AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 It's an Irish lang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kieran O'Neill
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

 It's an Irish Slang   Ce n’est pas une histoire américaine, c’est juste une balade irlandaise. Ted O.Wincherster / Kieran O'Neill

L'hiver, saison où toute plante a déjà disparu, où toutes créatures hiberne ou a déjà fait des réserves, c'est cette saison, qui contrairement aux autres, permet de se sentir bien plus vivant. En effet, Poudlard avait été déserté par une majorité de personnes, fête oblige, une majorité d'élèves étaient retournés auprès de leur famille, comme aurait pu le faire en réalité Kieran ainsi que son frère, mais à la place, il avait décidé de rester ici, car il n'y avait rien de mieux que le château, sans toutes ces nuisances. De plus, en cette période, à Limerick, le ciel se montre grisâtre, comme à son habitude, mais ne se décide jamais à faire finalement beau temps ou bien l'inverse, c'était différent ici, la neige s'écoulait lentement du ciel, à se demander si ce n'était pas un sablier. Avec la disparition d'une partie de sa population, le silence était devenu une règle d'or, d'autant plus que les quelques rescapés se réfugiaient principalement dans la grande salle ou dans leurs salles communes, fuyant la fraicheur hivernale et c'est bien pour cela que Kieran avait choisi de passer cette partie de la journée dans le parc, assis sous un cèdre, il s'était installé sous ses branches  pour être à l’abri des quelques flocons tombant du ciel pour venir garnir la nappe déjà conséquente de neige. En vérité, le parc n'était plus qu'une grande étendu blanche encore vierge, ce qui rendait le cadre tout aussi reposant.

Ainsi, Kieran profitait de cette sérénité ambiante, au profit de crayonner sur une feuille quelques notes de solfèges, dans une veine tentative d'innovation musical dont au vu des nombreuses ratures sur son papier, on pouvait aisément deviner son échec, pourtant, il s'acharnait à essayer dans un silence religieux. Comment réussir à se remettre à l'écrit de quoi que ce soit après un début d'année aussi calme ? Il ne s'était pas passé une journée pour le jeune homme sans être hanté par cette monotonie qu'était devenu Poudlard. Après six ans passés entre ses murs, tout commençait à se figer dans le temps. Une lassitude dont au fond, le serpentard regrettait, elle était signe qu'au fur et à mesure, cet école et ce qu'elle y recèle était devenu une seconde maison, c'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'il avait finalement refusé de rentrer ? En réponse à ses rêveries, il déchira la feuille et froissa celle-ci, elle n'était juste bonne qu'à ne plus exister, tout comme ses pensées. Cette petite aparté lui fit alors relever la tête, observant enfin ce qui l'entourait depuis lors. Et quel fut sa déception de voir, plus loin, proche des menhirs, un groupe de premières et deuxièmes années, ils n'étaient pas nombreux, certes, si on prenait pour une fois la peine de compter le petit Poufsouffle, ils n'étaient finalement que cinq. Mais pourtant, leurs présences avaient pour concept d'agacé Kieran. Lui qui avait finalement trouvé son petit coin pour se consacré à ses passes temps, voilà qu'il pouvait entendre ces enfants s'agitaient et s'amusaient entre eux. Un long soupire nasal s'échappa avant que l'irlandais pose l'arrière de son crâne contre l'arbre, murmurant alors plus pour lui même qu'autre chose :

"Qu'est-ce que vous comptez faire avec une insouciance pareil ?..."

Exaspéré de voir le groupe des lionceaux se battre avec les blaireaux pour quelques chocogrenouilles, il rangea rapidement ses affaires dans son sac, ne prenant pas vraiment soin de correctement les disposer et se leva en évitant les branches pour venir poser ses chaussures dans la neige, la fraicheur venant directement lui mordre les pieds, mais cela ne dérangea nullement l'irlandais. Il aimait le froid, en réalité, il aimait simplement l'hiver. Après un rapide coup de mains sur sa robe de sorcier, il mit son sac sur son épaule et se lança alors en direction de la maison de l'autre vieil ermite, voulant clairement éviter la bande d'enfants, autant la contourner. Mais alors qu'il se perdait dans sa contemplation des flocons s'écoulant lentement vers leur destiné, il remarqua plus loin une silhouette, après quelques pas, il pu distinguer la robe aux couleurs de serpentard et il ne lui fit pas longtemps pour se rappeler de qui il pourrait s'agir.

Changeant d’itinéraire, le sixième année s'avança alors vers l'inconnu, enfin, certes, ils ne s'étaient jamais réellement adressé la parole mais ils s'étaient déjà rencontré plusieurs fois. Dans ses souvenirs, c'était un cinquième année, dont certaines filles de sa promotion lui avaient vaguement parlés, mais l'avis de demeurés dont celui-ci n'est influencé que par les hormones n'étaient pas vraiment ce qu'écoutait Kieran, non. Il avait juste remarqué que celui-ci était moins stupide que les autres, du moins, c'est ce qu'il en pensait. Après avoir enfin réduit l'écart entre eux, l'irlandais s'arrêta pour observer ce que l'américain était entrain de faire, ne voulant pas forcément déranger l'homme à sa tache.

© YOU_COMPLETE_MESS

Dim 17 Sep - 21:00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ted O. Winchester
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

Ted & Kieran
It's an Irish Slang

Janvier, un mois que Ted aimait bien par le passé, qui lui rappelait la douceur de la rentrée après les fêtes, la neige au sol, les soirées au coin du feu. Maintenant, tout ce que lui rappelait janvier, c’était la douleur d’avoir perdu ceux qu’il respectait. Il ne pourrait jamais oublier le jour où, trois ans plus tôt, la condamnation de ses parents avait été proclamée par un juge voulant venger la mort de  son fils. Soit-disant ils étaient responsables d’un paquet de meurtres, soit-disant ils avaient torturé. Sans doute que oui mais Winchester ne voulait pas y croire. Ils voulaient du meurtre ? Il allait leur en donner. Pas pour l’instant, Ted attendrait un évènement marquant. Quelque chose qui pourrait dissimuler son envie maladive de pourrir l’existence de celui qui les avait enfermés. Une diversion, c’est bien cela dont il avait besoin. Et quoi de mieux que des rumeurs sur le retour de Lord Voldemort lui-même ? Car Ted était bien au courant de la traque des mangemorts pour le retrouver. En effet, son oncle lui écrivait des lettres tous les jours depuis peu. Des mots qui décrivaient parfaitement l’emplacement des recherches, la raison et l’explication mais il l’avait bien prévenu - la lettre ne devait jamais, ô grand jamais se faire lire par un autre que Ted. Et une promesse chez les Winchester ne se brise jamais bien qu’il ne l’ait plus vu depuis longtemps. En effet, le Vert et Argent se souvenait à peine des traits du visage de son cher oncle, ni même de ses tenues. Au final, il ne le connaissait pas tant que ça - il avait juste une sacrée tendance à idolâtrer son seul parent connu.

En trois ans, le Serpentard avait complètement changé. Il était plus aigri, plus indépendant et plus menaçant que jamais. Depuis quelques temps déjà, Ted s'était éloigné volontairement de tout, vivant presque en reclus dans la salle commune. Il souffrait de la perte progressive du contrôle de soi, de la fatigue qui le dévorait de plus en plus souvent. Une conséquence de la folie qui le rongeait depuis peu. Tout était si noir qu'il ne savait plus où il allait, vers quoi il se dirigeait, si toutes ces ambitions n’étaient pas vaines au final. Et si sa tête ne voulait plus suivre son rythme décadent ? Et si il devenait une autre personne ? Tant d’interrogations qu’il ne pouvait pas résoudre. Tant de questions sans réponse qui envahissaient son crâne des plus affaibli. Sans parler des cours tous plus ennuyants les uns que les autres. Aujourd’hui, La journée s’était faite longue et éreintante. Recoiffant rapidement ses cheveux roux, le Serpentard sortit de la salle soulagé d’en finir. Ses doigts glissèrent sur la cravate de son uniforme, la dénouant légèrement afin de se sentir plus à l’aise. Les jours filaient, se ressemblaient. La morosité de ces derniers jours s’effilochait avec lui, emmenant avec lui la douleur de ces pertes de contrôle incessantes. Et même si il avait changé, le rouquin cherchait à retrouver un peu de calme. A se retrouver. Lui, celui qu’il avait toujours été. Quoi de mieux que le quidditch pour se détendre et oublier tous les problèmes ?

Il n’avait pas voulu voler aujourd’hui, se réservant le droit d’écrire sa stratégie pour les matchs suivants. Elle était simple, mêlant triche et violence, comme tout bon jeu serpentard. La neige recouvrit le parc d’un épais manteau de neige tandis que les flocons tombaient comme des âmes s’apprêtant à disparaître, à se fusionner avec la blancheur immaculée du sol. Plus loin, il avait pu entendre quelques querelles provenant des Gryffondor et des Poufsouffles. Ce n’était pas étonnant venant de deux équipes comme les leurs. Il ne s’y intéressait pas plus que ça alors il n’intervint pas, laissant un professeur ou un autre élève s’en charger à sa place. Depuis qu’il était devenu capitaine, Ted prenait son rôle très à coeur, oubliant presque les autres maisons - il fallait dire qu’il n’y avait pas beaucoup de concurrence selon lui. Il voulait forger la meilleure équipe de tous les temps. Voilà ce à quoi il pensait quand un homme assez grand perturba son champ de vision. Le serpent allait l’insulter quand il se rendit compte que son blason était semblable au sien. Au lieu de cela il tendit sa main, signe de salutation, tout en l’observant de plus près. Un grand blond qu’il avait vu quelques fois sillonner les couloirs. Il était plus vieux que lui et devait inspirer la crainte pour beaucoup de monde. Néanmoins Ted n’avait peur de rien ni personne alors il se contenta de démarrer la conversation de façon détendue.

- Ted Winchester, enchanté. A qui, donc, ai-je affaire ? Un fort accent américain s’échappa de cette phrase. Je suppose que ce que je fais t’intéresse. Il soulevait un point sensible en esquissant un léger sourire au coin de ses lèvres. En espérant que tu ne répètes pas ce que je vais te dire aux autres maisons, acheva-t-il avec un ton beaucoup plus grave. Je rédige la nouvelle stratégie de quidditch des Serpentards.

CODAGE PAR AMIANTE

Lun 18 Sep - 22:01

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


TED OLIVER WINCHESTER
Carnet - Volière - Répartition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t417-ted-o-winchester http://harrypotter1991.forumactif.org/t427-ted-o-winchester-lui-lui-et-encore-lui#2900 http://harrypotter1991.forumactif.org/t449-voliere-de-ted-o-winchester En ligne
Kieran O'Neill
avatar
Élève de Serpentard

Voir le profil

 It's an Irish Slang   Ce n’est pas une histoire américaine, c’est juste une balade irlandaise. Ted O.Wincherster / Kieran O'Neill

Ce fut l'homme en face de lui qui prit la parole en premier, il valait mieux en réalité. Il était toujours préférable de laisser les autres parler et de simplement les écouter, on pouvait en apprendre bien plus, sans s'exposer. Enfin, pour le coup, Kieran détailla rapidement du regard le roux, s'attardant brievement sur ses cernes et sa cravate à moitié dénouée, visiblement les nuits semblent lui manquer, ce qui n'était en soi par réellement étrange venant de la part d'un serpentard, on parlait souvent de l'intelligence des Serdaigles, mais on oubliait que l'ambition des serpentards demandaient énormément d'investissement. Évitant tout de même de se montrer impoli, l'irlandais vint serrer la main du jeune homme en inclinant brièvement la tête :

"Ted Winchester, enchanté. A qui, donc, ai-je affaire ?"


Dés les premiers mots, Kieran savait déjà d'où venait l'individu, son accent ne laissait pas de doute la dessus, un américain, c'était surprenant d'en voir un à Poudlard, mais cela ne faisait qu'offrir une lueur de curiosité envers le jeune serpentard. On lui avait beaucoup parlait des états Unis, mais n'étant jamais sorti des îles, il n'avait pu découvrir le cousin éloigné américain. Mais outre cela, ce qui remonta rapidement, c'est aussi qu'on l'avait prévenu que le capitaine de Quidditch des serpentards cette année était justement américain. Un sourcil se dressait et il l'observait un instant l'homme avant de s'approcher pour se mettre à ses côtés, répondant en jetant un rapide coup d’œil vers le groupe de premières années plus loin :

"Je suis Kieran O'Neill, sixième année."

Il n'avait pas vraiment besoin de dire plus dans ce cas, ses iris se perdant sur ses formes noires au loin, s'agitant vainement en perturbant l'harmonie que la nature venait d'établir avec ce drap blanc de neige, misérable chose. Lentement, il revint à son camarade du moment, posant alors son regard sur ce qu'il tenait dans les mains, écoutant ce que le capitaine avait à dire. Kieran acquiesçait simplement lors des mis en garde, cela semblait être un précieux dont les autres maisons ne devaient pas en connaitre une ligne :

"Je rédige la nouvelle stratégie de quidditch des Serpentards."


A ces mots, Kieran devint bien plus sérieux à présent, ses bras se croisaient et malgré le froid, il restait droit, son souffle créant un nuage de vapeur, ses iris se perdant un moment sur le carnet avant de revenir sur l'américain. Voilà une chose qui lui plaisait, quelqu'un qui une fois qu'il s'intéressait à une chose, allait jusqu'au bout, il ne semblait pas être un fainéant et avoir de la volonté, ça changeait de l'ancien capitaine, peut-être que cette année allait être meilleur que les précédentes, enfin, certes la volonté était importante, mais à présent, Kieran espérait qu'il soit aussi stratège. Montrant alors son intérêt pour ce qu'il cachait, il se pencha légèrement en tendant la main dans une invitation silencieuse pour acquérir le carnet, parlant d'une voix calme et plutôt amical :

"Alors j'ai à faire à notre nouveau capitaine. Bienvenue parmi nous. Je serai l'un de tes poursuiveurs." Il laissa une courte seconde s'écoulait puis reprit. " Du moins si tu m'en laisse l'occasion. Je fais du Quidditch depuis des années avec mon frère et actuellement tu ne trouveras sans doute pas meilleur poursuiveur que moi."

Sa voix était teinté de confiance, ce n'était pas l'égo qui avait parlé, son visage inspirait le sérieux de l'histoire, pour Kieran, il ne pouvait en être autrement, si l'équipe allait voulait renaitre, il voulait simplement en faire partie, surtout que son frère venait d'être acceptait chez les Gryffondor. Décidément, il ferait tout pour se faire remarquer. Mais au moins, c'était un carburant de plus pour refuser de voir l'équipe de serpentard perdre à nouveau face à eux, même si cela voulait dire qu'il devait s'impliquer dans l'équipe. Alors qu'il attendait de recevoir le carnet, il vint d'un coup de bras, écarter la neige d'une pierre pour venir s'assoir et ainsi lui faire face mais par ailleurs, voir au loin les taches difformes qu'étaient les premières années, il valait mieux prévenir que guérir :

"Si tu tiens à dissimuler nos futurs stratégies contre les autres équipes, Winchester, il va aussi falloir connaitre celle de nos adversaires et faire attentions à leurs membres. Et si tu veux mon avis, surtout au Gryffon'."


Malgré le fait qu'il n'ai pas prononcé son nom, dans sa tête, l'image de son frère, imprévisible et filou restait ancré, il allait devoir le surveiller. Certes il ne ferait pas ça pour tricher, car son frère a certaines valeurs, mais par contre, si cela pouvait lui permettre de mettre le bordel et énerver tout un tas de serpentard, il ne raterait pas une occasion pareil. Au fond, il ferait ça pour protéger son petit frère.  

© YOU_COMPLETE_MESS

Aujourd'hui à 11:13

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

But it's not who you are underneath, it's what you do that defines you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

It's an Irish lang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Istwa lang kreyol lakay ak devlopman gramè a
» Neuv'lang
» Pou kisa Ayisyen kontinye limite lang yo ?
» Kreyòl se Lang ki Towo a
» Pierre Vernet yon mapou tonbe,Lang kreyòl lan an dèy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Domain :: Parc de Poudlard-