AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Atmosphère studieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rosalind Fawley
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil







Alanguie dans un des fauteuils de la salle commune des Serpentards, jouant avec une des boucles de sa chevelure, le regard dans le vague, Rosalind ruminait. Même si les premières semaines à Poudlard avaient eu plus que leur lot de moments agréables et de rencontres prometteuses, force lui était de constater qu'elle s'était fait des illusions quant à la teneur des cours dispensés à Poudlard. Pas tant sur leur contenu ou leur intérêt, non, ce n'était pas cela le problème. Mais, comptant sur son esprit vif, elle avait pensé pouvoir briller tout de suite et sans effort, quelque soit la matière. Et même si, dans son for intérieur, elle en était très vexée, il fallait bien admettre que ça n'était pas le cas. Les précédents cours ne s'étaient pas vraiment mal passés, mais elle ne s'y était pas particulièrement distinguée non plus.

Dans la moyenne.

Cette pensée créa en elle un tel sursaut d'orgueil et de dépit qu'elle s'en mordit la lèvre inférieure. Elle releva la tête. Les étendards de Serpentard accrochés au plafond du cachot ondoyaient légèrement. Absorbée par les volutes élégantes qui ornaient le blason de sa Maison, elle songea qu'il lui faudrait étudier, bûcher même.

Ce n'était pas nouveau pour elle, Rosalind pouvait s'investir passionnément dans les domaines qui l'intéressait. Elle avait passé des heures à éplucher la Gazette des sorciers afin de se documenter sur les manœuvres politiques ayant cours au Ministère de la Magie. Elle trouvait ces intrigues passionnantes et voulait en comprendre les enjeux. C'était aussi pour pouvoir lire ses auteurs préférés dans leur langue maternelle qu'elle avait voulu apprendre le français, puis l'allemand, langues qu'à onze ans, elle commençait à parler de manière correcte. Elle parvenait à déchiffrer quelques ouvrages simples en italien, et elle venait de se lancer dans l'apprentissage du russe. En revanche, elle n'avait jamais songé à mettre tant d'effort dans quelque chose qui ne lui plaisait pas.

Elle balaya du regard la Salle Commune, cherchant quelqu'un avec qui engager une conversation qui la distrairait de ses pensées moroses, mais il y avait peu de passage à cette heure de la journée, et les rares élèves étaient plongés dans des livres ou des parchemins. *C'est bien ma veine.* En soupirant, elle souleva son sac et en sortit un manuel au hasard. Potions. *...Et bien, j'imagine que de toutes manières, il faut bien commencer quelque part.* Et ce d'autant plus que Severus Rogue, son directeur de Maison, en était l'enseignant. Par conséquent, pas question de rester à la traîne dans cette matière. Elle ouvrit le livre à la page consacrée au remède contre les furoncles, combattit la vague d'ennui qui l'envahit à la vision de la recette, saisit un parchemin et une plume et commença à prendre des notes.


Codage par Libella



Sam 24 Juin - 18:53


Dernière édition par Rosalind Fawley le Dim 25 Juin - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley
Drago Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Atmosphère studieuse

avec Rosalind Fawley et libre


Drago était de bonne humeur aujourd'hui. Il en ignorait la raison exactement... Peut-être la clémence du temps pour un mois d'octobre? Ou bien les rictus approbateurs de Rogue face à sa mixture lors du dernier cours de Potions? Ou encore le fait d'avoir récemment asticoté Weasley? Peut-être un peu tout ça... Peu importait finalement.

Il rentrait tout guilleret en direction de la salle commune et s'apprêtait à se gargariser de cette rentrée sur les chapeaux de roue. Enfin... Mis à part quelques détails irritants. Comme la sang-de-bourbe qu'il devait se farcir à chaque cours de Sortilèges puisque l'hybride avait décidé qu'elle constituerait son binôme une bonne partie de l'année. Pouah! Non, elle ne ternirait pas sa journée celle-là. Il n'y penserait pas, voilà tout.

L'heure était à la détente, et même si leur salle commune était moins cosy que le manoir, il fallait admettre qu'il se sentait presque chez lui dans cette partie du château. Il poursuivrait peut-être sa lecture des Mémoires de la famille Black que sa mère lui avait chaudement recommandées en les lui glissant dans sa malle avant de quitter la voie 9 3/4. Peut-être même les confierait-il à sa cousine Persei quand sa lecture serait achevée. Pour l'instant, il s'était arrêté au récit d'Elladora Black dans les années 20 qui expliquait avoir été l'initiatrice d'une tradition, celle de décapiter les elfes de maison trop vieux pour porter les plateaux de thé. Il regagnerait donc son précieux fauteuil, s'affalerait dedans, et plongerait à nouveau son nez dans l'histoire de sa famille... Sauf que sa place était déjà occupée par une rouquine aux cheveux bouclés.

Rosalind Fawley, constata-t-il.

Il pouvait toujours compter sur son père pour lui dresser la liste des noms recommandables ou pas dans cette école, et il savait parfaitement que la petite Rosalind était du bon bord, les Fawley étant réputés pour l'honorable pureté de leur sang.

Du reste, il l'avait déjà repérée depuis un moment avec sa longue crinière flamboyante et sa stature fière et gracieuse. Difficile de la manquer tant elle était élégante sans le moindre effort. Pourtant, il n'avait encore jamais eu l'occasion de l'aborder. Elle avait pris "son" fauteuil, c'était l'occasion.

Il s'approcha pour s'installer sur un autre, non loin de là, puis fit mine de sortir ses Mémoires d'une Noble Lignée tout en la dévisageant avec une certaine discrétion. Il nota sans mal qu'elle était affairée dans son manuel de Potions, à la page du remède contre les furoncles qu'elle prenait soin de synthétiser sur un parchemin. Sa mine excessivement concentrée le poussa à croire qu'elle avait quelques difficultés. Peut-être se mettait-il le doigt dans l'oeil? De toute façon, ça faisait un bon sujet pour démarrer. Lui excellait en Potions, et il avait déjà terminé son devoir avec Gemma la semaine dernière.

Il posa sa lecture dans un coin du fauteuil. Elladora Black attendrait.

- Hé Fawley, tu as besoin d'aide? lâcha-t-il en désignant du menton le manuel de la jeune fille.

Il n'y avait aucune provocation dans le ton de sa voix. Il avait sincèrement envie d'éclairer sa lanterne si elle en avait besoin. Ca lui permettrait de faire l'intéressant au passage, et peut-être d'en savoir un peu plus sur elle.


Codage par Lou Perkins

Sam 24 Juin - 19:51

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil








Rosalind était parvenue sans grande difficulté à relever les effets du remède contre les furoncles, mais la deuxième partie du devoir lui posait plus de problème. Qu'entendait donc le professeur quand il avait parlé de contre-effets? Cela ne devait pas concerner les effets secondaires; elle les avait déjà classés dans la première catégorie. Le sujet l'ennuyait profondément, et elle luttait contre l'envie de remettre la tâche à plus tard pour se consacrer à des activités plus amusantes. Sa grand-mère venait de lui envoyer le dernier volume des Chroniques des vents moirés et rien ne la tentait plus que de se plonger dans les aventures d'un de ses héros favoris. La fillette caressait distraitement sa joue avec sa plume en relisant le paragraphe dédié aux effets de la potion. Elle désespérait d'avoir un éclair de génie qui lui permettrait de boucler son devoir. Quelqu'un s'assit dans le fauteuil à sa gauche mais, tâchant de rester concentrée, Rosalind n'y prêta pas attention.

-Hé Fawley, tu as besoin d'aide?

Elle releva la tête pour savoir de qui provenait la question et découvrit un jeune garçon aux cheveux blonds, presque blancs, et coiffés avec soin. *Oh! Drago Malefoy.* Fils de Narcissa Black et Lucius Malefoy, descendant d'une lignée que sa mère tenait en haute estime. Elève doué, bien décidé à ne pas se laisser dicter sa loi et portant haut les couleurs de Serpentard, il était impossible de ne pas le remarquer. Mais il se trouvait toujours entouré de son groupe d'acolytes ou bien accompagné de Persei Black et d'une autre fille que Rosalind ne connaissait pas, et elle n'avait jamais trouvé l'occasion d'aller le saluer.

Un peu embarassée de se trouver en difficulté devant lui, la jeune Fawley baissa les yeux sur ses notes. Mais elle se reprit vite, après tout, si quelqu'un parvenait à faire feu de tout bois, c'était bien elle. Elle remit une de ses mèches derrière son oreille et lui sourit.

-Je crois que si quelqu'un peut me donner un coup de main au sujet des potions, c'est bien Drago Malefoy. Félicitations, au fait, ton remède avait l'air parfait.

Elle était sincèrement admirative. Elle et son binôme n'étaient parvenus qu'à créer une mixture jaunâtre, et au vu de la mine agacée du professeur, ça n'était pas l'effet escompté.

-Je sèche sur ces histoire de "contre-effets", tu y comprends quelque chose toi? Les potions... Enfin, disons que je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de les pratiquer.

Et pour cause, sa mère refusait de la laisser approcher de l'alambic paternel, craignant qu'elle abîme sa peau et ses robes en manipulant les ingrédients.


Codage par Libella



Dim 25 Juin - 9:52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley
Drago Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Atmosphère studieuse

avec Rosalind Fawley et libre


La rouquine sembla embarrassée un très court instant, mais son geste assuré balaya toute méprise. D'un revers gracieux de la main, elle replaça délicatement une mèche de cheveu rebelle derrière ses oreilles.

- Je crois que si quelqu'un peut me donner un coup de main au sujet des potions, c'est bien Drago Malefoy. Félicitations, au fait, ton remède avait l'air parfait, avoua-t-elle.

En cet instant il se sentait extrêmement fier. En temps normal il adorait qu'on le congratule, mais quand c'était une charmante jeune fille au nom si distingué, ce n'en était que plus délectable. De toute évidence il avait tapé dans le mille : elle avait besoin de ses talents. Elle avait un joli sourire en plus. Comment le lui refuser?

Ainsi, elle séchait sur les contre-effets du remède contre les furoncles... Tel un preux chevalier sur son cheval blanc, il secourut la demoiselle en détresse.

- En fait, c'est tout bête, lui lança-t-il en s'approchant comme un paon, le sourire aux lèvres, pour lui montrer les indications sur son manuel. Les effets et contre-effets, c'est un peu à quoi ça sert. Ca marche pour les pustules naturelles comme pour le sort de Furonculose. Du coup, ça contre les effets de ce sort, si on peut dire, tu vois? Et puis y'a aussi aussi les effets indésirables qu'il faut évoquer, mais pour ça il faut tester... Par exemple, avec Gemma on a voulu essayer un truc, et je peux te dire que je l'ai payé cher, dit-il en riant, c'est d'ajouter les épines de porc-épic avant de retirer le chaudron du feu. Ben comme on s'en doutait, la potion a... il se stoppa net, réalisant qu'il se dévalorisait alors qu'il devait se montrer fier et conquérant, ...elle a fait l'effet inverse quoi. Le but c'était pas de m'enlever des furoncles parce qu'avant d'en boire j'en avais pas mais... Enfin, tu vois quoi.

Quelle idée de lui raconter cette mésaventure qui ne l'exposait pas sous son meilleur jour! Il secoua la tête face à sa mine un peu interloquée, puis reprit d'un ton plus déterminé.

- En fait, y'a pas de secret. Faut essayer différentes choses, différents gestes. Parfois ça marche, parfois ça marche pas, mais avec le temps on finit par comprendre ce qui fonctionne, et tout s'imbrique. Si t'ajoutes 5 crochets de serpent au lieu de 6 et pas au même moment, ça va pas donner la même chose, et les effets seront pas les mêmes non plus...

Voyant le regard douteux de la jolie rousse, il retourna sur son fauteuil et lui lança d'une manière toute à fait anecdotique:

- Je peux t'aider pour la pratique, si tu veux. Sans ça t'auras plus de mal à rédiger ton devoir.

Il avait haussé les épaules, grand seigneur. En réalité, il ne serait pas contre passer un peu plus de temps avec la petite Fawley. Il manquait des gens comme elle dans son cercle. Et elle avait raison: les potions, c'était son rayon.

Il écouta attentivement la réponse de Rosalind, puis la relança.

- Et sinon, si les potions c'est pas ton truc, qu'est-ce que tu aimes comme matière?

Son intérêt était sincère.


Codage par Lou Perkins

Jeu 29 Juin - 14:33

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil








Le garçon s'était approché, et tout en désignant quelques points du manuel de Rosalind, commença à lui fournir les explications dont elle avait besoin pour finir son fichu devoir. Etonamment, il était plutôt pédagogue et la petite Fawley commençait à y voir plus clair entre effets, contre-effets, et autres. Profitant de ce petit cours particulier, elle griffonna deux-trois notes tout en l'écoutant; ces précisions lui seraient bien utiles pour survivre à Rogue le reste de l'année.

-Et puis y'a aussi aussi les effets indésirables qu'il faut évoquer, mais pour ça il faut tester... Par exemple, avec Gemma on a voulu essayer un truc, et je peux te dire que je l'ai payé cher...

Rosalind reporta son regard sur lui. *Gemma?...Ah! Bien sûr! La fille avec qui il traîne tout le temps!* En tous cas, l'évocation de leur test sur la potion semblait amuser Malefoy qui éclata de rire. La petite fille ne comprenait pas pourquoi, mais par contagion, un sourire commençât à prendre naissance sur ses lèvres.

-C'est d'ajouter les épines de porc-épic avant de retirer le chaudron du feu. Ben comme on s'en doutait, la potion a...
...elle a fait l'effet inverse quoi. Le but c'était pas de m'enlever des furoncles parce qu'avant d'en boire j'en avais pas mais... Enfin, tu vois quoi.


*Quoi?!* Le petit blond avait digressé et semblait s'embrouiller dans ses explications. Un bref instant, il parut troublé. Une chose assez surprenante pour que Rosalind le note. Elle le considéra avec plus d'attention et nota pour elle-même que sa gêne le rendait plutôt mignon. Il reprit vite la parole avec l'assurance qui le caractérisait, sous le regard observateur de Rosalind. Mais la fragilité qu'elle avait cru entrevoir chez lui ne refit pas surface.

- Je peux t'aider pour la pratique, si tu veux. Sans ça t'auras plus de mal à rédiger ton devoir.

-Vraiment?

L'offre était plus que tentante. Rattraper son retard en potions et faire connaissance avec l'héritier Malefoy, c'était une occasion que Rosalind Fawley ne laisserait pas passer. Son père aurait grandement approuvé, et en plus son jeune camarade semblait, malgré les échos qu'elle en avait eu, plutôt sympathique.

-Attention à quoi tu t'engages,ajouta-t-elle avec malice , je vais te prendre au mot... Si tu veux bien, oui, avec plaisir, en sortant du cours de Sortilèges, demain?

Elle ne sut pas s'il était d'accord, car il enchaîna immédiatement avec une autre question.

-Et sinon, si les potions c'est pas ton truc, qu'est-ce que tu aimes comme matière?

Rosalind referma son manuel de Potions et réfléchit quelques secondes en jouant avec une de ses boucles.

-Et bien, la métamorphose me fascine... Ça doit être incroyable de pouvoir modifier la nature des choses et de les modeler selon tes envies. Et la botanique aussi. Là, je suis plutôt douée. D'ailleurs, si jamais tu as besoin d'aide pour les cours de Chourave, n'hésite pas, que je te rende la pareille.

Elle le fixa et sourit.

-C'est drôle, d'ailleurs. Potions et bontanique, c'est plutôt complémentaire, non?

C'est alors que Rosalind nota le livre qui se trouvait près de Malefoy, dans le coin de son fauteuil, et à la lecture du titre, se redressa vivement.

-Oh! Mémoires d'une Noble Lignée! Je l'ai lu cet été. C'est fou, non? L'histoire de cette famille est tout bonnement extraordinaire. J'ai adoré lire le chapitre consacré à Cygnus II. Il y a peu de sorciers qui maîtrise si bien l'arithmancie et les runes, au point de pouvoir y trouver des applications concrètes. Je crois qu'il a collaboré avec mon grand-oncle quand celui-ci était Ministre de la Magie. Tu es en train de le lire ou tu l'as fini?

Ses yeux pétillaient, ses joues étaient devenues roses sous l'enthousiasme. En croisant, le regard de Malefoy, elle marqua une pause dans le flot de ses paroles. *Mais comment, n'ai-je pas fait le lien!*

-Mais je suis bête, ta mère est une Black, elle aussi, non?

Elle retraça mentalement l'arbre généalogique de cette famille ancestrale.

-Narcissa Black, c'est ça?

Rosalind avait déjà aperçue cette Sorcière, lors d'un bal peut-être. Grande, blonde, digne. Elle laissa échapper à mi-voix, plus pour elle que pour Malefoy.

-Une très belle dame.







Codage par Libella



Lun 3 Juil - 20:25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley
Drago Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Atmosphère studieuse

avec Rosalind Fawley et libre


C'était donc la Métamorphose et la Botanique qui fascinaient la fillette. Curieux, lui détestait la botanique justement. Il n'y voyait pas d'intérêt. Alors lorsqu'elle lui proposa son aide pour lui rendre la pareille, il trouva cela intéressant.

- C'est drôle, d'ailleurs. Potions et botanique, c'est plutôt complémentaire, non? glissa-t-elle.

Il fit une moue renfrognée et haussa les épaules.

- C'est pas faux... On a besoin de certaines plantes pour faire des potions, t'as raison. Mais la botanique, je sais pas... Je trouve ça ennuyeux de salir mes mains. En fait Chourave m'intéresse pas. - Il en profita pour rebondir sur sa proposition - J'imagine que toi, tu m'expliquerais mieux? Enfin, je pense que je saurais mieux t'écouter en fait. J'aurais du temps demain après la classe de Flitwick, donc si t'as un moment après le point Potions, au passage tu pourrais peut-être me montrer tous les avantages que t'y trouves?

Il trouvait cela pas banal que la jeune Fawley s'intéresse à cette discipline. Ils pourraient être complémentaires et se rendre service de cette façon. Mais sans attendre, elle tiqua sur sa lecture.

- Oh! Mémoires d'une Noble Lignée! Je l'ai lu cet été. C'est fou, non? L'histoire de cette famille est tout bonnement extraordinaire. J'ai adoré lire le chapitre consacré à Cygnus II. Il y a peu de sorciers qui maîtrise si bien l'arithmancie et les runes, au point de pouvoir y trouver des applications concrètes. Je crois qu'il a collaboré avec mon grand-oncle quand celui-ci était Ministre de la Magie. Tu es en train de le lire ou tu l'as fini?  

La savoir intéressée autant qu'enthousiasmée par l'histoire de sa famille le rendit plus fier qu'il ne l'était déjà. Dans le même temps, elle semblait réaliser de qui il descendait.

- Mais je suis bête, ta mère est une Black, elle aussi, non? Narcissa Black, c'est ça? Une très belle dame.

Autant, elle avait flatté son égo en évoquant ses racines, autant là, en complimentant l'élégance de sa propre mère, elle chatouillait une corde plus sensible, un aspect de sa personnalité qu'il dissimulait trop souvent par convenance. Narcissa était la seule personne au monde avec qui il se permettait d'être un simple enfant de 11 ans. La seule personne qui l'aimait inconditionnellement, à qui il n'avait absolument rien à prouver. Avec son père, c'était différent. Il devait continuellement gagner son estime, son respect, et le contenter pour constituer un digne héritier.

- Je suis en train de le lire, oui. Y'a plein d'histoires que je soupçonnais pas. Enfin, ma mère m'avait raconté les grandes lignes mais y'a plein de choses que j'ignorais, comme tout ce que tu m'as dit sur Cygnus II. Mais je sais qu'on peut trouver son père, Phineas Nigellus, dans un tableau du bureau de Dumbledore. Il a été directeur de Poudlard, lui aussi! Ca devait être une époque plus digne, j'imagine... Et merci pour ma mère. C'est quelqu'un que j'admire beaucoup. C'est pas drôle tous les jours pour elle au Manoir...

Oups. Il en avait peut-être trop dit. Ce n'était pas son genre de s'épancher justement, alors laisser entendre que Lucius Malefoy ne rendait pas leur quotidien toujours agréable n'était probablement pas la meilleure chose à faire face à une Fawley. Il changea rapidement de sujet et dériva sur son cas.

- Ta famille a de sacrées histoires, elle aussi! Hector Fawley était bien Ministre de la Magie à l'époque de l'affaire Grindelwald, non? Tu sais, le mage noir qui terrorisait tout le monde. M'enfin. J'imagine qu'on en attend beaucoup de toi, non?

C'était une question miroir. Il était curieux de savoir si les parents de la jeune fille étaient aussi exigeants que les siens concernant l'avenir. Après tout, son nom impliquait forcément de grandes responsabilités.


Codage par Lou Perkins

Lun 3 Juil - 22:56

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil








Le visage de Malefoy s'était éclairé à la mention de Narcissa.

-Merci pour ma mère. C'est quelqu'un que j'admire beaucoup. C'est pas drôle tous les jours pour elle au Manoir...


*Ah bon? Pourquoi?* Rosalind se mordit la lèvre inférieure pour ne pas poser de questions, mais elle en brûlaît d'envie. Elle ne voulait pourtant pas commettre d'impair et elle n'en eut d'ailleurs pas l'occasion: le garçon s'était mis à parler des Fawley.

- Ta famille a de sacrées histoires, elle aussi! Hector Fawley était bien Ministre de la Magie à l'époque de l'affaire Grindelwald, non?

*Ah, Oncle Hector...* Un sacré Sorcier, et toujours aussi fantasque malgré son grand âge. La fillette s'apprêtait à lui parler de Marguerit, une autre de ses ancêtres, qui avait défrayé la chronique en son temps, en manipulant deux grands "Lords" moldus durant la Guerre des Roses. Mais la question que posa Malefoy la prit au dépourvu.

-J'imagine qu'on en attend beaucoup de toi, non?

Le sourire de Rosalind se crispa légèrement.

-Oh, tu veux dire, à par la perfection?


Elle eut un petit rire désabusé. Il était vrai qu'Arthéna et Gallus, sans être cruels, ne s'étaient jamais montrés indulgents avec elle. Et si c'était quelque chose qu'elle avait toujours compris comme allant de soi, qu'elle était une Sang-Pure et qu'elle devait faire honneur à son rang, que cela demandait des efforts et des sacrifices, en grandissant elle commençait à en sentir le poids. Et au vu de sa question, Malefoy ne semblait pas étranger à ce genre de pression. Rien d'étonnant cela dit, étant donnée son ascendance...

-Mais tu sais, j'imagine que c'est différent pour toi. Moi...Je ne suis pas un garçon, donc je ne suis pas vraiment l'héritière Fawley, je veux dire, techniquement. C'est mon cousin qui perpétuera la lignée.

*Même si Orion est l'ennui et la platitude incarnés...* Ses parents n'avaient jamais parlé expressément de leurs attentes vis-à-vis d'elle, de l'adulte Sang-Pure qu'elle devait devenir. Mais en l'évoquant devant Malefoy, certaines choses lui apparaissaient clairement pour la première fois.

-En fait, ils s'attendent probablement à ce que je fasse un bon mariage. En le formulant ainsi, cela lui paraissait lointain et complètement irréel. Finalement, ce que je peux faire d'autre, ce que je peux accomplir de mon côté, c'est plutôt... secondaire pour eux, je crois.

Ça n'était pas une pensée très agréable pour Rosalind. Elle n'avait rien contre l'idée de se marier, mais si l'objectif de sa vie devait consister à trouver un bon parti parmi les nobles familles de Sang-Pur et à s'y accrocher, là, elle passait son tour. Elle fit un petit mouvement de la main, comme pour chasser ces idées moroses et ajouta avec détermination.

-Mais, on verra. D'ici là, j'aurais bien su leur montrer ce que je vaux à moi seule!

Elle considéra un instant le jeune Serpentard qui l'écoutait avec attention.

-Et toi? C'est comment d'être l'héritier des Malefoy?



Codage par Libella



Mer 5 Juil - 17:38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley
Persei Black
avatar
Élève de Serpentard - Modération HRPG

Voir le profil

Persei était parfois étourdie. Elle oubliait souvent ses affaires au dortoir, comme par exemple ce livre qu'elle avait emprunté à la bibliothèque pour le cours de métamorphose. Et comme par hasard (ou peut-être pas tant que ça), la date de retour avait été dépassée d'au moins une semaine. Personne n'avait besoin de ce livre de toute façon. Pourtant, lorsque Madame Pince l'avait attrapé par le col dans la bibliothèque pour lui dire qu'elle avait une semaine de retard, elle grimaça.

De quel droit l'avait-elle attrapé de la sorte ? Elle avait claqué de la langue, et sifflé qu'elle irait chercher ce "fichu livre inutile". Ah pour mettre le feu aux poudres, Persei était douée, très douée. D'un pas agacé, elle était redescendue dans les cachots. Elle replaça une mèche rebelle du bon côté, et entra dans la salle commune des serpents après avoir donné le mot de passe.

Des élèves étaient çà et là dans la pièce. Et un duo ne lui échappa pas : Fawley et Malefoy. Elle haussa un sourcil intrigué. Elle comptait évidemment les ignorer, mais elle passa devant eux pour rejoindre son dortoir et elle ne pu s'empêcher d'entendre une partie de leur conversation.

- D'ici là, j'aurais bien su leur montrer ce que je vaux à moi seule !

La métamorphomage pouffa, moqueuse. Elle n'avait jamais vraiment parlé à Rosalind. Elles s'étaient croisées à certains dîners mondains, mais elle ne lui avait jamais fait forte impression. Elle la trouvait fade, sans personnalité. Evidemment, les fillettes ne s'étaient jamais parlées, mais pour Persei, c'était une évidence. Et puis d'ailleurs, pourquoi les deux se parlaient-ils ?

- Et toi ? C'est comment d'être l'héritier des Malefoy ?
- Attendez, c'est une blague n'est-ce pas ? commença Persei. Tu lui demandes sérieusement ce que c'est que d'être l'héritier des Malefoy ?

La rouquine regarda tour à tour ses deux camarades, elle était surtout incrédule qu'ils aient une conversation pareille.

- On est à Poudlard, et de tous les sujets dont vous pourriez parler, vous parlez de famille ? Mon Dieu, vous êtes ridiculement sages vous deux !

Le ton de Persei était à la limite de l'agressivité. Elle ne l'avouerait pas, mais elle était jalouse que son cousin parle de famille avec quelqu'un d'autre. Après tout, ils avaient la même famille. La jalousie n'avait clairement pas lieu d'être, et pourtant, Persei l'était, ou alors c'était pour contrarier Fawley. Oui, c'est ça, elle voulait la contrarier.

Mar 11 Juil - 16:54

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Dialogues en #109669

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t48-carnet-de-persei-black En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil








De toute évidence, la nouvelle venue n'était pas un modèle de courtoisie. Et s'il y avait bien une chose qui agaçait Rosalind, c'était la grossièreté. Black ne s'était pas gênée pour interrompre sa conversation avec Malefoy, sans même les saluer, et en à peine cinq secondes s'était déjà répandue en commentaires désobligeants. À commencer par suggérer que ce dont ils parlaient n'était pas intéressant.

- On est à Poudlard, et de tous les sujets dont vous pourriez parler, vous parlez de famille ? Mon Dieu, vous êtes ridiculement sages vous deux !

*Je parle de ce que je veux, à qui je veux.*
D'un air neutre, Fawley considéra la petite rouquine qui avait déboulé comme une furie. Elle décida d'ignorer la provocation de la Serpentard, et la salua d'un ton affable.

-Salut Black. Tout va bien? , lui demanda-t-elle en souriant.

Pour une raison qui lui échappait, Persei semblait contrariée. Elle se tourna vers Malefoy. Maintenant, elle faisait le lien, ces deux là devaient être cousins, ce qui expliquait leur proximité. Se repositionnant dans son fauteuil, elle ne put s'empêcher de lâcher une petite pique à l'attention de sa camarade. Après tout, elle n'était pas une de ces Sang-Mêlées, mais rien moins que l'égale de Black. Plus tôt cette dernière le comprendrait, mieux ce serait. Elle désigna un fauteuil voisin.

-Tu veux te joindre à nous? Si le sujet de notre discussion ne t'intéresse pas, pas de problème, peut-être que tu as d'autres suggestions?

Elle avait insisté légèrement sur le "notre" et regardait avec attention la cousine de Malefoy. Persei semblait avoir une nature plutôt explosive et Rosalind était curieuse de sa réaction.


Codage par Libella



Mer 12 Juil - 13:13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley
Drago Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Atmosphère studieuse

avec Rosalind Fawley et libre


C'était rare que le jeune Malefoy parle autant de lui. Enfin, avec tant de sincérité du moins. Avec quelqu'un de sa condition, c'était plus facile, d'autant plus que Rosalind était douce et attentive. Elle ne semblait pas le craindre contrairement à la plupart de ses sous-fifres ce qui, bizarrement, ne lui déplaisait pas. Elle lui manifestait un réel intérêt. Un intérêt sincère. C'était rafraîchissant. Il allait répondre à sa question quand sa cousine Persei déboula.

- Attendez, c'est une blague n'est-ce pas? Tu lui demandes sérieusement ce que c'est que d'être l'héritier des Malefoy? On est à Poudlard, et de tous les sujets dont vous pourriez parler, vous parlez de famille? Mon Dieu, vous êtes ridiculement sages vous deux!

Drago se sentit immédiatement offensé. Comment osait-elle se ficher de lui de la sorte?! Il s'apprêtait à répondre mais Rosalind fut plus rapide.

- Salut Black. Tout va bien? Tu veux te joindre à nous? Si le sujet de notre discussion ne t'intéresse pas, pas de problème, peut-être que tu as d'autres suggestions?

Elle avait réagi avec un self-control assez impressionnant. Beaucoup - dont lui-même - se seraient emportés après une telle indélicatesse. D'autant plus que Rosalind ne faisait pas partie des gens qu'ils devaient mépriser, alors ce comportement lui semblait complètement inapproprié.

Persei n'avait pas suivi le début de la conversation de toute évidence, donc il lui était facile de répliquer sans trahir ses précédentes confessions. Il se leva d'un bond et plissa ses petits yeux anthracites assassins en les axant vers sa cousine.

- Je te signale que ma famille est aussi la tienne, Black. Tu devrais être fière que j'en parle, et qu'on s'y intéresse, siffla-t-il entre ses dents serrées.

Que répondrait-elle à cela? Il se sentait suffisamment irrité qu'elle se permette de le rabaisser de la sorte devant Rosalind, à qui elle avait aussi manqué de respect au passage. On ne manquait pas de respect à une Fawley. Ni à un Malefoy d'ailleurs. C'était un principe.


Codage par Lou Perkins

Mer 12 Juil - 13:41

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 En ligne
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Atmosphère studieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Atmosphère de coup d'état
» Mystérieuse atmosphère
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth
» Rentrée studieuse: entendre une mouche voler [LIBRE]
» Ellana Faith, le comble de l'élève studieuse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Sous-Sols :: Maison Serpentard-