AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'art de la discrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
June Prewett
avatar
Élève de Gryffondor

Voir le profil





L'art de la discrétion
feat. Lou Perkins


Le samedi matin, alors que la première sortie officielle à Pré-au-Lard venait d'être déclarée pour les élèves de Poudlard, June sortit à toutes jambes du château et dévala l'allée qui menait aux grilles du domaine comme si un démon lui eut collé le train. Elle voulait arriver le plus vite possible au village et découvrir, enfin, après deux années de privation, les merveilles qu'il recelait, selon les dires des plus anciens élèves.

Rusard contrôla les autorisations de chacun, tandis que Prewett trépignait d'impatience, et donna le top à tous les élèves se trouvant dans la légalité. Certains furent refoulés pour des raisons dont June se ficha éperdument, et, quand vint son tour, elle ne se fit pas prier pour se précipiter le long de la route, devançant de beaucoup tous ses camarades.

On lui avait parlé des boutiques qui bordaient l'allée principale de Pré-au-Lard, et elle avait plus que hâte d'en découvrir les vitrines. Quelques Gallions en poche, elle espérait bien revenir les bras chargés d'artefacts en tous genres dans sa salle commune, ce soir-là !

Lorsqu'elle arriva au village, elle laissa échapper maints cris d'émerveillement en découvrant les objets insolites étalés derrière de grandes vitres, alignées de chaque côté de la rue. Sur sa droite, elle aperçut la boutique Honeydukes, qui proposait à la vente des confiseries qu'elle avait envie de goûter, no matter what. Sur sa gauche se dressait une haute bâtisse, dont l'enseigne indiquait qu'il s'agissait d'une boutique de prêt-à-porter sorcier, mais dont elle se détourna bien vite pour porter toute son attention sur la devanture de Zonko.

C'était la boutique dont on lui avait le plus parlé : elle contenait, soit-disant, tout ce dont on pouvait avoir besoin pour jouer toutes sortes de farces à n'importe qui. Elle était persuadée d'y trouver son bonheur.

Son regard dériva un instant vers la vitrine de la boutique qui faisait face à Zonko : Derviche & Bang. Elle s'apprêtait déjà à l'abandonner pour pénétrer dans le magasin de farces et attrapes lorsque son attention fut happée par la pièce maîtresse de l'exposition de façade de D&B. Aussitôt qu'elle eut remarqué l'objet en question, elle se précipita et colla ses deux mains contre la vitre, le nez à quelques centimètres à peine de celle-ci. "Wahouuu !!!" s'écria-t-elle ostensiblement, "C'est pas vrai ! Je rêve ?!". Une moto rutilante tournait lentement sur une plaque circulaire, exposant à la vue de tous les finitions parfaites de l'engin. June s'arracha douloureusement à la contemplation de la bécane pour chercher son prix. Elle distingua une étiquette juste devant la plaque tournante et lut à haute voix : "Cent cinquante Gallions... Bande de chacals ! Comme si j'avais les moyens, tiens !"

A force de pousser des cris au beau milieu de l'avenue surpeuplée, June commençait à s'attirer des regards courroucés de toutes parts. Mais elle n'en avait cure. Pour le moment, tout ce qui la préoccupait, c'était qu'elle n'avait qu'une malheureuse quinzaine de Gallions en poche !


Codage par Libella sur Graphiorum

Mer 24 Mai - 14:49

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t78-la-folie-n-a-qu-un-oeil
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil










L'Art de la discrétion
avec June Prewett
Lou avait attendu avec hâte leur première sortie de l'année au village des Merveilles. Elle, qui aimait beaucoup écrire, devait justement refaire son stock de plumes et parchemins. Ca tombait bien, depuis l'année précédente, elle savait que le magasin de plumes Scribenpenne était une valeur sûre pour se munir d'outils classieux et agréables à utiliser, rendant ainsi sa tâche plus gratifiante.

Elle se délectait de l'odeur de vieux parchemin qui émanait de la boutique, une senteur connue et rassurante qui la plongeait immanquablement dans un véritable cocon. Elle n'avait pas perdu de temps. En dix minutes, elle avait récolté trois lots de vingt toiles plus ou moins épaisses, une nouvelle plume avec un bec argenté et son socle assorti, de l'encre invisible de première qualité, et d'autres encres de diverses couleurs. Le tout pour 20 gallions, 23 mornilles, et 30 noises. En véritable consommatrice compulsive, elle s'était ruinée plus que prévu... Comme à chaque fois. C'était cette satanée plume qui avait changé la donne en lui faisant de l'oeil. Oui, Lou était faible et attirée par les belles choses dont elle n'avait pas nécessairement besoin. Pourtant, en sortant, elle se sentait complète. Comme si elle pouvait enfin partir sur de bonnes bases.

Satisfaite de ses achats, la Serdaigle gambadait en anonyme dans l'allée principale, s'arrêtant au gré des vitrines attrayantes qui s'offraient à elle. Elle aurait bien voulu s'attarder sur les accessoires de Quidditch de la boutique du Chemin de Traverse, mais pour des raisons pratiques évidentes ce n'était pas envisageable. Elle pensa alors à ce magasin atypique spécialisé dans la vente et réparation d'objets magiques. L'année dernière, elle y avait déniché son premier Brossdur d'occasion qu'elle avait depuis délaissé au profit d'un Nimbus2000 flambant neuf. Elle adorait les objets loufoques qu'on y trouvait parfois, et les accessoires de son sport préféré ne manquaient pas. Son choix était vite fait. Prochain stop: Derviche et Bang.

A quelques mètres de la vitrine, elle fut interloquée par l'enthousiasme exacerbé d'une élève d'un an sa cadette qu'elle ne connaissait que de vue. Pour commencer, son nom de famille ne lui était pas étranger. C'était une Prewett, et Lou n'était pas sans savoir que ce nom s'associait vaguement à ses origines Macmillan et Bullstrode dans le registre incestueux des Sang-Pur. Mais ce n'était pas tant pour ça que la jeune fille retenait son attention. En réalité, son panache et son exubérance l'avaient toujours intriguée. Contrairement à elle, June était globalement appréciée par son entourage, et elle avait une réputation de perturbatrice enjouée, toujours prête à préparer la farce du siècle. Ce qui lui plaisait plus précisément, c'était la manière dont elle se fichait des commérages. Tout comme elle, c'était à prendre ou à laisser. Entre différences notables et similitudes, c'était justement pour le contre-pied qu'elle avait su prendre qu'elle l'admirait.

Cette dernière était presque collée contre la vitre à présent, entre rage, désespoir et envie. A moins d'être sourd et aveugle, on ne pouvait pas la manquer. La brune s'approcha un peu plus près pour découvrir l'objet de ses convoitises. Légèrement en retrait, elle pouvait clairement voir une moto la narguer sur sa plaque tournante. Elle ne put s'empêcher d'étirer un sourire compatissant en imaginant la valeur de la bécane avant de la rejoindre franchement pour mieux contempler ses superbes finitions.

- Elle a de la gueule, c'est vrai, avoua-t-elle avant de s'attarder sur le prix. Wow! D'accord! Y'a pu qu'à aller chez Gaichiffon et faire le trottoir... Ou plus soft, on se cotise et on organise une cagnotte... Ou encore mieux, on fait un casse à Gringotts et on fait chanter un gobelin... Y'a le choix.

Son ton était volontairement sarcastique et empreint de lassitude. Il n'y en avait que pour les privilégiés, toute manière.


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Lou Perkins pour HarryPotter1991

Mer 24 Mai - 17:45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins
June Prewett
avatar
Élève de Gryffondor

Voir le profil





L'art de la discrétion
feat. Lou Perkins


Toute à ses vociférations, June sursauta lorsqu'elle entendit une voix féminine s'adresser directement à elle sur un ton neutre et un peu sarcastique. Les paroles de la nouvelle venue mirent quelques secondes à pénétrer l'esprit de la Gryffondor, tant elle s'attendait plutôt à des remontrances pour s'être fait remarquer à ce point au beau milieu du village. Mais non, la brune qui se tenait à présent à côté d'elle semblait, au contraire, partager son indignation.

June sentit un sourire enjoué s'étirer sur ses lèvres : la jeune fille avait vraisemblablement une répartie hors-normes, et Prewett adorait les gens comme ça. Elle pouffa et répondit d'un ton de conspiratrice : "Je suis partante pour le cambriolage... T'as un plan ?"

Prewett se souvenait vaguement avoir déjà croisé la brunette, quelque part au château, mais ne s'en était jamais approchée. Aussi ne savait-elle absolument pas à qui elle s'adressait, mais pensa qu'elles pourraient devenir de grandes copines, étant donné l'attitude de l'inconnue.


Codage par Libella sur Graphiorum

Jeu 25 Mai - 12:58

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t78-la-folie-n-a-qu-un-oeil
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil










L'Art de la discrétion
avec June Prewett
- Je suis partante pour le cambriolage... T'as un plan?

Décidément, ce qu'on disait au sujet de June Prewett était fondé. La Serdaigle était prise au dépourvu face à son sérieux. A vrai dire, elle avait dit ça comme ça...

- Moi c'est Lou, Lou Perkins, dit-elle en souriant pour gagner du temps, je suis en quatrième année, maison Serdaigle.

Elles auraient aussi bien pu s'amuser à rendre fou les Gobelins, juste pour rire, mais de toutes façons Gringotts n'était pas à leur portée. Il fallait trouver autre chose. Piquer des bonbons chez Honeydukes? Elles avaient passé l'âge... Ou des farces et attrapes chez Zonko? Argh. Les proprios étaient vraiment sympas, et Lou n'était pas du genre à voler les honnêtes gens, même pour rire. Il fallait trouver le moyen de nuire aux "mauvais" pour contenter tout le monde. La brune soupira en désespoir de cause.

- Tu vas trouver ça nul, mais franchement, non. J'ai pas de plan. A part s'infiltrer clandestinement à la RITM pour lancer un appel au don sur les ondes, dit-elle en se tournant vaguement vers l'établissement de la Radio Indépendante à Transmission Magique, je vois vraiment pas...

Son petit doigt lui disait que la Gryffondor avait plus d'un tour dans son sac, et elle était prête à la suivre.


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Lou Perkins pour HarryPotter1991

Jeu 25 Mai - 19:34


Dernière édition par Lou Perkins le Ven 26 Mai - 0:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins
June Prewett
avatar
Élève de Gryffondor

Voir le profil





L'art de la discrétion
feat. Lou Perkins


En réponse à sa question de savoir si la brunette avait éventuellement un plan pour cambrioler la banque des sorciers, l'interlocutrice de June lui déroula son curriculum vitae. June pouffa et se mit au garde à vous, en claquant ses talons l'un contre l'autre et en plantant une main bien droite sur sa tempe : "Au rapport : June Roxane Prewett, fille de Fabian et Gretel Prewett, troisième Année à Gryffondor, m'dame !"

Elle ignorait si Lou prendrait avec humour son attitude, bien qu'elle n'en eut que faire, au fond, puisqu'elle s'amusait comme une petite folle, mais la Serdaigle l'intéressait vraiment. Après avoir imaginé un tas de choses qui pourraient les rendre riches, June espérait bien que Perkins saurait donner matière à ses idées ! Elle fut donc un peu déçue quand elle entendit parler de faire un appel au don via la RITM.

"Hmmm..." fit June, la mine perplexe et concentrée, "je crois qu'on aurait beaucoup plus de chances d'arriver à nos fins en faisant exploser la vitrine et en se tirant vite fait bien fait avec la moto, directement... En pleine nuit, comme ça y a pas de témoins. Nan ?"


Codage par Libella sur Graphiorum

Jeu 25 Mai - 20:36

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t78-la-folie-n-a-qu-un-oeil
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil










L'Art de la discrétion
avec June Prewett
La présentation militaire de sa partenaire l'avait quelque peu déstabilisée par son caractère moqueur. Elle fronça les sourcils. Il lui avait semblé tout naturel de se présenter, mais d'un autre côté cette imitation exagérée la fit pouffer à son tour, la renvoyant à sa propre image peut-être trop fidèle aux convenances. Finalement, l'attitude décoincée de Prewett l'incitait à en faire de même. Et si elle lâchait prise, pour une fois?

C'était sans compter sur la lumineuse idée de la Rouge et Or.

Sérieusement?!! Exploser la vitrine et se casser avec la moto?! Mais elle est CINGLEE! hurlait-elle intérieurement.

Elle avait l'air très sérieuse pourtant. Lou s'en était décroché la mâchoire, les yeux ronds comme des billes, à cligner bêtement dans le vide.

Ok. Calme. Sois cool. Respire. Pourquoi tu le ferais pas après tout? Ok. T'as déjà enfreint les règles, mais t'as jamais rien fait d'aussi fou. C'est du grand n'importe quoi, même. Et après? Pas de problème! Coool.

Vue de l'extérieur, la situation était vraiment comique. La Serdaigle avait sérieusement une conversation avec elle-même, l'éternel duel Ange versus Démon sur ses épaules. Prewett la regardait comme une extraterrestre.

- Euh. Ouais... Ok! se ressaisit-elle en hochant la tête dans le vague à moitié convaincue. La nuit... Tout péter... Je vois. Génial. Super idée ça.

Malgré son léger malaise, une vague d'euphorie la submergeait. C'était dangereux. Vraiment dangereux! Rien qui n'impliquait des points retirés à sa maison, ou le regard inquisiteur de McGonagall. Ca serait bien pire que tout si on les prenait sur le fait, mais ça serait aussi l'occasion de tester ses talents de sorcière sans se sentir muselée par Poudlard, et elle avait suffisamment de matière grise pour élaborer un astucieux stratagème en cas de pépin. C'était très excitant en fin de compte! Et très très effrayant...

- J'ai besoin d'un verre, lança-t-elle à sa nouvelle partner in crime dans l'espoir de penser à tout ça, au calme, et en totale décompression.

Il fallait quand même qu'elle digère... Si en se levant ce matin elle avait trouvé son quotidien terriblement ennuyeux, voilà qu'on y avait rajouté un peu de piment, et au fond elle en avait bien besoin. C'était décidé, elle se laisserait happer par la folie de sa camarade.


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Lou Perkins pour HarryPotter1991

Ven 26 Mai - 0:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins
June Prewett
avatar
Élève de Gryffondor

Voir le profil





L'art de la discrétion
feat. Lou Perkins


Un immense sourire un peu stupide s'étala sur le visage de Prewett lorsque, la mine perplexe, Lou lui répondit : "Euh. Ouais... Ok ! La nuit... Tout péter... Je vois. Génial. Super idée ça." Ravie que la Serdaigle valide si vite (et sans discuter) son plan de kidnapping d'une moto volante valant cent cinquante Gallions, en pleine nuit, pour aller faire un tour, June lui asséna une amicale tape sur l'épaule en s'exclamant : "Vendu ! On va tout déchirer !"

Cela dit, Perkins n'avait quand même pas l'air tout à fait dans son assiette. Au contraire, elle avait même le teint légèrement verdâtre. June la regarda en penchant la tête sur le côté, presque inquiète, et hocha frénétiquement la tête quand sa nouvelle copine lui parla d'aller prendre un verre.

"La première Biéraubeurre est pour moi !" lui cria joyeusement June en l'entraînant en direction des trois Balais. Décidément, sa première sortie à Pré-au-Lard n'aura pas été une perte de temps...


SUITE DU RP AUX 3B

Codage par Libella sur Graphiorum

Ven 26 Mai - 22:37

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t78-la-folie-n-a-qu-un-oeil
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

L'art de la discrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intrusion et discrétion [Erena / Sayu]
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Discretion oblige [ PV : Tellan ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogsmeade :: La Grand-Rue-