AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un bouquin pour deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jane Calden
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



   

   

Jane Calden
“ft. Ted Winchester”

Il faisait déjà nuit tandis que les cours venaient à peine de se terminés. Jane n'était pas dans son assiette : le nez qui coule et un semblant de fièvre, tout cela accompagné d'une horrible migraine. C'est ça d'être sensible au froid.
Elle avait convenu avec elle-même d'aller à l'infirmerie après son passage à la bibliothèque, chose qui l’apaiserait sûrement bien plus que le potions infâmes de Mme Pomfresh.
Ici, c'était son temple. La bibliothèque était son Église, les livres sa religion. Elle ne jurait que par eux. Ils étaient son réconfort, sa source de savoir, ses moments de rêverie et d'évasion. Elle baignait depuis petite dans cet univers de toujours vouloir en apprendre plus. C'est à la mort de ses parents qu'elle s'enferma totalement dans les bouquins, comme si elle ne voulait plus avoir à faire au monde qui l'entourait. Comme si les seuls qui la comprenaient était ces mots, écrits noirs sur blancs et qui avaient un certain pouvoir : elle ne se sentait pas seule en les lisant, comme si elle connaissait l'auteur depuis toujours, sans pour autant le connaître. Plutôt étrange non ? Certains avaient besoin de sport pour vivre, pour Jane c'était les livres.
Elle sillonnait les rayons à la recherche d'un livre particulier, ses doigts caressants chaque reliure qui s'offrait à elle, sachant pertinemment qu'il n'y était pas car ce n'était pas la première fois qu'elle partait à sa conquête. Elle avait dores et déjà songé à la Réserve mais cela en valait-il vraiment le coup ? Peut-être avait-il simplement été emprunté par un autre élève. Puis, si elle se faisait attraper ? Quoi que, elle était assez maligne pour correctement se protégée, du moins c'est ce qu'elle espérait. Elle n'était au point de se croire meilleure sorcière que le corps enseignant de Poudlard.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

Mer 9 Aoû - 20:47


Dernière édition par Jane Calden le Lun 21 Aoû - 21:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden En ligne
Ted O. Winchester
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Un bouquin pour deuxTed plissa ses paupières alors que les rayons du soleil percèrent les rideaux du dortoir. S’il glissa son visage sous son oreiller, il finit par se redresser puis à trainer sa carcasse hors des draps. C’est avec une certaine nonchalance qu’il se hissa jusqu’à la salle d’eaux profitant pour une fois de la solitude des lieux. Comme à son habitude les jets d’eau chaude vinrent brûler sa chair la faisant rougir alors qu’il s’éveillait doucement.. Quelques minutes plus tard, l'américain s’évertuait à enfiler une chemise, les boutons glissant entre ses doigts à nombreuses reprises, son cerveau apparemment encore trop endormi pour aligner la boutonnière correctement. Ses assassines filèrent dans sa chevelure avant de s’assurer que son allure était correcte. Ses pas le guidèrent alors jusqu’à la salle commune afin de prendre son petit déjeuner en compagnie d’autres  élèves de Serpentard.

Muré dans son silence, Ted laissait traîner son regard sur les différents plats d’un œil sceptique. La salle s’emplit alors d’un bruit tonitruant des chouettes et hiboux. lettres et colis se dispersèrent  entre les quatre tables.  D’un geste machinal, Winchester recouvrit son verre de la paume de sa main. Il n’avait jamais compris cette habitude imposant ces volatiles durant le petit déjeuner. Une grimace s’empara de son visage se demandant un instant où était le sens de l’hygiène chez ces Anglais. N’y avait-il pas meilleure solution que d’avoir des créatures sales voltigeant autour d’eux ? Une dizaine de minutes plus tard, les animaux paraissaient enfin disparus, étouffant cette mascarade.

Les cours étaient pathétiques, ennuyeux au possible. Seul un devoir sur les runes l'avait particulièrement intéressé, celui du déchiffrage d'un parchemin. Ainsi, son envie d'en savoir plus le poussa à aller jusqu'à la bibliothèque.

Comme à son habitude, la nuit avait plongé Poudlard dans le néant. Poussant les portes de l'antre du savoir, il sillonnait les rayons poussiéreux jusqu'à arriver à l'étagère des runes. Il s'en intéressait depuis peu malgré sa passion pour les sortilèges.
Incertain, ses iris se rivèrent au parchemin qu’il tourna une ou deux fois entre ses doigts avant de l’ouvrir réellement. Sournoisement, les mots imprégnèrent son être, acides, catégoriques, autoritaires. Un vrai livre de runes. Il fallait de la rigueur pour apprendre cette matière

Le rouquin s’était maintenant assis sur une petite table d'un bois rongé par les années et les petites bêtes qui s'y trouvaient. Une montagne de livres de toute sorte de sujets se positionnait sur celle-ci, bancale. Elle menaçait de tomber à tout instant. Ses iris sombres plongèrent dans le néant de son esprit en fixant sa chevalière. Un moment d'inattention s'entendit au creux de sa cervelle avant d'entamer la lecture des runes.

Divaguant entre imagination et réalisme, une succession d'images littéraires se basculaient dans sa tête. Il s'éloignait petit à petit de son sujet en plongeant dans une torpeur accablante. Lentement puis d'un coup, cette torpeur se transforma en sommeil ardent. Certains sons pouvaient s'entendre dans la pièce silencieuse, des ronflements.
© 2981 12289 0

Mer 9 Aoû - 23:31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester En ligne
Jane Calden
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



   

   

Jane Calden
“ft. Ted Winchester”

Jane avait le sentiment de pouvoir se balader parmi les vieilles étagères pendant encore des heures et des heures. En y pensant, elle comprit que ce n'était pas un sentiment anodin. Elle était absolument seule. Du moins, elle n'avait rien croisé de vivant lors de son trajet, pas même un grain de poussière. Même si la bibliothèque n'était pas le lieu le plus prisé, en temps normal il s'y trouvait d'autres têtes que celle de la blonde.
Ce silence bien que macabre avait réussi à apaiser un tant soit peu sa migraine. Il fallait qu'elle retourne à sa table où elle avait laissé éparpillés une tonne de livres traitant tous de sujets différents ainsi que son journal intime.
La faible lumière de la salle épousait parfaitement les reflets roux qui ornaient la vielle construction miteuse en bois. Lui. Encore.
« Non Merlin, pitié, pas maintenant.. » implora-t-elle.
A cet instant précis, elle aurait pu se mettre à genoux pour prier.
Elle le scrutait, attendant le moindre mouvement de sa part. La moindre réflexion pour cracher son venin sur elle. Le moindre mot pour lui rappeler son existence pathétique. Rien. Pas une syllabe.
Des soupirs, intenses. Il ronflait. Ted Winchester dormait à la bibliothèque, sur sa table, avec ses livres, son journal. Elle avait l'impression qu'il pénétrait dans sa vie privée alors qu'il n'en était rien.
Elle avança de quelques pas, s'affairant à faire le moins de bruit possible pour ne pas le réveiller, s'arrêtant à quelques centimètres de lui. Jane hésita à le réveiller, il était bien comme ça. Elle n'avait qu'à prendre ses livres et partir. Mais non, le regard mauvais que Mme Pince jetait sur les deux élèves fut bien plus qu'incitateur.
Elle tua alors les derniers centimètres les séparant et posa sa main sur son épaule avec délicatesse. Elle le secoua légèrement, ne voulant pas le brusquer.

- Ted.. euh.. réveille toi.. Ted..

En relevant la tête, elle remarqua la présence de Mme Pince qui s'approchait dangereusement d'eux. Le vif d'or deviendrait presque jaloux de sa vitesse.

- Miss Calden, les livres ne sont pas de vulgaires torchons que l'on abandonne sur une table. Allez les ranger je vous prie.

Jane ne se donna pas la peine de répondre, regroupant tout les bouquins sur la table dans ses bras. Dans son élan elle oublia le seul qu'elle ne voulait pas oublier. Le seul qu'elle ne devait pas oublier.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

Ven 11 Aoû - 7:36


Dernière édition par Jane Calden le Lun 21 Aoû - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden En ligne
Ted O. Winchester
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Un bouquin pour deuxLes insomnies le rendaient maussade. Il ne supportait pas cette fatigue insoutenable mais impossible de trouver le sommeil la nuit. Trop de choses le hantaient. Azkaban, le souvenir d'un New York abandonné, Bella sa vipère qui était malade. Ted se mettait une pression immense et devenait de plus en plus bougon avec les membres de sa maison. Il n'était plus autant resplendissant que l'année passée. Oh, bien sûr il ne manquait jamais de torturer les petits nouveaux, de les insulter, mais il ne prenait plus autant de plaisir qu'avant. Comme si le prince des glaces approchait au terme de son règne. Son teint cavadérique lui donnait une allure de mort-vivant, mais il ne perdait rien de sa beauté. Heureusement. Ted n'avait plus que ça, son corps et son visage. Il compensait le sommeil de la nuit en dormant en plein cours ou pendant la rédaction de ses devoirs.

- Ted.. euh.. réveille toi.. Ted..

Jane avait bon caractère, pour cela elle était totalement différente de lui. Il se serait contenté de lui mettre une bonne gifle à sa place, alors qu'elle.. Elle avait une certaine gentillesse dans ses actes qui la trahissaient. Jamais elle n'aurait pu être serpentard. Gryffondor à la rigueur.

Il souleva ses paupières lentement au son de la voix en enchaînement avec un fier grognement. La table était poussiéreuse comme le reste de la bibliothèque. Il serait peut-être temps de faire connaissance avec les balais et les serpillières, cela ne ferait pas de mal. L'américain n'était pas d'humeur à entendre la née moldue parler. Les dernières semaines avaient été épuisantes, il ne voulait pas qu'elle en rajoute. Trop absorbé par ses pensées négatives, il ne s'était pas rendu compte qu'il avait serré un peu trop fort un des livres. Soudain, une apparition féminine, celle de Mme Pince. Derrière lui, elle frôlait son dos à la recherche d'un moyen de lui mettre une colle

- Winchester ? Ne me dites pas que vous étiez en train de dormir.

Il lui coupa la parole aussi rapidement que possible en agrippant fermement le seul livre qu'il voyait sur la table. L'ouvrage fut donc pointé par son index

- Non, non. Voyons Madame Pince, vous me connaissez bien. Je serai incapable de m'endormir face à une lecture aussi palpipante qu'un.. Journal intime. Haha.. Son visage devint aussi pâle qu'un linge blanc quand il se rendit compte de la bêtise qu'il venait de lui dire. Afin de se sortir de cette situation embarassante, il ouvrit rapidement le journal, faisant mine de prêter son attention aux lignes de l'ouvrage.

Finalement, il se prit lui même à son jeu quand il découvrit que c'était le journal intime de Jane Calden, la bleue et bronze.

© 2981 12289 0

Ven 11 Aoû - 23:00

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


TED OLIVER WINCHESTER
Carnet - Volière - Répartition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester En ligne
Jane Calden
avatar
Élève de Serdaigle

Voir le profil



   

   

Jane Calden
“ft. Ted Winchester”

La poussière qui se dégageait des rangées à chaque fois qu'elle remettait un livre à sa place lui chatouillait le nez et la poussait à éternuer, ce qui laissait voler encore plus de poussière.
Comment un endroit aussi prestigieux que Poudlard pouvait avoir une bibliothèque si sale ? Sans parler du fait qu'un jour une étagère s'écroulera sur un élève, Jane pouvait y mettre sa main à couper.
Plus elle éternuait, plus elle sentait sa migraine frapper à grands coups de hache sa pauvre tête. Elle avait vraiment besoin d'aller à l'infirmerie.
La blonde rangeait chaque œuvre méticuleusement. Elle n'aimait pas abîmer un livre. Elle était si délicate qu'elle avait le temps de poser son regard sur les ouvrages environnants et de de dire qu'elle devrait les lire. A force, elle se retrouvait à vouloir emprunter plus de livres qu'elle n'en avait déposé. Elle était restreinte cependant : revenir avec une seconde pile de livre devant Mme Pince n'était pas la meilleure des choses à faire.
Alors, elle bouquina à gauche à droite quelques pages afin de voir si l'emprunt en valait vraiment le coup. C'était un cercle vicieux, elle était capable de faire ça pendant une journée entière sans s'en rendre compte. Mais (mal)heureusement Mère Nature était là pour lui rappeler qu'elle n'était pas en état. Le froid assaillit son visage et la fit frissonner. Bon sang ce qu'elle détestait ça.
Elle prit son temps pour revenir, parcourant d'un regard envieux les innombrables sources de savoir qui se présentaient à elle.

- Merde, mon sac !

C'est peut-être pour ça qu'elle avait eu froid, elle avait oublié ses affaires à la table où dormait le rouquin. D'un pas nonchalant elle s'y redirigea en espérant qu'il n'ait rien touché.
C'était pire que ça, bien pire. Elle le vit au loin le nez plongé dans son journal. Comment il l'avait eu ? Puis, pour qui se prenait-il à fouiller dans la vie privée des gens comme ça ? Il ne devait pas le lire, toute sa vie était écrite sur ces quelques pages. Une information, une seule et il pouvait la détruire en quelques secondes.

- Accio Journal ! Dit-elle fermement en pointant sa baguette sur l'objet en question.

Elle reprit son chemin jusqu'à la table d'un pas colérique, elle implorait Merlin pour qu'il n'ait rien lu d'important.

- Non mais j'hallucine, où t'as eu ça ?! ET QUI T'AS PERMIS DE LE LIRE ? QUI T'AS AUTORISÉ À LIRE MON JOURNAL SOMBRE CRÉTIN ?

Jane n'était pas encore arrivée à sa destination qu'elle s'exprimait déjà à vive voix. Il avait le don de la rendre folle de rage, et il était bien le seul. Voilà pourquoi elle le haïssait autant. Cet homme était un danger pour sa santé mentale.
Sur le coup, une bonne gifle l'aurait quelques peu apaisée, mais elle ne pouvait pas. Puis, cela revenait à se jeter dans la gueule du loup, chose qu'elle évitait fondamentalement de faire.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

Lun 14 Aoû - 13:08

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Patronus
© FRIMELDA


Dernière édition par Jane Calden le Lun 21 Aoû - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden En ligne
Ted O. Winchester
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Un bouquin pour deuxSes iris rivés sur le bout de papier, il put apercevoir des dates sans comprendre l’utilité. Le journal était curieusement désorganisé sans début ni fin. C’était sans doute une sécurité pour ne pas dévoiler sa vie aux yeux d’un inconnu trop curieux. Ted trouvait l’idée stupide de devoir retranscrire les moments importants. Perte de temps. Il préférait vivre l’évènement directement plutôt qu’il file sous ses yeux en écrivant un maudit journal intime. Il n’aimait pas le principe mais il fallait avouer qu’il prit du plaisir à tenter de déchiffrer celui de la Bleue et Bronze. C’était un cours de runes amélioré après tout.

- Merde, mon sac !

La voix était douce, directe mais réussit à doucement sortir Ted de la semi-conscience dans laquelle il était plongé. Il souleva une paupière, en vain, sa vue était encore brouillée par le peu de lumière qu’il y avait dans la bibliothèque, n’étant pas habitué. Sous l’insistance de la voix, Ted leva enfin les deux paupières et découvrit Jane face à lui, furieuse. Forcément. Il n’y avait qu’elle qui pouvait rompre un moment si drôle.

- Accio Journal !

Il lui jeta un regard biaisé tout en déglutissant amèrement. Son visage strié par une froideur sans égal écrivait soudainement les traits d’une indifférence inquiète. Ted n’avait pas l’air de s’inquiéter de son sort, loin de là; la colère d’une Serdaigle ne semblait guère le fasciner - preuve tangible de ses nombreuses tentatives à Poudlard dans le but de les énerver. Mais il redoutait le moment où ils commençaient à dégainer leur baguette, aussi apathique soit le mouvement. Il n’avait pas peur d’eux, loin de là - juste des conséquences sur les points du sablier après ce duel. En effet, Ted n’a pas pour habitude pas de faire dans le mou, alors généralement c’est lui qui se fait punir. Ici, si elle sortait sa baguette, il amadouerait Mme Pince, c’est la seule qui était facilement manipulable à Poudlard. Il n’y avait donc aucune crainte à avoir. La mine suffisante, il attendait qu’elle continue son drame de petite fille. Pendant ce temps, ses doigts massèrent sa nuque douloureuse.

- Non mais j'hallucine, où t'as eu ça ?! ET QUI T'AS PERMIS DE LE LIRE ? QUI T'AS AUTORISÉ À LIRE MON JOURNAL SOMBRE CRÉTIN ?

Le sang lui montait aux joues. Il avait la rage. Il avait le cœur qui allait sortir de son corps. Un souvenir survenait. C’était trop, trop pour lui. Trois ans. Trois ans depuis la Deuxième Année. Ted ne savait même pas ce que faisait ses parents. Etaient-ils mort ? En vie ? Heureux ? Malheureux ? Non il ne le savait pas. Tout ce qu’il pensait d’eux n’avait aucune importance. Ted, lui, il n’arrivait plus à vivre avec lui-même. A oublier ce qu’il s’était passé. Il ressassait sans cesse, comme les mauvais rêves qu’on ne peut pas oublier. Mais celui-ci était réel, il était ancré, et il faisait bien plus mal. Il sentait encore les blessures, les maux. Voilà ce que cet excès de colère lui rappela. L’ambiance était floue. Une chose était sûre, jamais elle ne recommencera à lui parler de la sorte.

- Pourquoi ? T’as des trucs à cacher Calden ? Il s’arrêta un moment afin d’observer la moindre réaction qu’elle pouvait laisser apparaître. Dis toi que j’ai eu envie de vomir en lisant ça. J’en ai rien à faire de savoir que tu as envie de te suicider tous les jours car tu es une sang de bourbe.

© 2981 12289 0

Dim 20 Aoû - 2:23

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


TED OLIVER WINCHESTER
Carnet - Volière - Répartition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester En ligne
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Un bouquin pour deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "est"
» Un casse pour deux [PV Ishii]
» Un compte pour deux persos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Quatrième étage :: Bibliothèque-