AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vendu, achats et autres péripéties.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

Aujourd'hui, Lou et Gabriel devaient se retrouver pour passer du temps ensemble. C'était Samedi et ils avaient le champ libre pour aller à Pré-au-Lard. Aussi les deux amis avaient convenus d'une sortie sans chichis, pour passer le temps. Ils n'avaient pas encore trop décidé ce qu'ils allaient faire. Sans doute iraient-ils voir pour du matériel de Quidditch, Lou n'avait pas tellement précisé ce qu'elle voulait faire.

Aussi le préfet attendait impatiemment le samedi. Il s'entendait bien avec Lou, très bien même et il adorait passer du temps avec elle. Elle était de bonne compagnie, était drôle et intéressante. Bref, Lou, même en étant une Serdaigle, était totalement différente de ses compères de maison. Il se souvenait bien trop de sa bagarre avec ce fichu Serdaigle en troisième année.

Il soupira à cette pensée. Pourquoi fallait-il tout le temps que ça lui revienne en tête ? Surtout cette bagarre absurde ? Dans tous les cas, il était devant les Trois Balais. Il avait donné rendez-vous à la Serdaigle à 14h30, parce qu'il était venu un peu plus tôt avec des camarades. Ils avaient fait un tour rapide chez Zonko et avaient essayé de soudoyer leur ami préfet pour "ne pas voir les bombabouses" qui seraient achetées pour pourrir le prochain cours du professeur Binns.

Il avait cédé, c'était faible venant d'un préfet, mais en même temps, la perspective d'évacuer un cours d'histoire de la magie était si tentante... Alors le vice avait pris le dessus à sa raison. Quel vendu ce Truman.

- Eh Lou ! dit-il en faisant un grand signe.

Il venait d'apercevoir sa camarade. Il lui offrit un grand sourire et la rejoignit en trottinant.

- Ca va ? demanda-t-il. Prête à promener ?

Sam 24 Juin - 22:03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



Vendu, achats et autres péripéties



avec Gabriel Truman


A Pré-Au-Lard...

Une belle journée en perspective attendait Lou! Et Merlin savait qu'elle en avait bien besoin après sa récente confrontation avec la poursuiveuse des Poufsouffles. Heureusement qu'ils n'étaient pas tous comme cette harpie... Il lui fallait sa dose de bonne humeur, et pour ça qui de mieux que le préfet de cette même maison? Gabriel Truman. En peu de temps il était devenu son bol d'air frais nécessaire à sa survie. Quelqu'un de spontané, léger, futé, et diablement adorable par sa maladresse. Un nouvel ami qui rendait sa détention au château plus agréable et qui, à vrai dire, lui redonnait foi en l'humanité. Les gens profondément bons et réfléchis existaient encore, c'était rassurant.

Elle devait donc le rejoindre ce samedi après-midi pour faire des emplettes. Il lui fallait quelques babioles pour son sport favori. Des lunettes anti-buée et de nouveaux protèges-coudes, les siens étant trop usés. Puisque c'était une passion commune, c'était surtout l'occasion de passer un bon moment en bonne compagnie.

- Eh Lou! entendit-elle dans son dos.

Le grand dadais lui faisait de grands signes devant les Trois Balais, pile à l'heure. Elle répondit naturellement à son large sourire en le voyant trottiner à sa rencontre.

- Ca va? Prête à promener? s'assura-t-il une fois à sa hauteur.

- Et comment! Moi? Ca va, ça va, et toi? Oh, vu ta tête ça a l'air d'aller... Tu mijoterais pas quelque chose?

La petite était bien suspicieuse. Peut-être qu'elle se méprenait totalement, mais il avait ce petit air malicieux qui s'était emparé de son minois enfantin. Peut-être même qu'il n'en avait pas conscience. Toute manière, elle ne lui laissa pas le temps de répondre: autre chose attirait son attention. La brune se mit à ouvrir grand la bouche et à écarquiller ses yeux noisettes ronds comme des billes, puis se rua jusque devant la vitrine de Derviche & Bang.

- Il me faut ce kit d'entraînement, Truman... dit-elle rêveuse.

Il y avait la panoplie complète. Souaffle, cognards, vif d'or, et tout le tintouin de protection qui comprenait genouillères, casque etc... Tout ce dont elle avait besoin pour un échauffement à plusieurs optimal, bien plus classieux que le matériel de l'école. Par contre, ça coûtait une blinde...

Elle referma sa bouche pour arrêter de saliver, puis, après un hochement de tête censé la réveiller, focalisa de nouveau son attention sur son camarade.

- Pardon, pardon... Tu disais? Tu vas bien? Tu mijotes un truc?



Sam 24 Juin - 23:46

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Arbre généalogique:
 

MPVolière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins En ligne
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

- Et comment! Moi? Ca va, ça va, et toi? Oh, vu ta tête ça a l'air d'aller... Tu mijoterais pas quelque chose?

Oui, il avait effectivement une idée dans la tête. Une idée qu'il adorait d'ailleurs ! Les deux élèves commencèrent à marcher dans les rues de Pré-au-Lard Il ouvrait la bouche pour lui vanter son génie, mais il ne pu parler que déjà sa camarade renchérissait.

- Il me faut ce kit d'entraînement, Truman...

Elle est était devant une vitrine, avec un Graal plutôt sublime. Un kit complet de Quidditch officiel. Ses yeux étaient rivés dessus. Il le voulait, il approuva Lou. Le préfet attrapa son porte monnaie et l'ouvrit. Trois gallions et quelques mornilles... Il soupira. Son balai lui avait coûté un peu trop cher et il n'avait plus rien maintenant.

- Tant pis, marmonna-t-il déçu.
- Pardon, pardon... Tu disais? Tu vas bien? Tu mijotes un truc?

Lou était de retour parmi les vivants. Le Brun se débarrassa de son expression déçue pour ré-arborer son expression malicieuse.

- Ca va, ça va merci !

Il choisit d'éluder volontairement la dernière question. Il voulait la faire mariner dans le suspens. De toute façon, au vue de son sourire joueur, Lou se douterait forcément qu'il y avait un truc. Et il se doutait qu'elle ferait pieds et mains pour savoir. De toute façon, Gabriel n'était pas le meilleur pour garder des secrets. Un peu de torture, et ça y est, il allait parler.

Ils continuèrent à marcher, jusqu'à arriver devant chez Zonko. Il jeta un regard rieur vers sa camarade.

- Viens, on rentre chez Zonko !

Il attrapa la sorcière par la main et l'entraîna dans le magasin de farces et attrapes. C'était le début de sa machination. Et surtout, ils allaient rire.

Lun 3 Juil - 17:29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



Vendu, achats et autres péripéties



avec Gabriel Truman


A Pré-Au-Lard...

Gabriel avait refermé son porte-monnaie la mine désappointée. Lui aussi semblait emballé par ce beau pack! Pourtant, la malice reprit rapidement du terrain sur son joli minois. Il affirmait aller bien. Tant mieux. Mais il ne répondait pas à sa question. Fallait avouer qu'elle l'avait volontairement coupé en tombant à la renverse devant cette vitrine... Voilà qu'il se vengeait, la laissant bouillonnante d'interrogations.

- Viens, on rentre chez Zonko! dit-il le sourire mutin en l'attrapant par la main.

Elle n'avait pas anticipé son élan, alors en le suivant guidée par la force de sa poigne, elle eut un léger mouvement de recul qui faillit la faire trébucher.

- Hein? Quoi? Mais... mais... avait-elle à peine pu formuler tandis qu'il la tirait d'un coup sec vers le magasin.

Quand il avait une idée en tête celui-là, on ne pouvait pas l'arrêter. Alors elle se laissait embarquer dans son pas brusque et pressé. De toute façon il ne lui laissait pas tellement le choix. En chemin, elle n'en démordait pas. Ses petites mèches virevoltaient au dessus de sa tête au rythme de leurs foulées nerveuses.

- Hé Truman! Mais tu m'as pas dit ce que tu mijotais, je veux savoir moi!

Lui se contentait de la tirer jusqu'à la boutique aux Merveilles, visiblement impatient. Ils slalomaient désormais entre les étalages à la recherche d'elle ne savait trop quoi.

- Gab! Gaaab tu me réponds oui? GABRIEL! Allo! On cherche quoi, là?!

Elle se stoppa d'un coup net pour attirer son attention, puis haussa les épaules en l'avisant d'un regard faussement désabusé.

- Toute façon je m'en fiche.

Puis elle croisa les bras en relevant le menton. Un air capricieux s'empara de son expression.

- Si tu veux pas me dire tu me dis pas. Je peux aussi bien me balader dans les rayons de mon côté. Tiens, c'est quoi ce truc-là? dit-elle nonchalamment en faisant tournoyer une drôle de boule entre ses doigts.

Lassée de son propre manège désintéressé auquel elle ne croyait pas elle-même, elle capitula, haussa les sourcils, reposa brusquement la drôle de boule et lui fit un grand sourire.

- Bon, allez! Tu me dis? S'il te plait, s'il te plait, s'il te plait! rajouta-t-elle en sautillant vers lui comme une hystérique, la moue volontairement attendrissante.

Si elle avait pu se voir extérieure à cette situation, elle se serait probablement trouvée pathétique. Ce garçon avait une mauvaise influence sur elle. Il la rendait... enfantine.



Lun 3 Juil - 20:11

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Arbre généalogique:
 

MPVolière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins En ligne
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

- Hein? Quoi? Mais... mais...
- Pas de mais !

Il s'amusait de voir la brune prise au dépourvue. C'était pas une habitude chez la demoiselle, elle a toujours l'air d'avoir le contrôle sur tout. Alors là, c'étais carrément amusant ! Le sourire de Gabriel s'agrandit à mesure qu'il la trainait dans les rayonnages.

- Hé Truman! Mais tu m'as pas dit ce que tu mijotais, je veux savoir moi!
- Mais tu sauras au moment voulu ! répondit-il mystérieusement.

Il recherchait à présent l'élément principal de son méfait, l'élément principal du défi. Il poussait quelques paquets et bocaux et pendant ce temps, Lou menait son interrogatoire.

- Gab! Gaaab tu me réponds oui? GABRIEL! Allo! On cherche quoi, là?!
- Chut, je vais trouver !

Il lui tire la langue et elle se met à bouder. Lou grommelle un vague Toute façon je m'en fiche. ce qui fait rire le préfet. Il pouffa et continua sa recherche.

- Si tu veux pas me dire tu me dis pas. Je peux aussi bien me balader dans les rayons de mon côté. Tiens, c'est quoi ce truc-là?

Gabriel ne prêtait pas réellement attention à ce que tenait Lou. Lui cherchait. Il soupira et reporta enfin son attention sur Lou.

- Bon, allez! Tu me dis? S'il te plait, s'il te plait, s'il te plait!

Elle sautillait, et son air enfantin curieux le fit exploser de rire.

- T'es vraiment adorable, tu le sais ça ? Oh, se coupa-t-il en voyant la boule que tenait Lou, enfin celle qu'elle avait tenu quelques secondes auparavant.

Il poussa le boule et tira un petit paquet derrière. Dessus était marqué "Bombe-à-bouse". Il offrit un sourire conspirateur à la Serdaigle.

- Allez, je t'offre ce paquet, dit-il en parlant des Bombe-à-bouse.

En voyant l'air confus de Lou, il avança vers la caisse.

- Tu te souviens quand j'ai du aller attraper Pinpom ?

Il marqua une pause et haussa un sourcil.

- Eh bien aujourd'hui, c'est à ton tour de réaliser un défi. N'aies crainte, tu n'auras pas besoin de tes neurones de Serdaigle pour le réaliser.

Son ton solennel était posé et sérieux, rien à voir avec son air mutin et malicieux. Il paya pour le paquet Bombe-à-bouse et sortit du magasin, tout en s'assurant de ne pas laisser une Lou perplexe.

- Aujourd'hui, c'est à mon tour de m'amuser ! Et tu auras besoin du petit cadeau que je viens de t'acheter !

Lun 17 Juil - 2:10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



Vendu, achats et autres péripéties



avec Gabriel Truman


A Pré-Au-Lard...

Il la faisait languir, c'en était provoquant! D'ailleurs, elle se laissait aller à sautiller de curiosité comme une jeune fille de son âge, oubliant presque que c'était le genre d'attitude dont elle avait l'habitude de se moquer chez les autres.

- T'es vraiment adorable, tu le sais ça? avait-il lâché en réaction.

De quoi lui faire prendre conscience du ridicule de la situation. Elle se raidit instantanément. Comment ça, adorable?! Comme une enfant? N'importe quoi. Toute façon, il s'était coupé juste après cette réflexion, comme pris d'une illumination soudaine, pour récupérer un petit paquet sur lequel était inscrit "Bombabouse".

Oh oh, se dit-elle en voyant un sourire malicieux se dessiner au coin de ses lèvres.

- Allez, je t'offre ce paquet.

- Mais... Mais... Pourquoi? Comment ça?

Ca sentait mauvais. Elle le savait. Et il était décidé le bougre! Il s'avançait déjà vers la caisse, comme si c'était ce qu'il était venu chercher depuis le départ.

- Tu te souviens quand j'ai du aller attraper Pinpom?

- Hin hin, grimaça-t-elle en hochant la tête. Ca sentait VRAIMENT mauvais.

- Eh bien aujourd'hui, c'est à ton tour de réaliser un défi. N'aies crainte, tu n'auras pas besoin de tes neurones de Serdaigle pour le réaliser.

Elle essayait tant bien que mal de retrouver l'air rieur qui le caractérisait tant, mais il était très sérieux tout à coup. C'en était presque inquiétant... Elle se souvenait parfaitement du défi qu'elle lui avait lancé dans la forêt interdite. Du reste, il n'était pas tout à fait fini... Mais voilà qu'arrivait déjà son tour, et il était vrai qu'elle avait complètement oublié.

- Aujourd'hui, c'est à mon tour de m'amuser! Et tu auras besoin du petit cadeau que je viens de t'acheter!

- Sans blague! T'as vu ta tête? J'ai cru comprendre ouais...

Malgré son appréhension qu'elle s'efforçait de dissimuler, elle avait promis de jouer le jeu. Et elle était combative: elle jouerait jusqu'au bout. Après tout, c'était parti d'une proposition qu'elle avait faite... L'imbécile! Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même. Elle retrouva donc son audace - en apparence - pour laisser la jeune fille faussement sérieuse derrière elle, secoua la tête, et fit face à son partenaire de jeu comme pour l'affronter.

- Tu m'en crois pas capable, hein? Vas-y Truman, crache donc ton super plan. Peu importe à quel point c'est tordu, j'ai qu'une parole et je le ferai! lâcha-t-elle en découvrant toutes ses dents. Alors, accouche! Qu'est-ce que tu veux que j'en fasse de ça exactement? renchérit-elle en pointant du bout du menton son cher petit paquet.

Elle n'en pouvait plus d'attendre. Elle voulait savoir. VRAIMENT.


Jeu 20 Juil - 2:39

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Arbre généalogique:
 

MPVolière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins En ligne
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

Pendant un instant, Gabriel cru que Lou se dégonflerait. Son air déconfit aurait presque fait culpabiliser l'adolescent mais la Serdaigle ne se laissa pas abattre et regagna en vivacité.

- Tu m'en crois pas capable, hein? Vas-y Truman, crache donc ton super plan. Peu importe à quel point c'est tordu, j'ai qu'une parole et je le ferai! Alors, accouche! Qu'est-ce que tu veux que j'en fasse de ça exactement?

Le préfet se mit à sourire de toutes ses dents lui aussi. Il inspira et posa son bras sur l'épaule de Lou et se rapprocha de son oreille tel un véritable conspirateur.

- Je veux que tu fasses éclater une bombabouse sur ta chaussure et que tu passes près des gens. S'ils font une grimace, ou quoique ce soit d'autre qui démontre leur dégoût, tu t'excuseras en disant que tu t'es oubliée, ou un truc du genre.

Il s'éloigna de sa camarade et lui fit de gros yeux pour l'inciter à s'atteler à la tâche.

- Allez ! C'est un juste paiement pour le marécage de Pimpon ! Et je te dirai quand tu auras abordé assez de personne !

Son plan était affreux, et peut-être même un peu humiliant. Si la brune ne voulait pas réaliser ce défi, il comprendrait entièrement. Après, il attendait tout de même de savoir ce qu'elle en pensait.

Hier à 21:22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



Vendu, achats et autres péripéties



avec Gabriel Truman


A Pré-Au-Lard...

Après s'être montrée particulièrement sûre d'elle, une petite appréhension naquit lorsqu'elle constata le sourire carnassier sur la figure de son tortionnaire d'ami. Celui-ci s'approcha dangereusement en posant son bras sur son épaule pour lui faire part de son plan machiavélique.

- Je veux que tu fasses éclater une bombabouse sur ta chaussure et que tu passes près des gens. S'ils font une grimace, ou quoique ce soit d'autre qui démontre leur dégoût, tu t'excuseras en disant que tu t'es oubliée, ou un truc du genre.

Il avait prononcé chaque mot tout bas, comme s'il se délectait de chaque syllabe. Tout en l'écoutant, elle faisait des gros yeux paumés dans le vide. Quelle saleté! Ca c'était de la crasse... Une redoutable crasse. Elle se mordit la lèvre puis se reprit instantanément en ricanant, d'un rire forcé, nerveux, qui sonnait faux.

- Je vois Truman! Ca c'est intelligent! Bravo! Alors dis-moi, on fait comment? Je t'applaudis maintenant ou après? dit-elle en le foudroyant du regard.

Lui était hilare, imperturbable. Inutile de faire durer le plaisir plus longtemps, il ne se raviserait pas, le petit farceur. Elle soupira en haussant les épaules.

- Ok, très bien! Si ça peut te faire plaisir... Mais t'es qu'un gamin! Toute façon j'ai pas peur du ridicule, rajouta-t-elle comme pour se convaincre. Je te rappelle que j'ai provoqué Rogue, MOI. Hé ouais monsieur! ne manqua-t-elle pas de confesser avec vantardise.

Pour ponctuer le tout, elle lui fit une petite pichenette sur son front bombé de malice dans l'espoir de le faire sursauter un coup, et donc de le faire redescendre sur terre. Cet air béat revanchard, bien qu'adorable, l'exaspérait franchement. Il devait disparaître. TOUT DE SUITE.

Elle observa la foule déambuler dans la rue. Evidemment, il y avait du peuple, sinon c'est pas drôle! Elle se résigna, sortit la boule de son paquet avec frénésie, et scruta ses pieds. Elle lança un regard plein de reproches à son acolyte, puis se focalisa de nouveau sur ses pieds en déglutissant péniblement. Heureusement qu'elle ne tenait pas à sa paire de chaussures! Ca aurait été une toute autre histoire si, ce matin, elle avait décidé de porter ses bottines camel vintage en cuir Italien. Mais non. Comme si son instinct avait senti le coup fourré venir, elle avait jeté son dévolu sur ses vieilles baskets en toile, pensant qu'elles seraient plus adaptées pour crapahuter dans les rues du village.

- Ok. Ok. Ok, répétait-elle tout doucement pour se motiver.

Tu t'en fous de ce que les gens pensent. T'en as jamais rien eu à faire. C'est pas aujourd'hui que ça va changer.

- Allez! C'est un juste paiement pour le marécage de Pimpon! Et je te dirai quand tu auras abordé assez de personnes! dit-il en s'éloignant.

Le traître. Ca, il allait lui payer, mais pour l'heure fallait y aller... Elle explosa donc la bombabouse à ses pieds qui laissa échapper une épaisse fumée malodorante. Elle-même en était dégoûtée, si bien qu'elle dut plaquer une main devant son nez pour réprimer un haut-le-coeur. Ses vêtements devaient en être imprégnés à présent, et elle peinait à s'habituer à l'odeur pestilentielle qui se dégageait toujours un peu plus fort. A tous les coups, elle était tombée sur un concentré de la sueur d'Alguff le Fétide, un gobelin connu pour vendre ses fluides aux fabricants. Beurk. Cette seule pensée lui donna un peu plus la nausée. Elle avisa Gabriel d'un oeil indécis qui, lui, affichait ostensiblement son insistance. Alors elle se décida à placer un pied devant l'autre en direction de la masse humaine mouvante. Pour garder un semblant de contenance - et amuser son tortionnaire par la même occasion, tant qu'à faire - elle leva le menton et haussa les sourcils dignement.

Voilà. Elle était dans la fosse aux lions, et bizarrement, elle commençait à se prendre au jeu. Elle considérait qu'elle n'était plus elle-même. Elle n'était plus Lou Perkins, élève distinguée de la maison Serdaigle, mais la Lou-foque princesse des crétins faisant ses crétineries. Elle persistait à regarder droit devant elle en serrant les dents pour réprimer le sentiment honteux qui l'habitait, malgré la chaleur qui lui montait aux joues. Elle devait probablement être écarlate, mais elle ne clignait pas d'un oeil pour autant. Autour d'elle, les regards se faisaient pesants, la plupart n'osait rien dire et d'autres, moins bien élevés, laissaient échapper des "Mais qu'est-ce que c'est que cette odeur?!" en s'éloignant brutalement, ou encore "Par Merlin! Qui a osé se détendre à ce point?!". Elle n'osait même pas se retourner vers Gabriel qui devait se tordre de rire dans son coin... Jusqu'à ce qu'une vieille dame avec un balai dans les fesses et des bijoux gerbants autour du cou se retourne vivement pour la contempler d'un air consterné.

- Ma petite, enfin... Pensez-vous que ce sont des manières de s'afficher en société?! N'avez-vous donc aucune retenue? accusa-t-elle en hochant la tête.

Tiens, voilà qu'elle faisait face à une bourgeoise de première classe. Pour le coup l'occasion était trop belle de la provoquer en la confrontant à la dure réalité de la rue. Oui, parfois les gens n'étaient pas aussi bien lotis. Quel scoop... Voilà une belle opportunité d'apprendre la vie à une vieille richou dans sa prison dorée. Complètement dans son rôle, Lou soupira en plissant ses lèvres, lassée et incisive.

- Je ne sais pas Madame. C'était plus fort que moi. Je n'avais pas assez de mornilles pour utiliser les toilettes du pub et j'avais trop mal au ventre, mais je suis vraiment soulagée maintenant. Merci de vous en soucier.

La dame prit un air offusqué en lâchant un "Oh!" scandalisé puis se carapata en marmonnant des paroles incompréhensibles. Lou se retourna vers Gabriel l'air de dire "C'est bon?!! Ou tu en veux plus?".

Il allait le payer.



Hier à 23:23

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Arbre généalogique:
 

MPVolière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins En ligne
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Vendu, achats et autres péripéties.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-
» Kwari - Nouvel éditeur de Manhwa
» Péripéties d'un singe paumé [pv hinata]
» « Une Heure, Une Pensée », péripéties quotidiennes
» Premier pas sur Le Baratie , que de péripéties ! ~ [ FB 1621 ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogsmeade :: La Grand-Rue-