AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

  
Invité
MessageUne rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Lun 31 Juil - 14:38

Une rencontre inattendue, ou comment être tendu

Avec : @Rosalind Fawley



Ce matin, Neville était anxieux, la plante que sa grand-mère lui avait offerte avant son départ était en train de perdre en beauté. Le petit cactus se rabougrissait à vue d’œil. Lorsqu’il avait demandé à Mme Chourave la raison de cet affaiblissement, celle-ci lui avait dit d’aller voir à la bibliothèque. Elle qui d’habitude était si attentionnée envers lui, l’avait envoyé balader d’un geste de la main, ayant plus important à faire sans doute.

Il n’empêche que le garçon avait peur pour sa plante, il écouta donc les conseils de la professeure et se rendit à la bibliothèque, le végétal à la main. Il essaya de faire le moins de bruit en entrant pour ne pas se mettre la bibliothécaire acariâtre à dos et pouvoir peut-être compter sur elle pour l’aider dans ses recherches.

- Mme Pince ? l'interpella-t-il poliment

- Oui…

Elle avait une voix peu avenante, le « oui » dans sa bouche semblait plutôt dire « viens me voir mon enfant que je te fasse bouffer tes chaussures si tu oses me déranger une nouvelle fois ».

- Est-ce que … vous pouvez…pouvez …me montrer le rayon botanique s’il vous plait ?

Et il bredouilla, comme à son habitude, il avait envie de se donner des baffes. Ce tic nerveux devenait handicapant.

- Suis-moi, et dépêches-toi, je n’ai pas que ça à faire !

Neville se demanda ce qu’elle avait d’autre à faire, à part rester assise sur son fauteuil à terroriser les élèves par ses chuts terrifiant et répétés. Il se pressa d’aller à sa suite mais de rester à une distance convenable d’elle quand même. Il ne voulait pas avoir la chance d’avoir son odeur dégoutante en plein dans le nez. Elle sentait un parfum à la rose moisi, le lait passé et les croquettes de chat.

Arrivés devant le bon rayon, au fond de la bibliothèque, elle le laissa, n’oubliant pas de lui jeter un regard effrayant qui le fit frissonner. Quand il se retourna, il eut la plus grande surprise de la journée, peut-être même de la semaine ou du mois ! Rosalind Fawley se trouvait juste derrière lui, elle ne l’avait pas vu, elle était en train de lire un ouvrage de botanique à l’air assez ancien.

Neville n’en revenait pas. C’était le dernier endroit où il pensait que la Serpentarde aurait pu se trouver. C’est alors qu’elle leva les yeux, et le vit en train de l’observer.



Codage par Libella sur Graphiorum
Modifié par Neville Londubat pour HP 1991
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois de cyprès, cœur de crin de licorne, 29 cm, très grande souplesse
Animal/ux de compagnie : Lilith, une petite chatte de la race des chartreux
RPG en cours : Atmosphère studieuse
Quand les serpents sèment les lions
Et tout devint blanc
Les concierges et leurs derniers potins
Ce qui nous lie
Bonnie and Clyde (enfin... presque)-
Chapitre 1

Il pleure dans mon coeur
Promenade matinale
Bal de la Saint-Valentin
Inventaire : Cape d'invisibilité
Nimbus 2000

Avatar : Nicole Kidman
Points : 205

avatar
Rosalind Fawley
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Lun 7 Aoû - 21:27



UNE RENCONTRE INATTENDUE, OU COMMENT ÊTRE TENDU

@NEVILLE LONDUBAT

Debout dans l'allée dédiée à la botanique, Rosalind tournait les pages d'un petit manuel à la couverture vieillie. "Observations et déductions. Flore magique des Grands Lacs Ecossais", par Wilfried Edmond Redlawn. Le livre semblait bien avoir survécu au temps mais Fawley préférait le manipuler avec soin. L'ouvrage datait du 18ème siècle, comme le lui avait fait lourdement remarquer l'acariâtre bibliothécaire, en lui remettant d'un air soupçonneux. Les actuelles connaissances en terme de botanique avaient depuis longtemps supplanté les découvertes de Redlawn, mais Rosalind avait néanmoins trouvé mention de plantes dont elle n'avait jamais entendu parler. Peut-être des espèces disparues à ce jour?

Sa Grand-Mère lui avait écrit au sujet d'un type d'algues très particulier qu'on pouvait trouver dans les profondeurs des lacs Ecossais et Rosalind avait décidé de faire quelques recherches pour en savoir plus. À priori ces algues avaient des propriétés hallucinatoires très connues il y avait plusieurs générations, mais leur usage était tombé dans l'oubli. Absorbée par les délicats croquis de l'auteur, elle n'avait pas remarqué qu'elle n'était plus seule parmi les rayonnages. Se sentant observée, elle releva la tête.

Son regard croisa celui de Neville Londubat et se fit plus froid. Le garçon joufflu de Griffondor ne lui inspirait rien de plus que de l'indifférence, voire même du mépris. Son manque d'assurance et ses multiples maladresses était un sujet constant de moqueries chez les Serpentards. (Et pas que chez eux, soyons honnêtes...). En cours ou dans les couloirs, tout était prétexte à fustiger le petit Londubat, et c'était sans une once de culpabilité que Rosalind s'était jointe aux ricanements qui avaient lieu dans son dos.

À cet instant précis, et sans déroger à son habitude, le petit garçon semblait plutôt mal à l'aise, et aussi surpris de la trouver là. Fawley le fixait avec intensité et le silence s'éternisait. Une souris ne payant pas de mine face à un serpent. Enfin, un mulot plutôt. Un mulot bien dodu. *Bon, Londubalourd, si tu as quelque chose à dire, ne reste pas planté là, vas-y bon sang!* Mais Neville restait coît. Pathétique. Rosalind haussa un sourcil, secoua la tête avec un sourire désabusé et retourna à sa lecture.


Codage par Lou Perkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Invité
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Lun 7 Aoû - 23:33




Neville était en plein débat intérieur : Est-ce qu’il essayait de parler à Rosalind ou se taisait-il ? Dans un cas, il priait pour ne pas se faire repousser malgré qu’il y ait de grandes chances que cela soit le cas et de l’autre, il jouait la sûreté mais il renonçait à une occasion de parler à une fille qui semblait s’y connaître en botanique. Elle le terrifiait avec son regard fusillant et son air suffisant mais il était vraiment curieux de savoir quel ouvrage elle lisait, alors d’une voix enrouée, il lui demanda :

- Euh… Qu’est-ce que tu… *tousse*. Qu’est-ce que tu lis ?

Il lui sembla qu’elle allait le tuer du regard, son mépris rayonnait autour d’elle tant qu’il aurait été impossible de l’ignorer. Neville se rappelait maintenant où il l’avait vu la dernière fois. Elle faisait partie de ces Serpentard, et de ces élèves en général, qui ne manquaient pas une occasion de se moquer de lui. Un frisson lui parcourra l’échine. Mais qu’est-ce qui lui avait pris de lui adresser la parole ? Il aurait dû faire comme s’il ne l’avait pas vu et faire ses recherches comme il était venu le faire au départ.

Se rendant compte de son erreur, il détourna le regard et regarda les notes qu’il avait prises sur les conseils de Mme Chourave : Rechercher l’espèce précise de la plante. Trouver un livre qui traite le sujet des maladies communes des végétaux. Essayer de se procurer si possible un exemplaire du Guide d’herbologie de Gawshawk.

Neville commença alors ses recherches, faisant outre de la présence plutôt désagréable de la Serpentarde. Il se mit à la quête du Guide d’Herbologie. Il parcourait de la main les ouvrages afin de trouver le bon. A, B, C,… Ils étaient normalement classés par ordre alphabétique en tenant compte du nom de l’auteur mais des élèves avaient dû en bouger certains car L’Abécédaire des plantes vénéneuses de Jane Fisspick se trouvait après l’Analogie des plantes comestibles du Népal de Dereck Zureck. Assez étonnant quand on savait qui était la bibliothécaire.

Le garçon n’aurait jamais pensé qu’elle aurait pu laisser l’auteur de ce crime repartir vivant de sa bibliothèque. Mais peut-être que ce n’était pas le cas et que le cadavre du pauvre élève qui avait mal rangé son livre se trouvait dans l’armoire à côté le bureau de Mme Pince, entassé avec tous les autres qui avaient subi le même sort.

Perdu dans ses pensées, Neville ne se rendit pas compte tout de suite qu’il venait de passer devant la lettre G. Arrivé à I, il fit demi-tour et se reconcentra sur son objectif. Gawshawk.




Codage par Libella sur Graphiorum
Modifié par Neville Londubat pour HP 1991
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois de cyprès, cœur de crin de licorne, 29 cm, très grande souplesse
Animal/ux de compagnie : Lilith, une petite chatte de la race des chartreux
RPG en cours : Atmosphère studieuse
Quand les serpents sèment les lions
Et tout devint blanc
Les concierges et leurs derniers potins
Ce qui nous lie
Bonnie and Clyde (enfin... presque)-
Chapitre 1

Il pleure dans mon coeur
Promenade matinale
Bal de la Saint-Valentin
Inventaire : Cape d'invisibilité
Nimbus 2000

Avatar : Nicole Kidman
Points : 205

avatar
Rosalind Fawley
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Sam 19 Aoû - 18:05



UNE RENCONTRE INATTENDUE, OU COMMENT ÊTRE TENDU


- Euh… Qu’est-ce que tu… Qu’est-ce que tu lis ?

Un peu surprise que Londubat ait enfin réussi a lâcher quelques mots, Rosalind releva la tête. Elle aurait pu lui répondre, mais le Griffondor s'empressa de détourner le regard et se plongea dans la lecture d'une petite note griffonnée. Il avait l'air préocuppé.

Fawley haussa les épaules; ce n'était pas son problème. Elle reprit la consultation du manuel de Redlawn. Nulle part il n'y était mention de la fameuse algue qu'elle cherchait... Peut-être devrait-elle changer d'ouvrage? Se tourner vers un index de plantes aquatiques ou...

Elle soupira, agacée. Le Griffondor faisait un tel raffut dans le rayon qu'il lui était impossible de se concentrer. Cela faisait cinq bonnes minutes que le garçon joufflu fourrageait parmi les livres. Pour la deuxième fois consécutive, il parcourut les étagères en grommelant l'alphabet. Elle se fit la réflexion que plus vite Londubat trouverait ce qu'il cherchait, plus vite il décamperait, et elle pourrait retourner tranquillement à ses propres recherches. Elle profita d'un moment d'inattention du jeune Sorcier pour s'en approcher et, d'un geste vif, lui arracha la note des mains.

"Rechercher l’espèce précise de la plante. Trouver un livre qui traite le sujet des maladies communes des végétaux. Essayer de se procurer si possible un exemplaire du Guide d’herbologie de Gawshawk."

Rosalind fronça les sourcils. Gawshawk, ça n'était pas une lecture de Première Année. En tous cas, rien à voir avec les cours donnés par la proffesseure Chourave. Fawley éprouva un pincement de jalousie. C'était probablement des recommendations dispensées par la directrice des Pouffsouffle. Elle aussi aurait aimé recevoir des conseils particuliers de l'enseignante. La botanique était sa matière préférée, et elle était au moins aussi savante que Neville dans ce domaine. Elle fusilla le garçon du regard avant de parcourir de nouveau le petit papier.

*Gawshawk...* Le nom ne lui était pas inconnu, ainsi que le titre du manuel. Elle l'avait vu quelques instants plus tôt... *Ah, oui!* Elle se dirigea rapidement vers les livres classés à la lettre D et se saisit du Guide d'herbologie.

- Daryl Gawshawk. Le dernier imbécile à s'en être servi ne devait pas savoir faire la différence entre un prénom et un patronyme, dit-elle froidement en tendant l'ouvrage à Londubat. Bon, maintenant que tu as ce que tu voulais, tu pourrais peut-être finir tes recherches ailleurs, non?

Son regard tomba sur la plante que tenait le petit garçon, jusqu'alors dissimulée par les plis de sa cape et une expression de ravissement se peint sur son visage. La vue du cactus lui fit oublier à quel point son interlocuteur l'agaçait et son ton se fit plus chaleureux.

- Oh! Magnifique! C'est un Mimbulus Mimbletonia? En tous cas, ça y ressemble. Mais il n'a pas l'air en très grande forme... Ma Grand-Mère dit souvent que les cactus font partie des plantes les plus délicates, on pense que c'est simple de s'en occuper mais ils demandent beaucoup d'attention au final. Comment tu l'as eu?

Codage par Lou Perkins



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Invité
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Lun 28 Aoû - 15:44




Alors que Neville était en train de pester contre les petits malins qui ne savaient pas ranger les livres dans le bon ordre, d’un geste vif, Rosalind lui prit la note de Mme Chourave des mains. Elle la lu rapidement et avait l’air plutôt intriguée. La petite Serpentarde ne mit pas longtemps à se rendre vers une étagère et saisir un vieux bouquin poussiéreux.

- Daryl Gawshawk. Le dernier imbécile à s'en être servi ne devait pas savoir faire la différence entre un prénom et un patronyme.

Neville était impressionné, il n’aurait jamais pensé à regarder à la lettre D. A ce moment-là, il avait presque l’impression que Rosalind voulait l’aider. Serait-ce possible qu’elle devienne un tant soit peu aimable avec lui ?

- Bon, maintenant que tu as ce que tu voulais, tu pourrais peut-être finir tes recherches ailleurs, non ? finit-elle avec une pointe de mépris dans la voix.

Elle avait l’air fière d’elle, presque suffisante. Mais après tout, pourquoi cela étonnait toujours Neville, tous les Serpentards étaient comme ça. Il avait été bête de croire que ça aurait pu changer.

Il la remercia rapidement d’une petite voix et à l’instant où il était prêt à partir pour aller faire ses recherches dans un coin plus calme, la fillette s’exclama :

- Oh! Magnifique! C'est un Mimbulus Mimbletonia? En tous cas, ça y ressemble. Ma Grand-Mère dit souvent que les cactus font partie des plantes les plus délicates, on pense que c'est simple de s'en occuper mais ils demandent beaucoup d'attention au final. Comment tu l'as eu?

Neville s’étonna qu’elle connaisse cette plante qu’on n’étudiait pas en première année. C’était un cadeau d’Algie, il lui avait bien expliqué qu’elle était très rare et peu connue. Donc elle devait être bien calée sur les plantes pour la connaître.

- Euh oui c’est bien ça. C’est mon grand-oncle qui me l’a déniché lors de son voyage en Assyrie l’année dernière. Il sait que j’adore les plantes et il me l’a offert en cadeau pour mes dix ans. Mais tu as raison, elle est très fragile et c’est vraiment dur d’en prendre soin de la bonne façon.

Neville qui parlait désormais d’un sujet qu’il connaissait bien et qu’il adorait par-dessus tout se sentait pousser des ailes. Adieu timidité ! Rien que le fait de ne plus réfléchir au regard que les autres posaient sur lui le faisait se sentir beaucoup plus sûr de lui.

- Et c’est pour ça que j’ai demandé à Mme Chourave de l’aide lorsque la Mimbulus Mimbeldonia est tombée malade, continua Neville, enthousiaste à l’idée de parler à une fille qui s’y connaissait en botanique. Elle m’a dit d’aller à la bibliothèque trouver des renseignements sans aucune autre aide, donc merci de m’avoir passé le livre. J’aurais mis un bon bout de temps à le trouver. Sinon, tu lisais quoi ? Ça a l’air vraiment intéressant !




Spoiler:
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Modifié par Neville Londubat pour HP 1991
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois de cyprès, cœur de crin de licorne, 29 cm, très grande souplesse
Animal/ux de compagnie : Lilith, une petite chatte de la race des chartreux
RPG en cours : Atmosphère studieuse
Quand les serpents sèment les lions
Et tout devint blanc
Les concierges et leurs derniers potins
Ce qui nous lie
Bonnie and Clyde (enfin... presque)-
Chapitre 1

Il pleure dans mon coeur
Promenade matinale
Bal de la Saint-Valentin
Inventaire : Cape d'invisibilité
Nimbus 2000

Avatar : Nicole Kidman
Points : 205

avatar
Rosalind Fawley
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Lun 4 Sep - 16:07



UNE RENCONTRE INATTENDUE, OU COMMENT ÊTRE TENDU


-C’est mon grand-oncle qui me l’a déniché lors de son voyage en Assyrie l’année dernière. Il sait que j’adore les plantes et il me l’a offert en cadeau pour mes dix ans.

-La chance! Elle chante déjà la tienne ou elle est encore trop jeune?

Rosalind détailla la plante qui ressemblait à s'y méprendre à un cactus. Pour qui pouvait l'apprécier, le végétal était de toute beauté. Malheureusement, la Mimbulus Mimbletonia de Londubat semblait présenter des tâches jaunâtres, sans doute un symptôme de maladie.

-Elle est très fragile et c’est vraiment dur d’en prendre soin de la bonne façon. Et c’est pour ça que j’ai demandé à Mme Chourave de l’aide lorsque la Mimbulus Mimbeldonia est tombée malade.

-J'imagine que tu as déjà dû essayer de la déplacer pour la changer d'exposition... Je m'y connais pas vraiment en cactus, mais je sais que les plantes exotiques n'apprécient pas trop le terreau qu'on trouve chez nous. Peut-être qu'en la rempotant dans un autre type de terre, elle se sentirait mieux. Ou alors c'est une maladie, mais je ne sais pas laquelle...

-Sinon, tu lisais quoi ? Ça a l’air vraiment intéressant !

Fawley s'arracha à la contemplation du Mimbulus Mimbletonia pour regarder Neville. Elle nota que les coins de sa bouche avaient tendance à s'affaisser sous ses joues rebondies, probablement ce qui lui donnait l'air toujours un peu triste ou apeuré. Mais pour l'instant, les yeux du petit Griffondor pétillaient et sa timidité semblait s'être évaporée. *Tant mieux, ça change de la chiffe molle de tout à l'heure...*

-J'allais te répondre tout à l'heure, mais tu m'as tourné le dos, répondit-elle un peu froidement avant de se radoucir et de lui montrer la couverture du traité qu'elle avait en main. "Observations et déductions. Flore magique des Grands Lacs Écossais". J'essaie de trouver des informations sur une algue qui provoque des hallucinations. Ma grand-mère m'en a parlé dernièrement. Mais, pour le moment, continua-t-elle avec un soupir, je ne trouve rien.

D'un geste ample, Rosalind remit une mèche de cheveux blond-roux derrière son oreille. Elle avait pu le constater en cours, Londubat était plutôt calé en botanique, même s'il n'était qu'un petit garçon. Ça ne coûtait pas grand chose de lui demander s'il avait déjà entendu parler de cette plante aquatique.

-Tu as une idée de ce que ça pourrait être?

Codage par Lou Perkins



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Invité
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Sam 9 Sep - 12:57




- La chance! Elle chante déjà la tienne ou elle est encore trop jeune?

- Non, elle n’est pas encore arrivée à ce stade de maturité. Dans un ou deux ans peut-être. Celle-ci ne doit en avoir que trois maximum. Mais cela ne l’empêche pas de cracher sa sève blanche gluante appelée stinksap dans les vieux écrits mais plus communément nommée sève de nuage. Même si la consistance ne ressemble pas du tout à un nuage à vrai dire. J’ai essayé un jour d’activer cette propriété qu’elle a pour se défendre de cracher cette substance par de minuscules orifices qui recouvrent sa peau et qui la rende grumeleuse. Mais malheureusement ça ne s’est pas bien terminé, toute ma chambre a été recouverte de cette sève impossible à décoller par la suite. Ma grand-mère a dû m’aider grâce à un sortilège.

Ce dont Neville omettait de parler c’était la punition qu’Augusta lui avait infligé pour avoir sali sa chambre de cette manière. Il frissonna. Il préférait ne plus y penser…

- J'imagine que tu as déjà dû essayer de la déplacer pour la changer d'exposition... Je m'y connais pas vraiment en cactus, mais je sais que les plantes exotiques n'apprécient pas trop le terreau qu'on trouve chez nous. Peut-être qu'en la rempotant dans un autre type de terre, elle se sentirait mieux. Ou alors c'est une maladie, mais je ne sais pas laquelle...

Le garçon se tapa la main sur le front ! Voilà ce qu’il n’allait pas ! C’était le terreau ! Il avait déjà essayer de la mettre dans différentes expositions mais il n’avait pas penser qu’il fallait changer la terre qui la nourrissait.

- C’est la terre qui ne va pas, j’en suis persuadé ! s’exclama-t-il d’un coup. Merci beaucoup !! Tu viens de me sauver la vie, et par la même occasion, des heures et des heures de recherches qui auraient été inutiles vu que la solution ne se trouve pas dans un livre sur les maladies des cactus mais simplement dans le fait que le Mimbulus Mimbeldonia n’a pas été nourri par la bonne chose. Merci !

Il lui demanda alors ce qu'elle était en train de lire.

-J'allais te répondre tout à l'heure, mais tu m'as tourné le dos…

Oups… En se retournant tous à l’heure, Neville ne pensait pas que Rosalind avait l’intention de lui répondre ? Il s’excusa brièvement avant de se concentrer sur la couverture que lui présentait la Serpentarde. "Observations et déductions. Flore magique des Grands Lacs Écossais".

- Ça doit être un livre bourré d’informations géniales mais tu le lis simplement pour le plaisir ou tu cherches quelque chose en particulier ?

- J'essaie de trouver des informations sur une algue qui provoque des hallucinations. Ma grand-mère m'en a parlé dernièrement. Mais, pour le moment, continua-t-elle avec un soupir, je ne trouve rien.
Neville fronça les sourcils et réfléchit un instant.

- Il est normal que tu n’aies rien trouvé dans ce livre ! Je connais l’algue dont tu parles et elle ne fait pas partie des plantes qu’on trouve dans les lacs écossais mais dans certaines mares aux propriétés magiques du Pays de Galle !

Il se retourna vivement, et se mit à rechercher d’une manière frénétique l’ouvrage dont il avait besoin. Le voilà ! Il s’en saisit et fit volte-face, présentant le bouquin à Rosalind.

- « La magie des Plants d’Eau au Pays de Galle », un ouvrage de Titouan Toussalo.




Codage par Libella sur Graphiorum
Modifié par Neville Londubat pour HP 1991


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Aucune
Sang : Pur Âge : 11 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Première
Baguette : Bois de cyprès, cœur de crin de licorne, 29 cm, très grande souplesse
Animal/ux de compagnie : Lilith, une petite chatte de la race des chartreux
RPG en cours : Atmosphère studieuse
Quand les serpents sèment les lions
Et tout devint blanc
Les concierges et leurs derniers potins
Ce qui nous lie
Bonnie and Clyde (enfin... presque)-
Chapitre 1

Il pleure dans mon coeur
Promenade matinale
Bal de la Saint-Valentin
Inventaire : Cape d'invisibilité
Nimbus 2000

Avatar : Nicole Kidman
Points : 205

avatar
Rosalind Fawley
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  - Dim 24 Sep - 11:16



UNE RENCONTRE INATTENDUE, OU COMMENT ÊTRE TENDU

@"NEVILLE LONDUBAT"

- C’est la terre qui ne va pas, j’en suis persuadé ! s’exclama-t-il d’un coup. Merci beaucoup !

Quelque part, Fawley se moquait bien d'avoir pu aider le jeune Griffondor, mais elle était contente d'avoir vu juste en ce qui concernait le Mimbulus Mimbeltonia. Ça aurait été tellement de dommage que le maginifique specimen continue de dépérir. Elle affichait un petit sourir satisfait, ne pouvant aussi réprimer un léger sentiment de triomphe d'avoir été meilleure que Neville sur ce coup-là.

D'ailleurs ce dernier se montrait étonamment loquace, ce qui tranchait nettement avec ses bredouillements habituels. S'il n'avait pas été de la Maison Rouge et Or, Rosalind l'aurait trouvé presque sympathique. Presque, faut pas pousser non plus. Il était toujours Londubat, la maladresse et balourdise incarnées en un seul petit bonhomme.

Quand elle lui montra le manuel dans lequel elle effectuait ses recherches, Neville réfléchit quelques secondes et s'exclama:

-Il est normal que tu n’aies rien trouvé dans ce livre ! Je connais l’algue dont tu parles et elle ne fait pas partie des plantes qu’on trouve dans les lacs écossais mais dans certaines mares aux propriétés magiques du Pays de Galle !

Fawley haussa les sourcils et, interloquée, relut le titre du livre qu'elle tenait. *Pourtant, je suis presque sûre que Grand-Mère avait parlé de l'Ecosse...*

-Ah bon? C'est étonnant, je croyais que... Bon, peu importe, coupa-t-elle en sortant «La magie des Plants d’Eau au Pays de Galle» du rayon. Après tout, j'adore les livres de botanique, un de plus ou de moins... J'imagine que pour toi, c'est pareil, lui dit-elle avec un sourire complice.

Le regard éberlué de son interlocuteur effaça le sourire de Rosalind aussi sec, lui rappelant qu'en tant que Serpentard, elle n'était pas sensée sympathiser avec les élèves des autres Maisons, et surtout pas les Griffondors. Une règle qui avait d'abord paru stupide à la petite fille, mais qu'elle avait rapidement fait sienne quand elle avait vu le mépris avec lequel les Serpentards traitaient leurs camarades s'étant lié d'amitié avec des Griffondors ou des Poufsouffle. (À priori, les Serdaigles étaient légèrement mieux considérés). Et pour rien au monde Rosalind ne voulait être mise à l'écart. Elle voulait être populaire; elle voulait être admirée et respectée. Pas comme cette "pauvre" Né-Moldue d'Alice Hamilton, qui, en plus de son "ascendance", avait cumulé les bourdes depuis son arrivée, n'ayant rien trouvé de mieux que balancer des bouquins à la tête de Landre et fait ami-ami avec d'autres Première Années, ennuyeux comme la pluie.

Fawley se détourna rapidement de Neville et déclara d'une voix forte. (Enfin pas trop non plus, pour ne pas réveiller le courroux de Mrs. Pince).

-Bon. La prochaine fois que tu manques de faire mourir ton cactus, adresse toi à quelqu'un d'autre pour t'aider. J'ai d'autres chats à fouetter.

Elle planta là Londubat, et repartit d'un pas énergique vers les tables de travail, en adoptant un air courroucé à l'attention de tous les éventuels spectateurs.


Codage par Lou Perkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t323-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t339-journal-de-rosalind-fawley http://harrypotter1991.forumactif.org/t383-rosalind-fawley
Contenu sponsorisé
MessageRe: Une rencontre inattendue, ou comment être tendu  -
Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre inattendue, ou comment être tendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Quatrième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: