AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Invité
MessageÉtude interrompue - Lun 21 Aoû - 15:20

Étude interrompue

Ce soir, la rouquine était restée à la salle commune pour terminer ses devoirs inachevés. Parmi eux, ceux de potions et de métamorphose. Elle s'était donc affalée dans un des confortables fauteuils de la grande et lumineuse pièce commune aux blaireaux, près de la cheminée, profitant de la chaleur qui émanait de celle-ci. Rose tentait désespérément de comprendre le dernier de ses devoirs, celui de Potions. De temps à autres, elle se laissait la liberté de tendre l'oreille et d'écouter les quelques conversations qui lui semblaient intéressantes. Mais elle se faisait parfois gentiment rappeler à l'ordre par le portrait d'Helga Poufsouffle, en haut de la cheminée de bois, lui conseillant de vite terminer ses devoirs pour pouvoir se consacrer pleinement à ses amis et aux délicieuses confiseries que l'un d'eux venait de ramener des cuisines.  

Rapidement, la salle commune se remplit d'avantage, les derniers élèves avaient terminé leur dîner et semblaient tout-à-fait rassasiés. Alors les Poufsouffle, notamment les plus âgés commencèrent vite à envahir quelque peu la pièce, parlant et riant à gorge déployée. L'ambiance était bonne et chaleureuse pour quiconque était d'humeur joueuse et sociale, mais pas pour ceux qui voulaient travailler sur un devoir de Rogue.

Rose souffla, elle attrapa son sac qu'elle ouvrit en grand avant d'y ranger négligemment le reste de ses affaires.  Elle s'apprêtait à se lever lorsqu'elle constata que le fauteuil à côté du sien était à présent occupé.

Salut. Dit-elle, sans vraiment accorder d'importance au jeune homme présent à côté d'elle.

Le garçon semblait plus âgé que Rose, mais pas beaucoup plus. Ses cheveux châtains et ses yeux bruns rappelaient étrangement à Rose son ami Gabriel, préfet et capitaine des jaunes.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Rose Brown le Mar 29 Aoû - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Lun 21 Aoû - 18:30
 
Étude Interrompue

Les pas d'Arthur claquaient étrangement sur les lourdes dalles de pierre jonchant les arches de la Cour de l'Horloge, alors que le soleil déclinait rapidement dans les cieux d'une belle couleur azurée. Le jeune homme marchait lentement, l'air passablement ennuyé, portant à ses côtés un lourd cartable de cuir d'ou sortait quelques fichiers, seulement retenus par de fines lanières qu'on pouvait croire sur le point de lâcher. Le Poufsouffle, portant habituellement fort et énergique, était aujourd'hui harassé par une journée de travail aussi longue qu'épuisante, et n'avait qu'une hâte : rallier rapidement ses quartiers afin de se détendre. Hâtant le pas, il s'arrêta cependant quelques instants sous les voûtes gothiques, contemplant la végétation sauvage et rebelle de la Cour, quelques grenouilles s’épanchant dans la marre située en son centre. Il huma une dernière fois l'air pur et frais, avant de finalement pénétrer dans les entrailles du Château.

Passant à côté des Cuisines, il ne put s'empêcher de stopper sa course. Arthur avait évidemment déjà dîné, comme tous les élèves, mais la faim lui tiraillait encore l'estomac. L'air légèrement hésitant, il s'approcha cependant d'un Elfe de Maison, et s'enquit des provisions restantes. Il lui fut donné un grand morceau de pain beurré et une petite bouteille de Jus de Citrouille. Reconnaissant, il les remercia vivement avant de marcher quelques pas de plus, s'arrêtant devant de lourds tonneaux entreposés dans un renfoncement de la roche. Après s'être approché du deuxième tonneau en partant du bas, situé au milieu de la deuxième rangée, il toqua plusieurs fois, le couvercle s'ouvrant pour révéler un couloir plutôt étroit. Il se faufila à l'intérieur, ajustant son écharpe contre l'humidité emplissant l'endroit.

Après quelques minutes de plus, il arriva enfin devant une imposante porte de bois sombre, garnie d'un heurtoir en bronze qu'il leva, celui ci laissant le Poufsouffle entrer dans sa Salle Commune.

Une douce et rassurante chaleur assaillit Arthur, laissant un grand sourire s'épancher sur son visage qui retrouva immédiatement ses couleurs. Tout d'abord, il jeta un long regard au portrait accroché au dessus de la Cheminée, au fond de la Salle, où une femme aux cheveux roux observait toute la Salle d'un air bienveillant. Après quoi, il laissa ses yeux vagabonder dans toute la pièce. Nombres d'élèves étaient déjà présents, sans doute revenus immédiatement après le repas. Il passa rapidement aux Dortoirs, laissant là son lourd cartable ainsi que sa cape. Revenu dans la Salle Commune, il la contempla un instant. Elle était éclairée d'une belle lueur mordorée filtrant à travers les fenêtres rondes, par lesquelles on pouvait voir les luxuriantes prairies du Parc. Cherchant une place où s'asseoir tout en se laissant bercer par le brouhaha ambiant, il vit finalement un fauteuil vide, posé en face d'une petite table vernie.

S'approchant, il vit que le fauteuil à sa droite était occupé par une jeune fille, manifestement à peine moins âgée que lui. Penchée sur ses parchemins, elle semblait légèrement agacée par le bruit, aussi Arthur convint de ne pas la déranger et se laissa tomber mollement mais discrètement sur le confortable fauteuil rembourré à souhait, buvant lentement son Jus de Citrouille. Il en profita pour observer plus en détail sa voisine ; de longs cheveux roux couvrait son cou et descendaient sur son dos, jurant parfaitement avec ses yeux ambrés, brillant légèrement, le tout accompagné de vêtements sobres et efficaces, sans ornements inutiles.

Arthur fut soudain interpellé par la jeune fille se levant :

- Salut ! fit-t-elle d'un sourire charmant.

- Oh ! Bonjour ! répondit Arthur, légèrement gêné car ne pouvant mettre un nom sur son visage, mais néanmoins motivé par la perspective de nouvelles rencontres...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Arthur Elwent le Mer 30 Aoû - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Ven 25 Aoû - 14:10

Étude interrompue

Le jeune homme, bien que visiblement gêné, répondit à Rose un bonjour chaleureux en retour. Aussi, la rouquine s'empressa de se présenter, peut-être mettrait-elle fin à la gêne de son camarade.

Tu es en cinquième année je crois ?
Le questionna-t-elle. Je m'appelle Rose Brown, ravie de te connaître. Souriait-elle à nouveau.

Elle remarqua que le garçon avait à la main une petite bouteille de jus de citrouille, probablement réclamée à l'un des nombreux elfes qui travaillaient dans les cuisines du château. Aussi, ne sachant quoi dire au jeune homme, et son énervement étant encore palpable Rose se contenta simplement d'une question des plus courantes, mais démontrant cependant son intérêt envers son interlocuteur.

T'as pas dîné ce soir ? Lança-t-elle en jetant un rapide regard vers le petit contenant.

Malgré son sourire, le ton que prenait inconsciemment Rose était presque agressif, rendant ses propos - contrairement à ses intentions - très peu chaleureux. Ses sourcils étaient froncés et son regard était toujours mauvais, elle aurait vraiment aimé se débarrasser de son fastidieux devoir de Potion une bonne fois pour toutes. C'était tant pis pour elle, elle n'avait cas s'y prendre à un autre moment de la journée.

La rousse tentait d'arborer un sourire plus franc et de décrisper son visage avant d'ajouter :

Tu l'a demandé aux elfes ?...T'en aurais pas une en rab par hasard ? Je crois que ça me ferait du bien. S'exclama-t-elle à nouveau.  

Codage par Libella sur Graphiorum


HRPG :
 


Dernière édition par Rose Brown le Sam 2 Sep - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Sam 2 Sep - 16:49
 
Étude interrompue

Arthur faisait de son mieux pour éviter de paraître trop gêné, ses joues à la fois rougies par ce sentiment et le feu qui ronflait doucement dans l'antre de la cheminée, les crissements du vieux plancher sous ses pas accentuant l'ambiance étrange de cette rencontre. Avant que le jeune Poufsouffle ait cependant pu imaginer un motif de conversation valable afin de prolonger l'échange, il fut devancé par sa camarade :

-Tu es en Cinquième Année, je crois ? questionna la jeune fille avant de poursuivre en se présentant immédiatement à Arthur.

-Je m'appelle Rose Brown, ravie de te connaître, fit-elle en souriant.

-Enchanté... Arthur Elwent ! Je crois t'avoir déjà croisée dans la Salle Commune, pas vrai ? articula Arthur, désormais plus sûr de lui.

Le jeune Poufsouffle profita de ce petit instant pour jeter un œil à la table où étaient dispersés les affaires de Rose : plusieurs feuilles de parchemin, parfaitement coupées et exhalant un agréable parfum de papier frais. A côté, une plume pour écrire et un petit pot d'encre noire à moitié vide, ce qui signifiait d'une certaine longueur demandée dans le devoir dont Arthur avait interrompu la rédaction. Enfin, plusieurs livres aux lourdes couvertures de cuir dont il ne put lire les titres. Il profita de cet aparté pour avaler de grandes gorgées de Jus de Citrouille, portant à ses lèvres le goulot de la bouteille si gentiment offerte par les Elfes dans un geste qu'il voulait faussement distingué afin de briser un peu la glace.

-T'as pas dîné ce soir ? demanda Rose en lorgnant sur la bouteille.

-Si... Simplement un petit creux ! répondit Arthur dans un joli sourire, cependant légèrement déstabilisé par le ton acerbe qu'avait soudain adoptée sa camarade Poufsouffle, pourtant plus tôt sympathique.

Il se pencha sur la table, scrutant plus en détails les devoirs éparpillés ici, avant de finalement comprendre la raison de son énervement. Non content d'être un Professeur peu sympathique, Severus Rogue avait cette incroyable faculté de préparer sans cesse des devoirs toujours plus fastidieux et compliqués. Ce n'était donc pas étonnant qu'après plusieurs heures de cours, la résolution de ce problème la mette dans un état d'harassement et de susceptibilité... Elle s'adressa de nouveau à lui, cette fois d'un air plus affable, semblant prendre le pas sur ses émotions et son épuisement :

-Tu l'a demandé aux elfes ?...T'en aurais pas une en rab par hasard ? Je crois que ça me ferait du bien.

-Je dois pouvoir te trouver ça, en cherchant bien... fit Arthur dans un sourire éblouissant, posant sa bouteille désormais vide sur la petite table vernie déjà recouvertes des devoirs de la jeune fille et de quelques livres.

Dans un petit sourire malicieux, il écarta les pans de sa cape noire, découvrant une petite bourse de peau tannée accrochée à sa ceinture de cuir, fermée par des cordons rouges. Après l'avoir détachée de ses vêtements, il la posa sur la table, desserrant les cordelettes carmins pour la laisser grande ouverte. Alors, il retroussa sa manche droite, et plongea son bras dans la bourse, qui disparut de toute sa longueur malgré la très faible taille du contenant, comme si son membre était passé à travers la table.

Il sortit d'abord le manche de son Nimbus 2000, qu'il remit bien vite dans la bourse, avant de continuer à chercher. Après plusieurs minutes à remuer son bras dans la petite sacoche de peau tannée, il en avait extrait 5 livres, 3 plumes cassées, un Souafle, plusieurs Ballongommes encore emballés, une chemise blanche à peine repassée et un camán, la batte utilisée au Hurling, le sport national Irlandais.

Finalement, après moult trouvailles inattendues dans sa bourse en peau de Moke, il en tira enfin une pleine bouteille de Jus de Citrouille, tenue fraîche grâce à un sortilège lancé dans son bagage. Il la dé-bouchonna avec sa baguette avant de la poser devant la jeune fille, lui adressant dans un sourire à la fois radieux et espiègle :

-Bonne dégustation ! en attendant sa réaction.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Ven 8 Sep - 21:22

Étude interrompue

Je dois pouvoir te trouver ça, en cherchant bien... Dit-il dans un large sourire, en posant sa bouteille à présent vidée de tout contenu sur la petite table en bois verni, aux côtés des devoirs et des livres de la jeune demoiselle.

C'est alors en arborant un infime sourire quelque peu malicieux que le jeune homme écarta élégamment les deux pans de sa cape, laissant apparaître une petite bourse de peau tannée, accrochée à sa ceinture. Puis, il la détacha de ses vêtements et la déposa sur la table avant de desserrer les cordons rouge vif qui la maintenaient jusqu'alors fermée. Arthur retroussa ensuite sa manche et plongea l'entièreté de son bras droit à l'intérieur du petit sac. Il sortit d'abord le manche d'un balai Nimbus2000 qu'il remit rapidement à sa place, ensuite, ce fut au tour d'une plume cassée, puis d'un Souafle, ainsi que de nombreux livres et autres babioles en tous genres dont la rousse ignorait parfois l'origine ou la fonction. Et après une longue recherche, le jeune blaireau tira enfin de son sac une pleine bouteille de Jus de Citrouille frais, Elwent eut également l'amabilité de la dé-bouchonner avant de la déposer devant Rose avant de lui adresser un sourire espiègle et satisfait.

Bonne dégustation ! Annonça-t-il.

Rose ne pouvait que se montrer impressionnée à la vue du sortilège d'Extension Indétectable en pleine action, sort réputé complexe, et appris aux élèves seulement à partir de leur septième année d'études. Il fallait admettre que le système était inédit, puisqu'il permettait à quiconque d'augmenter le volume intérieur de n'importe quel bagage sans que celui-ci ne devienne trop encombrant. A vrai dire, la rouquine avait déjà songé à utiliser ce sortilège sur un petit sac en toile brune que sa maman lui avait offert quelques années auparavant, mais par peur de l'abîmer en jetant le sort si compliqué, la demoiselle n'avait pas osé se jeter à l'eau. Peut-être le ferait-elle faire par un professionnel, à l'occasion...En attendant ses bagages classiques, pour ne pas dire moldus convenaient parfaitement à la jeune femme.

Et bien, il est pas vide ton sac !
S'exclama-t-elle en saisissant la petite bouteille d'une main ferme. Merci Arthur. Ajouta-t-elle avant de porter la boisson jusqu'à ses lèvres rosées.

Après avoir bu quelques généreuses gorgées de l'agréable boisson, Rose s'adressa de nouveau au jeune homme, l'air amusé.

C'est assez intéressant les sortilèges d'Extension, surtout quand on y met de la nourriture ! Mais j'aurais trop peur d'abîmer mon sac si j'essayais. Ajouta-t-elle.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Ven 22 Sep - 19:18
Avec Rose BrownBen, j'ai juste besoin d'encre, hein.
Etude Interrompue
Elliot aimait bien cette table là, pas trop loin de la cheminée, pas trop près des plantes. La chaleur était adéquate, les caresses intempestives de la végétation ne pouvaient pas l'atteindre, le fauteuil craquait mais était confortable. Helga Poufsouffle était assez loin aussi, elle ne pouvait pas regarder par dessus son épaule pour voir ce qu'il fichait. Quand la table était occupée, il se retirait dans son dortoir ou allait à la bibliothèque. Ce soir là, lorsqu'il était revenu de dîner, il l'avait trouvée libre.

Alors il s'y était installé avec tout le matériel pour répondre à la lettre de sa maman, lettre que Hibou (son hibou) lui avait amenée le matin même. D'habitude, le brouhaha ambiant de la salle commune ne l'empêchait pas de se concentrer. Il en avait fait son affaire, et ne jetait des regards froids qu'à ceux et celles qui exagéraient trop, jusqu'à ce qu'ils se taisent... ce qu'ils ne faisaient généralement pas, malgré tous ses efforts de persuasion. Il avait donc acquis au fil des mois une capacité à ne pas voir ni entendre ce qui se passait tout autour de lui pour se concentrer sur sa tâche du moment.

Cette fois-ci, il n'y arrivait pas. Il n'entendait qu'eux et elles en train de converser gaiement, rigoler, chahuter gentiment. Il avait déjà commencé à rédiger cette fichue lettre trois fois mais ça n'allait pas, alors il avait raturé et chiffonné les petits bouts de parchemin, puis les avait disposé sur le bord de la table à distance égale.

Maman,

Tout se passe bien. Maeve est plutôt sage depuis quelques jours, elle a peut-être un rhume. Je continue à aller à la Bibliothèque tous les jours avec Evan et Alice. On ne parle pas beaucoup, mais ils ne me dérangent pas. Je pense que je commence à me socialib sociabiliser, comme tu me le demandais.

Ici c'est toujours aussi bizarre, mais je m'habitue. Je ne vais quand même pas dans les endroits interdits ou trop sombres. Je suis sûr que tu aimerais beaucoup. Promis, je te donnerai tous les détails aux prochaines vacances.


Il soupira. Non, ça n'allait toujours pas. Il ne faisait que raconter sa journée en évitant bien soigneusement le seul sujet important, celui que sa mère avait évoqué dans sa dernière lettre.

Pour Papa, tu t'inquiètes trop. C'est sûrement pas gr Pff, non.

Pour papa, peut-être qu'il existe des sorts ici pour l'aider. C'est incroyable ce qu'on peut soigner ! Par exemple, j'ai lu dans un livre, le Guide Basique des Fleurs et des Plantes que

Et voilà. Plus d'encre. Ça ne serait pas arrivé s'il s'était mieux concentré. Il reposa sa plume dans l'encrier et s'adossa au fauteuil en maugréant. Allait-il arriver à finir cette fichue lettre ? se demandait-il en regardant autour de lui. Ça riait encore, l'esprit des Poufsouffle était généralement à la fête. Aujourd'hui plus que jamais, il ne se sentait pas Poufsouffle. Ses yeux se posèrent sur une fille assise pas trop loin, trop près de cette cheminée qui donnait à ses longs cheveux roux l'aspect du feu. Elle avait l'air à l'aise, là, gentille avec Arthur Elwent. Arthur : un fantôme pour Elliot depuis qu'il lui avait lancé un vilain sort dans la neige. Mieux valait l'ignorer. Mais cette fille allait peut-être le sauver.

Après une courte hésitation à tapoter de la main sur la table, il se leva et se dirigea vers elle. La chaleur de la cheminée le dérangeait, maintenant.

"Pardon. Est-ce que tu peux me prêter ton encrier ? Je dois écrire une lettre très importante et j'ai plus d'encre." demanda-t-il poliment, très sérieusement, de sa voix trop aigüe. Puis, réalisant que la vraie politesse était quand même de se présenter, il corrigea : "Ah. Je suis Elliot Summers, je suis en première année." Et comme elle allait sûrement répondre de la même manière, il le fit à sa place en pensant gagner du temps : "Et tu es Rose Brown, en... en quatrième. Tu es aussi dans l'équipe de Quidditch." Il avait roulé des yeux en prononçant Quidditch. Il tendit la main droite, paume en l'air. "Promis, j'en ai pas pour longtemps et je vais pas en utiliser beaucoup."

C'est qu'il commençait à se faire tard et il avait des livres à lire avant de se coucher. Il devait à tout prix envoyer cette lettre rapidement, sinon sa mère se ferait du souci. "Euh... s'il te plaît ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Étude interrompue - Mar 17 Oct - 23:38


Une nouvelle journée touchait à sa fin. Cette dernière avait été drôlement monotone pour la jeune poufsouffle qui n'avait pas eut la moindre information pour combler sa curiosité naturelle. Du coup, elle s'était un peu ennuyée. Alors forcément, elle n'avait pas envie de rejoindre sa Salle Commune et avait donc traîner le plus longtemps possible pour le dîner. Elle avait profité d'être dans les derniers élèves pour discuter avec quelques camarades d'autres maisons, histoire de se changer les idées. Elle se retrouvait seul avec deux autres élèves de troisième année de Gryffondor et échangeaient sur un devoir du cours de Métamorphose comparant leurs réponses. Les trois compères n'avaient pas vraiment fait attention à l'heure et ils se firent rappeler à l'ordre. Les deux représentants de la maison rouge et or prirent congé de la demoiselle et chacun parti pour rejoindre sa salle commune.

Alors qu'elle longeait les couloirs pour rejoindre sa maison, Rommi se mit à chantonner. Elle n'était pas prête de rejoindre son dortoir ce soir-là et elle qui avait la bougeotte ne savait pas du tout comment elle allait réussir à rester tranquille jusqu'au moment d'aller se coucher. Franchement, c'était un vrai calvaire qui l'attendait. La petite blonde fut donc la dernière à franchir le seuil de la Salle Commune. Une fois au milieu de ses camarades, elle poussa un profond soupir. La chaleur, douce et rassurante, lui était des plus agréables. Alors qu'elle restait devant la porte, elle observait le portrait de la fondatrice de sa maison et esquissa un sourire de satisfaction. Depuis qu'elle avait rejoint les rangs des blaireaux, la jeune fille ne s'imaginait absolument pas ailleurs. Elle adorait sa maison et ses camarades, mais là elle aurait voulu pouvoir partir en expédition ou trouver une activité un peu plus dynamique que de rester à discuter, même si ces papotages étaient intéressants et qu'elle adorait cela. Enfin bref, ce soir, elle avait surtout besoin de se défouler et aucun moyen d'y parvenir. La galère quoi.

La petite blonde virevoltait donc dans la pièce, allant voir ses camardes les uns après les autres, leur disant quelques mots avant de passer à la personne ou au groupe suivant. Oui, elle était comme cela, à discuter avec tout le monde, même ceux qui n'en avait pas envie. Alors qu'elle faisait son petit tour, la troisième année arriva près d'un petit groupe qui avait l'air de partager des friandises. Bien que gourmande, elle n'était franchement pas attiré par cela à ce moment-là. Elle avait déjà bien trop mangé durant le dîner pour en ajouter. La jeune fille était un peu plus âgée qu'elle et il lui était impossible de remettre un nom sur le visage. Pourtant, la blondinette savait qu'elle le connaissait. Mais il était impossible de retenir le nom de tous les élèves. Le jeune homme quant à lui avait l'air plus jeune. En l'observant elle se souvient qu'il était en première année et se rappela son passage lors de la répartition, mais encore une fois, son nom lui échappait. Décidément... Alors que le deuxième jeune homme quittait la place après avoir offert un jus de citrouille à la rousse, Andromeda lança à la cantonade :

« Salut. Comment ça va ? Vous avez passé une bonne journée ? »

Tout en parlant, elle se laissa tomba sur un fauteuil disponible, sachant pertinemment qu'elle n'y resterait pas longtemps. D'ailleurs, quelques secondes plus tard, avant même que ses camarades est eut le temps de répondre, elle se relevait déjà. Fallait qu'elle bouge si elle ne voulait pas devenir folle, mais à ce rythme s'était ses camarades qui risquaient de perdre la raison. Il fallait qu'elle se calme, mais ignorait encore comment. Évacuer son trop-plein d'énergie devenait une urgence si elle voulait pouvoir fermer l’œil cette nuit-là.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Étude interrompue -
Revenir en haut Aller en bas
 
Étude interrompue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle d'étude d'Anabase
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Une petite étude marrante
» Salle d'étude de Victorine
» Disparition, inquiétude et retrouvailles...[PV Heïan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Poudlard :: Sous-Sols :: Maison Poufsouffle-
Sauter vers: