AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Invité
MessageCours d'Etude des Moldus : La Religion - Mar 3 Juil - 20:40









Cours d'Etude des Moldus : La Religion





Hannibal était assis sur son siège en attendant que ses élèves entre. Quelques minutes avant, il avait mit un disque de Musique Classique, chose dont il raffolait. Pour coller avec le thème du cours d'aujourd'hui, il avait mit le Dies Irae, de Mozart. Les élèves n'étant pas encore présent, il savourait cette douce symphonie, les yeux clos. Il régnait dans sa salle de classe une ambiance solennelle.

Entendant ses élèves arriver, il se leva pour les accueillir. Il se mit prêt de la porte et salua chacun des élèves. Après que ces derniers se soient assis, il reprit sa place sur la petite estrade sur laquelle se trouvait son bureau. Il prit une longue inspiration et parla avec une voix calme et posée. La musique était parfaitement réglée pour être audible tout en permettant à Hannibal de s'exprimer clairement sans hausser le ton.

- Bonjour, chers élèves. Je vous souhaite la bienvenue dans ce cours d'Etude des Moldus. Aujourd’hui, nous allons parler de quelque chose influençant la majorité des Moldus à travers le monde. Quelque chose qui créé guerres, conflits, massacres et autres choses tout à fait joyeuses dans la même veine.  Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet complexe et qui est difficilement objectif, c’est pourquoi je vous autorise à poser toutes les questions que vous souhaitez. Aujourd’hui, nous allons parler de Dieu.
Tout d’abord, il convient de se poser une question : qu’est-ce que Dieu ? En vulgarisant, il s’agirait d’un être omniscient, omnipotent, parfait. Cette notion est loin d’être récente puisqu’elle existe depuis déjà des Millénaires.

Si nous prenons l’exemple des Premières Civilisations Moldues, il n’y avait pas un mais plusieurs Dieux. C’était donc des Religions Polythéistes. Les populations de cette époques pensaient que les Dieux se manifestaient à travers les éléments de la Nature, c'est-à-dire la terre, la foudre, le feu, etc... Chaque Civilisation, Grecques, Mésopotamienne, Egyptienne, Celte avait sa représentation des Dieux. On retrouve d’ailleurs des similitudes entre les Panthéons des différentes Civilisations. Puis, des Siècles et des Siècles plus tard apparurent petit à petit trois Religions qui allaient s’imposer en Occident et en Orient. Aux différences des autres, ces Religions étaient Monothéistes, c'est-à-dire qu’elles n’avaient qu’un seul Dieu.

Il est intéressant de remarquer que, lorsque le Polythéisme était dominant, les conflits entre les différentes Religions étaient rares. Cette tendance s’est inversée quand est apparu le Monothéisme qui, part définition, à tendance à vouloir dominer les autres par la force. Au fil du temps, il est apparu, comme je le disais tout à l’heure que trois Cultes allaient se différencier des autres : Le Judaïsme, qui est un cas particulier parce qu’il existait bien avant les deux autres cultes Monothéiste et qui est à l’origine de l’un d’entres eux ; Le Christianisme, qui a été fondé suite à un désaccord entre deux branches du Judaïsme, et l’Islam, qui s’est basé en Orient et qui y est resté, d’ailleurs. Je ne vais pas vous expliquer comment ces cultes ont été fondés, car leurs origines sont contestées et je n’ai pas envie de vous brouiller avec des informations erronées.

Ces trois cultes sont quasiment toujours en conflit au cours de l’Histoire Moldue. C’est d’ailleurs la principale cause de guerre dans leur Histoire... Ce qui est au final assez déroutant puisque ces Religions se ressemblent beaucoup. Mais il ne faut pas se contenter de l’aspect disons... négatif, des choses. En parallèle du sang et des larmes, les adorateurs de « Dieu » ont créé des choses absolument admirables ! Regardez le Vatican, à Rome. Ce lieu est consacré à une chose, la gloire d’une seule et unique Divinité. Pour y être allé plusieurs fois, je peux vous dire que c’est un lieu rayonnant de gloire.
Tout ce que je viens de vous dire nous montre une chose : le pouvoir de la Foi, qui peut créer aussi bien des choses fabuleuses que détruire d’autres choses tout aussi fabuleuses. Nous pouvons d’ailleurs nous poser la question : Est-ce qu’il n’y aurait pas un lien entre la Magie et la Foi ? Prenons un exemple simple : Moïse séparant la Mer en deux pour laisser passer le Peuple Juif. Ne serait-ce pas là un acte magique ? Attention, je ne dis pas que nous sommes des Dieux ! Je dis simplement que certains actes attribués à « Dieu » seraient de notre fait. C’est une question en crée de nombreuses autres, n’est-ce pas ?

Bref, nous pouvons retenir que, pendant environs deux milles ans, ces cultes ont forgés la société moldue, mais également la nôtre ! Noël, Pâques, la Galette des Rois, tout ça est dû à la Religion. Vous remarquerez qu’en parlant de Dieu au départ, j’ai dévié sur la Religion en général. C’est parce que ces deux sujets sont intimement liés l’un à l’autre et qu’il est difficile de ne parler que d’un seul sujet sans parler de l’autre. Pour votre information, les gens croyants en Dieu mais ne se reconnaissant dans aucune Religions sont nommés Deïstes.

Maintenant que vous avez les bases, j’imagine que certains d’entre vous ont des questions à poser. Je vous invite donc à le faire a tour de rôle, sachant que je répondrais à chacune le plus clairement possible.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Cours d'Etude des Moldus : La Religion - Ven 6 Juil - 22:44



Étude des Moldus, la Religion
Premier étage, Décembre 1992


Quatrième année qui continue de se laisser entraîner par la force du temps. Mais aujourd’hui, j’avais une de mes options. Il faut dire que j’ai un peu triché là-dessus. Etant une née-moldue, j’ai pris l’unique matière sur les Moldus pour essayer de grappiller des points. Tricheuse ? Absolument pas, juste stratégique. Je ne tiens pas à me foirer lors de mes examens en fin de ma cinquième année. Ils sont bien trop importants pour ça. J’ai déjà une idée de ce que je voudrais devenir mais cela ne peut pas se faire tout seul. Je fais donc ce qui doit être fait mais je sais qu’il y a bien une matière où je n’ai pas vraiment besoin de me donner à fond. Seule, je me rends donc au premier étage quelques minutes avant la sonnerie. Passant alors la porte de l’escalier du premier étage, j’entends alors une musique que je connais plutôt bien. Mes parents ont toujours été fan de musiques classiques et d’opéra. Il est donc assez facile pour moi de reconnaître un des plus grands morceaux de Mozart. Mais cela fut son dernier puisqu’il est mort avant d’avoir pu le terminer. Sequentia, plus connu sous le nom de Dies Irae, adresse un registre grave et le texte est basé sur une phrase latine en référence au Jugement Dernier si bien connu dans la Bible et bien d’autres livres sacrés. Je montre un sourire avant d’entrer dans la pièce où je salue chaleureusement l’enseignant.

« - Bonjour Professeur. Dies Irae de Mozart, vous êtes un fin connaisseur semble-t-il ! »

J’incline ma tête en guise de respect. Je ne connais pas toute la musique classique mais Mozart fait parti des compositeurs de mes parents qui écoute ses compositions régulièrement. C’est à force de les entendre que j’ai réussi à les mémoriser. Après, mes parents ne m’obligent pas à écouter mais il y a tellement de variétés que j’ai l’embarras du choix en musique classique comme en opéra d’ailleurs. La sonnerie retentis et je prends alors place au second rang qui reste ma place depuis l’année passée. J’ai démarré l’option l’année dernière. Je sors mes affaires et je savoure la musique comme il se doit. C’est à dire en silence et avec les yeux fermés. C’est alors qu’il prend la parole et j’ouvre les yeux. Attrapant ma plume, je pose mes yeux sur l’enseignant qui nous parle déjà du sujet qui sera basé sur la religion. C’est un bien vaste sujet et le débat est aisément possible. Je l’écoute avec attention, prenant des notes que j’estime importante. Lorsqu’il dit qu’il vulgarise Dieu, cela me fait sourire. Je ne suis pas croyante mais je respecte ceux qui le sont. Tiens, il parle des premières civilisations, cela me fait alors penser aux grecs et aux égyptiens ainsi qu’aux mésopotamiens. Il finit par en parler et je montre un sourire en coin. Puis vient les moments où il parle des religions monothéistes… C’est alors que me vient une question. Je n’ai pas la prétention de dire que j’en sais mieux que lui mais je dois admettre que je me demande comment les anciennes religions polythéistes sont devenus monothéistes. C’est une question que je note dans un coin de ma tête car je compte bien lui poser. Je prends note de beaucoup de chose faisant attention au moindre détail de ces paroles. Il faut dire que c’est le cours qui le veut. Par ailleurs, ce ne serait pas surprenant que ce sujet tombe à l’examen de fin d’année. Et pourquoi ? Parce que c’est un sujet vaste et que la religion est encore un long sujet de controverse. Pour l’avoir déjà vu de mes propres yeux, je peux aisément en parler.

Puis il ouvre alors le droit aux questions. Il ne faut pas me lancer sur ce sujet-là… Je lève donc la main sans hésitation et j’attends que le professeur me donne la parole. Au fur et à mesure du cours, j’ai noté des questions qui me sont passé par la tête au moment où il en parlait. Il n’y a rien de grave là-dedans. Il est vrai que je parais naïve mais mes parents m’ont beaucoup instruit et j’ai voyagé sur plusieurs terres considérée comme sacrée pour le Christianisme ou le judaïsme. Mais ce ne sont pas des seules religions qui existent. Mon père a une préférence pour le Tibet alors que ma mère aime beaucoup l’inde ou la Chine mais pas toutes les zones. Loin de là. J’ai la chance inouïe de voyager et de voir certaines choses que peu ont la chance de voir parmi les sorciers. Il faut dire qu’avec la politique de Celui-Dont-On-Ne-Prononce-Pas-le-Nom, les moldus sont tous des intrus alors qu’ils n’ont rien demandé.

« - Professeur, vous nous avez parlé des religions polythéistes et monothéistes mais comment est apparu le changement ? Pourquoi les humains en sont venus à vénérer une seule entité ? Serait-ce l’acte de certains utilisateurs de la Magie ? »

Je garde la tête car finalement, le professeur a raison. Il y a des actes magiques dans les religions et il est possible de trouver des traces dans l’ensemble des religions, même les religions polythéistes survivantes à toute l’histoire de l’humanité qui s’avèrent être parsemer de guerres, de sang, de vengeance et de bien d’autres critères qui ne seraient plus corrects de parler. Après que d’autres personnes aient à leur tour poser des questions, je relève de nouveau la main. J’ai eu des souvenirs de certaines légendes qui se sont glissés dans nos religions.

« - Est-ce vrai que la plupart de nos légendes religieuses sont dus à des artefacts magiques ? Je pense notamment à la mystérieuse pomme d’Adam ou encore au Saint Graal qui a déclenché les croisades au sein de la religion chrétienne et qui font forcement référence au roi Arthur et à son épée légendaire ? »

J’ai encore quelques questions mais je devrais peut-être laisser les autres s’exprimer. Après tout, je ne suis pas toute seule. Et puis, j’ai une soudaine pensée pour mon ami gourmand qui devrait traîner quelque part dans le coin. Lui provient de l’orient alors il aura peut-être plusieurs questions à poser lui aussi. Car finalement, tout ça lui est entièrement inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours d'Etude des Moldus : La Religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription au cours d'Etude des Moldus
» Programme du cours d'Etude des Moldus
» Cours d'Etude des Moldus - toutes années confondues [Terminé]
» Ginny Potter [REPRISE] ~ Professeur d'Etude des Moldus.
» Cours d'Etude des Moldus -Cinquième année (Spécificités britannique et pop culture)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Poudlard :: Premier étage :: Etude des moldus-
Sauter vers: