau-tonnerre, 34cm, noueuse et légèrement flexible.
Animal/ux de compagnie : Un Grand-Duc d'Europe, en fin de vie, nommé Cornellius
Avatar : Ian Nelson
Points : 0

avatar
Everard E. DippetSerdaigle
MessageE. E. Dippet - Ven 26 Jan - 17:24


    



    
Everard Edwyntyr Dippet

    
Curieux ◊ Sagace ◊ Excentrique ◊ Perspicace

    

    


    
Caractère

    
Everard ne parle pas souvent, et pourtant ses yeux en perpétuels mouvements et parfois ses sourires réprimés démentent tout ceux qui prétendraient que c'est parce qu'il ne se passe rien derrière son front. Le jeune homme préfère à se taire plutôt qu'à ouvrir la bouche pour débiter des sottises. Les mots sont des choses de pouvoirs, et il considère trop aisé et trop dangereux de mal conseiller voir de blesser une personne, ou encore de passer pour un idiot avec des propos inconsidérés. S'il est vrai qu'un homme avisé en vaut deux, il est aussi vrai qu'un vieux proverbe gaélique indique  qu'il faut parler peu, mais bien. Ce silence donne parfois une fausse impression de sa personne, le faisant aisément passer pour un jeune homme arrogant, voir renfermé. En effet, il répugne souvent à aller quémander de l'aide. Il voit cela comme un échec de son imagination, de son intelligence. Avoir ces deux dernières qualités pour béquilles est acceptable... dépendre des autres l'est beaucoup moins.

Everard doit cependant s'appliquer une discpline de fer pour ne pas rompre à cette habitude de réserve: le garçon est plus curieux qu'une pie. Dès sa petite enfance, mû par une soif insatiable de comprendre, il lui fallait à tout prix comprendre comment fonctionnaient les choses, les gens, la nature.
La plupart du temps il pouvait assouvir cette curiosité par la lecture, mais parfois non. L'expérimentation était souvent de rigueur. Bien qu'il ne fusse pas un enfant turbulent, il se mit dans des situations improbables à de maintes reprises.


Alors qu'il était tout jeune, sa mère n'en revenait pas de le voir obsédé par l'apprentissage de la lecture. Il demeura fébrile le temps qu'il lui fallut pour maîtriser les arcanes des lettres, de la ponctuation, de la prononciation. Mais après, il se sentit bien mieux. Presque plus... complet. Plus intègre. Ses oncles, rieurs, lui firent la réflexion que si tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit, cela devait aussi être vrai pour les marmots. Depuis, cette soif d'engranger les récoltes du savoir ne le quittèrent plus. C'est une grande frustration pour lui de ne pas avoir réussi à encore à ne serait ce qu'aborder son entrainement d'Animagus.

Le jeune Dippet est encore pétri des leçons parentales qu'on lui administra durant son enfance. Comme un carcan, il veille soigneusement à ne pas laisser sa propre personnalité déborder de ces limites, de ces convenances. Il se fit au cours du temps roseau, courbant le dos face aux évènements mais gardant en son sein une esprit affuté, indépendant, presque mordant. Il résulte des mélanges de son éducation et de sa personnalité propre un animal éminemment sociale, convaincu qu'un mensonge pieux est la meilleure des armes pour éviter un conflit, et que dire à une personne ce qu'elle souhait entendre est la meilleure manière de se la concilier.
Conscient qu'il pourrait devenir un redoutable démagogue s'il s'y essayait, voir un manipulateur, il s'impose perpétuellement un respect des règles, des lois, des consignes.

S'il répugne à la violence et à force pour arriver à ses fins, il apprécie grandement les chemins détournés. Il se dissimule tout juste de mépriser les brutes, et ceux qui dédaignent la puissance de l'esprit.
    



    
Histoire

    
Everard a grandi dans la petite communauté magique d'Orrisdale, modeste village côtier perché sur les falaises rocheuses de l'Île de Man. Au rythme du bruit de l'assaut des vagues sur le calcaire des côtes, une douzaine de familles de sorcier résident ici depuis la fin du dix-septième siècle, retirées du monde. Cet isolement  volontaire n'a pas pour unique vocation de demeurer loin du monde des Moldu. Les sorcières et sorcières d'Orrisdale se montrent discrets et secrets même à l'encontre de leurs pairs du monde magique.
En effet, la presque entièreté des membres de la communauté d'Orrisdale sont des Animagi, absents bien entendu des rigoureuses listes des registres entretenus par le Ministère. Bien conscients que la peine encourue pour une telle dissimulation est un passible internement à la sinistre Azkaban, les sorciers d'Orrisdale optèrent pour une vie éloignée des grands centres d'activité magique. Pour vivre heureux, vivons cachés.

Ce processus complexe et ardu qu'entreprend un sorcier pour devenir un Animagus est presque devenu un mode de vie au sein de cette communauté. Les sorciers et sorcières apprécient de passer un temps considérable sous leur forme animale. A la toute fin de l'adolescence, c'est presque un rite de passage pour les jeunes que d'apprendre à maitriser ce don si particulier. Pour rien au monde les Orrisdalais n'abandonneraient leur modes de vie si particulier.

C'est au coeur de l'hiver 1975 que naquit Everard. S'il était enfant unique, il ne souffrit jamais de la solitude: faute de fratrie, il fut toujours entouré de ses nombreux oncles, son père  Elliott étant le cadet des sept  fils Dippet. Ces incorrigibles vieux garçons célibataires lui tinrent offices de frères, de soeurs, de cousins et d'amis.


Extrait de l'arbre généalogique de la famille Dippet.

Edwyr Dippet---Edwin Dippet=== Ellanelle Bridsworthy
                                                   I            
                                                   I
                                                   I
                                             Edmure--- Edmond---Elwin---Evans---Erwyn---Elwood---Elliott === Harmony Proudsby
                                                                                                                                            (1952-) I           (1949-)
                                                                                                                                                         I
                                                                                                                                                         I
                                                                                                                                                    Everard
                                                                                                                                                    (1975-)

Everard jouit d'une grande liberté durant toute son enfance. Que se soit la liberté de parcourir les environs d'Orrisdale, de consulter librement la bibliothèque de son aieul Edwin ou bien de consacrer son temps comme il l'entendait. Son père était souvent absent pour affaires et sa mère de santé fragile, il passa alors le plus clair de son temps avec son grand-père. Si son enfance fut un véritable creuset de plaisirs et d'indépendance, il grandit cependant dans une maisonnée avec beaucoup de secrets, qui attendraient son adolescence pour surgir des placards poussiéreux. Le jeune Everard s'était toujours rendu compte des relations tendues entre son père, ses oncles et son aieul sans cependant se poser plus de questions malgré sa curiosité maladive. Son instinct d'enfant lui soufflant surement que certains secrets devaient rester  non-dits pour une bonne raison.

Ces mystères familiaux lui explosèrent au nez en s'imposant à lui en sa dixième année. Un oncle... son oncle favori à vrai dire, eu de gros ennuis avec la Justice Magique. Des murmures contrariés de son père, des pleurs étouffés de sa mère, des cris de son aieul, il en vint rapidement à comprendre que ses oncles avaient depuis des années employé leurs talents d'Animagi pour des buts parfois triviaux... parfois carrément malhonnêtes. A des fins d'enrichissement personnel, quitte à mettre en péril toute la quiétude de la communauté d'Orrisdale.

Bien que ce ne fut jamais réellement dit, Everard compris que si son oncle Elwin avait ainsi dérapé, il devait en être de même pour chacun de ses frères, son père y compris. Ce qui le choqua réellement, ce ne fut pas que ses oncles avaient mis sans réfléchir la communauté d'Orrisdale en danger, mais bien l'hypocrisie de l'enseignement parental qu'on lui avait prodigué.
Soit sage. Soit honnête. Comportes-toi bien. Ne fait jamais rien qui pourrait briser le secret qui protège notre communauté.
Il se mura dans un presque parfait silence jusqu'à son départ pour Poudlard, qu'il savait prochain. En signe de protestation. Pour ne pas avoir à réagir aux regards parfois courroucés des voisins, aux yeux larmoyants de son père.

Pendant ses premières années à Poulard, il se révéla une véritable éponge, un puit sans fonds désireux de tout assimiler.
Il fit preuve de force de volonté pour occulter la peur constante, les premiers temps, de recevoir un hibou lui annonçant la capture et l'incarcération de l'un de ses oncles. Honteux, il constata qu'il s'inquiétait plus de se voir renvoyer de Poudlard pour les méfaits de sa famille plutôt que pour son oncle.

La promiscuité ne fut pas chose aisée les premiers temps, lui qui avait eu les plages et les falaises de l'Île pour lui seul. Fort étonné, il découvrit la présence d'élèves nés-moldu et compris pour la première fois que l'isolement de sa jeunesse l'avait tenu ignare de certaines choses.

Il privilégia les matières les plus complexe, comme la métamorphose, les potions, jusqu'à en négliger les domaines qu'il avait tendance à juger trop facile. Malgré un comportement correcte, il se fit connaitre par le corps professoral à cause de ses excursions nocturnes dans le château. Avide d'en découvrir les secrets, les recoins, de le cartographier intimement, ne supportant pas de le faire de jour au milieu des autres, il fallait bien que sa curiosité lui attire quelques ennuis...
    



    
Liste des RPG

    
    
En coursTerminés
◊Tour de Serdaigle – De Grandes Espérances – Sujet libre pour les Serdaigle.
    En pleine nuit, certains de sa liberté à agir alors que tout ses camarades dorment, Everard se laisse aller dhttp://harrypotter1991.forumactif.org/t1058-de-grandes-esperancesans la salle commune des Serdaigle.

    ◊ Tour de Serdaigle – Du Tissu dont on fait les rêves - Privé
    La nuit, les gens rêvent...
http://harrypotter1991.forumactif.org/t1056-du-tissu-dont-on-fait-les-reves-flashback

    ◊ Tour de Serdaigle – Un secret bien gardé – Avec les Serdaigles.
    Intrigué par le discours de Calden en pleine salle commune, le jeune homme se prend au jeu et décide de s'intéresser au bracelet. Cependant, ce n'est pas dans un esprit de partage...


    
◊ Lieu - Titre - Avec
    Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici.

    ◊ Lieu - Titre - Avec
    Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici.

    ◊ Lieu - Titre - Avec
    Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici.

    ◊ Lieu - Titre - Avec
    Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici. Résumé du RP ici.
    

    
©️HP1991

    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
E. E. Dippet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armando Dippet
» Moi? En rajouter? Nannnn... [Dippet]
» "La courtoisie est la politesse des hypocrites"[PV A.Dippet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Que se passe-t-il ensuite ? :: Tu n'es pas seul :: Chers journaux-
Sauter vers: