AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aucune
Sang : Mêlé Âge : 49 ans
Statut : Adulte
Gringotts : Compte
Année : Diplômée
Option #1 : Arithmancie
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois d'orme- Ventricule de dragon - 35 cm- Souple
A.S.P.I.C.* : Optimal
Poste(s) : Auror-en-Chef

RPG en cours : Rencontre un après-midi de printemps
Divers : Recrutement des Aurors.
Pré-requis:
Notes aux A.S.P.I.C.S.: Acceptable. Note en DCFM: Effort Exceptionnel ou Optimal.

Si vous pensez avoir toutes les qualités requises pour rejoindre notre équipe, envoyez-moi une lettre de motivation. Je vous contacterai pour fixer un rendez-vous pour un entretien. Si je juge que vous avez l'étoffe d'un Auror, je vous mettrai à l'épreuve sur le terrain.
Avatar : Tilda Swinton
Points : 0

Lilian Brockenbridge
Lilian BrockenbridgeAdultes
MessageBlessure de Guerre - Juillet 1981 Blessure de Guerre - Juillet 1981 Empty- Lun 19 Mar - 22:30
Blessure de guerreAvec @"Hécate Morwënn"

Des voix, comme lointaines, masquées par un voile épais, s'entrechoquaient dans son esprit. Une souffrance lancinante avait pris possession de sa tête, et de sa poitrine. Mais malgré la douleur, malgré l'écho de ces appels paniqués qu'elle percevait autour d'elle, Lilian aurait préféré rester plongée dans cette obscurité ouatée. Demeurer dans ce no-man's land de l'inconscience, loin des luttes, du chagrin, du désespoir. Ne pas revenir.

Céleste.
Grace.

Sullivan...


Le Patronus de Fabian Prewett leur était apparu à la nuit tombée.

Brockenbridge et Fol-Oeil remontaient une des petites rues d'Aldington, en chemin vers le nouveau Quartier Général de l'Ordre du Phénix. Pour la première fois depuis longtemps, ils pouvaient s'accrocher à une étincelle d'espoir. La capture de Mulciber par Alice et Frank Londubat avait été un succès. Ils n'avaient subi aucune perte. Et surtout, ils tenaient désormais une piste. Le Mangemort était un des partisans les plus proches du Seigneur des Ténèbres. À coup sûr, il détenait des informations capitales quand à la localisation de ce dernier. Une mince avancée. Car même s'ils parvenaient à acculer Voldemort, seul Dumbledore aurait été en mesure de l'affronter. Et les Mangemorts étaient nombreux, beaucoup d'entre eux n'avaient pas encore été identifiés. La bataille serait rude et rien ne leur garantissait qu'ils puissent la remporter. Un espoir fragile, donc, mais un espoir quand même. Et au vu des terribles événements qui avaient lieu depuis maintenant dix ans, Lilian ne pouvait se permettre de faire la difficile. *Si Mulciber parle... s'il nous révèle où se cache son Maître...*, pensait Lilian avec une espérance grandissante et qui lui faisait presque mal.

Lilian et Maugrey marchaient d'un pas lent. Fol-Oeil surtout semblait las. Dix années qu'ils étaient en guerre ouverte contre les forces des Ténèbres. Les traques, les affrontements contre les Mangemorts, les amis et alliés tombés au combat... tout cela les avaient endurcis, avaient passé au feu tout ce qui était superflu à leur lutte. Et avaient éteint en eux toute velléité de parler de choses insignifiantes. Aussi, en cette nuit de Juillet 1981, le silence régnait entre les deux Aurors. Levant le nez, Lilian constata avec indifférence à quel point le ciel était dégagé. Des myriades d'étoiles scintillaient au-dessus de leurs têtes. *Est-ce qu'un jour, je pourrai de nouveau apprécier ce spectacle... Ou suis-je à jamais immunisée contre toute forme de beauté...*

La subite apparition d'une lueur argentée interrompit le cours de ses pensées.

Immédiatement sur le qui-vive, les deux Aurors s'écartèrent brusquement du centre de la rue et saisirent leurs baguettes. Lilian reprit son souffle: la menace ne semblait pas directe. Ces filaments argentés dont la lumière venaient caresser le bitume à quelques mètres d'eux étaient dus à la formation d'un Patronus. Et les Mangemorts n'avaient pas recours à ce genre de Sortilèges. Peut-être que leur plongée dans les arcanes noires de la Magie les avait dépossédés de leur part de lumière, pensa Brockenbridge avec amertume.

Quand elle vit se dessiner le lion de Fabian, un sourire naquit sur ses lèvres. Le frère Prewett avait toujours su donner forme à son Patronus de manière magistrale. Elle reconnaissait dans cet animal noble, tout l'élégance féline et la majesté que portait Fabian, et cette seule vision lui mettait du baume au cœur.

Seulement, presque aussitôt après sa formation, le Patronus sembla se désagréger. La respiration de Lilian s'accéléra: quelque chose n'allait pas. Quelque chose n'allait...

Presque rendu à l'étage de nuée couleur argent, de la gueule du lion s'échappèrent ces mots:

-Ils... sont... là...

Puis le Patronus éclata en pluie d'étincelles évanescentes.

-Fabian... il..., parvint à dire Lilian, le coeur saisi d'angoisse.

-À Prewett's Den! MAINTENANT!
rugit Fol-Oeil en empoignant le coude de Lilian.

Avant qu'elle n'ait eu le temps de réagir, elle ressentit la sensation désagréable mais désormais maîtrisée du Transplanage. L'instant d'après, Maugrey et elle se trouvaient sur le perron en flammes des Prewett.

-Morsmodre, entendirent-ils à une vingtaine de mètres sur leurs droite.

La marque funeste se dessina dans le ciel, le serpent de fumée jaillissant de la tête de mort honnie. Il était trop tard.

-MAUDIT!, hurla Maugrey en lançant un éclair dans la direction du Mangemort. Mais ce dernier transplana avant que l'éclair de l'Auror ne le touche.

-PROTEGO, vociféra Lilian. Un réflexe qui venait de la sauver d'un sort jeté par un des Sorciers masqués. Une haine absolue venait de naître dans ses entrailles. Elle avait envie de tuer. Plus rien n'importait que de faire payer ces monstres qui n'apportaient que la destruction.

La rage avait pris toute la place et était désormais la seule chose qui dictait les actions de Lilian. Elle repoussa les sorts successifs lancés par un des Mangemorts et le désarma. Elle s'approcha du Sorcier et lui asséna un violent coup de poing. Elle le saisit par la gorge, enfonçant ses ongles dans son cou, et le jeta aux pieds de Fol-Oeil. Il lui sembla qu'elle disposait d'une force surhumaine. La peur avait disparue.

-AVADA KEDAVRA, cria un homme derrière elle. Lilian se jeta au sol avant que l'éclair de lumière verte ne la touche. En moins d'une seconde, Maugrey transplana tout prêt de ce nouvel assaillant et le désarma. Le masque du Mangemort tomba, et elle reconnut le visage de Dolohov.

*Endoloris, endoloris, endoloris*. L'incantation résonnait en boucle dans la tête de Brockenbridge. Comme une injonction absolue à laquelle elle ne pourrait résister. Antonin Dolohov allait souffrir le martyre. Elle voulait le voir se tordre de douleur, le voir ramper, déchirer le sol de ses ongles. Elle allait lever sa baguette pour infliger le Sort Interdit à cette raclure, quand une douleur aiguë interrompit son geste. Lilian tituba, tout devint flou... et elle sombra.
© 2981 12289 0

HRPG:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t668-lilian-brockenbridge http://harrypotter1991.forumactif.org/t741-notes-lilian-brockenbridge http://harrypotter1991.forumactif.org/t832-contact-auror-en-chef-lilian-brockenbridge
 
Blessure de Guerre - Juillet 1981
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Blessure de guerre" (pv Calixte Telenna)
» Allô les Parlementaires !
» Petite blessure de guerre [PV MDF]
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» Besoin d'aide pour mon chariot de guerre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Ailleurs... :: Royaume-Uni-
Sauter vers: