AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





"Lorsqu'elle perçut l'éclat perfide dans les yeux de Melchio, Gwendoline sut qu'elle avait été trahie, elle voulut se saisir de sa baguette d'ébène, posée sur un guéridon non loin, mais le parjure l'en empêcha. Il éclata d'un rire sardonique et la maîtrisa sans problème en lui lançant le sortilège qui était sa signature.
-Glacius Maxima!
Pétrifiée et sentant le froid gagner tout son corps, Gwendoline se contînt de son mieux pour maîtriser la peur qui lui saisissait les entrailles. Gil était loin désormais et ne pourrait pas la sauver cette fois-ci. Elle entendait les pas des soldats infernaux ébranler les pierres du château ancestral. Bientôt, ce serait la fin..."


    Rosalind releva sa plume et relit les dernières phrases qu'elle venait d'écrire. Elle n'était pas satisfaite: le style était convenu et le personnage de Gwendoline, qui l'avait accompagnée pendant de longues années, comme un alter-égo qui représentait tout ce qu'elle aimerait devenir, lui paraissait de plus en plus fade. Elle s'en détachait peu à peu. Narrer ses aventures avait été une des occupations favorites de Rosalind pendant trois bonnes années mais désormais elle écrivait de moins en moins souvent, manquant d'inspiration pour poursuivre.

    Elle s'étira en souplesse et saisit un des croissants posés non loin devant elle. Il était encore très tôt et la Grande Salle était presque vide. Rosalind avait été réveillée une nouvelle fois par les ronflements de Diane et n'avait pu se rendormir. Qui aurait cru qu'un si petit bout de fille put faire tant de bruit! *Il faudra que je demande à Mère de m'envoyer des Tympons.* Ou qu'elle demande à changer de dortoir parce que si cette Sang-Mêlé continuait à donner un concert de paroi nasale toutes les nuits...

    Enfin, pour l'heure, elle avait encore un peu de temps devant elle et il s'agissait de sortir Gwendoline de ce mauvais pas, elle lui devait bien ça. Elle trempa sa plume dans l'encrier, ratura les dernières tournures de phrases qu'elle trouvait décidément trop enfantines, et reprit là où elle s'était arrêtée.


Codage par Libella



Mar 27 Juin - 21:18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil



Cette nuit encore, Gemma n'avait connu que quelques courtes heures de sommeil. Les dédales des couloirs obscures l'avaient happée une nouvelle fois, la contraignant à devoirs s'y perdre, explorer chaque pierre du cheminement tortueux des corridors. Elle marchait sans but dans le silence rompu uniquement par le bruit de sa respiration calme. Régulière, assurée, et néanmoins prudente. Tout l’intérêt de son excursion résidait d'ailleurs en ceci ; ne pas se faire découvrir. C'était tellement grisant d'être seule dans cet espace censé être bondé, maîtresse des lieux le temps de quelques heures.

Elle aimait l'adrénaline de l'interdit. La danger la faisait vivre, elle avait goûté une fois aux joies de la désobéissance, et n'était plus capable de s'en passer. Plus le temps passait, plus elle s'enlisait. Le défendu était devenu son quotidien, sans cela elle s'éteignait. Il lui fallait toujours s'enfoncer plus loin dans le condamnable pour exister encore.

Pourtant, elle n'avait fait qu'avancer sans se diriger, mais cela lui avait suffit. Elle avait longuement pensé, avait laissé son esprit divaguer sur le flot des songes. Ainsi, elle pouvait se perdre et se trouver. Au lever du jour, elle s'en était retournée au dortoir en attendant qu'il soit l'heure de se lever, s’allongeant sans s'endormir. Quand il avait été suffisamment tard, elle s'était préparée et dirigé vers la grande salle pour prendre son petit-déjeuner. Il n'y avait presque personne, mais une jeune fille qui griffonnait attira son attention. Écrire, ça elle connaissait. C'était, ce qui lui permettait de réellement s'évader quand le monde réel l’insupportait, qu'elle ne pouvait plus accepter ce qui l'entourait. Son véritable exutoire. Quand elle notait ses idées, sa plume filait sans qu'elle ne la contrôle, elle les découvrait en lisant le papier. Ses sentiments étaient alors limpides, et si cela lui permettait parfois de faire le tri, elle pouvait également s'en retrouver d'autant plus perdue.

L'inconnue, de plus était une serpentard, qui était donc à sa table. Décidant de la rejoindre, elle attrapa au passage une pomme. Avant tout, elle était là pour manger. Elle s'assit à ses côtés, et, n'étant pas sûr que la fillette l'ai aperçue, décida de signaler sa présence.

« - Salut ! »

Comme sa future interlocutrice semblait légèrement irritée, bien que Gemma ne sache pas pourquoi, elle décida d'indirectement le lui demander.

« - Peut-être que je peux t'aider ? »

La fatigue qu'elle ne sentait pas mais qui était bel et bien présente la faisait devenir d'autant plus sociable, sans compter qu'elle préférait s'occuper que ne rien faire.


Lun 3 Juil - 10:34
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





-Salut! Peut-être que je peux t'aider?

Surprise, Rosalind sursauta. Elle était si absorbée par son travail d'écriture, qu'elle n'avait pas entendu la petite brune s’asseoir près d'elle. *Tiens, l'amie de Malefoy. Comment c'était déjà son prénom? Ah, oui. Gemma.* Un joli prénom pour une jolie fille. Son aura de mystère intriguait la petite Fawley depuis quelques temps déjà. Avec ses cheveux ébènes qui encadraient un visage bien dessiné, une pomme dans la main, et la légère fatigue que l'on discernait sur ses traits, elle aurait pu être le sujet d'un des tableaux accrochés aux murs de l'école. Rosalind posa sa plume et se reposa contre le dossier de sa chaise.

-C'est gentil, mais je crois que là, il va falloir que je me débrouille toute seule.

Elle soupira, considéra sa camarade, et décida de lui fournir de plus amples explications.

-J'essaie d'écrire un roman. Plusieurs en fait. Une saga. L'histoire de Gwendoline, une sorcière du 13 ème siècle qui doit déjouer une prophétie. Elle est belle, puissante et intelligente, et il y a aussi Gil, son compagnon, qui lui, a longtemps été au service d'un sorcier cruel, et...

Au fur et à mesure de sa tentative de résumé, la jeune Fawley sentait le découragement la gagner. A voix haute, l'histoire qu'elle avait passé des mois à créer lui semblait d'une fadeur...

-Enfin, bref. En ce moment, c'est compliqué, je ne sais pas comment continuer. Je n'ai pas beaucoup d'inspiration. Je devrais sans doute laisser tomber, lâcha-t-elle en croisant les bras et en regardant tristement le parchemin posé devant elle. Je sais bien que je n'ai que onze ans, et que j'aurai beaucoup de travail si je veux devenir une grande écrivaine, mais... dit-elle en haussant les épaules, je sais pas, j'ai quand même eu envie d'essayer.

En se tournant de nouveau vers Gemma, Rosalind se rendit compte qu'elle avait manqué à toutes les règles de politesse. Elle lui avait débité un discours pathétique sur ses pauvres problèmes de romancière à la manque, sans la saluer ni même se présenter. Sur les cinq minutes de leur première rencontre, elle n'avait parlé que d'elle, sans laisser l'opportunité à sa voisine d'exprimer quoique ce soit. Arthéna Fawley, n'aurait pas manqué de commenter de manière acerbe le manque de manières de sa fille.

Rosalind secoua la mélancolie qui l'avait gagnée.

-Pardon, je suis vraiment à gifler ce matin.

Elle adressa son plus beau sourire à Gemma.

-Moi, c'est Rosalind. Fawley. Et je crois savoir ton prénom. Gemma, c'est bien ça?


Codage par Libella



Lun 3 Juil - 23:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil



Quand la fillette à laquelle elle avait adressé la parole sursauta, elle retint sans peine un ricanement. Elle avait décidée d'être gentille, ce n'était certainement pas pour si vite se moquer d'elle. La rouquine la remercia mais refusa son aide, ajoutant qu'elle devait se débrouiller seule. Soupirant, elle lui donna quelques explications supplémentaires sur la situation ; elle essayait d'écrire une série de romans basés sur les aventure d'une sorcière qui se prénommait Gwendoline. Quand elle la décrit, quelque chose frappa immédiatement la jeune Landre : la prolifération de qualités pour une absence total de défaut. Elle ajouta que c'était compliqué et qu'elle ne savait pas comment continuer, qu'elle n'avait plus beaucoup d'inspiration. Aussi, elle évoqua le fait de laisser tomber, se révélant assez défaitiste quand au présent sur son rêve de devenir auteur.

Sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit, elle se tourna vers la brunette, s'excusant. Comme d'habitude, cela surprenait Gemma qu'on puisse se dire désolé, parce qu'elle-même n'en était pas capable. Son insupportable fierté l'en empêchait. Il n'y avait qu'avec son père qu'elle le faisait, parce qu'il était le seul devant lequel elle s'écrasait. Bien sûr, cela, elle ne s'amusait pas à le raconter.

L'inconnue se  présenta sous le nom de Rosalind Fawley en lui offrant une moue lumineuse. Ce nom-ci, elle l'avait déjà entendu quelque part. Pourtant, elle était incapable de se rappeler où. Ne pas réussir à le resituer avait un amer goût de défaite. Elle était certaine que cela ne venait pas de Poudlard. Continuant à chercher, elle répondit quand à son interrogation sur son prénom. La petite Fawley avait vu juste, et elle lui sourit en hochant la tête.

« - C'est ça, Gemma. Gemma Landre. »

Cette manie qu'elle avait d’incessamment devoir rajouter son patronyme pour se présenter l'irritait toujours autant, mais elle ne pouvait s'en empêcher. On lui avait imposé cette habitude depuis l'enfance, c'était d'usage dans son monde. C'est alors qu'elle se rappela où elle avait entendu « Fawley ». Elle devait probablement faire partie d'une famille de sang-pur dont son géniteur voulait qu'elle se rapproche. Si elle avait crû réussir à oublier tout ce qu'il l'avait obligé de savoir, il fallait croire qu'il lui avait tellement répété que ça ne s'était pas effacé. Chassant ces idées, elle se reconcentra sur la serpentard qui se tenait devant elle. Reprenant d'une voix juste, elle s'exprimer tout en s'accompagnant d'une gestuelle animée.

« -Tu devrais être un peu plus combative. Réfléchis à ce qui ne va pas au lieu d'abandonner. La première chose qui me choque quand tu m'évoques ton histoire, c'est le fait que ta Gwendoline soit parfaite. Elle n'est pas humaine, et, en ce qui me concerne, j'ai beaucoup de mal avec ce genre de personnages. Je les trouve exécrables. Rend-là réelle, ton héroïne, vivante. Ses péripéties seront déjà plus animées. »

Observant une seconde son fruit, elle continua à réfléchir.

« - Qu'est-ce qu'il va lui arriver, à ta protagoniste ? »

En partant de là, ce serait déjà plus simple d'essayer de faire avancer les choses. Gemma se sentait concernée et intéressée par le sujet. Elle n'écrivait pas de la même manière, ce n'était que pour elle. Au contraire de Rosalind, elle vivait sa passion dans l'ombre. Elle n'en parlait à personne, et dans ses textes, elle s'explorait, partait à la découverte de son être.

Mar 4 Juil - 23:16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





Tout en écoutant sa jeune camarade, et sans se départir de son sourire, Rosalind se mordit l'intérieur de sa joue.  Un sentiment de vexation l'envahissait. Ça lui apprendrait à déballer ses états d'âme à la première venue. *Qu'est-ce que j'attendais, au fond, qu'elle me tapote le dos en me disant que tout irait bien?* Son père lui avait souvent dit qu'il valait mieux se taire que de trop en dévoiler. Une consigne dont elle faisait fi jusque là: la réserve n'était pas vraiment son fort. Mais à l'avenir, elle réexaminerait les conseils paternels. Surtout en compagnie des élèves de sa Maison.

"Tu devrais être un peu plus combative"
"Réfléchis" (Oh... cet usage de l'impératif.)
"Ce qui me choque"
"Pas humaine"
"Du mal avec ce genre de personnages"

Et le coup de grâce...
"Excécrable"

Rosalind encaissa. Et bien que les critiques avancées par la jolie brune lui déplaisaient fortement, elle les examina. Elle les prit une à une, les retourna et les reposa à leur place. C'était dur à entendre, mais elles étaient toutes fondées.

Elle prit une grande inspiration et d'un geste ample, dénoua le ruban qui lui retenait les cheveux. Elle les attachait toujours pour écrire, elle avait l'impression qu'elle pensait mieux une fois le visage dégagé. Et cela lui permettrait de jouer avec ses boucles, un geste qui la rassurait et lui donnait une contenance. Fawley prit une profonde inspiration.

-Je suppose... que tu as raison.

Landre poursuivait sa réflexion.

-Qu'est-ce qu'il va lui arriver, à ta protagoniste ?

*Oh pitié, arrêtons le massacre.* Rosalind n'avait pas vraiment envie d'en dire plus. Sutout si c'était pour subir une deuxième salve d'observations impitoyables. Mais elle ne voyait pas comment changer de sujet sans paraître désagréable. Elle tenta une plaisanterie.

-Eh bien, je suppose qu'après avoir empêché la réalisation de la prophétie, elle ira s'enterrer dans son manoir, et y vieillira seule et aigrie puisqu'elle aura repoussé les avances du seul amour de sa vie, Gil. Et elle y mourra en trébuchant bêtement sur un de ses elfes de maison.


La petite Fawley se mit à rire en se représentant son héroïne achevant ses péripéties de façon si absurde.

-Non, en vrai, je n'en sais rien. Je vais réfléchir à ce que tu m'as dit. Il faudrait que je revois complètement le personnage.

*Bon, cette fois assez parlé de mon cas. À toi, Miss Landre.* Elle se retourna vers la Serpentard.

-Tu as l'air de t'y connaître. Tu lis beaucoup? Tu écris aussi peut-être?


Codage par Libella



Sam 8 Juil - 17:47
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil



Alors que Gemma parlait, la fillette à qui elle s'adressait se détacha les cheveux. Elle semblait assez contrariée. Quand elle concéda que la brunette avait raison, cela semblait lui coûter. Se déridant visiblement, c'est avec ironie qu'elle raconta les futures aventures de son héroïne, et la  petite Landre laissa échapper un éclat de rire.

« - Il faut croire que je me suis trompée et qu'elle est en fait délicieusement imparfaite, étant donné qu'elle semble trop occupée à sauver le monde pour s'occuper d'elle-même. Même si je ne suis pas sûr que cela soit vraiment un défaut ... »

Son ton se fit plus pensif. Rosalind semblait déjà songer à une histoire d'amour. Même si elle se retrouvait avortée, il fallait tout de même la monter, qu'elle soit vraisemblable. C'était quelque chose, à leur âge, que d'envisager une telle idée. En effet, Gemma s'en sentait incapable. Elle ne s'imaginait pas pouvoir inventer une entité si forte qu'elle n'avait jamais expérimenté, même si elle était consciente que certains le pouvait. Si la jeune auteure y parvenait, elle en serait assez admirative.

La rouquine rebondit sur le fait de devoir modifier sa protagoniste, avancer qu'elle devrait totalement la revisiter. Pour l'autre sorcière, cela  était  peut-être exagéré ; elle avait déjà dû s’attacher, et conserver la base qu'elle avait déjà. Prenant un air taquin, elle se pencha légèrement vers sa camarade.

« - Après, bien sûr, tu fais ce que tu veux. Et je ne suis pas d'avis qu'il faille nécessairement revoir tout ton personnage, mais peut-être que tu la rendes … Plus accessible, tu vois ? Je crois que la plupart de tes lecteurs risquent d'être jaloux de Gwendoline sinon. »

Son dernier commentaire l'amusait, parce que c'était parfois ce qu'elle ressentait vis-à-vis de certaines héroïnes. Comme elle détestait se sentir inférieure, elle préférait transformer cette émotion en irritation et une certaine détestation.

La rouquine lui demanda ensuite si elle lisait beaucoup, après avoir avancé qu'elle semblait s'y connaître. À cela, elle ajouta une autre question sur le fait qu'elle écrive aussi éventuellement. Sur ce sujet, elle mentirai, c'était certain. Il était hors de question que qui-que ce soit sache qu'elle couchait ses états d'âmes sur le papiers. Ce n'était que grâce à cela qu'elle réussissait à cerner ses véritables sentiments, comme si noter les mots lui faisait réaliser ce qu'elle les ressentait. Elle n'avait informée personne de cette particularité qu'elle gardait secrète. Tout ce qu'elle ressentait , elle se le dissimulait à elle-même, alors il serait inacceptable qu'elle l'avoue aux autres.

C'est avec un masque parfait qu'elle commença à répondre. On n'aurait pas pu imaginer un seul instant qu'elle dissimulait la vérité.

« - Oui, je lis pas mal sur des sujets très variés. Par contre je n'écris pas, mais je suis du genre à essayer de faire tout de même les critiques les plus constructives possible si je juge que les destinataires en valent la peine. Enfin concernant la constructivité, encore faut-il que je sois totalement lucide, ce qui reste un peu compliqué à cette heure-ci. »

Un joli sourire avait fleuri sur son visage. Effectivement, quand elle y repensait, elle n'avait pas vraiment pris de précautions et avait été un peu vive avec son interlocutrice. De toutes manières, la plupart des sang-purs avaient suffisamment  de contenance pour ne pas se formaliser pour si peu. Il y avait peu de chance qu'elle lui en veuille, et de toutes manières, c'était trop tard. Désirant faire avancer la discussion, elle retourna sa question à la serpentard.

« - Et toi ? Je supposes que tu lis, mais quel genre plus particulièrement ? »


Mar 11 Juil - 2:47
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





-Oui, je lis pas mal sur des sujets très variés. Par contre je n'écris pas, mais je suis du genre à essayer de faire tout de même les critiques les plus constructives possible si je juge que les destinataires en valent la peine. Enfin concernant la constructivité, encore faut-il que je sois totalement lucide, ce qui reste un peu compliqué à cette heure-ci.

"Si je juge que les destinataires en valent la peine". Et bien, c'était surprenant, mais ça avait tout l'air d'un compliment! La petite brune sans concession, qui lui faisait face et lui paraissait si dure quelques minutes auparavant, se laissait aller à sourire. Tout en l'écoutant, Rosalind se servit un chocolat chaud. Elle n'avait jamais pensé que son héroïne, qu'elle avait conçue comme un modèle de perfection, puisse créer un malaise chez les lecteurs. Elle commençait à comprendre que pour qu'un personnage soit attachant, il lui fallait être accessible, qu'on puisse s'identifier à lui.

-Et toi ? Je suppose que tu lis, mais quel genre plus particulièrement ?

-Des romans historiques surtout, répondit Fawley. Elle but une gorgée de chocolat et poursuivit. Pas mal d'essais sur l'Histoire de la Magie aussi. Je trouve ça passionnant. Dommage que notre prof soit le fantôme le plus ennuyeux du Royaume-Uni, soupira-t-elle.

Leur premier cours avec Binns avait été une déception sans nom. Rosalind se faisait une joie d'élargir ses connaissances dans ce domaine qui l'avait toujours intéressée. Mais Cuthbert Binns avait cette faculté incroyable de rendre insipide n'importe quel sujet. Et de plus, elle s'était vite rendue compte que les longs monologues du fantôme ne lui apprendraient rien. Rien de plus qu'elle ne savait déjà en tous cas. Fawley avait donc résolu de ne plus prendre de notes et profitait de ces heures de cours pour potasser elle-même ses bouquins d'histoire.

Elle s'apprêtait à demander à sa camarade quelles étaient ses matières favorites, quand un détail lui revint. Landre. Gemma Landre. Elle connaissait ce nom, mais ne parvenait pas à le relier aux vieilles familles anglaises qu'elle connaissait. Rosalind était pourtant quasiment sûre qu'il s'agissait d'une dynastie de Sang-Purs.

-Au fait... Landre... J'aime bien la sonorité de ce nom. Ça me fait penser à la France. Ta famille vient de là-bas?


Codage par Libella



Lun 17 Juil - 0:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil



La petite Fawley lui apprit qu'elle lisait surtout des romans historiques. Tout en l'écoutant, Gemma hocha la tête de manière compréhensive. Même si ce n'était pas forcément ce qui l'intéressait le plus, elle devait avouer que ce genre littéraire était passionant, comme le disait d'ailleurs la rouquine. Celle-ci ajouta que c'était tout le contraire du cours qu'elles avaient dans cette matière, ce qu'elle devait à leur ennuyeux professeur. Consternée, la jeune Landre se mordit la lèvre.

"- Tu as totalement raison. Je ne comprend pas comment Binns fait pour rendre plats ces événements du passés qui devraient être si vivants. Ces histoires incroyables ont étées vécues par de véritables sorciers, et il nous en parle d'un point de vue si théorique ... "

Les livres étaient presque plus enthousiastes que l'enseignant en ce qui concernait l'histoire de la magie. Du coup, la sorcière avait pris l'habitude de se déconnecter quand il parlait pour faire autre chose. Autrement, c'était bien trop barbant. Même sa voix était monotone ! Elle espérait secrètement que le fantôme se lasse et cède sa place à un autre.

Reprenant, son interlocutrice parti sur un autre sujet. Prononçant le nom de la fourchelang, dont elle dit apprécier la sonorité, elle ajouta que cela lui évoquait la France, tout en lui demandant si sa famille venait de là-bas. Imperceptiblement, Gemma se renferma. Absolument personne n'aurait pu sentir son changement d'humeur tant elle gardait un visage avenant. Ses origines n'étaient certainement pas un sujet qu'elle aimait évoquer. Beaucoup auraient étés fières d'avoir ses racines, mais ce n'était certainement pas son cas. Elle avait absolument horreur qu'on la considère pour son sang, ou d'évoquer sa mère.

Affichant un sourire troublant de sincérité, elle se mit à répondre du voix amicale après avoir croqué dans le fruit qu'elle tenait toujours. C'était aberrant comme tout cela semblait naturel.

"- En fait c'est italien. Mon père vient de là-bas, nous avons déménagé lorsque j'avais cinq ans."

Si elle ne voulait pas s'épancher, elle se devait de changer de sujet au plus vite. Cachant parfaitement que leur discussion la mettait mal à l'aise, elle questionna Rosalyne à son tour.

"- Et tu es une pure-souche britannique, il me semble ?"

La petite serpentard avait l'air d'être une personne intéressante, elle l'appréciait déjà suffisamment pour que cela ne la dérange pas de continuer leur conversation. De plus, la vie qu'elle avait menée avant Poudlard l'intriguait, même si elle se doutait qu'elle avait été assez similaire à la sienne. Si on excluait les quelques désagréments qu'elle avait pu connaître qui étaient assez atypiques.

Mar 18 Juil - 3:13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





- En fait c'est italien. Mon père vient de là-bas, nous avons déménagé lorsque j'avais cinq ans. Et tu es une pure-souche britannique, il me semble ?

Gemma était italienne! La petite brune paraissait déjà fascinante aux yeux de Rosalind, mais là, c'était vraiment la cerise sur le gâteau. L'Italie... Rosalind rêvait de se rendre là-bas et sa Grand-Mère lui avait promis de lui offrir ce voyage cet été. Enfin à condition que ses résultats à Poudlard soient à la hauteur des exigences familiales. (*Pour le moment, ce n'est pas gagné...*) Fawley brûlait d'en savoir plus. Où Gemma était-elle née? Florence? Venise? Parme? Ou bien l'indétrônable Rome? Sa compagne l'interrogea sur ses propres origines mais elle balaya la question en quelques mots.

-Oui, tout à fait, du Nord de l'Angleterre, pour être exacte. Mais ça n'est sûrement pas aussi beau ou aussi intéressant que là d'où tu viens! L'Italie!  C'est génial!

Rosalind réfléchit quelques instants, son italien était encore balbutiant mais elle décida de se lancer. En matière de langues, il n'y avait pas trente-six façons de progresser.

-Sono... molto felice di fare la tua conoscenza, Gemma. Spero que... siamo amigi?

Elle sentait qu'elle avait fait quelques erreurs de conjugaison, mais n'en avait cure. Elle était ravie de pouvoir laisser couler les mots chantants de cette langue dans sa bouche. Elle rit.

-Je suis en train d'apprendre. J'ai tellement envie d'aller là-bas... Tu es déjà allée à Venise? Les canaux, la brume de la mer, tout ça... me fait rêver.

@Gemma Landre:
 

Codage par Libella


[/color][/b]

Ven 4 Aoû - 19:04
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Rosalind se fit bien vague sur ses propres origines, qui étaient certes assez communes chez les élèves de Poudlard. Celles de Gemma étaient effectivement plus exotiques, néanmoins, elle n'aimait pas spécialement s'épancher dessus d'habitude. Devant la fraîcheur de la rouquine, étonnement, cela ne la dérangeait pas. Ce n'était pas de la curiosité malsaine qui émanait d'elle mais un réel intérêt. Quand elle tenta de prononcer une phrase, l'italienne joignit son rire au sien. Ce n'était certainement pas de la moquerie, mais plutôt aux sonorités complices. Son accent n'était pas mauvais, elle se débrouillait plutôt bien. Quelques fautes, mais rien d'atroce. C'était tellement étrange d'entendre à nouveau sa langue maternelle autrement qu'avec un professeur ... Pas désagréable tout de même.

"- Sono anche molto contento di averti incontrato, Rosalind."

De manière fluide, elle avait répondu à sa formule de politesse dans un sourire malicieux avant d'ajouter :

"- Eh, tu sais que tu te débrouilles assez bien ? Je pourrais te donner quelques cours un de ces jours, on pourrait pratiquer ensembles. Je n'ai plus trop l'occasion, chez moi on ne parle que l'anglais."

Était-elle nostalgique de son ancienne vie ? Non, absolument pas. Tout ce qu'elle avait perdue, c'était sa mère, et ce n'était pas grand chose. Qu'un détail négligeable.

"- Je suis en train d'apprendre, ajouta Rosalind, J'ai tellement envie d'aller là-bas... Tu es déjà allée à Venise? Les canaux, la brume de la mer, tout ça... me fait rêver."

La voix de la brunette se fit malicieuse.

"- C'est justement dans cette ville que je suis née et que j'ai commencé à vivre. Mes grands-parents paternels y habitent encore, et nous avons quelques résidences par là, alors nous y retournons de temps en temps. C'est vrai que c'est une ville merveilleuse, comparable à aucune autre."

Alors qu'elle la connaissait à peine, elle aurait presque invité la fillette pour son prochain voyage. Son naturel était appréciable, elle n'était pas autant sur la retenue que les autres sorciers qu'elle côtoyait. Elle parlait de ses projets et rêve, sujet bien tabou habituellement pour elle. Ce changement n'était certainement pas pour la déranger.

HRPG:
 


Sam 5 Aoû - 3:50
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Rosalind Fawley
avatar
Serpentard

Voir le profil



Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Feat. Gemma Landre





"- Sono anche molto contento di averti incontrata, Rosalind, lui répondit la brunette avant d'ajouter en souriant, Eh, tu sais que tu te débrouilles assez bien ? Je pourrais te donner quelques cours un de ces jours, on pourrait pratiquer ensembles. Je n'ai plus trop l'occasion, chez moi on ne parle que l'anglais."

Le visage de Rosalind s'illumina. D'une part parce que la perspective de pratiquer l'italien la mettait particulièrement en joie - elle trouvait absolument absurde que Poudlard ne propose aucun cours de ce genre, comme si les jeunes Sorciers étaient voués à ne jamais fouler autre sol que celui du Royaume-Uni...- et d'autre part parce qu'elle avait arraché un vrai compliment de la petite Landre. Ce qui, d'après ce qu'elle avait pu voir, tenait vraiment de l'exploit.

- C'est justement dans cette ville que je suis née et que j'ai commencé à vivre. Mes grands-parents paternels y habitent encore, et nous avons quelques résidences par là, alors nous y retournons de temps en temps. C'est vrai que c'est une ville merveilleuse, comparable à aucune autre.

Ainsi elle venait de Venise... Fawley buvait les mots de sa compagne, des mots qui la faisaient voyager dans l'Europe Méditerranéenne pour la déposer sur la place Saint-Marc, non loin du réseau labyrinthique des canaux Vénitiens. Son imagination lui montrait des images de masques ouvragés, de robes extravagantes, et de la mer, si proche, si ambivalente, alliant la beauté et le danger. Elle resta silencieuse un moment, toute à sa rêverie...

Le soleil hivernal éclairait désormais la totalité de la Grande Salle, et les luminaires magiques, maintenant inutiles, s'étaient éteints. Les élèves commençaient à arriver en flux continu pour profiter du déjeuner fastueux disposé sur les tables. Rosalind se rendit compte qu'elle fixait sa jeune compagne depuis quelques instants déjà, et, ne voulant pas être impolie, détourna le regard.

-J'aimerais beaucoup avoir l'occasion d'échanger en Italien avec toi, dit-elle en finissant son thé, si tu as le temps bien sûr.

Elle se leva et ramassa ses plumes et ses parchemins raturés.

-Je dois y aller, j'ai deux-trois trucs à récupérer avant d'aller en cours. On se voit en Sortilèges, Landre?

Elle fit quelques pas vers la sortie et se retourna vers Gemma.

-Je pense que je vais laisser Gwendoline se reposer un peu, notre discussion m'a ouvert de nouvelles pistes, je crois. Elle sourit et ajouta, une intrigue avec ta ville natale en toile de fond, des manigances politiques, et des personnages plus... complexes, je pense que c'est ce qu'il me faut pour retrouver l'inspiration.

*Des personnages plus complexes, hein...* La jeune Serpentard dont elle venait de faire la connaissance en était elle-même un bel échantillon. Rosalind la salua d'un petit geste de la main et alors qu'elle marchait vers le hall, observa d'un œil affûté les élèves qui croisaient sa route. De multiples possibilités d'histoire fusaient à toute allure dans son esprit. Cette Pouffsouffle qui riait trop fort, ou ce Serdaigle solitaire qui avalait ses œufs brouillés tout en lisant un gros volume de Botanique. Finalement, la vie elle-même était presque plus passionnante que les romans pour qui savait regarder et tendre l'oreille.

LA FIN



Codage par Libella


[/color][/b]

Spoiler:
 

Dim 6 Aoû - 19:30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♦
» Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt (parce qu'ils ont l'eau chaude) (30/01/12 à 9h26)
» L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. [PV : érèbe]
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-