AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Animagus
Sang : Pur Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Compte Barjow & Beurk
Année : Sixième
Option #1 : Étude des Runes Anciennes
Option #2 : Soins aux Créatures Magiques
Baguette : Baguette en bois d'If et ventricule de dragon
Animal/ux de compagnie : Hibou Grand Duc & Serpents localisés dans son manoir

Poste(s) : Capitaine et Batteur de l'équipe de Quidditch des Serpentard, Rédacteur-en-chef du Serpent Rusé, Stagiaire chez Barjow & Beurk, Préfet de Serpentard.. Occupé, trop occupé.

RPG en cours : Intrusion d'une autre couleurUn pied devant l'autre, et on marche dans la nuitRencontre des générations

--> RP Flashback ◈ Eté 1987 - Souffrance

--> RP Communs ◈ Festin & Bal d'HalloweenBal de la Saint-ValentinLes concierges et leurs derniers potins [Only Slytherins]Parce qu'un balais ça vole

--> Journal le Serpent Rusé ◈ Janvier 1992
Inventaire : Voir Carnet de bord

Divers :





Avatar : KJ Apa
Points : 0

avatar
Ted O. WinchesterSerpentard - Admin - Capitaine de Quidditch - Préfet
MessageEté 1988 - Souffrance  - Lun 7 Aoû - 1:09
Bribes de souvenirEté 1988 -
Tribunal Magique de NYC


Tout se brouille autour de toi. Tu ne peux plus respirer. Qu’est-ce qu'il se passe ? Tu t’es perdu, Ted. À quel moment ? À quel moment tout est parti en vrille autour de toi ? Tu as l’impression que toute ta vie n’a été qu’un vulgaire mensonge. Qu’une putain de farce, que tu joues une pièce de théâtre. Que tu es spectateur de ta propre vie. Est-ce réellement la tienne, Ted ? Ou est-ce celle que les autres t’imposent ? Tu ne contrôles plus rien. Respire. Il faut que tu respires, Teddy. Non, cela ne sert à rien.

Refermant vigoureusement la porte du tribunal magique, tu te passes les mains sur le visage et dans les cheveux. La chaleur de tes mains jure avec le froid de ta peau. Pourtant, c'est juin. L’été est plus présent que jamais. La chaleur parvient à traverser les murs et les plafonds pour s’engouffrer au plus profond de ton être. Tu es énervé, calme toi. Au fond de toi, tu le savais que ça allait se passer comme ça. Tu en étais convaincu. Tu t'es fait des illusions. Ta vie n'est qu'une grande illusion à elle seule. Tu enlèves ta cravatte de Serpentard et la jettes sur la bordure du trottoir. Tu en étais si fier de cette maison, tu voulais tout leur dire. Toute ton année avait été si bien, tu étais un élève modèle et tu détestais les sangs de bourbe. On t'avait préparé à les haïr, eux et leurs amis. Ils t'avaient demandé de battre les Serdaigles, tu étais excellent élève même en Botanique, ta faiblesse. Tout ça, pour quoi ? Pour que tu les vois se faire condamner à Azkaban.

Tu es seul. Ton oncle est en Asie. Pourquoi il t'a laissé ? Tu ne le sais pas et tu ne veux pas le savoir. Tout ce que tu veux, c'est te réveiller de ce cauchemar. Tu vas dans un bar moldu, les serveurs te regardent étrangement comme si tu étais un monstre. Du haut de tes onze ans, tu les dévisages. Tu voudrais sortir ta baguette et les exploser tous mais tu ne peux pas. Tu n'es pas assez fort pour t'opposer au Ministère de la Magie. Tu te diriges aux toilettes, t'aspergeant d'eau jusqu'à t'étouffer presque. Tu es seul et bien réveillé. Tu n'as plus rien, plus de repère.

Tu as la haine contre le monde entier. Tes parents t'ont abandonné pour une prison glaciale, tu ne comprends pas. Tu les traites de lâches pendant quelques minutes, de longues minutes qui s'écoulent dans les profondeurs de tes veines. C'est la première fois où tu as mal, d'une souffrance presque mortelle. Ton regard erre sur le mirroir où tes traits prononcés se dessinent. Tu n'es qu'un moins-que-rien. Tu ne vaux pas mieux que ces moldus que tu tentes d'échapper, tu es faible Ted.

Tes muscles s'assouplissent, se disculpant de leurs fonctions. Ton corps ne tient plus, tu rases le mur en tombant. Tu es seul. Et personne ne t'aimera, personne ne t'aime. Tu ne peux compter que sur toi. Tes iris s'accrochent au sol miteux du bar. Tu es pitoyable. Tu sombres doucement dans les tréfonds de ton âme. Tu ne vas plus jamais en ressortir, Teddy. Tu as choisi le mal comme tes parents l'ont fait. Tu t'engages dans une quête perdue d'avance, tes parents sont perdus. Et tu seras seul. La force de Voldemort ne suffira pas à les ramener ni à soulager ta haine. Tu ne combleras jamais ce vide même avec toute la magie du monde. Tu étais, es et seras seul.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester
 
Eté 1988 - Souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Effectifs Continentale 2
» 11 Septanm pote dey lan plizyè peyi.
» L'envie n'a point de repos ▬ Libre
» Liste des chefs d'État de Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Poubelle & Tasse de thé :: La fin des histoires :: RPG Terminés-
Sauter vers: