AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'illustre professeur Rogue vous convie à son cours~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité

Voir le profil


Cours de Potions
Le professeur Rogue n'avait pas perdu de temps pour annoncer le devoir qu'ils auraient tous à faire. Mary-Alice soupira de frustration. Elle n'avait pas tellement envie de rendre cinq pages de devoirs... Surtout de potions en réalité...

La gamine ouvrit donc son livre à la page de la potion contre les furoncles et elle lu une fois la potion en entier, essayant de se concentrer dessus. Puis, elle jeta un regard en coin à sa camarade qui avait déjà commencé à travailler, en silence. Et elle semblait bien se débrouiller elle.

La gamine commença donc par prendre six crochets de serpent pour les écraser dans son mortier en fine poudre. La brunette rajoute les quatre mesures de cette poudre dans son chaudron, avant de compter dix secondes et d'agiter sa baguette. Jusque là, tout allait bien, non ?

Il fallait ensuite laisser bouillonner durant 39 minutes. Mary-Alice vérifia alors l'heure à laquelle elle avait commencé, avant que sa camarade ne lui demande si elle avait besoin d'elle. Elle était si dépité que ça ?

- Je veux bien. J'ai toujours détesté les potions. Et toi ?
Codage par Libella sur Graphiorum

Lun 8 Mai - 9:16
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil




César réalisait tout juste qu'aujourd'hui était le premier cours de potions, et même le premier cours de l'année. Il stressait légèrement, mais cela était normal après tout. Non ? Il avait suivit dans tous les couloirs du château, une fillette rousse qui était dans la même maison que lui, jusqu'à arriver à la salle où se déroulerait les cours. Madame Abbot lui avait parlé du professeur qui était assigné à ce cours. Severus Rogue. Un homme plein d'empathie mais largement respectable. On ne lui avait jamais dit pourquoi. Ses géniteurs devaient sûrement le connaître. Ils ne jugeaient jamais sans connaître.

En se rendant compte que le jeune garçon était arrivé devant la salle de cours, et à l'heure, il poussa un soupir de soulagement et en profita pour regarder tout autour de lui. Tous les élèves parlaient entre eux. Il remontait un peu mieux ses livres contre son torse. Il fallait qu'il se mette à l'évidence. Il était tout seul. Et ses parents ne seraient sûrement pas très fiers de lui. Il fronça donc les sourcils et s'approcha de la jeune rouquine qu'il avait suivi plus tôt. Il allait prendre la parole pour l'aborder, mais le professeur aux cheveux noirs et à la prestance peu commune arriva, ordonnant à ses élèves d'entrer.

Le garçon aux cheveux bouclés avala sa salive et entra à l'intérieur du cachot, qui leur servait de salle de classe, sans un mot. Il inclina légèrement la tête en passant devant monsieur Rogue. Il était incapable de lui parler ou de même le regarder dans les yeux. Il était vrai. Il était vraiment empathique. Il souffla légèrement et chercha la jeune Poufsouffle du regard. Lorsqu'il vit où elle était placée, il ne se gêna pas pour la rejoindre avant de gentiment demander.

- Je peux m'asseoir ?

Il n'entendit pas sa réponse car Severus Rogue venait de claquer fortement la porte avant d'aller se mettre en face de tous ses élèves. César avait sursauté et s'était précipité pour s'asseoir à côté de sa future amie. Enfin il l'espérait.

Le cours débutait donc et le professeur décrivait son cours comme un art. César souriait légèrement. Il aimait beaucoup lorsque les gens étaient impliqués dans ce qu'ils faisaient. Sans plus de cérémonies, le directeur des verts et argents commença l'appel, faisant remarquer que le célèbre Harry Potter manquait à celui-ci. Intrigué, le jeune Poufsouffle constata que la compétitivité que se portait les Serpentards et les Gryffondors, était bien réelle, et non factice.

Et pour commencer l'année en beauté, le professeur des potions avait décidé de leur coller un devoir de cinq pages. César râlait pour lui-même mais nota tout de même. Ce dernier était vraiment fainéant. Donc se consacrer entièrement à un devoir, ce n'était vraiment pas ce qu'il préférait. Mais il prit sur lui-même. Il ne voulait pas voir sa maison se faire retirer des points par sa faute. Il allait devoir aller à la bibliothèque plus tard.

La suite du cours arrivait et les élèves de première année devaient déjà passer à la pratique. Le cœur du jeune garçon se mit à battre un peu plus vite. Il voulait absolument y arriver. Il n'était pas très intelligent, mais plutôt débrouillard. Alors il espérait que cela allait le sauver. Il ouvrit son livre à la page indiquée et prit son mortier. Il ajouta sans plus attendre les six crochets de serpent et commença à les écraser à l'aide de son pilon. La recette était vraiment précise. Il continuait d'écraser jusqu'à obtenir une poudre fine. Une fois cela fait, il prit quatre mesures que le jeune homme versait donc dans le chaudron. Il souriait. Pour le moment tout allait bien. Il laissait chauffer très exactement dix secondes à 250°, comme il était dit. Une fois la cuisson faite, il agita sa baguette et regarda sa camarade. Pour le moment elle avait l'air de s'en sortir. Alors il se concentrait de nouveau, comptant les trente-neuf minutes où sa potion devait bouillonner. Il entendit alors sa voisine s'exclamer.

- Arrrgh je comprends rien, chez moi c'est... bleu!

Étonné, il se pencha donc et vit qu'en effet, sa potion était bleue. Il lui lança un regard désolé avant qu'un blondinet aux yeux captivants ne se retourne et ne lui conseille d'ajouter les épines de porc-épic immédiatement. César relut sa recette et fronça les sourcils, il n'eut pas le temps de l'avertir qu'il ne fallait pas le faire, que la jeune rouquine avait déjà rajouté les épines. Déçu de ne pas avoir pu l'aider, il se concentra donc à nouveau sur son travail, et les trente-neuf minutes furent écoulées. Il rajouta donc les quatre limaces à cornes, puis les deux épines de porc-épic qu'il fallait. Le bouclé remua cinq fois dans le sens des aiguilles d'une montre, avant d'attraper sa baguette et de l'agiter.

Il souria franchement à la fin de sa préparation. Tout cela s'était passé sans encombres et il en était très fier. Il espérait que le professeur allait être du même avis que lui.

Lun 8 Mai - 16:01
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil

Le professeur n'avait pas l'air commode, mais Marylou ne ressentais pas autant de peur que les autres avaient l'air de ressentir. Elle voulait simplement faire de son mieux. Elle disposa tous les ingrédients dans le bon ordre et en bonne quantité de manière visible et accessible, et commença à broyer les crochets de serpents dans son mortier pendant qu'elle lisait la suite de la recette. Lorsqu'elle eu bien broyé le tout, elle ajouta les quatre mesures indiquées à son chaudron, et surveilla l'horloge pour les dix secondes qui suivirent avant d'agiter sa baguette. Elle prit le temps de bien relire la recette après avoir noter l'heure sur un coin de son parchemin. Dans trente-neuf minutes, elle y reviendrait. Elle chercha tout ce qu'elle pu sur les effets de cette potion, afin de commencer le devoir que le professeur avait donné.

Elle avait prit toutes les notes qu'elle avait pu trouver dans son livre de potion lorsqu'elle regarda l'heure. Il restait cinq petites minutes à attendre, le temps pour la jeune Serdaigle de relire ce qu'elle devrait faire ensuite, et de laisser son regard divaguer vers les autres chaudrons pour comparer avec le sien. L'heure arriva, et Marylou exécuta scrupuleusement le reste de la recette. Elle ajouta les limaces puis les épines, mélangea cinq fois dans le sens horaire, et agita finalement sa baguette. Elle retira ensuite la préparation du feu et entreprit de remettre de l'ordre sur son bureau, le temps que la leçon reprenne.

Lun 8 Mai - 16:25
Revenir en haut Aller en bas
Persei Black
avatar
Serpentard - Modération HRPG

Voir le profil



Premier cours de potions...



ft. LES ÉLÈVES DE 1ERE ANNÉE
Salle de potion
Dialogues en #109669

Persei n'était pas enchantée par la perspective de faire une potion, mais le devoir l'enchantait encore moins... Quelle vaine. Heureusement pour elle, sa voisine était une jeune Serdaigle silencieuse mais assidue à en voir ce qu'elle faisait. Elle n'aurait qu'à l'imiter pour moins se fatiguer.

Elle ouvrit son livre et regarda néanmoins la recette :

Ajouter 6 crochets de serpent dans le mortier.
Écraser à l'aide du pilon pour obtenir une poudre fine.
Ajouter 4 mesures de crochets de serpent écrasés dans le chaudron.
Faire chauffer le mélange à 250°C pendant 10 secondes.
Agiter votre baguette.
Laisser bouillonner la potion pendant 39 minutes.
Ajouter 4 limaces à corne dans le chaudron.
Ajouter 2 épines de porc-épic dans le chaudron.
Remuer 5 fois dans le sens des aiguilles d'une montre.
Agiter votre baguette.


Hum, rien de bien compliqué en fait. Finalement pas besoin de lorgner le chaudron de la voisine. Méthodiquement, elle suivit les étapes de la potion, vérifiant de temps à autre son manuel. Elle ne voudrait décevoir personne, et surement pas sa maison. Ca serait terriblement humiliant.

Alors qu'il fallait attendre un peu, la serpentarde décida de sortir un parchemin et de commencer son devoir. C'était sans compter sur son manque de concentration. Son regard se perdit sur les gens de la classe. Tant pis, elle ferait son devoir une autre fois à la bibliothèque.


Mar 9 Mai - 11:30

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Dialogues en #109669

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t44-persei-black http://harrypotter1991.forumactif.org/t48-carnet-de-persei-black
Invité

Voir le profil



Rogue observait silencieusement chaque faits et gestes de ses élèves, jaugeant avec sévérité les capacités de chacun. Les représentants de la maison de Serpentard avaient l'air d'être ceux qui s'en sortaient le mieux, ce qui ne manqua pas de flatter son égo. Si l'on y fit bien attention, le maître des Potions laissa même apparaître, un bref instant, un léger sourire sur son visage grimaçant lorsqu'il examina les travaux de Gemma et surtout de Drago Malefoy, à qui il accordait une attention toute particulière.

Du coté des Poufsouffle, Rogue réprimanda sévèrement la petite Susan Bones pour avoir ajouté les épines de porc-épic avant de retirer son chaudron du feu ainsi que son voisin pour ne pas l'avoir empêchée de commettre cette terrible erreur. Il lui accorda néanmoins le mérite d'avoir réussi sa propre préparation, ce qui sauva sa maison d'un éventuel retrait de points.

La petite Granger ne se débrouillait pas trop mal non plus. Il fallait bien au moins ça lorsqu'on voulait se donner l'image d'une mademoiselle-je-sais-tout. Mais son appartenance à Gryffondor était, aux yeux du professeur Rogue, une trop belle occasion de réprimander quelqu'un d'aussi irréprochable pour la laisser passer. Et quelle ne fut pas plus parfaite opportunité lorsque sa voisine, non contente d'être étourdie, se retrouvait à présent avec un chaudron aussi menaçant qu'un volcan sur le point d'entrer en éruption.

"PLUS UN GESTE, WILES, GRANGER !"

D'un mouvement de baguette très rapide, il fit disparaître la potion qui s'était éparpillée sur le bureau et sur les affaires personnelles des deux élèves, calmant par la même occasion le bouillonnement de l'horrible mixture qu'il avait sous les yeux. Rogue fixa alors Juliette et sa voisine d'un regard noir, laissant clairement deviner qu'elles allaient passer un très mauvais moment.

"J'espère que vous êtes conscientes que je viens de vous éviter une expérience très désagréable, sans doute encore plus que de simples brûlures. Aussi, je vous invite à montrer davantage de rigueur dans vos préparations mais également... *son regard se tourna alors vers Hermione* plus d'application dans le fait de surveiller que vos voisins de table ne deviennent pas un danger pour eux-mêmes comme pour les autres à cause de leur inattention, à moins que la satisfaction d'être la première à finir un devoir soit plus importante à vos yeux miss Granger. J'ai été suffisamment patient mais trois points de moins pour Gryffondor vous feront sans doute mieux réfléchir. "

Mer 10 Mai - 18:16
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil


Cours de Potions


Hermione venait de terminer sa potion quand elle entendit son nom crié de la bouche du professeur. Elle sursauta car elle ne s’y attendait pas. Qu’avait-elle fait ? Une erreur ? Relisant les consignes, elle ne trouvait pas son erreur mais très vite elle comprit où le professeur voulait en venir. Sa voisine s’était trompés et avait à présent des brulures. Mais comme sa potion, à elle, était correcte, le professeur lui faisait porter le chapeau. Et en plus de ça, il retira trois points à Gryffondor. *Ce n’est pas de ta faute, Hermione, c’est Juliette qui a fait une erreur* se dit Hermione pour se rassurer.

Lançant un regard noir à Juliette, elle s’approcha de son chaudron et tenta de repérer l’erreur de sa voisine. Ce qui était assez difficile puisqu’elle n’avait pas regardé ce qu’elle avait fait, trop concentrée sur la sienne de potions. Elle ne savait pas comment rattraper une potion ratée, c’était le premier cours, et même en ayant dévoré le livre avant de venir, elle ne connaissait que l’option tout recommencer, ce qui prenait trop de temps par rapport au temps du cours qui restait.

« Raah la la, tu aurais mieux lu les consignes avant de t’y mettre, on en serait pas là ! »

Déstabiliser par les remontrances du professeur, Hermione, la main tremblante, tenta de remuer le liquide de sa camarade et de faire remonter les limaces et les épines avec sa baguette magique. Quel massacre ! Ce n’était pas beau à voir. Elle réussit à reprendre une épine mais le reste fut beaucoup trop chaud pour elle. Elle baissa les bras. Vivement la fin du cours !
Codage par Libella sur Graphiorum

Sam 13 Mai - 11:37
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil






Cours de Potions
feat Premières années





Susan avait fait des tonnes d’erreurs durant ce premier cours. Elle avait tenté d’écouter un garçon qui l’aidait mais apparemment, il avait dû se tromper car la potion n’avait pas l’aspect espéré. Elle se sentait mal à l’aise face à cette erreur, d’autant plus que le professeur Rogue la réprimanda sévèrement, pour bien lui faire prendre conscience de ses actes. Susan regarda le garçon de devant mais il s’était retourné. Regardant son voisin, elle essaya de comprendre ce qu’il n’allait pas et se dit que les potions n’allaient peut-être pas être son truc à Poudlard.

Elle fut rassurée quand elle entendit qu’elle n’était pas la seule à se faire disputer. Deux élèves de Gryffondor se font disputer elles-aussi et avec retrait de points. Au moins, Susan avait évité ça. Apparemment l’une des élèves de Gryffondor avait fait exploser son chaudron, la brulant en même temps. Susan se dit que le professeur était sévère quand même, pour des élèves ayant leur premier cours de potions de leur scolarité magique. Elle ne dit rien à voix haute, pas de commentaires. Elle voulait simplement tenter de bien faire sa potion. Ce n’était pas de sa faute si elle n’avait pas réussi. Sans doute, fera-t-elle mieux la prochaine fois ?


© Jawilsia sur Never Utopia


Ven 19 Mai - 13:44
Revenir en haut Aller en bas
Juliette L. Wiles
avatar
Gryffondor

Voir le profil

Premier cours de potion
Plus le liquide bouillonnais à l’intérieur du chaudron, plus j’étais désemparée face à la situation. J’avais beau être chez la maison des courageux, là je n’avais précisément aucune idée de comment me débarrasser de ça ni vu ni connu…

Heureusement pour moi, Rogue vint presque immédiatement nous sauver (peut être pas) d’une mort certaine.

"PLUS UN GESTE, WILES, GRANGER !"


… Oups. Je ravalais ma salive, regardant le liquide bouillonnant disparaître petit à petit du chaudron. Bon, au moins le danger était écarté, mais bien évidemment les ennuis commencent toujours à ce moment là.

« J'ai été suffisamment patient mais trois points de moins pour Gryffondor vous feront sans doute mieux réfléchir. »

J’étais stupéfaite. Pour trois raisons en fait. La première : Par ce que je savais pas trop qui s’était fait retirer des points. Hermione, moi, ou nous deux ?! Et ensuite SEULEMENT 3 points alors que j’ai failli ébouillanter ma camarade ? C’était presque sympa de sa part. Mais l’heure n’était pas à faire des sourires et remercier le bourreau, mais plus de m’occuper de ma binôme qui me paraissait bouillir de l’intérieur presque autant que ma potion deux minutes plus tôt.
La dernière chose qui me scotchait, était bel et bien par ce que Rogue venait de prendre ma défense en rejetant la faute sur la pauvre Granger, qui avait fait une potion parfaite et n’avait rien demandé à personne.

Je lançais à ma binôme un regard désolé quand elle me sortit une file de réprimandes. Je l’étais vraiment sincèrement, et je voyais pas du tout comment je pouvais me rattraper après ça. Et les limaces qui gisaient au fond de mon chaudron semblaient du même avis.

« Je… »
Comment s’excuser après quelque chose pareil ? « Je suis désolée Hermione, je pensais pas que ça te retomberais dessus comme ça ! »

J’en aurais bien profité pour lui rejeter la faute dessus comme l’avait fait Rogue quelque secondes auparavant, mais ça n’aurait pas été suffisamment honnête.

« J’aurais dû te demander de l’aide si j’en avais besoin. Je saurais pour les prochaines fois »
Codage par Libella sur Graphiorum

Sam 20 Mai - 15:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persei Black
avatar
Serpentard - Modération HRPG

Voir le profil



Premier cours de potions...



ft. LES ÉLÈVES DE 1ERE ANNÉE
Salle de potion
Dialogues en #109669

La potion de Persei prenait une couleur satisfaisante. Elle était loin d'être parfaite, mais au moins, elle était consistante. La rouquine sourit. Pour une première potion en cours, ce n'était pas si mal. Avec un peu d'entraînement, elle réussirait à obtenir un résultat optimal, elle en était certaine.

La sorcière se détourna de sa potion en sursautant lorsque le professeur Rogue interrompit le cours en vociférant deux noms peu agréables. Les yeux ronds et surtout curieux, elle se tourna vers Hermione et Juliette et ne pu s'empêcher de ricaner méchamment. Trois points de moins pour les Gryffondors. Ce n'était pas méchant, mais la perte de points était injustifiée. C'était si satisfaisant...

Et Juliette qui se confondait en excuses. La serpentarde leva les yeux au ciel. Quelle maladroite cette fille, elle était vraiment très heureuse de ne pas avoir à travailler avec elle. D'ailleurs, elle jeta un regard à la potion de sa voisine. Cette dernière semblait avoir une potion presque impeccable.

Cela suscita de la jalousie. Persei aurait voulu saccager la potion de la Serdaigle, d'autant plus qu'elle n'était pas tellement d'humeur. Mais non, cette voisine avait été silencieuse et n'avait rien demandé à personne alors elle la laisserait en paix, sang-de-bourbe ou non. Elle était vraiment d'humeur clémente...


Mer 24 Mai - 21:23

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Dialogues en #109669

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t44-persei-black http://harrypotter1991.forumactif.org/t48-carnet-de-persei-black
Invité

Voir le profil

Premier jour et pas des moindre, je me dirige avec les autres élèves en direction du cachot ou se déroulent les cours de potions, un cour qui apparemment ne plait pas à tout le monde, non pas que ce soit difficile, mais il parait que le professeur et d'une grande sévérité.
Nous voilà devant une porte froide et sombre "accueillis" par le professeur Severus Rogue, le maître potion de l'école, à première vue, c'est vrai qu'il n'a pas l'air d'être un humoriste ou autre fifrelin du one-man show. Sombre, visage pâle... bref un professeur sévère quoi.
Après quelques secondes, le professeur Rogue ouvre la porte, pour que nous puissions nous installer. J'observe un place devant qui m’intéresse, je m'y installe, je tiens à être un maximum concentré dans ce cour.

"Bonjour. Comme vous le savez, ici je vous apprendrai l'art subtil et rigoureux de la préparation des potions. Il va de soi qu'il n'y aura aucun sort ni agitation de baguette magique durant ce cours et je ne m'attends certainement pas pour autant à ce que vous entendiez quoi que ce soit à la beauté d'un chaudron bouillonnant ou la délicatesse d'un liquide s'insinuant dans les veines d'un homme afin d'en emprisonner les sens. Mais sachez cependant que je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur et même à mettre la mort dans un flacon. Tâchez donc de vous montrer dignes de mes enseignements."

Plutôt cool pour le moment, je pense que le cours de potion va être passionnant, dangereux certes, mais passionnant.
Après quoi, le Professeur cite un à un les élèves en guise d'appel et apparemment, l'absence de certains semble ravir le maître des potions.

"Et bien il semblerait que certaines personnes comme M. Harry Potter soient suffisamment exceptionnelles et talentueuses pour se permettre d'être absents pour leur premier cours. Je constate et félicite en revanche l'assiduité exemplaire de la maison Serpentard, ce à quoi j'ajouterai qu'en conséquence à cela, vous aurez un devoir d'environ cinq pages à rendre pour le prochain cours sur les effets et contre-effets, avec justifications à l'appui, du remède contre les furoncles dont la fabrication sera le sujet du jour. Et maintenant passons à la pratique..."

Un remède contre les furoncles ? Je crois avoir aperçu ce chapitre dan mon livre, bien alors quand il faut y aller, faut y aller.
Tiens, c'est marrant ça, dans la recette il est écrit qu'il faut agiter sa baguette, il avait dit "il n'y aura aucun sort ni agitation de baguette magique durant ce cours". Oh à quoi bon chipoter, je me lance donc dans la préparation minutieuse de mes ingrédients et mon matériel. En me préparant je constate que pas mal de personnes se font réprimander, parfois pour pas grand chose. Personnellement je préfère me concentrer su ma potion, j'espère éviter les réprimandes. Les Gryffondors n'ont pas l'air d'être dans le cœur du maître des potions, deux des élèves sont en train de se faire gravement molester à quelques centimètres de moi.

Dim 4 Juin - 9:13
Revenir en haut Aller en bas
Alexia Summer
avatar
Serdaigle

Voir le profil

Premier jour de cour et je commençais par Potion, j'aurais largement préféré commencer par les cours de vol. En plus, il faisait super beau pour un début de mois de septembre, je n'avais aucune envie d'aller m'enfermer dans les tréfonds du château. En revanche, j'étais assez curieuse de rencontrer le professeur de potions. La veille, durant le banquet, j'avais discuté des cours que nous aurions durant l'année. Je me souviens que ma voisine avait longuement parlé du professeur Rogue qui bien que réputé pour être largement partial envers les Serpentards, était un excellent professeur de potion. Elle nous avait dit :

- Simplement, ne te mets pas sur son chemin.

J'avais donc hâte de rencontrer ce fameux personnage.

En arrivant dans les cachots, je ne pus m'empêcher de trouver l'endroit lugubre avec ses bocaux étranges. 
« Ca doit puer la mort à l'intérieur » pensais-je. 
C'était très sombre en comparaison avec les larges fenêtres lumineuses de la tour Serdaigle. Nous nous avançâmes avec les autres élèves vers les pupitres qui se trouvaient devant nous en arc de cercle autour de l'estrade du professeur. Je m'installai à une place libre. 
Le professeur se tenait devant nous, en silence tel une éminence grise. Il était vraiment intimidant et impressionnant. Cela ne me donna que plus envie d'exceller dans sa matière. Je pris son indifférence pour un défi. Je sais, c'est peut-être exagéré comme comportement, mais j'ai horreur de l'indifférence, je préfère encore qu'on me crie dessus plutôt qu'on m'ignore. J'allais montrer à ce prof à qui il avait affaire. 
Puis il estima qu'il avait suffisamment attendu, et il commença le cours, malgré les places encore vides dans la pièce. 

- Bonjour. Comme vous le savez, ici je vous apprendrai l'art subtil et rigoureux de la préparation des potions. Il va de soi qu'il n'y aura aucun sort ni agitation de baguette magique durant ce cours et je ne m'attends certainement pas pour autant à ce que vous entendiez quoi que ce soit à la beauté d'un chaudron bouillonnant ou la délicatesse d'un liquide s'insinuant dans les veines d'un homme afin d'en emprisonner les sens. Mais sachez cependant que je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur et même à mettre la mort dans un flacon. Tâchez donc de vous montrer dignes de mes enseignements.

Je remarquais que quand il faisait l'appel, il avait le don de prononcer le nom des élèves avec un ton méprisant. Comme si nous n'avions aucun intérêt pour lui. Durant l'appel, plusieurs noms restèrent sans réponse. À chaque silence, j'avais l'impression qu'il enregistrait le nom des absents pour leur faire subir le pire des châtiments quand ceux-ci apparaîtront. 
« Note à moi-même, ne jamais arrivé en retard au cours de potions... Quoi qu'il arrive ! Je suis courageuse, pas suicidaire ! »
Après l'appel, le cours commença ainsi que le défilé des élèves en retard. Une jeune Serpentard arriva en catastrophe. Alors qu'elle s'apprêtait à s'asseoir à côté de moi elle manqua de s'étaler de tout son long sur le sol. Je me retins de rire, pas pour l'élève, mais plus parce que je ne voulais pas subir les remarques du professeur.  Je me contentais donc de réprimer un sourire et la laissa s'asseoir en silence à côté de moi.

Pour le premier cours, nous devions réaliser une potion. J'ouvris mon livre à la page indiqué et commençais à lire les ingrédients dont j'aurais besoin. Elle n'avait pas l'air trop difficile à réaliser. Je laissais échapper un soupir de soulagement. J'avais craint quelque chose de beaucoup plus compliqué.
Je remarquais que ma voisine, jetait des coups d'œil régulier à ce que je faisais. J'eus un sourire en coin, si elle voulait copier ça ne me déranger pas. 
Papa disait toujours, « la copie est la plus grande des flatteries ». Cependant, la potion était simple et elle retourna rapidement à son chaudron. Je la comprenais, moi non plus je ne trouvais pas que cette potion valait la peine que l'on copie. 
Après avoir terminé la première partie de la recette, je lus qu'il fallait attendre 39min. Je poussais un soupir d'agacement. J'avais horreur d'attendre. 
Alors que je vérifiais que ma potion réagissait normalement, je sursautais en entendant le professeur criait : 

- PLUS UN GESTE, WILES, GRANGER !

Je portais alors mon attention sur le coin en face de moi. Une jeune fille aux cheveux ébouriffés du nom de Granger et sa voisine venaient de se figer sur place. Le professeur s'approcha d'eux. Il me rappeler certains félins approchant doucement avant de bondir sur leur proie et d'un coup de baguette fit disparaître leur potion. Je n'avais aucune envie d'être à leurs places.

- J'espère que vous êtes conscientes que je viens de vous éviter une expérience très désagréable, sans doute encore plus que de simples brûlures. Aussi, je vous invite à montrer davantage de rigueur dans vos préparations mais également... *son regard se tourna alors vers Hermione* plus d'application dans le fait de surveiller que vos voisins de table ne deviennent pas un danger pour eux-mêmes comme pour les autres à cause de leur inattention, à moins que la satisfaction d'être la première à finir un devoir soit plus importante à vos yeux miss Granger. J'ai été suffisamment patient mais trois points de moins pour Gryffondor vous feront sans doute mieux réfléchir.

Je ne pus m'empêcher de le trouver dur, la punition n'était pas mérité, mais il fallait reconnaître qu'il avait du charisme ce prof. 
« Je pense que je vais l'apprécier quand même. Enfin tant que je ne deviens pas sa cible » pensais-je. 
Cet incident passé, je revins à ma potion. Dans le livre, elle devait être bleu nuit, la mienne était bleue marine. Pour une première potion, je trouvais que ce n'était pas trop mal, même si j'étais sûre que le professeur ne serait pas du même avis que moi.  J'attendais avec impatience et angoisse son verdict.
Je jetais quand même un coup d’œil à la potion de ma voisine. La sienne aussi avait l'air pas mal, bien qu'un peu clair.
- Pourvu que ça passe, le prof a l'air plutôt exigent, lui chuchotais-je avec un sourire.  

Lun 14 Aoû - 22:59

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Fontaine
avatar
Poufsouffle

Voir le profil


Les cours de potion, j'en ai souvent entendu parler, du moins j'en ai entendu parler à cause du prof... Le professeur Rogue, le fameux professeur qui est adorable avec les enfants de sa maison mais odieux avec les élèves des autres maisons. Ce professeur me faisait un peu peur... Mais bon après il ne pouvait quand même pas êtres aussi horrible que ce qu'on disait... Non. Les élèves devaient abuser de la chose.

Je me rendis alors dans les cachots. Il faisait froid... Alors que dehors plutôt chaud, et il faisait sombre aussi ce qui me metta assez mal à l'aise... J'apercu vite ma classe et alla me ranger seule, comme à mon habitude, derrière. Le professeur nous fit entrer,  il attendait juste à côté de la porte. En entrant dans la classe, je vis un personnage grand et habillé de la tête aux pieds d'une robe noire,  il avait le teint pâle,  des cheveux long noir qui ,paraissaient gras, en encadraient sont visage, ses yeux ,qui inspectaient d'un air de dégoût, nous regardaient hautainement. C'était donc lui le professeur Rogue ? Il a le don de mettre mal à l'aise quiconque croise son regard. Aucun mot ne put sortir de ma bouche et je me pressa de détourner le regard pour aller m'asseoir au fond. Je ne fis pas attention aux élèves qui étaient déjà installé dans la classe.

Je m'assis seule au fond et écouta le professeur Rogue parler de la potion que nous devrons préparer. J'ouvris mon manuel et lis les ingrédients dont j'aurais besoin pour faire ma potion. Je commença la recette. Pour le moment tout ce passait bien. Ma potion à l'air d'd'avoir la consistance qu'il fallait.

-PLUS UN GESTE, WILES, GRANGE !

En entendant cette phrase je sursauta et failli renverser ma potion. Je releva la tête pour savoir ce qui ce passa mais la rabaissa aussitôt.
-Juste deux élèves qui ont tricher, rien d'interressant. Me dis-je.
Il les punit de façon injuste.
- En fait, je crois que les autres avaient raison... Il est effectivement horrible. A l'avenir, je vais éviter de le perturber.

Dim 27 Aoû - 17:39

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Summers
avatar
Poufsouffle

Voir le profil




Ab-stra-ction

La potion bouillonnait. Il avait bien mis tous les ingrédients, remué selon les instructions et tout. Il pouvait aimer cette matière : action, réaction, ingrédients, solution, tout lui paraissait couler de source.

Encore 37 minutes et 12 secondes à attendre, constata Elliot en vérifiant la montre à gousset que sa mère lui avait donné à son départ de la maison. Il pouvait se détendre un peu. Comme il était au premier rang, tout près de la figure austère du professeur Rogue, ce n'était pas si facile. Avec son air apathique, sa voix sèche et ses petits yeux noirs, le directeur de la maison Serpentard ressemblait à certains collègues fonctionnaires de son père, en plus impressionnant et sans doute plus dangereux. Il observait sévèrement les élèves s'affairer, une attitude superflue pour Elliot qui n'avait pas besoin qu'on lui fasse les gros yeux pour se tenir à carreau. Pour ne rien arranger, la salle de cours, humide et sombre, n'invitait pas particulièrement à la sérénité. Le jeune poufsouffle s'attendait à ce qu'un squelette fasse irruption à tout moment en quémandant qu'on le libère.

Oui, il était un peu inquiet, mais pas au point d'oublier qu'il devait travailler. Pour ça, il devait faire ab-stra-ction de son environnement, un exercice pour lequel il semblait avoir une prédisposition naturelle. Pourtant là, c'était difficile. Il avait bien entamé sa lecture du manuel pour mieux comprendre les subtilités du remède contre les furoncles, puis une potion déborda et Rogue admonesta deux Gryffondor. C'était tout à fait normal, tout comme les trois points perdus. Si tout le monde s'amusait à perturber le cours toutes les deux minutes, comment allaient-ils tous apprendre et devenir de grands sorciers ?

Rogue prouvait qu'il savait tenir ses élèves. Il parut dès lors moins antipathique à Elliot qui, après avoir froncé les sourcils en direction des fautives (c'était quand même pas compliqué de suivre une recette !), reprit sa lecture. Son plan d'attaque était le suivant : s'appliquer pour faire la meilleure potion possible, avancer dans son devoir, ne pas se brûler, ne pas faire exploser la salle et ses camarades, surtout, surtout ne pas se faire remarquer. Il n'avait aucune envie d'être le chouchou ou de se faire mousser en donnant les bonnes réponses, il voulait juste qu'on le laisse tranquille.

Il compléta la recette en respectant le temps à la seconde près. Ca aussi, c'était son fort : son père avait toujours insisté sur l'importance d'être ponctuel. La potion avait une belle couleur, correspondant aux indications du manuel, et il s'autorisa un petit sourire : pas besoin d'imaginer quoi que ce soit, juste suivre les directives et hop, ça marchait. C'était rassurant aussi pour lui qui n'aimait pas les surprises et qui avait du déjà en 'tolérer' un grand nombre depuis son arrivée à Poudlard. Ouais ! Les potions ! C'était sans doute la sa matière fétiche !
Codage par Libella sur Graphiorum

Sam 2 Sep - 11:20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t609-elliot-summers http://harrypotter1991.forumactif.org/t612-carnet-de-bord-d-elliot-summers http://harrypotter1991.forumactif.org/t613-voliere-d-elliot-summers
Alice Hamilton
avatar
Serpentard

Voir le profil

Cours de Potions



Alice trépignait d’impatience devant la porte du cachot, mais ne laissait rien paraître.  Son chaudron dans une main, ses manuels et sa plume dans l’autre, elle attendait que le professeur veuille bien laisser entrer les étudiants. Depuis son arrivée la veille au château, elle n’avait pas arrêté de s’émerveiller. Le plafond étoilé de la grande salle, la cérémonie de répartition avec ce chapeau qui parle (qui parle!) et qui l’avait envoyé dans la maison Serpentard sous les regards de désapprobation des autres élèves. Les escaliers qui s’amusaient à changer de direction, ces portraits parlant comme de vraies personnes, les mots de passes magiques pour entrer dans leur salle commune… Même son chat semblait avoir du mal à s’adapter à ces phénomènes étranges, chassant les élèves sur leurs balais, en vain, ou encore en revenant de la forêt interdite, tremblant de peur. Il était resté blottit contre elle toute la nuit, terrifié, et Alice l’avait rassuré tant bien que mal. De toute façon, elle avait peine à dormir à cause de l’excitation qu’elle ressentait ; c’était le cas de plusieurs autres premières années, qui se racontaient à voix basse les exploits de leurs familles, lâchant de temps à autre des regards courroucés à la brunette. Alice s’en moquait, car elle serait la meilleure et prouverait à tous qu’être Serpentard ne signifie pas seulement être de sang pur, mais bien d’avoir du talent. Mais avait-elle du talent, à ce qui a trait à la magie…? C’est ce qu’elle allait découvrir.

Une fois la porte ouverte, Alice s’assit au premier rang sur un banc de bois, disposant devant elle son cahier de note, son livre à la page du remède contre les furoncles, sa plume et l’encrier ainsi que son chaudron un peu plus loin. Une fois les élèves arrivés, le professeur, un homme maigre à l’air sévère dans sa robe de sorcier, pris place devant la petite foule et commença son cours.

- Bonjour. Comme vous le savez, ici je vous apprendrai l'art subtil et rigoureux de la préparation des potions. Il va de soi qu'il n'y aura aucun sort ni agitation de baguette magique durant ce cours et je ne m'attends certainement pas pour autant à ce que vous entendiez quoi que ce soit à la beauté d'un chaudron bouillonnant ou la délicatesse d'un liquide s'insinuant dans les veines d'un homme afin d'en emprisonner les sens. Mais sachez cependant que je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur et même à mettre la mort dans un flacon. Tâchez donc de vous montrer dignes de mes enseignements.

Impressionnée, Alice leva timidement la main à l’annonce de son nom lorsqu’il passa à l’appel.

- Et bien il semblerait que certaines personnes comme M. Harry Potter soient suffisamment exceptionnelles et talentueuses pour se permettre d'être absents pour leur premier cours.


Alice regarda autour d’elle, sans comprendre ce que ce Potter pouvait avoir de si exceptionnel, mais les autres enfants de la classe échangeaient des murmures impressionnés.

- Je constate et félicite en revanche l'assiduité exemplaire de la maison Serpentard, continua le professeur. Ce à quoi j'ajouterai qu'en conséquence à cela, vous aurez un devoir d'environ cinq pages à rendre pour le prochain cours sur les effets et contre-effets, avec justifications à l'appui, du remède contre les furoncles dont la fabrication sera le sujet du jour. Et maintenant passons à la pratique…

Fière de la ponctualité des Serpentard, Alice se redressa en sortant son matériel du chaudron près d’elle. Elle avait déjà lu cette partie du manuel la veille, question de se préparer au cours. Elle entama donc avec enthousiasme la préparation de son remède, faisant abstraction des commentaires des autres élèves. Concentrée, elle entendit vaguement le professeur réprimer deux Gryffondor et leur enlever quelques points, ce qui fit sourire la jeune fille. Elle respectait à la lettre les ingrédients, le touillage et les temps d’ébullition qui étaient inscrit dans l’épais ouvrage déposé sur son bureau.

Une fois terminée, sa potion avait la bonne couleur et la bonne texture selon le manuel. Toutefois, elle se risqua à jeter un œil au chaudron de son voisin, un jeune Poufsouffle qui répondait au nom de Summers selon la liste de présence du professeur. La mixture avait exactement la même apparence que celle se trouvant dans le chaudron d’Alice, ce qui rassura la vert et argent, qui poussa un léger soupir de soulagement. Au fond, les potions, ce n’était pas très différent de la cuisine ou de la chimie, sauf que les ingrédients étaient un peu plus… hétéroclites.


Codage par Libella sur Graphiorum

Ven 15 Sep - 19:57
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

L'illustre professeur Rogue vous convie à son cours~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Réunion de conf + escarmouche à 12 - 16 avril 21H15
» [Dec.] L'inspection du professeur Rogue
» Quels élèves avez vous eus à votre cours ?
» "La vie humaine se compose de deux parties : on tue le temps, le temps vous tue." [PV]
» HP et le pouvoir de l'Enamorento ou Severus Rogue amoureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Sous-Sols :: Cours de Potions-