AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ranger ses affaires comme un grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Filius Flitwick
avatar
Membre du personnel issu de Serdaigle

Voir le profil










Ranger ses affaires comme un grand


→ Cours de cinquième année


C'était le tout premier cours avec ses élèves de cinquième année. Il savait que cette promotion était particulièrement douée, et ne doutait pas une seconde de leur réussite dans le sortilège plutôt simple qu'ils allaient aborder ce jour.

- Bonjour mes chers élèves ! C'est un plaisir de vous retrouver cette année ! Nous allons commencer en douceur avec un sortilège assez simple. Vous noterez que je vous ménage pour la reprise... Ménage, ménage. Parlons-en ! Dites-moi, cet été, avez-vous voyagé ? Et qui a fait vos valises ? Vous ? Ou vos parents à l'aide d'un sortilège, peut-être ? Désormais, vous n'aurez plus d'excuse pour le faire vous-mêmes. Avec le sortilège de rangement, vous pourrez plier en empaqueter vos affaires dans une malle, le tout en moins d'une seconde. Pratique, n'est-ce pas ? Bien ! Voyez la valise devant moi ? Et ces livres éparpillés à côté ? Voici comment il faut procéder.

Le professeur Flitwick entama son mouvement en effectuant un huit inversé englobant tous les livres, puis ponctua d'un coup sec en pointant sa baguette vers la malle, tout en incantant "Failamalle". Aussitôt, tous les livres se rangèrent dedans. Puis, il dérangea son oeuvre et invita l'auditoire à faire de même.

- Qui veut essayer ?



Professeur Flitwick


Mar 18 Juil - 19:00

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


.:. Volière .:.
.:. Bureau .:.
.:.  Cours  .:.
.:.    MP    .:.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t387-recapitulatif-des-cours
Viola Atticus
avatar
Élève de Serpentard - Préfet(e)

Voir le profil


   

   

   
Ranger ses affaires comme un grand

   
Cours de sortilège

   PLe cours de sortilège était probablement l'un des préfèrés de Viola, après les potions et la DCFM tout de même. Déjà parce que l'on y apprenait des choses vraiment utiles, ensuite parce que le professeur Flitwick était un type tout à fait sympathique qu'elle aimait bien et enfin parce qu'évidemment, elle était doué, très doué en sortilèges. Même si les potions restaient sa matière de prédilection, elle disposait d'un talent certain pour les accio et autres formules que l'on apprenait en cours.
Elle entra dans la grande salle et s'assit près de Vic, à l'avant dernier rang, la classe était presque au complet. Le cours portait sur le sortilège de rangement, elle s'attendait déjà à voir sa voisine préféré se décrocher la mâchoire en baillant connaissant son goût pour les études. Bon ce n'était pas le sortilège le plus excitant mais il avait le mérite d'être pratique.
-Qui veut essayer ?
Elle leva, enthousiaste, et sortit sa baguette, la pointa sur les livres puis répéta avec application le geste du professeur  et prononça d'une voix claire:
-Failamalle
Les livres eurent une petite hésitation mais se soulevèrent et vinrent se ranger dans la malle sans encombre. Viola sourit, satisfaite et reposa sa baguette. Elle avait parfaitement exécuté le sortilège.

Mer 19 Juil - 14:58

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

sweet as sugar
cold as ice
hurt me once
I'll break you twice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t217-vie-et-mort-de-viola-atticus
Ted O. Winchester
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Ranger ses affaires comme un grandLes sortilèges et la DCFM allaient de paire pour Ted; vu qu'il adorait la DCFM, il adorait les sortilèges. C'était sa matière de prédilection à lui. Ainsi, il n'hésitait pas à agir comme une véritable star pendant cette heure de cours : il était doué et il le savait. Tout le monde le savait. Par contre il la ramenait moins pendant l'heure de Botanique. Selon lui, les plantes étaient aussi utiles qu'un sang de Bourbe; c'est à dire bonnes à envoyer au fin fond de la Forêt Interdite en plein déluge.

Il n'aimait pas vraiment Flitwick, il était trop sûr de lui. Devant un mangemort, il sourierait moins, pensait-il discrètement dans un coin de sa tête

- Qui veut essayer ?

Sans hésiter l'ombre d'un instant Ted se lança juste après la démonstration de Viola. Il exécutait la même gestuelle que le Professeur puis prononça l'incantation en accentuant sur le "a"

- Failamalle !

Les livres d'un de ses camarades se rangèrent sèchement dans la malle du Professeur. Il adorait embêter ses voisins de classe. Rectification, il adorait embêter tout le monde.

© 2981 12289 0

Jeu 20 Juil - 1:32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester En ligne
Minami Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Ranger ses affaires comme un grand

ft. Les cinquième années


« Attention à la marche »
Minami est une jeune fille qui n’aime pas arriver en retard, elle est donc souvent en avance à certains cours. Elle aime bien les cours de sortilège, mais déteste le professeur qui enseigne cette matière. Elle le trouve trop hautain et misérable qu’est ce qu’il peut bien faire à Poudlard ? Où sont passés les professeurs plus charismatiques ? Minami regarda le professeur faire son cours tout en levant les yeux au ciel, elle s’est mise pour la première fois en milieux de file pour pouvoir jouer quelques petits tours le moment venu. La jeune asiatique regarda le professeur dire que le sortilège failamalle est pour commencer doucement, foutaise, il ne veut tout bêtement pas ce prendre la tête pensa la jeune fille.

« Qui veut essayer ? »

Elle regarda le professeur demander qui voudrait commencer à pratiquer le sortilège tout en levant les yeux au ciel. Sérieusement, Viola, tu es une Serpentard, normalement c’est les Serdaigles qui commencent en premier, la jeune fille fait alors une moue tout en mâchouillant doucement sa langue. Elle regarda Ted partir après Viola tout en levant les yeux au ciel de nouveau, par la suite elle laissa un Serdaigle prendre les devants tout en souriant d’un sourire machiavélique. Après que le jeune homme ait lancé son sortilège, elle le regarda marcher en direction de sa place, deux rangs après le sien. Et au moment où ce dernier va pour passer à ses côtés, elle mit son pied pour le faire tomber discrètement. Elle déplaça son sac rapidement le mettant sous l’un des pieds du jeune homme sans que le professeur puisse la voir agir. L’asiatique rigola intérieurement tout en venant doucement lui tendre la main pour l’aider à se relever, mais pas par acte de sympathie non, juste pour lui brouiller la main dans la sienne.

« Ça va, tu ne t’es pas fait mal ? »
« Dis quelque chose au professeur et je jure d’être ton pire cauchemar, tu as bien compris ? »


dit-elle dans un murmure, sans lui répondre, le jeune homme hocha son visage tout en ayant l’espace d’un instant les yeux ronds il finit par partir en direction de sa place. C’est à ce moment-là que la jeune fille se releva pour aller lancer le sortilège à son tour. Elle pointa sa baguette en direction de la pile de livres tout en souriant, elle exécute finalement les mêmes gestes que le professeur tout en disant la formule d’une voix sûre d’elle. «  Failamalle ! »

Les livres se rangèrent sans ménagement dans la malle, elle haussa les épaules tout en partant en direction de sa place tout en souriant.


code by ORICYA.


Jeu 20 Juil - 16:02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

Sortilèges, c'était un cours intéressant. Gabriel adorait le professeur Flitwick, il avait toujours des anecdotes intéressantes sur tout, et c'était un plaisir à l'écouter. Après, de là à dire que le préfet excellait dans sa matière, c'était une autre histoire. Il se débrouillait. Il s'en tirait avec de bonnes notes, mais rien à voir avec les runes.

Le professeur invita aux élèves de réaliser un sort de rangement "failamalle". De manière assez surprenante, ce sont deux serpentards qui ont commencé dont son homologue féminine : Viola. Les deux s'en sortirent bien. Ce fut alors au tour d'un Serdaigle. Il s'en tira à merveilles.

Cependant, lorsqu'il voulu reprendre sa place, Malefoy lui fit un croche pattes. Il était trop loin pour entendre, mais il ne doutait pas un instant des menaces proférées par la bouche de Minami. Alors comme ça, elle voulait rendre le cours intéressant ? Parfait.

Il se présenta comme volontaire, s'arrêta au niveau du Serdaigle pour lui faire un clin d'oeil complice. Gabriel reprit son chemin jusqu'en bas et se positionna devant les livres. Il se concentra.

- Failamalle !

Il avait volontairement mal effectué le mouvement de baguette et au lieu que les livres se dirigent vers la malle, ils se dirigèrent tout droit sur Minami. Ils heurtèrent sa poitrine, et retombèrent lourdement sur ses genoux.

- Oh je suis désolé ! Terriblement désolé !

Gabriel se confondait en de fausses excuses, et pendant que le professeur Flitwick remettait de l'ordre, il jeta un regard victorieux vers la serpentarde. Le sourire de remerciement du Serdaigle ne lui échappa pas, tout comme les rires des autres élèves. Mais il était difficile de dire si les rires lui étaient destinés pour avoir raté son sort, ou s'ils étaient destinés à Minami pour avoir eu la monnaie de sa pièce. Après tout, le croche pied n'avait échappé à personne...

- Attendez, je recommence. Failamalle !

Cette fois, les livres prirent la direction de la malle. Pas aussi parfaitement que ceux qui étaient passés avant lui, mais il avait fait cela correctement. Le poufsouffle se dirigea à nouveau vers sa place et s'arrêta au niveau de Minami.

- Oh Minami, je suis tellement désolé ! commença-t-il d'un ton volontairement moqueur. J'espère que tu iras pleurer dans les jupes de Flitwick, ça me ferait tellement plaisir.

Il reprit sa route en ricanant. Son sang chaud était de retour. Une nouvelle fois encore, il se demandait véritablement ce qu'avait pu voir le professeur Chourave en lui pour lui donner le titre de préfet. Tant pis, justice était faite.

Jeu 20 Juil - 16:44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minami Malefoy
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Ranger ses affaires comme un grand

ft. Les cinquième années


« Attention à la marche »
La jeune fille regarda en direction de Gabriel un Poufsouffle, elle haussa les épaules regardant en direction de la scène le lancer du sort du jeune homme. Elle le regarda effectuer le geste du professeur, mais arqua un sourcil. Quelque chose ne va pas dans le geste de ce dernier et au lieu de voir les livres partir en direction de la malle c’est dans sa direction que les livres fusèrent. La jeune fille écarquilla alors les yeux tout en se prenant quelques livres en pleine poitrine, elle croisa ses bras contre sa poitrine de manière à ne plus prendre les livres contre son corps. Elle laissa une grimace se laisser voir sur son visage tout en regardant Gabriel d’un regard meurtrier, il va le regretter amèrement. La jeune fille reprit son souffle avec du mal, car après plusieurs livres sa respiration fut coupée, elle le regarda venir jusqu’à elle tout en le fusillant du regard.

« Je suis désolé ! Terrible désolé ! »

Ses mots furent tellement pas sincères que sa colère fut plus grande, elle le regarda finalement relancer le sortilège et là comme par magie tout va bien. Il n’y a plus aucun doute il la viser et camoufler le tout dans un sortilège mal lancer un grognement ce laissa alors entendre au fond de sa gorge. Elle souffla doucement tout en le regardant droit dans les yeux, son regard fut aussi noir que l’encre d’un poulpe une fois tout proche d’elle, elle l’écoute en silence tout en retenant encore un grognement. Encore une fois, il lui parla et encore une fois sa colère monta en flèche rigole tant que tu le peux encore pensa la jeune fille.

«  Oh, Minami, je suis tellement désolé ! » La jeune fille le regarda froidement dans les yeux. « J'espère que tu iras pleurer dans les jupes de Flitwick, ça me ferait tellement plaisir. » Minami regarda Gabriel du coin de l’œil le laissant passer sans rien dire, elle prit une profonde inspiration tout en venant délicatement prendre sa baguette devant-elle. Elle pivota légèrement sur la chaise tout en regardant Gabriel, un sourire se dessina sur ses lèvres alors que cette dernière lança le maléfice de jambencoton en direction des jambes du jeune homme caché par sa cape qu’elle retira pendant qu’elle lança le sortilège. Tout marcha comme sur des roulettes. Elle regarda Gabriel tomber en avant et glisser sur le sol comme une serpillière. Elle déposa sa baguette à sa place sur le bureau  tout en se mettant de nouveau normalement sur sa chaise. Elle murmura finalement tout en soufflant par le nez. « Réfléchi deux fois avant de me chercher des noises »




code by ORICYA.


Jeu 20 Juil - 18:05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Dubois
avatar
Élève de Gryffondor

Voir le profil

Le professeur Flitwick avait un don qui n'était propre qu'à lui ; malgré les années qui passaient, il continuait à considérablement amuser Olivier. Ce dernier ne se moquait pas, bien sûr, (ou sans méchanceté), mais l'apparence du bonhomme ne finissait pas de le faire rire. Sans compter ses manies et façons d'enseigner. Par conséquent les cours de sortilèges étaient toujours des plus agréables pour lui. Même s'il devait bien avouer qu'ils pouvaient l'irriter quand il avait trop de mal à faire les exercices demandés.

Pour le moment, il observait l'enseignant avec un sourire. Décidément, il ne se lassait pas … Celui-ci leur exposait le sortilège Failamalle tout en leur proposant d'essayer. Comme c'était assez simple, cela le tentait bien. Quelques serpentards tentèrent leur chance, ainsi que Gabriel Truman, le capitaine de l'équipe de Quidditch des poufsouffles. Il remarqua d'ailleurs que ce dernier semblait mener une sorte de guerre cachée avec la Malefoy. Encore un serpent. Il n'avait pas vraiment fait attention jusqu'à maintenant, et ne savez pas pourquoi ils en étaient arrivés là, mais il pourrait tout de même demander à Truman après. Aller jusqu'à l'aider s'il en avait besoin.

Oubliant pour le moment cette histoire, l'adolescent voulu essayer à son tour. Se saisissant de sa baguette, il se plaça devant la malle. Sans se concentrer énormément, il incanta tout en faisant la gestuelle indiquée. Seul la moitié des livres se déplacèrent, et il jeta un regard gêné au professeur. Après une nouvel essai, il réussi à ranger les autres ouvrages. Haussant les épaules suite à ce qu'il considérait comme un demi-échec, il retourna à sa place. Le plus important avait été qu'à terme, il réussisse. Il n'avait plus qu'à se réentraîner s'il trouvait le temps.

Ven 21 Juil - 4:47
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Flint
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil

Cours de SortilègeAlexei & les cinquième années  Alexei, est un garçon plutôt sérieux en ce qui concerne les études. C'est d'ailleurs pour ça qu'il est toujours ou presque toujours en avance. Le cours commence enfin et le professeur nous indique que nous allons apprendre à ranger ses affaires, à l'aide du sortilège « Failamalle ». Une fois que Flitwick a terminé sa démonstration, le jeune Flint observe ses camarades s'exercer avant lui. Viens le tour d'un Poufsouffle. Le bleu et or ne peut s'empêcher d'afficher une mine moqueuse en voyant que le sort de Gabriel Trumann n'a pas correctement fonctionné. Il risque de passer un mauvais quart d'heure celui-là.

Lorsque que le capitaine de l'équipe de Quidditch de Gryffondor, Olivier Dubois, a terminé de s'exercer, le Serdaigle s'avance à son tour. Il récupère sa baguette qui est rangée dans sa robe de sorcier et la pointe devant la malle et se concentre un maximum.

- Failamalle !

Pour le plus grand bonheur d’Alexei, tous les livres se dirigent dans la malle. Fière de sa démonstration, il se retourne vers le professeur avec un large sourire de vainqueur, puis il se place à côté de Poufsouffle, afin de pouvoir se moquer gentiment de lui.

- Alors comme ça on cherche les ennuies auprès des Serpents ?
© YOU_COMPLETE_MESS

Mer 2 Aoû - 18:56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t479-alexei-flint http://harrypotter1991.forumactif.org/t483-le-carnet-d-bord-d-alexei http://harrypotter1991.forumactif.org/t485-voliere-d-alexei-flint
Gabriel Truman
avatar
Élève de Poufsouffle - Préfet(e)

Voir le profil

- Réfléchit deux fois avant de me chercher des noises.

Gabriel s'était étalé de tout son long par terre. Le sortilège de jambencoton... Il aurait dû s'en douter. Il se tourna, mais au lieu de fusiller la Serpentard, il lui adressa un grand sourire moqueur et surtout un sourire qui criait victoire. Il avait plus d'un tour dans son sac, et si elle ne le savait pas, alors elle aurait droit à un cours de rattrapage.

- Professeur Flitwick, quelqu'un m'a malencontreusement jeté un sort de jambencoton, je ne comprends pas !

Gabriel arborait un air innocent, son ton était naïf mais l'intention de nuire était là. Et surtout, il ne doutait pas un instant que leur professeur avait vu Minami agir. Après tout, n'est pas professeur qui le veut. Le professeur Flitwick lança un finite, et Gabriel pu se relever.

Maintenant Minami devrait se débrouiller avec le professeur, ça ne le concernait plus. En plus, il n'a, à aucun moment, prononcé le nom du coupable. Avec joie, il retourna à sa place, tapant dans la main du Serdaigle de plus tôt. Olivier passa alors pour faire le sortilège, puis ce fut au tour d'Alexei, un Serdaigle.

Ce dernier vint se mettre à côté du préfet. Il haussa un sourcil, plus que curieux. Il ne le connaissait pas, mais en plus, la suite le surpris encore plus. Sans méchanceté, aucune, le Serdaigle se moqua du Poufsouffle.

- Alors comme ça on cherche les ennuis auprès des Serpents ?

Gabriel s'esclaffa. S'il ne faisait que chercher des ennuis auprès des Serpents.

- Moi ? Commença-t-il de son ton faussement innocent en riant à moitié. Je n'oserais pas voyons. Franchement, c'est pas du-tout mon genre ! Demande le à ton pote, il pourra te certifier qu'à aucun moment je n'ai cherché les ennuis.

Il gratifia son nouveau voisin d'un immense sourire amusé.

Mer 2 Aoû - 23:58
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filius Flitwick
avatar
Membre du personnel issu de Serdaigle

Voir le profil










Ranger ses affaires comme un grand


→ Cours de cinquième année


Le professeur Flitwick était heureux de voir défiler des élèves coopératifs. Viola Atticus de Serpentard fut la première à se lever, et elle exécuta le sortilège honorablement malgré une légère hésitation des livres lors de leur envol, toutefois sans gravité notable. Tous s'étaient parfaitement compartimentés dans la malle. L'élève à sa suite fit preuve d'un succès plus contestable.

- Monsieur Winchester, il est inutile d'accentuer sur le "a" au risque d'embarquer les effets personnels de vos camarades, comme vous pouvez le constater...

Le Serpentard étant déjà reparti à sa place, Filius invita le Poufsouffle victime au premier rang à récupérer ses ouvrages en lui faisant opérer un Wingardium Leviosa. Après tout, c'était une occasion intelligente de faire participer cet élève taciturne, et de revoir les basiques.

Après cet épisode, un Serdaigle se porta volontaire et, sans grande surprise, réussit son enchantement à la perfection. Le professeur en était ravi. Tandis que l'élève retournait à sa place, le petit hybride sondait l'auditoire. Il n'y aurait donc pas d'autre volontaire ? Voilà qu'il devrait en désigner lui-même ? Patatra ! Un bruit le déconcentra dans sa quête du côté de Minami Malefoy au fond de la salle. Il fronça les sourcils en apercevant la dite élève venir en aide au Serdaigle maladroit qui s'était cassé la figure sur le chemin du retour. Ce fut justement cette Serpentard qui décida de tenter sa chance au sortilège de rangement. Tout s'enchaînait parfaitement. Sans même lui adresser un regard, elle effectua son geste avec précision, quoiqu'un peu hâtivement. Le professeur hocha doucement la tête. Cette jeune fille semblait bien trop sûre d'elle, si bien qu'elle n'avait même pas pris la peine de jeter un oeil dans la malle avant de partir en haussant les épaules avec insolence.

- Mademoiselle Malefoy, insista-t-il alors qu'elle était déjà loin, les livres auraient pu être disposés avec plus de soin si seulement vous preniez le temps...

Ce qui l'agaçait plus que tout, c'était tout le potentiel que ses élèves gâchaient au nom d'une fierté mal placée. Pourtant, il ne s'emportait jamais et se contentait de lancer ce type de remarques qui, il l'espérait, ne tombaient pas dans l'oreille d'un sourd.

L'instant d'après, le Poufsouffle Truman se porta volontaire à son tour. Ce n'était pas l'un de ses meilleures élèves, mais il était prometteur et travailleur. Une qualité que Flitwick appréciait. Cependant, son mouvement fut, pour sa plus grande déception, plus qu'approximatif. Les livres s'étaient axés contre la Serpentard insolente de tout à l'heure.

- Oh je suis désolé ! Terriblement désolé ! avait supplié le garçon.

L'auditoire se mit à rire généreusement.

- Allons, allons, bon. Calmons-nous, je vous prie, dit le professeur d'un ton posé en remettant de l'ordre à tout ça.

Mademoiselle Malefoy n'était pas non plus en train d'agoniser au sol, alors il se doutait qu'elle lui pardonnerait sa petite maladresse. C'était le genre de choses sans gravité qui pouvaient arriver en classe, et il était d'usage de savoir pardonner.

Le Jaune et Noir insista pour réitérer son geste. La deuxième fois fut plus probante. Pas parfaite, considérant le fait que les livres avaient manqué d'une certaine réactivité avant d'atterrir dans la malle, mais satisfaisante.

- Bien monsieur Truman ! Exercez-vous encore un peu et vous obtiendrez de spectaculaires résultats !

Ce fut ensuite Olivier Dubois de la maison Gryffondor qui se présenta et... Re-patatra ! Visiblement, un élève, nul autre que Truman lui-même, s'était cassé la figure en regagnant sa place, et ce n'était pas passé inaperçu. Il allait sonder le jeune homme sur son état quand celui-ci intervint :

- Professeur Flitwick, quelqu'un m'a malencontreusement jeté un sort de jambencoton, je ne comprends pas !

Le vieil homme fronça les sourcils et souffla discrètement. Est-ce qu'on le prenait pour un imbécile ? A quoi s'amusaient ces-deux là ? Il avait bien remarqué que le garçon mettait indirectement en cause la Serpentard non loin de lui, la même que tout à l'heure : miss Malefoy. En s'approchant un peu plus près, il put vérifier la véracité de ses propos. Ses jambes semblaient dénuées de vitalité, le malheureux ne pouvait pas se relever.

- Finite ! lança-t-il avant de focaliser sa vue sur les deux élèves. Heureusement, le Pousouffle n'avait rien de cassé. Je ne comprends pas bien ce que vous trafiquez, tous les deux, et si vous, ma chère, causez du tort à ce garçon gratuitement, ou s'il vous a provoquée avant cela. J'espère qu'il ne s'agit pas d'une vendetta par à rapport à l'incident survenu plus tôt... Dans tous les cas, je vous prierais de bien vouloir éviter de perturber ma classe. Si vous avez des soucis à régler, je vous invite à le faire en dehors de mon cours, ou bien d'en discuter directement avec Albus Dumbledore. Quoiqu'il en soit, pas de violence ici ! Et je veux des explications, mais ce n'est pas le moment. Vous viendrez tous les deux me voir à la fin du cours, impérativement ! acheva-t-il d'une voix fluette.

- Reprenons, mon garçon, lança-t-il à l'adresse de Dubois qu'il avait interrompu pour saborder ces enfantillages.

Ce dernier n'avait pas l'air très concentré, et c'était pas faute de l'avoir remarqué. Seulement la moitié des livres n'avait daigné se loger dans la malle. Face à son air partiellement gêné et déçu, le professeur décida de l'encourager. Après tout, les circonstances n'étaient pas idéales...

- Le travail est à moitié fait, et bien fait, mon garçon ! Plus que l'autre moitié et vous maîtriserez le sortilège.

Monsieur Flint, version Serdaigle, s'engagea juste après. Il n'y avait rien à dire... Son incantation, son geste, et le résultat étaient honorables. C'était en assistant à ce type de démonstration que Filius était heureux d'être à la tête de sa maison.

Le petit incident précédent avait quelque peu dissipé ses élèves. Monsieur Truman et Miss Malefoy attisaient la curiosité du plus grand nombre, si bien que le professeur dût se résoudre à apporter une petite nouveauté pour regagner leur attention.

- Bien ! Globalement c'est très encourageant ! Nous allons compliquer l'affaire quelque peu, dit-il en faisant virevolter du bout de sa baguette quelques capes de sorcier froissées, sorties tout droit d'un placard, qu'il laissa retomber négligemment au sol. Vous allez refaire exactement la même chose, mais en mieux. La difficulté réside dans le fait que ces capes devront se plier en plein vol avant d'atterrir dans la malle. Et j'aimerais qu'elles le soient avec autant de soin que si vos parents l'avaient exécuté eux-mêmes.



Professeur Flitwick


Lun 7 Aoû - 16:07

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


.:. Volière .:.
.:. Bureau .:.
.:.  Cours  .:.
.:.    MP    .:.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t387-recapitulatif-des-cours
Alexei Flint
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil

Cours de SortilègeAlexei & les cinquième années    
- Moi ? Je n'oserais pas voyons. Franchement, c'est pas du-tout mon genre ! Demande le à ton pote, il pourra te certifier qu'à aucun moment je n'ai cherché les ennuis.
- Je vois....

La réponse du jeune Poufsouffle me fait  rire.  Bizarrement je ne le crois pas, mais je dois avouer que certains serpents méritent ce genre d'accident...  

- Si jamais tu as besoin je suis là ...

J'affiche un sourire pour le peu machiavélique alors que le professeur Flitwick reprend la parole. Il nous indique que ce que nous avons fait n’était pas si mal mais qu’il y avait quand même du progrès à faire.  Il nous indique également qu’il va compliquer l’affaire.  Le professeur sort quelques capes de sorciers froissées avant de les laisser lourdement tombé contre le sol.  

-Vous allez refaire exactement la même chose, mais en mieux. La difficulté réside dans le fait que ces capes devront se plier en plein vol avant d'atterrir dans la malle. Et j'aimerais qu'elles le soient avec autant de soin que si vos parents l'avaient exécuté.

Je reste quelque peu dubitatif puis, je décide tout de même de lever la main pour que je puisse passer en premier et essayer cette tâche pour le peu difficile. Je me positionne en face du tas de vêtements, je ressors pour la deuxième fois ma baguette magique et la pointe sur les capes de sorciers.

- Failamalle !

Malheureusement, sur ce coup-là ce n’est pas l’effet que j’espérais. J’ai réussi à faire plier deux capes sur les autres. Je souffle un bon coup et je reprends une nouvelle fois le sors, qui cette fois-ci est une réussite.  Je retourne auprès du Poufsouffle et attend patiemment la suite du cours.

© YOU_COMPLETE_MESS

Lun 7 Aoû - 16:26

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _




Justayne


#22427C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t479-alexei-flint http://harrypotter1991.forumactif.org/t483-le-carnet-d-bord-d-alexei http://harrypotter1991.forumactif.org/t485-voliere-d-alexei-flint
Ludwig d'Opal
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil

Image
Ranger ses affaires comme un grand


Le cours de sortilège. Quoi de mieux qu’un cours de sortilège pour mettre Ludwig de bonne humeur ? Et bien, n’importe quel autre cours. Oui, le Serdaigle n’aimait vraiment pas devoir mettre en pratique les cours de sortilèges, et encore moins passer devant tout le monde. Heureusement pour lui, son naturel assez calme et silencieux lui permettait de ne presque jamais se faire remarquer dans les cours, donc interroger. Il pouvait vivre sa vie tranquillement, se contentant de prendre des notes sur le sujet du jour. Ou de faire quelques croquis sur la manière d’exécuter une chose ou une autre.

Perso 1- Bonjour mes chers élèves ! C'est un plaisir de vous retrouver cette année ! Nous allons commencer en douceur avec un sortilège assez simple. Vous noterez que je vous ménage pour la reprise... Ménage, ménage. Parlons-en ! Dites-moi, cet été, avez-vous voyagé ? Et qui a fait vos valises ? Vous ? Ou vos parents à l'aide d'un sortilège, peut-être ? Désormais, vous n'aurez plus d'excuse pour le faire vous-mêmes. Avec le sortilège de rangement, vous pourrez plier en empaqueter vos affaires dans une malle, le tout en moins d'une seconde. Pratique, n'est-ce pas ? Bien ! Voyez la valise devant moi ? Et ces livres éparpillés à côté ? Voici comment il faut procéder.


Le sujet du jour n’était vraiment pas très intéressant, et le néerlandais ne voyait pas vraiment l’intérêt d’utiliser la magie pour faire une chose aussi basique que de ranger une valise. Cependant, les cours étaient ce qu’ils étaient et il devait prendre note. Ce sort, comme n’importe lequel, pouvait tomber aux examens de fin d’année. Prenant sa plume à la main, il se mit à écrire, regardant du coin de l’œil le cours.


Perso 1- Qui veut essayer ?



« Failamalle :

C’est un sortilège consistant à pointer sa malle avec sa baguette de manière à ranger ses affaires d’une manière précise et rapide. »


Ces quelques lignes furent les premières que le brun nota sur une feuille aux tons jaunâtres et plutôt fade de son cahier. Un vieux livret dont le temps avait fait ses marques après quatre années. Cependant, n’ayant pas très bien vu les gestes nécessaires à la réalisation de ce dernier, le Serdaigle ne pouvait point savoir comment le réaliser correctement.


Perso 2- Failamalle.


Une serpentard venait de prendre les devants. La prefète, si le brun se souvenait bien. Seulement, le serdaigle qui cherchait à voir comme réaliser ne put point du premier coup. Certes, cette dernière avait bien réaliser le sort, ou du moins, d'après les dires du professeur, mais le neerlandais ne pouvait voir que le dos de cette dernière, lui qui se trouvait dans un coin assez peu pratique. Il devrait attendre la prochaine personne à passer devant son directeur de maison. En parlant de cela, il s'étonnait d'ailleurs de ne pas encore avoir vu de Serdaigle se présentant pour passer. Dévisageant la salle du regard, ses deux yeux ambrés se portèrent sur une personne qu'il appréciait. Sir Flint. Celui-ci ne semblait pas encore décidé à y aller.

Perso 2- Failamalle !



Dans ses songes, le brun n'avait qu'à peine réalisé qu'une deuxième personne était maintenant passée. Cette voix. Il connaissait très bien cette voix. Cela ne pouvait être que Winchester. Cette brute tenant l'équipe Quidditch du blason argenté et aux reflets émeraude. Une brute qui ne connaissait point le mot pitié, ou encore miséricorde. Ses deux yeux bleus quittèrent son camarade avant de fixer avec un air méprisant celui qu'on nommait "Ted". Etrangement, cela serait la première fois que ce dernier ait une once d'utilité pour Ludwig. En effet, contrairement à la préféte de sa maison, le rouquin avait une position donnant au brun une vue sur ses mouvements.

D'autres personnes passèrent une par une. Mais maintenant qu'il avait pu voir l'action du Serpentard, il ne se concentra plus que sur le fait de faire un croquis. Ayant maintenant trempé sa plume dans un petit recipient contenant l'ancre, il laissa cette dernière faire égoutter le liquide noirâtre contre le petit encrier en verre. Il posa délicatement la pointe de la grande plume contre une page blanche de son livre. Le mouvement à faire avec sa baguette était assez simple. Il s'agissait d'un simple mouvement formant deux boucles reliées à l'autre à la manière d'un huit. Puis on finissait par pointer sa baguette en direction de la malle. Le brun allait finir son tracé mais se fit interrompre, manquant de déraper en faisant son croquis, par le professeur qui reprenait son cours après de quelques passages d'élèves.

Après quelques explications assez claires, et quelques capes ayant souffert d'une chute au sol violente. L'exercice s'était compliqué. En effet, le sortilège ne se contentait pas seulement de ranger les valises mais aussi de plier le linge comme sous-entendu
par le professeur. Toujours assez dissapointé par cela, le brun n'osait vraiment pas lever sa main dans son cours, ayant légérement d'échouer devant tous.

Jeu 17 Aoû - 15:19
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t534-ludwig-d-opal http://harrypotter1991.forumactif.org/t589-voliere-de-ludwig-d-opal#4240
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Ranger ses affaires comme un grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alcinoos de Belium (Drow) [Reste Magie]
» Les 150 plus grands contribuables de l'exercice fiscal 05/06
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» Comme quoi, il faut faire attention à ses affaires... [PV Meia]
» "Quand je serais grande je voudrais être comme toi ! " [Sunny]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Troisième étage :: Cours de Sortilèges-