AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Invité
MessageEn mémoire de deux Âmes disparues.  - Sam 14 Juil - 11:05
Les Mangemorts sont en deuils, ce soir. Absolem transplane dans un craquement sonore distinct. Pas un mouvement sur son visage, trahit ses émotions. L’Ombre n’est qu’Ombre et discrète comme telle, elle se mouve entre les réverbères d’un pas léger et distinct. L’Obscurité soigne sa présentation en ôtant toutes lumières des environs, d’un coup de baguette. L’Inconnu qui se plait à le rester, demeure silencieux avec son regard attentionné sur le décor qui l’entoure. L’allée plongée dans les abysses, semblable à la couleur de son âme. Absolem est catégorique, rien ne le perturbera, cette nuit, pas même le hurlement d’un loup, pas même un Patronus ou un sort d’Aurors, rien. Il reste figé dans l’ombre, attendant que minuit sonne comme convenu. Ensuite, lorsque la grande horloge du clocher sonne ses douze coups, Absolem marque le sol de leurs symboles, ainsi que le ciel, dans un profond silence Absolu. Le regard inexpressif, le souffle à peine visible, la seule chose qui témoigne sa présence, c’est son Acte silencieux. Ce soir, personnes ne dormira sur leurs deux oreilles. Ce soir, l’Être Sombre pleure sa peine et la perte de ses frères à sa manière. Et dans un dernier geste, l’Obscurité disparaît, comme elle est apparue. Il ne reste rien d’autre qu’un deuxième craquement sonore, qu’un symbole Mangemoresque sur le sol et au milieu des nuages. Demain, le Soleil ne brillera pas, le jour n'apparaîtra pas non plus.  
Revenir en haut Aller en bas
 
En mémoire de deux Âmes disparues.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Deux humoristes virés du poste
» LES RACES DISPARUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Londres :: Dans les rues de la capitale-
Sauter vers: