AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

  
Invité
MessageJe te déteste cordialement... - Sam 8 Avr - 14:52



Je te déteste cordialement...



ft. Selene Goldstein
Lieu
Dialogues en #109669

Les toilettes du deuxième étage étaient réputés être hantés. Si Persei avait toujours aimé les histoires un peu surnaturelles, elle aimait encore plus l'aventure. Et puis, après avoir vu le Baron Sanglant, c'est pas comme si tous les fantômes ou êtres surnaturels pouvaient lui faire peur.

Ses cheveux avaient pris une teinte plus colorée, dans les tons d'un rose vif, démontrant sa curiosité et son excitation. La fillette ne comprenait pas pourquoi les gens évitaient comme la peste ces toilettes. Elle avait juste entendu des rumeurs dans sa salle commune.

Les plus âgés disaient aux plus jeunes que c'était un fantôme mangeur d'enfants qui traînait par là-bas, les élèves féminines de même années parlaient plus de quelque chose d'agaçant puisqu'elles devaient faire un détour.

Au final les bruits qui courraient avaient éveillé la curiosité naturelle de la jeune serpentarde. D'un pas décidé elle s'était rendu aux toilettes du second étage. Elle poussa la porte, son coeur battant rapidement.

Passant la tête dans l’entrebâillement, Persei laissa son regard parcourir la pièce. Il n'y avait rien, et surtout personne. Elle s'aventura alors dans la pièce froide et sans vie. Devant un miroir, elle remarqua que ses yeux avaient pris une couleur claire. Elle espérait que personne ne la surprendrait.

Si elle adorait ses pouvoirs de métamorphomage, et que les gens admirent ses transformations, elle préférait maîtriser ce que les gens voyaient. Là, elle se laissait emporter par ses émotions. Alors se faire attraper avec des couleurs si peu... elle, non merci.

- Y a quelqu'un ? appela-t-elle.

Mais seul le silence lui répondit. Finalement, c'était pas hanté ici, c'était juste des histoires pour faire peur aux plus jeunes, rien de fabuleux ou de fantastique...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Dim 9 Avr - 19:18
Je te déteste Cordialement...
Perseï Black
Ca y est j'y suis, me voilà enfin à Poudlard. J'étais impatiente d'arriver dans ce château. Ma mère y a fait ses études quand à ma mère, elle était à l'école de Ilvermorny en Amérique. Peu de gens savent qu'ils existent d'autres écoles dans le monde. La plus connu reste l'école de Poudlard grâce à son directeur Albus Dumbledor. A la maison, papa et maman se chamaille souvent sur le sujet d'ailleurs. Quelle école de Poudlard ou Ilvermorny est la meilleure? Habitant à dans les campagnes de Londres et étant née en Angleterre, je fus de suite inscrite sur la liste de cette école. Je me fiche de savoir quelle école est la meilleure, moi je suis à Poudlard et je m'y sens déjà comme chez moi. On avait eu droit au répartition quelques jours plus tôt. J'avais atterri chez les Gryffondor, ce qui est une bonne chose. Mon père ne voulait pas me voir à Serpentard. Il a de nombreux mauvais souvenirs avec certains d'entre eux. Moi, je m'en fichais. Je me suis fais de nouveaux amis et j'ai encore à découvrir des tas de choses.

Alors que les cours étaient terminés pour aujourd'hui, je cherchais mon chemin pour retrouver une amie. Mais en tant que première année, je ne connais pas tout de ce château, et je me retrouva au deuxième étage. J'étais perdue, puis l'envie d'aller au toilette me vint. Les seules toilettes de cet étage était soit disant hantées. Mais qu'importe, je n'ai pas peur et puis l'envie commençait à se faire présente. Je passais l'entrée des toilettes lorsque j'entendis quelqu'un parler. Cette voix! Elle me dit quelque chose... Je m'approchais pour mieux voir et découvrir à qui elle appartenait. Oh, non pas elle!
Oui, Perseï Black. Je la connais. Nous nous sommes rencontrés bien avant Poudlard de par nos parents respectifs ou du moins de par nos père. On ne s'aime pas beaucoup, tout est parti d'une histoire d'objet cassé, enfin je ne me souviens pas bien. Depuis, Perseï m'embête et je ne me laisse pas du tout faire. Cette fille me tape sur le système, pourtant j'évite un maximum de lui parler.

