AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

  
Invité
MessageFin du mystère dans la voliere - Mar 18 Juil - 18:01

   

   

   
Fin du mystère dans la volière
Ft Drago Malfoy 

   I l est très tôt,
Peut-être deux, trois heure du matin. A cette heure-ci, Poudlard est encore endormi et les couloirs complètement désert. Enfin pas tous, pas celui qui mène à la volière. Viola, toujours en robe de soirée après le bal d'halloween, marche en direction de la tour, un peu anxieuse. La nuit est particulièrement noir, on y distingue quasiment rien. Arrivé devant l'escalier, elle sort de baguette et prononce:
-Lumos Maxima
Un puissant faisceau lumineux éclaire soudainement les marches de Pierre, et souleva le bas de sa robe, elle grimpe jusqu'à la porte, puis la pousse avec difficulté. La volière était bien sûr vide à cette heure, et seul les hiboux l'observait dans la nuit. L'odeur de paille et de fauve la prit à la gorge, et elle expira un grand coup. La jeune fille scruta la pénombre un long moment, elle avait reçu un courrier de son tuteur le matin même, apporté par Nolan. Après des mois de silence, le message de son père disait seulement, "dans la volière cette nuit". Plutôt concis comme demande et un peu surprenante. Elle avait été plutôt énervée sur le moment qu'après des mois sans dire un mot il soit capable de juste dire ça. Puis elle s'était demandé, qu'allait elle trouve dans la volière en pleine nuit.
Sûrement pas lui, il ne pouvait pas rentrer dans l'enceinte de l'école. Alors quoi ? Au final c'était plutôt évident maintenant qu'elle y était, une lettre. Elle chercha un moment parmi les hiboux, jusqu'à ce qu'elle aperçu derrière elle, un grand hibou noir, les yeux bleus sombres la fixant, une large enveloppe dans le bec.
-Obscur, murmura t'elle en s'approchant, ca pour une surprise.
Le hibou de son père, qui n'apportait quasiment jamais le courrier était appuyé sur le rebord, au côté de Nolan, visiblement effrayé par la stature de son voisin. Elle tenta de lui caresser le crâne, mais comme à son habitude le hiboux se rétracta:
-Toujours aussi affectueux hein,
Soupira t'elle en retirant la lettre de son bec.
A peine récupérer la lettre qu'Obscur se redressa de toute sa hauteur et battit de l'aile un moment avant de s'envoler, puis disparut dans la nuit. Elle le fixa un moment, puis reporta son attention vers la lettre. Celle-ci était scellé par un sceau aux armoiries de son tuteur. Elle tenta de le décacheté mais sans succès. Elle retourna le papier, il y était inscrit en lettre cursive:
Viola Ambros Atticus
Poudlard, Ecosse
La lettre requiert le livre sur la table de chevet
Elle relut la dernière phrase plusieurs fois, incrédule. Le livre posé sur la table de chevet ? Hein, qu'est ce que c'était que ça ? Elle réfléchit un moment, elle n'avait pas de livre sur sa table de chevet, il fallait qu'elle aille le chercher ? Comment son tuteur pouvait-il savoir ca ? Si il connaissait le livre sur sa table de chevet, c'était celui chez elle dans son manoir alors.
-Quelle livre sur la table de chevet, Les fleurs du mal de Baudelaire, murmura t'elle à haute voix, comment il veux que je le récupère.
Mais à peine eût elle prononcer cette phrase qu'un léger craquement se fit entendre, elle retourna l'enveloppe, celle-ci s'était décacheter toute seule. Alors c'était un mot de passe. Mais qu'y avait il dans cette lettre qui requiert une ballade nocturne et un mot de passe ? Un peu inquiète, elle sortit le papier couleur crème et commença à lire l'écriture nerveuse de son tuteur:

Cher Viola,
Je tiens d'abord à m'excuser de ces mois de silence. Tu as sûrement dû te demander ce qui m'a poussé à ne pas te répondre tous ce temps. J'ai bien reçu tes lettres, et j'avoue au début avoir été contrarié par ta nomination. Mais j'ai par la suite cherché à te répondre crois-moi, mais j'ai eu quelque soucis avec des gens peu fréquentables qui m'ont empêché de t'envoyer du courrier. Aujourd'hui, cependant, j'ai trouver le temps de t'envoyer cette lettre. Je sais que tu as du te demander, "pourquoi tant de mystère autour de cette lettre ?". Mais l'arrivé d'un hibou inconnu portant une enveloppe comme celle-ci aurait attiré l'attention. Et je veux pas que ce que je vais te dire s'ébruite. Les récents événements m'ont fait réfléchir sur la façon dont j'envisageais ton éducation. Et puis ta place chez les serpentards, et tes fréquentations me laisse imaginer qu'un jour de toute façon tu aurais appris la vérité. Alors je préfère autant qu'elle vienne de moi. Je sais que tu t'es toujours posé beaucoup de questions sur tes vrais parents, laisse moi t'éclairer partiellement. Tu es une écossaise, une vrai, mais pas que. Ta mère était une sang-pur, une de ses familles du registre, une Rowle, la soeur de Damoclès Rowle, et une très bonne amie à moi. On s'est connus à Poudlard, nous étions dans la même maison, serdaigle. Elle était différente de la plupart des sangs-purs, plus modérés, plus ouvertes, comme moi. Nous nous sommes perdus de vue après l'école mais elle est toujours resté l'une de mes meilleures amies. Même lorsqu'elle a choisis d'épouser un autre sang-pur, pour qui j'ai toujours ressentis une profonde aversion, Evan Rosier. Un sang-pur tous ce qu'il y a de plus classique, serpentard, prétentieux, anti-moldu et proche de tu-sais-qui durant sa scolarité. Je n'ai jamais compris son choix, elle si douce et si brillante avait choisis d'épouser un idiot fanatique et mage noir en puissance. Mais malgré cela, j'ai accepter avec plaisir de devenir ton parrain, à ta naissance. Tu était tellement mignonne, tellement innocente, je ne pouvais pas te reprocher les erreurs de tes parents.  Et puis ta mère a arrêté de m'écrire un jour, elle ne m'envoyais plus rien, plus de lettre, plus de photos de toi. Et je travaillais à Edimbourg, alors j'ai vite compris pourquoi. J'ai tenté de mettre en garde ta mère, mais elle refusait de voir le danger que vous courriez, même après la mort de votre père. Jusqu'a ce fameux 31 octobre 1981, ou ta mère a frappé à ma porte et avec toi et ta soeur et m'a demandé de vous cachez à tous pris. Le lendemain j'ai apprit la mort de tu-sais-qui, des Potters et votre mère avait disparu. Je n'ai jamais compris pourquoi elle tenait tant à vous cachez, mais j'ai obéis, elle semblait déterminer à ce que l'on ignore votre existence. J'ai longtemps cru qu'elle voulait vous protégez de votre nom et de sa réputation. Mais je absolument convaincu aujourd'hui qu'il y a autre chose, seulement quoi, je ne pourrais le dire. Je vous ai emmené toute les deux dans mon manoir de famille et j'ai engagé des gens dépourvus de pouvoirs magiques pour vous laissez grandir dans le calme et loin de tous les tracas post-guerre. Mais ta soeur a très vite manifestez des signes de faiblesses psychologiques. Tu n'avais que 4 à l'époque, mais ta soeur elle en avait déjà 9. Et j'ai toujours été convaincu qu'elle a du voir durant cette guerre plus qu'une enfant de son âge n'aurait dû. Elle était très perturbé, et vos parents lui manquaient. Je ne pourrais jamais me pardonner ce jour où elle s'est jeté de la falaise sous tes yeux. Mais toi, tu as grandis sans encombres, même après cela. Tu était plutôt solitaire, un peu triste parfois, mais j'avais bonne espoir que tu parviennes à te débarrasser définitivement de l'histoire de ta famille. Mais le sort en a décidé autrement. Et lors de ton arrivé à Poudlard, tu as atterris à serpentard. Il serait malhonnête de dire que tous les sorciers qui ont mal tourné sont passés par serpentard mais voyons les choses en face, la plupart y était dont ton père. J'avais peur qu'il t'influence, te rendent comme eux. Et tu commençais à poser beaucoup de questions sur toi et tes parents. Mais j'avais tort malgré ta maison tu es restée la même indépendance est sûr de tes principes. Aujourd'hui tu sais la vérité mais je ne veux pas que cela te change et changes ce que tu penses. Tu es sens pur certes l'une de ses 28 famille mais cela ne fait pas de toi quelqu'un de meilleur ou quelqu'un de plus important qu'un sorcier avec des parents moldus. Tu es qui tu es, peu importe ton sang ou tes origines. Ne l'oublie jamais.
Affectueusement
Ton tuteur et parrain aimant
Robert Keith


Viola, un peu perdu sortit dehors, et s'assit sur les marches en pierres. Pour une fille ayant grandis dans l'ignorance la plus totale, cela faisait presque trop d'un coup. Et en même temps, elle avait presque envie de rire, passé de sang inconnu à sang-pur, cela faisait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois d'aubépine et crin de licorne
Animal/ux de compagnie : Neville Londubat
Poste(s) : Enquiquineur notoire

RPG en cours : Pour préparer un mauvais coup avec Gemma Landre, Persei Black & Libre
Camping (trop) sauvage avec Gemma Landre & Persei Black
Atmosphère studieuse avec les Serpentard
Fin du mystère dans la volière avec Viola Atticus
Quand les Serpents sèment les Lions avec Rosalind Fawley
Les concierges et leurs derniers potins avec les Serpentard
Accrochage inopiné avec Elliot Summers, Persei Black & Libre
Avatar : Tom Felton
Points : 30

avatar
Drago Malefoy
MessageRe: Fin du mystère dans la voliere - Ven 21 Juil - 21:20
Fin du mystère dans la volière

avec Viola Atticus


Drago ne parvenait pas à fermer l'oeil. Les récents évènements avec Landre et ses révélations au sujet du sorcier inconnu l'avaient quelque peu perturbé, même s'il refusait de l'admettre ou même de le montrer. Il était tard, très tard, et il se tournait dans tous les sens dans ses draps moites. Il avait chaud. Trop chaud pour un mois de novembre. Qui étaient ses alliés? En avaient-il vraiment? Il tenta le côté droit qui se révélait tout autant inconfortable que le côté gauche. Au bout d'une heure de ce cirque infernal, il s'interrompit et décida de se lever. Il avait soif en plus d'avoir la bougeotte, et l'appel de l'eau se faisait lourdement sentir. Il enfila un pull et se chaussa, puis sortit discrètement du dortoir des garçons avant de quitter la salle commune.

Les couloirs étaient sombres et même s'il n'était pas très courageux, les murs du château étaient rassurants. Rien à voir avec le danger de la forêt interdite. En plus, il se sentait comme un roi à déambuler clandestinement dans ces lieux endormis. Il irait d'abord faire un tour aux toilettes pour se rafraichir, puis irait voir du côté de la volière si sa mère ne lui avait pas écrit. Il attendait justement un de ses courriers et n'avait pas envie d'attendre le petit-déjeuner du lendemain pour le découvrir. Peut-être que le hibou de la famille se reposait déjà dans sa niche, tiens... Il voulait en avoir le coeur net. Avec un peu de chance, il aurait même droit à un colis de friandises.

Il dévala les marches de la tour quatre à quatre, sans penser à la possibilité de croiser Rusard. Au pire, il jouerait la victime en disant qu'il faisait une crise de somnambulisme et se paierait sa tête. De toute façon, il s'en sortirait. Son père s'arrangerait pour.

En arrivant au sommet, il se stoppa net. Une fille qu'il connaissait bien était assise sur les dernières marches: Viola Atticus. La belle cinquième année, préfète de sa maison, tenait entre des doigts fins un parchemin et avait l'air bien tourmentée. Il hésita à rebrousser chemin. Celle-ci lui avait menti par omission. Il avait découvert que son sang était inconnu, donc peut-être souillé. Avant cela, il avait bêtement cru reconnaître l'élégance d'une sang-pur en elle. Peut-être avait-il eu raison d'ailleurs? Il n'en saurait rien. Quelle déception...

Malgré tout, il soupira, et vint se poser à côté d'elle. Hors de question de retourner au dortoir, et il pouvait bien lui accorder le bénéfice du doute. Elle ne pouvait pas être une sang-de-bourbe. Pas elle. C'était impossible.

- Qu'est-ce que t'as? lâcha-t-il pour briser la glace.

Il restait sur ses gardes, mais voir les traits déconfits de la jolie préfète ne le laissait pas indifférent. Au pire, il enquêterait lui même pour lui prouver - ou se prouver à lui-même - que son sang était digne de son amitié. Pour l'heure, il voulait savoir ce qui la rendait désorientée, elle qui était toujours si sûre d'elle.

Codage par Lou Perkins

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Invité
MessageRe: Fin du mystère dans la voliere - Dim 23 Juil - 4:44

   

   

   
Fin du mystère dans la volière
Ft Drago Malfoy 

   L a lune brillait d'un faible halo à travers les épais nuages d'automnes, et se baguette éteinte ne lui permettait plus de déchiffrer les lignes tracés sur le papier. Cependant, elle n'eu aucun mal à repérer, Drago, dissimulé dans l'obscurité qui l'observait. Elle ne bougea pas d'un centimètre et attendit, s'il avait envie de venir, elle n'avait pas besoin de dire quoi que ce soit il viendrait de lui même. C'est ce qu'il fit. Assis côte à côte dans la pénombre, ils se turent tous les deux. Le silence s'avérait parfois plus parlant que n'importe quelle paroles. Elle était plus perdu que jamais et elle n'ignorait pas les conflits récents entre le petit serpentard et Gemma. Ce fut lui qui brisa le silence en premier:
-Qu'est ce que t'as ?
Il semblait fatigué, énervé et un peu triste aussi. Elle jeta un coup d'œil à sa lettre, et reporta son regard sur le garçon. Elle aimait énormément Drago, et pourtant à première vu, n'importe qui aurait pu se demander pourquoi. Malgré leur maison commune, ils ne partageait pas grand chose en terme de caractère. Quand elle était posée et diplomate, lui se montrait brusque et arrogant. Elle n'était pas du genre à harceler des élèves, plus maintenant en tous cas, les crasses et les coups bas ne l'intéressait pas, lui en était un grand spécialiste. Et par-dessus tout, elle n'avait jamais considéré le statut du sang comme une priorité absolue dans ses relations. Et Drago, fidèle à son nom, portait une attention au sang-pur presque obsessionnel. Et pourtant, elle avait finis par découvrir chez le blondinet, à sa surprise, de la loyauté et du courage pour défendre ses amis, de l'intelligence et une ambition non négligeable. Voilà pourquoi malgré le mépris du garçon envers elle après la publication des rumeurs, elle avait continué à l'apprécier. Il cachait bien ses qualités mais celle-ci étaient indéniables. Elle réfléchit un moment, elle n'avait rien à prouver au jeune Malfoy, elle ne cherchait pas l'approbation ou l'admiration du garçon. Elle n'en avait strictement de son avis mais Drago semblait tellement mal depuis cette histoire qui lui parut évidant qu'une bonne consolation ne serait pas de trop. Peut-être que s'il savait qu'il avait eu raison à propos d'elle lui remonterais un peu le moral. Pas sûr mais cela valait le coup d'essayer. Elle évita soigneusement de lui parler de Gemma, encore une fois, elle n'avait pas à lui poser de question cela ne la regardait pas, s'il voulait en parler il le ferait lui-même. Elle lui tendit le parchemin puis sortit sa baguette, "Avis", lâcha t'elle, et en fit jaillir des petits oiseaux argentés. C'était un sort que son tuteur lui avait appris, extrêmement simple  mais particulièrement beau, elle aimait l'utiliser lorsqu'elle se sentait triste:
-J'ai des parents Drago, murmura t'elle finalement en regardant les lueurs argentés s'envolé dans les airs, tu te rends compte. Ils sont morts, certes, mais au moins maintenant, je sais qui je suis. Enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois d'aubépine et crin de licorne
Animal/ux de compagnie : Neville Londubat
Poste(s) : Enquiquineur notoire

RPG en cours : Pour préparer un mauvais coup avec Gemma Landre, Persei Black & Libre
Camping (trop) sauvage avec Gemma Landre & Persei Black
Atmosphère studieuse avec les Serpentard
Fin du mystère dans la volière avec Viola Atticus
Quand les Serpents sèment les Lions avec Rosalind Fawley
Les concierges et leurs derniers potins avec les Serpentard
Accrochage inopiné avec Elliot Summers, Persei Black & Libre
Avatar : Tom Felton
Points : 30

avatar
Drago Malefoy
MessageRe: Fin du mystère dans la voliere - Mar 25 Juil - 23:06
Fin du mystère dans la volière

avec Viola Atticus


Atticus lui tendit son parchemin. Ce geste l'étonna, lui qui n'avait pas été spécialement accueillant après la révélation de son ascendance incertaine mais, rongé par la curiosité, il accepta son invitation et s'en saisit pour le déchiffrer. Au même moment, la jeune fille à l'air autant désorienté que mélancolique lançait un sortilège pour faire apparaître des oiseaux qui virevoltèrent au dessus de leurs têtes. Il pensa que cela devait avoir vocation à lui changer les idées, puis se concentra de nouveau sur le parchemin.

Avant toute chose il s'attarda sur la signature: "Ton tuteur et parrain aimant". Une lettre qui impliquait des histoires de famille, donc. Ca n'augurait jamais rien de bon, surtout avec une lettre d'une telle longueur. De ses petits yeux curieux, il parcourut rapidement l'écriture penchée et n'en retint que quelques éléments clefs. "Ta mère était une sang-pur, une de ses familles du registre, une Rowle, la soeur de Damoclès Rowle." "...elle a choisi d'épouser un autre sang-pur, pour qui j'ai toujours ressenti une profonde aversion, Evan Rosier."

Ainsi, la petite Atticus avait été recueillie par Robert Keith qui, à l'époque de Poudlard, avait été proche d'une Rowle, qui elle-même avait fini par épouser le malfaisant Evan Rosier. Lucius lui avait déjà parlé de ce dernier en lui contant l'histoire de la guerre, et la lecture de ce nom le rendit particulièrement enthousiaste. Du reste, ces deux noms ne lui étaient pas étrangers pour la simple et bonne raison qu'ils figuraient sur le registre des sang-pur, et qu'ils avaient été de grands partisans de Lord Voldemort. Grosso modo, cette union avait engendré deux filles, et le fameux Keith qui avait signé cette missive était devenu, en étant à la base leur parrain, leur tuteur légal suite aux inquiétudes de leur mère quant à leur avenir. Drago en était bouche-bée. Etait-il possible de faire plus compliqué?

Bien-sûr, il était en profond désaccord avec la dernière phrase moralisatrice qui avait tout faux: "Tu es sang-pur, certes, l'une de ses 28 familles mais cela ne fait pas de toi quelqu'un de meilleur ou quelqu'un de plus important qu'un sorcier avec des parents moldus." Bla bla bla. Qu'est-ce qu'il fallait pas lire! Tu parles d'une éducation! BIEN-SÛR QUE SI ELLE ETAIT SUPERIEURE! Elle faisait partie de l'élite, ni plus ni moins. Viola Atticus aurait dû s'appeler Viola Rosier... Point barre. Elle était promise à un brillant avenir, et ce Keith lui avait mis du plomb dans la tête en plus de lui avoir menti toute son existence.

Drago n'avait aucun recul, aucune conscience de la réalité présentement, il était dans l'impossibilité de considérer que la petite Atticus était justement trop "petite" jusqu'à ce jour pour entendre et comprendre convenablement l'histoire de sa famille, et que maintenant était peut-être le seul bon moment pour tout révéler... Et puis tout déballer dans une lettre, ça lui semblait complètement dingue, même si ce genre d'attitude ne lui était pas totalement inconnue. Lui aussi communiquait beaucoup de cette façon avec ses propres parents, même lorsqu'il s'agissait d'informations capitales, alors bon... Mais tout de même. Il se doutait que ça devait être beaucoup à encaisser d'un seul coup, sans possibilité de poser plus de questions à son interlocuteur. C'était juste un bout de parchemin muet qui balançait sa bombe et se censurait aussitôt.

Que pouvait-il dire? Viola était de sang-pur, et il en était profondément rassuré. Du reste, il ne put s'empêcher d'esquisser un mince sourire en fixant le parchemin. Tout juste s'il ne marmonnait pas tout bas "Je le savais", mais il sut se contenir pour une raison obscure. En dépit de ce soulagement, il y avait aussi la révélation de son éducation ingrate par un homme ignorant et souillé par des idées infâmes, et l'aveu d'un avenir prometteur aspiré dans un néant morbide. Pourtant, il y avait toujours le potentiel de son vrai nom, le potentiel de ses qualités, et de sa prestance. Si elle le voulait, Atticus pouvait aller loin, très loin. Mais il ne s'agissait pas d'ambition ce soir... Il s'agissait de sentiments, et Drago Malefoy n'était pas un maître en la matière.

Pourquoi lui avait-elle permis de lire ces éléments particulièrement intimes de sa vie sachant qu'il n'adhérait pas à la condition même de son émetteur? Ce Keith le dégoutait alors même qu'il ne le connaissait pas. Etait-ce une preuve de confiance qu'elle lui accordait là? Un élan d'espoir? Comme si elle voyait en lui un tout autre potentiel que l'ambition ou la noblesse? Elle interrompit bien vite sa confusion.

- J'ai des parents Drago, murmura t'elle en contemplant toujours les oiseaux argentés dans les airs, tu te rends compte. Ils sont morts, certes, mais au moins maintenant, je sais qui je suis. Enfin je crois.

C'était donc ça. Une crise identitaire. Jusqu'à présent, Viola n'avait jamais vraiment su qui elle était, et lui-même ne savait pas à quel point elle pouvait en être touchée. Désormais elle avait une sacrée piste... Pourtant, elle devait toujours être dans le brouillard. En une lettre, voilà qu'elle avait des parents - et pas n'importe lesquels - et qu'on lui annonçait leur disparition. Elle avait connu la joie de trouver un cocon, puis on le lui avait retiré aussitôt, sans lui laisser véritablement le temps de s'y attacher ou d'en faire le deuil.

Que devait-il faire? La réconforter? Il ne savait pas comment faire. Alors, il posa maladroitement sa petite main sur son dos et la regarda d'un oeil ferme.

- Atticus, toi t'es une fille forte. Tout ce que ça veut dire, c'est que t'as tout ce qu'il faut pour faire de grandes choses dans la vie. Tu l'as en toi, c'est comme ça, et tu vois au fond je l'ai toujours su. Le reste c'est du passé et ça sert à rien d'y penser.

Il ne savait pas si ça lui ferait du bien d'entendre ça, mais au moins il le pensait. Et puis, même si sa réplique n'était pas débordante de grands sentiments, il misait sur l'intelligence de la jeune fille pour en saisir le double-sens. Il était déjà content d'avoir pu être honnête en réprimant son aversion pour l'homme qui l'avait élevée, et espérait pouvoir lui décrocher un sourire en lui offrant le sien. C'était aussi sa façon de lui dire: "Je ne t'en veux plus, passons à autre chose".

Il lui apparaissait clairement qu'elle avait tout ce qu'il fallait pour devenir une grande sorcière désormais, et que plus aucun obstacle ne ferait barrage à son ascension. Il ne tenait qu'à elle-même d'exploiter tout ça au mieux, et il espérait qu'elle ferait bon usage de toutes ces informations après le choc qu'il ne pouvait qu'imaginer, et malheureusement que minimiser. Parce qu'avoir Evan Rosier pour père, c'était quand même la grande classe... Et son parrain qui le qualifiait d' "idiot fanatique"... Ce sombre crétin n'avait donc rien compris à la vie, et ne pouvait être qu'un sang-de-bourbe pour parler de la sorte d'un homme que Lucius Malefoy avait regretté.

En temps normal, le petit blond se serait fichu d'une élève ayant reçu une telle éducation, mais dans les faits elle ne partageait pas le sang de son parrain, et à ses yeux elle avait été victime d'une médiocrité qu'elle ne méritait pas. Un concours de circonstances pas à sa hauteur. Voilà tout.

Elle aurait tout le loisir de gravir les échelons désormais, et tel un Serpent se faufilant dans sa conscience, il l'aiderait. La guiderait, même. Avec ou sans son consentement, il s'assurerait qu'elle fasse honneur à son nom. Le vrai.


Codage par Lou Perkins

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Contenu sponsorisé
MessageRe: Fin du mystère dans la voliere -
Revenir en haut Aller en bas
 
Fin du mystère dans la voliere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Théorie]Les humains dans Donjon Mystère
» [ROSA] Majaspic avec le talent Contestation via Cadeau Mystère sur ROSA
» Discussion : Pokemon Mega Donjon Mystère
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Tours du château :: Tour de la Volière-
Sauter vers: