AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mélodie du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aideen Keegan
avatar
Élève de Poufsouffle

Voir le profil

Mélodie du bonheurft. Lou Perkins

Aideen détestait ne pas maîtriser ce qu'il connaissait, il se réveilla en sursaut, un cauchemars paradisiaque. Une salamandre de feu vivant, tournant au tour de lui, sans qu'il puissent l'arrêter, discuter, ou voir quelque chose de ce dernier qu'il a demandé, le rêve de trop sûrement, il ne prit pas le temps de s'habiller, débardeur et short, il s'empressa à toute vitesse de sortir de la chambre commune, dévala l'escalier, arrivant à l'entrée il se blottit contre le mur pour surveiller que personne ne l'avait suivi, le cœur de Aideen arrêta de battre, rien, le silence total. Il se dirigea donc vers le parc, ses pieds brûlant et nu contre la neige froide et impératrice, ses bras musclés étaient déjà trempés de neige fondue, il allait pour la première fois ressentir un léger frisson, la fraîcheur, il la ressentait enfin. Il était arrivé près des bancs, baguette en main, il pris le temps de réfléchir, il ferma les yeux, puis concentrer il regarda vers l'avant, tendant vers l'avant la baguette de sa main droite rapidement.

Expecto Patronum

Une lumière entoura d'abord Aideen, une fumée ensuite, puis il apparut enfin, après des mois et des mois d'entraînement, une énergie que ressentait profondément Aideen traversa son corps trempé par la neige fondue, une salamandre de feu vivant, traversant banc, et.. elle disparu. La fiertè d'Aideen d'avoir battu son cauchemars disparu, laissant juste un parc sombre et silencieux, il allait retenter et ne pas se laisser faire, mais, il y était presque, ce qui causa une certaine déception chez lui.

© 2981 12289 0

Jeu 31 Aoû - 21:02

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

DIE UNDER A
CHERRY TREE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t551-repartition-de-aideen-keegan
Lou Perkins
avatar
Élève de Serdaigle - Chargée de Com' / Modération RPG

Voir le profil

( Lou Perkins & Aideen Keegan )

Mélodie du bonheur


Bien calée au fond de son lit, Lou ne parvenait pas à fermer l'oeil. Satanée insomnie... La troisième cette semaine! La brunette ressassait tout un tas de choses sans grande importance, et bien malgré elle. Non pas que ses pensées l'empêchaient de sombrer dans un profond sommeil mais, à l'inverse, son agitation la forçait à cogiter. Nuance. Incapable de lâcher prise, comme trop souvent ces derniers temps... Elle avait beau se tourner, se retourner, en vain. Décidément, les journées étaient bien trop courtes pour l'épuiser, et, en conséquence, les nuits peu réparatrices. Que faire? Se lever et affronter le froid glacial qui pourrissait la pierre du château?

Il fallait avouer que l'avantage de rester sous la couette, c'était de préserver la chaleur. Et pourtant... Ce qui avait des allures de cocon l'oppressait en cet instant. Elle était prisonnière de sa housse moelleuse, bouffée par la malice inconfortable de son oreiller fuyant. Il y avait aussi un problème d'équilibre thermique. Lorsqu'elle gardait ses deux jambes bien planquées sous la masse molletonnée, elle finissait irrémédiablement par bouillonner. Et lorsqu'elle faisait valdinguer ses couches de draps moites d'un coup de pied sévère au bas du lit, elle se mettait finalement à frissonner. Elle avait bien tenté la technique "une jambe dedans, une jambe dehors" mais bien vite, elle se retrouvait incommodée de rester dans la même position, sur le dos, et tentait d'y remédier en basculant violemment sur le ventre, enroulant nerveusement ses draps autour de ses pattes, faute d'avoir été trop hâtive en opérant le mouvement. C'était d'autant plus exaspérant... Au bout d'une bonne heure de ce cirque infernal et de vaine introspection, elle décida de se traîner jusqu'à la fenêtre.

Sans prendre la peine d'enfiler ses chaussons, Lou la téméraire grelottait déjà au contact de ses pieds nus sur le sol gelé. A travers la vitre, de généreux flocons épiçaient le parc du château et la fôret interdite à perte de vue, comme si Merlin avait voulu saler ses brocolis pour l'occasion. Bras en croix, elle frottait ses membres avec frénésie pour éviter une congélation imminente. Hagarde, ses yeux balayaient le paysage éteint. La nature reprenait ses droits, c'était hypnotisant. Elle tendit son bras droit pour aller à la rencontre de sa robe de chambre qui trônait sur le siège, tout près. Machinalement, elle l'enfila, tout en continuant de profiter du spectacle répétitif qui s'offrait inlassablement à elle. Maintenant qu'elle était debout, elle pouvait parfaitement sentir la fatigue engourdir tout son corps. Pour un peu, elle aurait pu s'écrouler mais... non. Mentalement ça ne suivrait pas. Elle le savait, à la seconde même où elle se rallongerait, elle gigoterait à nouveau dans tous les sens, sans pouvoir l'expliquer, ni même l'empêcher, et retour à la case départ. Entre nous, c'était pas le but... Elle préférait se laisser bercer par ses songes, comme un zombie statique face au néant, jusqu'à ce qu'un événement inhabituel retienne son attention.

Il lui semblait avoir vu un point bouger en bas à gauche de son champ de vision... Elle rapprocha son visage de la vitre pour y voir un peu plus clair, plissant ses petits yeux noisettes et focalisant ses pupilles là où elle avait cru voir quelque chose frémir, entre les feuillages. Des halos de buée se dessinaient sur le verre au rythme de son souffle endormi, et le tableau se précisait davantage. Un petit clandestin était visiblement de sortie. Intéressant... Impossible d'identifier la silhouette depuis son poste, mais il était clair qu'un autre élève avait quelques difficultés à s'endormir, lui aussi. En revanche, la folie de l'individu mystère était tout à fait évidente puisqu'il avait eu l'inconscience de se balader dans la neige pieds nus. La Serdaigle étouffa un gloussement pour éviter de réveiller ses camarades. C'était son moment à elle. Personne ne devait interrompre sa contemplation. Alors, qu'est-ce qu'il traficotait le petit malin? Une question la taraudait désormais. Aurait-elle la motivation de vérifier par elle-même les intentions de cet obscure aventurier? Cela valait-il le coup? Probablement pas... Mais qu'y avait-il d'autre à faire dans cette situation boiteuse? Rien. Absolument rien. Voilà qui était tout réfléchi.

Silencieusement, elle enfila une paire de bottes en caoutchouc et son grand manteau d'hiver qu'elle boutonna jusqu'au col par dessus sa robe de chambre. Elle était parée. Aux aguets et à tâtons, elle traversa le dortoir, puis la salle commune, dévala les escaliers de la tour, et cavala sur la pointe des pieds dans les longs couloirs du château en prenant grand soin de vérifier à chaque virage si un certain Rusard ne rôdait pas dans le coin. Il était évident que si Miss Teigne pointait le bout de sa truffe, elle rebrousserait chemin illico. Lou était chanceuse ce soir-là puisqu'elle arriva au rez-de-chaussée sans encombre. Le mystérieux fautif était-il toujours là? L'avait-elle rêvé comme pour combler inconsciemment son ennui? Non, il était bien là, à quelques mètres à peine de l'entrée, près d'un banc, fort concentré à faire elle ne savait trop quoi. Se fichant éperdument du vent glacial fouettant ses joues juvéniles, elle s'approcha à pas de Lou de ce qui semblait être une carrure masculine. Baguette en main, il s'essayait avec acharnement à... à quoi, en fait?

- Expecto Patronum, formula-t-il comme pour lui souffler la réponse.

Une lumière fumeuse entoura le garçon jusqu'à ce qu'un éclair émane quelques instants de sa baguette. Il était difficile d'en voir davantage là où elle se tenait puisque le dos du jeune homme faisait barrage au spectacle, mais il était clair que le sort n'avait pas parfaitement abouti... Elle pouvait donc supposer qu'il ne s'agissait pas d'un sixième année, le patronus étant au programme de cette classe. Pourtant, il semblait plutôt fier de lui. Elle ne sut ce qu'il avait cru voir ou si c'était elle qui avait manqué une franche réussite, mais elle ne put s'empêcher de pouffer face à cet essai à son sens peu probant, bien qu'elle admirait l'audace de la tentative.

- C'est pas bien de brûler les étapes, souffla-t-elle moqueuse.

C'est alors qu'elle reconnut Aideen Keegan, un cinquième année à Poufsouffle qui n'avait pas très bonne réputation. Sauf que les rumeurs, elle, elle s'en fichait. Jusqu'à présent, il ne l'avait jamais enquiquinée ou manqué de respect. Pour l'heure, elle partirait donc sur un tableau blanc, pas effrayée pour deux mornilles par la prétendue insolence du Jaune et Noir. Elle ne comptait pas non plus lui reprocher son escapade nocturne. Après tout, elle aussi était en faute. Que cherchait-elle alors? Un peu de distraction, probablement... Il était là, elle aussi. Voilà tout. Et s'il fallait mordre, elle le ferait sans problème. Son regard s'attarda finalement sur ses pieds.

- T'as oublié tes chaussures?! C'est une nouvelle mode que j'ai manquée ou juste de la podo-rébellion? rajouta-t-elle sur le même ton taquin.

Au fond elle avait mal pour lui. Même dans ses bottes elle avait la désagréable sensation que ses orteils devenaient des glaçons, alors lui... Qu'avait-il dans le crâne?!


L.P

Ven 15 Sep - 2:11

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

MPVolièreArbre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t176-lou-perkins http://harrypotter1991.forumactif.org/t187-ratures-de-lou-perkins http://harrypotter1991.forumactif.org/t385-voliere-de-lou-talula-perkins En ligne
 

Mélodie du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Mélodie du Bonheur [PV Lumimi ♥]
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» La cuisine du bonheur
» Bonheur d'être grand-père
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Domain :: Parc de Poudlard-