"Alors, on a peur miss Black? Pas de panique, je viens juste au toilette."

Je fis un sourire narquoi. Voir la Serpentarde avoir peur est assez rare donc, j'en profitais un peu histoire de m'amuser. Je la dépassais alors pour aller au toilette, en restant toutefois sur mes gardes.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Dim 9 Avr - 23:08



Je te déteste cordialement...



ft. Selene Goldstein
Lieu
Dialogues en #109669

Une voix surpris Persei dans son aventure. Elle sursauta légèrement, et fit claquer sa langue en reconnaissant la chaaaarmante propriétaire de la voix.

- Selene, siffla-t-elle dédaigneusement, tu aimerais que j'aie peur ça te ferait si plaisir.

Si le sarcasme était évident, la haine l'était tout autant. Depuis toujours, la serpentarde détestait Selene Goldstein. Enfin toujours... Depuis qu'elles se connaissaient. Cette aversion se confirma plus encore lorsqu'elle fut répartie à Gryffondor. Persei avait juste haussé des épaules le jour de la répartition, prouvant sa stupidité car oui, seuls les idiots intrépides et sans cervelle terminaient à Gryffondor.

Elle fit reprendre une teinte normale à ses cheveux ou presque. Ils étaient plus sombres qu'à leur habitude. Être en présence d'une personne telle que Goldstein était loin de ravir la petite Black.

- Tu es à ta place parmi les décérébrés de lions ? Oh, non, ne te donne pas la peine de répondre, je connais déjà la réponse : Tu es comme eux.

Cette fois c'était au tour de la condescendance de prendre place dans sa petite tirade. Vraiment, rien que de lui parler éveillait un tas de sentiments de dégoût de haine. Elle poussa une mèche de cheveux derrière son oreille, attendant de voir un fantôme effrayer la jeune Gryffondor. Elle adorerait la voir hurler de terreur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Mer 12 Avr - 12:58
Je te déteste Cordialement...
Perseï Black
J'avais remarqué le changement de couleur de cheveux de Persei. J'en conclu donc qu'elle n'était pas si ravie que ça que je la surprenne dans les toilettes. J'en fus même ravie. C'est dommage d'en être venue là, à se détester pour des broutilles. C'est ce que je pense mais Persei a un sacré caractère, j'aurais peut être pu passer outre celui-ci et être une amie mais non là ce n'est pas possible surtout au vu de son comportement avec moi. Je n'aime pas ce genre de personne quoi qu'il en soit. Bref, alors que j'étais entrée pour aller faire ma petite affaire, la Serpentarde répondit à ma pique. J'allais en effet répondre mais elle me coupa l'herbe sous les pieds. Décidément, elle me connait bien mais je peux en dire autant. Je ne suis pas le genre à ne rien dire et à baisser les yeux, loin de là! Dans la famille nous sommes tenaces! On n'aime pas se faire marcher sur les pieds.

- Evidemment que je suis comme eux puisque je suis une Gryffondor. Ta phrase est des plus débile. Mais je préfère être avec des gens honnêtes, courageux, travailleurs qu'avec des gens qui aiment semer la zizanie, qui sont fourbes et malhonnêtes.

Je sais très bien que tous les Serpentards ne sont pas comme ça. Je n'aime pas mettre les gens dans un même panier mais il faut dire que la majorité des élèves ont la fâcheuse manie d'embêter les autres maisons. C'est presque si on était Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle contre Serpentard. Mais je n'aime pas trop cette idée. Il y a des exceptions et j'en ai la preuve. Certains sont mes amis. Mais quoiqu'il en soit Perseï n'en faisait pas du tout partie. Je sortie ensuite des WC pour me laver les mains, et c'est là que j'entendis du bruit plus loin de nous. Je fis mine de ne pas m'en apercevoir, pour continuer la conversation désagréable avec la brunette.

- Ce que je ne comprendrais jamais de toi, c'est pourquoi tu m'en veux toujours. Je te répète que je n'ai pas fait exprès pour ton objet fétiche.

J'essayais encore et toujours de comprendre mais en fait ça devenait un jeu pour l'énerver encore plus. Je m'étonnais parfois à être aussi méchante qu'elle. Mais après mainte et mainte fois où j'ai essayé de faire la paix avec elle, rien n'y faisait. Du coup et bien, ça m'a agacé et je suis rentrée dans son jeu. La guerre continue toujours entre nous. C'est stupide, je sais mais chacun a sa bête noire. Moi c'est Perseï

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Mer 12 Avr - 13:37



Je te déteste cordialement...



ft. Selene Goldstein
Lieu
Dialogues en #109669

Semer la zizanie ? Fourbes ? Malhonnêtes ? De qui Selene parlait-elle ? Le regard de Persei se fit plus tranchant et dur. Si c'était ainsi que la Gryffondor voyait les serpentards, eh bien soit. Persei revêtirait tous ces aspects pour rendre plus furieuse encore l'autre sorcière face à elle. La serpentarde était facile à provoquer, mais si elle n'avait que cette qualité, elle aurait fini à Gryffondor et non pas à Serpentard comme Selene lui avait si bien fait remarquer.

Elle joua avec une de ses mèches de cheveux, l'entortillant autour de son index en regardant l'autre fillette procéder à se laver les mains. Cette dernière déclara qu'elle ne comprenait pas ce tourbillon de haine qui était aussi vif qu'un feu immortel. Tout pour un objet fétiche. Persei souffla et envoya virevolter sa mèche derrière son épaule de manière princière.

- Certes, admettons que tu ne l'aies pas fait exprès. Laisses moi te poser une question : Pourquoi as-tu touché à ma plume à papotes dans un premier temps ? Si tu l'avais laissée à sa place, on n'en serait pas là aujourd'hui. Ah si, en fait si, tu es trop insupportable. Ca ne vaut pas la peine que je fasse un effort pour m'entendre.

Un bruit plus distinct se fit entendre. Si la première fois, Persei l'avait à peine remarqué - pour ne pas dire du tout - cette fois elle ne pouvait pas passer à côté. Un sourire d'excitation fendit son visage. Le fantôme devait être proche. Les pointes de cheveux de Persei rosirent d'excitation.

- Bon, si c'est tout ce que tu avais à me dire, vas donc voir ailleurs si j'y suis. La serpentarde fourbe et malhonnête que je suis voudrais semer la zizanie en paix.

Elle plaqua ses mains sur ses cheveux pour masquer la couleur à Selene et commença à l'ignorer en faisant le tour des miroirs. Peut-être que le Baron Sanglant avait de la famille, aussi sanglante qui lui l'était...

Revenir en haut Aller en bas
PNJ - Fantôme
Aucune
Âge : ans
Statut : Fantôme
Poste(s) : PNJ Fantôme des toilettes des filles

Points : 0

avatar
Mimi Geignarde
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Mer 12 Avr - 21:49
Mimi était occupée à penser à la mort - à sa mort - dans la tuyauterie d'un cabinet hors-service lorsqu'elle perçut des éclats de voix en provenance de ses toilettes.

Curieuse comme à l'ordinaire, elle dressa la tête dans la cuvette et tendit l'oreille. Des voix fluettes, appartenant manifestement à deux petites filles, s'élevaient et semblaient en discordance totale. Mimi frissonna de plaisir : elle aimait beaucoup les disputes, surtout quand elle ne faisait qu'y assister.

Sortant complètement de la cuvette, elle resta quelques secondes en suspension au dessus, attentive à ce qui se passait de l'autre côté de la porte. A priori, l'objet de la discorde était une plume à papote. Mimi pouffa en mettant sa main devant sa bouche : il fallait être très bête pour se quereller au sujet d'une stupide plume !

N'y tenant plus, elle traversa la porte de la cabine en continuant de ricaner. La jeune fille fantomatique tomba nez-à-nez avec deux minuscules enfants, vraisemblablement issues de Gryffondor et de Serpentard. Ah ! C'était donc ça : les deux Maisons ne s'étaient jamais supportées. Cela dit, jamais Mimi n'avait assisté à un échange aussi puéril, même avec des gamines aussi jeunes. Elle eut envie d'y ajouter son grain de sel...

Ouuuh ! Elle a cassé ta plume ! Ouuuuh la vilaine ! Tu devrais lui jeter un sort... parce qu'elle a cassé ta pluuume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Mer 12 Avr - 23:28
Je te déteste Cordialement...
Perseï Black
Oui, j'avoue, je suis un peu trop curieuse et je n'avais pas pu m'empêcher de toucher à sa plume. J'en avais entendu parlé mais jamais j'en avais vu de mes yeux. J'aurais pu demander mais pour la première fois de ma vie, je n'avais pas osé. La maison, sa famille et même elle m'avaient impressionné lors de notre première rencontre. Je vous assure que d'ordinaire je n'étais pas comme ça. Mais comme toute gamine de 11 ans, j'étais curieuse et bien maladroite. Je pense qu'une fois en main, la plume s'est mise à bouger, ce qui m'a fait sursauter. Et dans mon élan, je l'ai malheureusement cassé. Je revois son regard s'assombrir lorsqu'elle s'en rendit compte. J'étais tellement désolée, embarrassée. Pourtant, j'aurais voulu qu'on s'entende bien...Mais le destin et ma maladresse en ont décidé autrement. J'en avais parlé à mon père pour qu'il m'aide à trouver une autre plume mais elle reste rare et chère. J'avais essayé de lui trouver autre chose mais rien n'était assez bien. Je la comprends au fond. J'ai touché à quelque chose qu'elle adorait plus que tout et elle ne l'a plus par ma faute. J'ai fini par abandonné l'idée de me racheter car tout ce que je pouvais faire l'agacée au plus haut point et elle me le faisait comprendre. C'était trop tard.

- Un vilain défaut, je dirais la curiosité. Je te l'ai déjà dis milles fois. Je reconnais que je n'aurais pas du. Mais tu es tellement bornée que tu ne veux rien entendre! Que tu m'aimes ou pas peu m'importe, mais je t'ai fais une promesse, je te retrouverais une plume à papote et je n'ai qu'une parole. Même si ça me prend tu temps. Que tu me détestes fortement ne changera pas cette promesse. Je suis comme ça je casse, je répare. Après tu en feras ce que tu voudras, même poubelle je m'en fiche.

Puis, le bruit que j'avais cru entendre s’amplifia. Je ne pus me retenir d'un petit cri d'étonnement. Un fantôme venait d'apparaître dans les toilettes. C'est la première fois que j'en vois un et ça surprend. Je ne suis pas du genre peureuse mais, là ce fantôme m'avait bien pris par surprise. Je m'étais presque agrippé à Perseï sans m'en rendre compte. Puis, je souris à la phrase de la fille transparente devant nous.

- Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à penser ça.

Puis, m'avança je demandais tout de même.

- Euh, salut...Qui es-tu? Moi...Moi, c'est Sélène...

J'attendais une autre réaction de sa part. Elle semblait pas forcément agréable mais après tout les apparences sont trompeuses. Au moins, elle pensait comme moi que notre dispute avec Perseï était des plus débiles et puérile. Mais après tout il ne faut pas oublier que nous n'avons que 11 ans. Nous avons le temps de mûrir...

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Ven 14 Avr - 12:28



Je te déteste cordialement...



ft. Selene Goldstein
Lieu
Dialogues en #109669

Le sourire de Persei disparu aussi rapidement qu'il était venu lorsqu'elle entendit l'affreuse voix du fantôme. Non seulement elle ne faisait pas peur mais en plus elle se permettait de la critiquer ? C'était quoi ce fantôme ? Elle fit claquer sa langue. Elle repoussa Selene qui s'était agrippée à elle. Finalement c'était bien une trouillarde.

- Stupide fantôme. Le seul sort que je vais jeter sera sur toi.

Puis elle se souvint qu'elle était face à un fantôme. Et même si certains sorts pouvaient effectivement atteindre des spectres, elle n'en connaissait ni n'en maîtrisait aucun. Elle jeta ses cheveux par dessus son épaule et fusilla le fantôme du regard.

Elle était tellement concentrée sur la nouvelle peste qu'elle en oubliait la peste initiale : Selene. Elle ne s'occupait même plus d'elle puisque la Gryffondor était bien plus facile à martyriser. Elle au moins avait une consistance physique.

- Retourne dans tes chiottes, siffla-t-elle.

La serpentarde se surprenait elle-même de sa vulgarité. Heureusement il n'y avait pas de témoin. Ah si, Selene. Le fantôme n'en constituait pas un puisqu'elle n'était plus de ce monde. Elle se détourna du fantôme dédaigneusement et fit volt-face à l'autre sorcière.

- Tu fais ce que tu veux, que tu rachètes une plume ou non, ça m'est égal. De toute façon, j'aurai trouvé une autre raison de te détester, termina-t-elle en dévoilant un sourire carnassier.

Revenir en haut Aller en bas
PNJ - Fantôme
Aucune
Âge : ans
Statut : Fantôme
Poste(s) : PNJ Fantôme des toilettes des filles

Points : 0

avatar
Mimi Geignarde
MessageRe: Je te déteste cordialement... - Dim 16 Avr - 19:45
Un sourire mesquin fendait le visage de Mimi lorsqu'elle provoqua les petites filles. Contre toute attente, l'une d'elles s'approcha du fantôme en se présentant, puis en lui demandant qui elle était. Mimi prit un air triste et répondit :

Tu ne sais donc pas qui je suis ? Je m'appelle Mimi.

Mais à peine avait-elle terminé sa phrase que l'autre petite fille cracha son venin en s'avançant vers le fantôme et en menaçant de lui jeter un sort. Stupide enfant, pensa Mimi, ce qui la fit sourire de nouveau.

Que tu es bête ! On ne t'a jamais dit que la magie des sorciers n'avaient aucun effet sur les fantômes ?

Amusée, Mimi pouffa et regarda avec délectation la fillette rejeter ses cheveux par dessus son épaule. En revanche, elle cessa immédiatement de rire lorsque l'effrontée osa lui crier de 'retourner dans ses chiottes'.

Outrée, Mimi ouvrit de grands yeux ronds et fit un O parfait avec sa bouche. Comment pouvait-on lui parler de la sorte ? Après tout ce qu'elle avait vécu ! Mimi sembla enfler de colère à mesure qu'elle fondait sur la fillette et lui hurlait d'une voix suraiguë :

Je ne partirai que quand je l'aurai décidé ! Pour qui tu te prends, toi ? Apprends déjà à te servir de la magie avant de menacer un fantôme, petite sotte ! Tu n'as aucune idée de ce dont je suis capable !

Puis Mimi, malgré tout, fit demi-tour et fonça dans une canalisation pour y pleurer tout son saoul, en prenant bien soin de n'être entendue de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: Je te déteste cordialement... -
Revenir en haut Aller en bas
 
Je te déteste cordialement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Teste de bravoure
» Fin du RP : Attends un peu qu'on se déteste. {OK}
» Tu es mon enfer, je te déteste [Tomychou~]
» NAYA - x shih tzu 1 an - APSDA à La Teste de Buch (33)
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Trash & Cup of Tea :: The Story's Ending-
Sauter vers: