AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Legilimens
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Cinquième
Option #1 : Étude des Runes Anciennes
Option #2 : Soins aux Créatures Magiques
Baguette : Bois d'Hêtre et coeur d'Épine de monstre du Fleuve Blanc
Animal/ux de compagnie : Chouette nommée Meilia
RPG en cours : L'entraînement aux Sortilèges
Fouinons ensemble
La loose

RP commun :
Un secret bien gardé [Pv Serdaigle]

Cours :
Cours n°1 de SACM

Place des écrivains :
Qui es-tu Jane ?
Divers :

Avatar : Tuppence Middleton
Points : -25

avatar
Jane CaldenSerdaigle - Admin
MessageUn secret bien gardé  - Mar 19 Sep - 14:26


Un secret bien gardé

Depuis quelques jours, une idée traînait sans cesse dans la tête de Jane. Enfin, une légende plutôt. Le genre de légende qui traîne ici et là dans les couloirs, que tout le monde a déformé à sa guise mais dont personne n'a de réelle source. Les légendes de Rowena Serdaigle, elle y avait eu le droit dès sa première année, tellement qu'à la fin elle ne savait plus sur laquelle il fallait s'attarder. Son diadème ou son bracelet ? Bien que ce dernier restait le moins connu des deux.
C'est en jouant du piano dans la salle commune que cette histoire lui revint en tête, son regard perdu sur le portrait de la fondatrice aux cheveux ébènes. En remarquant le fin bracelet qui ornait son poignet d'une inégalable grâce, un sentiment l'envahie. Et si tout cela n'était pas qu'une simple légende ? Et si.. ils finissaient par le découvrir ? En y travaillant tous ensemble, cela devrait se faire non ?
« Tu rêves Jane. » se dit-elle rapidement, abandonnant ses idées utopiques.
Puis non au final, sa curiosité bien trop attisée pour ça, il fallait qu'elle la comble. Dès lors, commença une longue semaine à passer tout son temps libre à la bibliothèque – chose de plutôt naturel chez elle me direz-vous – à éplucher chaque livre où le simple nom de Rowena Serdaigle apparaissait. Chaque petite anecdote découverte fût notée dans son carnet abîmé par les années et listée avec les autres. Clairement, ce n'était pas assez pour Jane. Comment pouvait-elle arriver à la moindre conclusion, à la moindre piste, avec si peu d'informations ?
A ce moment précis lui vint l'idée de partager ses recherches avec les membres de sa maison. Il devait forcément y avoir quelqu'un que ça intéresserait. Elle programma donc son « discours » pour le lendemain, prenant soin de trouver les bons mots et les bonnes tournures.

Un raclement de gorge, un regard furtif à chacun et elle se lança.

-Hum.. s'il-vous-plaît, j'ai quelque chose à vous dire. Fit-elle d'une voix calme - la salle commune n'étant pas très bruyante, elle n'eut pas à lever la voix.

- Bien, comme vous le savez, Rowena Serdaigle est la fondatrice de notre maison. Jusque là, je ne vous apprends rien. Et comme vous devez également le savoir, plusieurs légendes traînent autour de ce personnage.

Jane regardait chaque personne en face d'elle tour à tour, se fichant bien profondément de passer pour une demeurée. Elle connaissait a plupart des personnes présentes et il n'y en avait pas la moitié qui comptait pour elle, pour le coup, elle n'avait pas grand chose à perdre.

- Tout d'abord, celle qu'on ne raconte plus : le diadème. Mais ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui.

Elle marqua une légère pause, inspira profondément, puis enchaîna.

- Il est dit que Rowena Serdaigle portait un bracelet.. celui-ci..

Elle se retourna alors en levant la tête, le portrait de Rowena dominant fièrement au-dessus de la cheminée, afin de pointer l'objet en question maladroitement.

- Qui est composé de.. euh.. plusieurs saphirs ? Oui. Et ! elle se retourna face à ses camarades, qui avait soit-disant le pouvoir de la protéger. Affirma Jane des étoiles pleins les yeux. Je ne sais pas réellement comment, mais c'est un fait. Je ne sais pas non plus d'où il lui provient ni pourquoi en a-t-elle eu besoin.. et encore moins ce qu'il est devenu. J'ai passé ma semaine à la bibliothèque, et c'est tout ce que j'ai trouvé. Conclut la Serdaigle déçue.

Elle ferma son petit carnet dont elle n'avait finalement pas eu besoin et termina d'un ton solennel.

- J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer.. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie.

Elle laissa donc place au silence, attendant que quelqu'un se manifeste.
 



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Patronus
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Un secret bien gardé  - Mar 19 Sep - 21:04
Un secret bien gardé

Marie, assise dans la salle commune des serdaigle, était plongée dans l’un de ses nombreux devoirs. Sa plume parcourait le parchemin à un rythme plus ou moins régulier, dépendamment de l’information qu’elle souhaitait y écrire. Quelqu’un jouait du piano, mais le reste de la salle était relativement calme. Le son aidait la jeune fille à se concentrer sur son travail, et lors de ses courtes pauses, Marie pouvait regarder par la fenêtre et se relaxer. Le feu qui crépitait dans la cheminée non loin apportait une source de chaleur agréable.

Alors qu’elle terminait les dernières lignes requises pour son devoir, Marie entendit un raclement de gorge. Décidée à ne pas procrastiné plus longtemps, elle ne porta guère attention à la personne qui voulait faire une annonce publique. Sinon à quoi bon se racler la gorge. La jeune serdaigle s’appliqua à son travail et lorsqu’elle y mit, finalement, le point final, porta son attention à l’étudiante qui tenait un discours, quelque peu intriguant. Elle avait mentionné le diadème disparue de Rowena, mais elle enchaîna rapidement sur un bracelet, que la fondatrice portait sur l’un des tableaux.

« Qui est composé de.. euh.. plusieurs saphirs ? Oui. Et ! qui avait soit-disant le pouvoir de la protéger. Je ne sais pas réellement comment, mais c'est un fait. Je ne sais pas non plus d'où il lui provient ni pourquoi en a-t-elle eu besoin.. et encore moins ce qu'il est devenu. J'ai passé ma semaine à la bibliothèque, et c'est tout ce que j'ai trouvé. »

Un mystérieux bracelet de saphirs qui aurait protégé Rowena. Apparemment, il y a très peu d’informations sur le sujet, mais assez pour créer cette sorte de mystère qui l’entoure. Décidément, l’interlocutrice avait capté toute l’attention de Marie.

« J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie. »

Marie, déjà partante pour résoudre ce mystère, mit son devoir de côté et se creusa la tête pour essayer d’y trouver la moindre pièce d’information valable à propos du bracelet. Malheureusement pour elle, la serdaigle ne pouvait se rappeler d’aucunes mentions concernant un bracelet aux pouvoirs protecteurs chez Rowena. Elle voulait bien creuser et chercher au plus loin de sa mémoire, rien du tout. En plus, selon les dires de sa camarade, la bibliothèque n’avait aucun renseignement pertinent… Il faudra peut-être regarder du côté interdit, mais sans permission, la tâche pourrait causer du souci.  

Marie toussa un petit peu pour attirer l’attention et prit la parole.

« Je suis partante! Tout ce mystère, c’est vraiment très intéressant, et en tant que Serdaigle, ça me touche… enfin, nous touche plus particulièrement, puisque l’on parle de notre fondatrice. Je n’ai, malheureusement, aucune information sur le bracelet, mais on peut toujours essayer d’avoir accès à la section réservée? Si ce n’est pas déjà fait bien sûr! Et, peut-être que le château, voir notre salle commune cache des indices… et il nous faudra porter une attention particulière! … »

La jeune fille s’arrêta de parler et décida de se rasseoir, consciente de s’être légèrement emportée par ce mystère. Elle ajouta faiblement sa petite phrase de fermeture, pour laisser la place aux autres serdaigle de s’exprimer.

« Enfin, oui, si quelqu’un à des informations à son sujet… »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Lun 25 Sep - 15:46
Un secret bien gardé

Confortablement installé dans le canapé de la salle commune, je profite de l’agréable chaleur de qu’offre le feu, tout en regardant le plafond. Je positionne une main derrière ma nuque, continuant de laisser mon esprit vagabondé.  Je réfléchis à plusieurs façons de me venger de mon imbécile de cousin, mais les idées qui me viennent à l’esprit ne sont pas réellement satisfaisantes.  Je laisse échapper un soupire. Mes yeux commencent à se fermer, la douce musique du piano m’apaise.  

Alors que je commence à m’endormir, une voix s’élève dans la salle commune. Cette fameuse voix, se met à parler de la fondatrice de notre maison, la grande Rowena Serdaigle. Soudain intéressé par cette nouvelle discussion, j’ouvre les yeux et m’installe normalement dans le canapé. Mes yeux se posent sur Calden, qui continue son petit récit.

- Tout d'abord, celle qu'on ne raconte plus : le diadème. Mais ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui. Il est dit que Rowena Serdaigle portait un bracelet.. celui-ci..

Mon regard suit le doigt de la jeune Serdaigle, qui nous montre sur le grand tableau, le fameux bracelet que porte Rowena. D’après les dires de Jane, cet objet serait orné de plusieurs saphirs qui auraient eu le pouvoir apparemment, de la protéger.  Jane affiche un air triste, à cause du fait qu’elle n’est rien trouvée d’autre sur ce fameux bracelet mystérieux…

« J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie. »

Aucun mot ne sort de ma bouche, mais pourtant ma tête ne cesse de bouger de haut en bas pour informer ma camarade de classe que je suis également partant pour essayer de trouver une quelconque information sur ce bracelet. Alors que je m'apprête à enfin ouvrir la bouche, une autre élève prend les devants. Marie-Lise est elle aussi partante pour trouver toute informations importantes ou non.

- Je suis également partant pour faire les recherches, j’aurais bien voulue jeter un œil dans la réserve de la bibliothèque, mais Madame Pince risque de ne pas être d’accord, et je n’ai pas très envie de faire des points à Serdaigle…

Je marque une petite pause avant de reprendre.

-  Mais peut-être qu’on pourrait fouiller les couloirs du château ?




©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Mar 26 Sep - 22:43
Un secret bien gardé
( I am Lapis Lazuli )
Ludwig n'avait pas dormit de la nuit. Il avait des immenses cernes au niveau des ses yeux, lui qui était affalé sur un siège assez confortable. Il avait une pile de livres à ses côtés, et on put assez facilement comprendre que ce dernier avait passé la nuit à lire. Le jeune garçon semblait épuisé de cette nuit passée. Que lisait-t-il exactement ? Des ouvrages parlant de l'astronomie. Les lunes de Jupiter. Le système solaire. Et d'autres sujets. Une voix plutôt douce et féminine vint se faire entendre entre les quelques bruitages que faisait le vent contre les parois de la tour de Serdaigle.


- Hum.. s'il-vous-plaît, j'ai quelque chose à vous dire.


Ludwig leva doucement la tête en direction de la jeune femme aux cheveux platinés dont le teint rappelait la couleur d'un sable d'une plage anglaise. Il arqua un sourcil, comme légèrement curieux de cette annonce. Que pouvait-elle vouloir dire ? Sûrement quelque chose d'important.

- Bien, comme vous le savez, Rowena Serdaigle est la fondatrice de notre maison. Jusque là, je ne vous apprends rien. Et comme vous devez également le savoir, plusieurs légendes traînent autour de ce personnage.

Oubliez ce que je venais dire. Encore cette histoire stupide. « Le diadème de Serdaigle ». Et puis quoi encore ? Les boucles d'oreilles de Serdaigle ? Il avait entendu plus d'une fois ce mythe stupide et complètement dénué de valeurs à ses yeux. Il lança un regard sévère à le jeune fille avant de replonger les yeux vers le livre.

- Tout d'abord, celle qu'on ne raconte plus : le diadème. Mais ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui.


N'écoutant à peine la jeune Calden, il se contenta de continuer à lire sa page. Il était bien plus intéressant de savoir la superficie d'Europe. Bien sûr, c'était le programme de première année, mais il fallait bien réviser pour les BUSES qui approchaient de jours en jours.

- Il est dit que Rowena Serdaigle portait un bracelet.. celui-ci..

D'autres Serdaigles s'étaient rapprochées de la jeune femme aux cheveux platinés, comme intéressés par l'annonce que cette dernière avait à faire. Il soupira doucement, se tournant, comme pour ignorer la scène qui s'offrait à ses yeux. Ce moment, qu'il l'avait déconcentré, lui fit perdre la ligne sur laquelle il était.

- Qui est composé de.. euh.. plusieurs saphirs ? Oui. Et qui avait soit-disant le pouvoir de la protéger.  Je ne sais pas réellement comment, mais c'est un fait. Je ne sais pas non plus d'où il lui provient ni pourquoi en a-t-elle eu besoin.. et encore moins ce qu'il est devenu. J'ai passé ma semaine à la bibliothèque, et c'est tout ce que j'ai trouvé.

Il y eut un léger bruit. Il tourna doucement les yeux, elle venait de fermer un petit carnet. Le bracelet de Serdaigle ? Il y était presque. Encore une histoire stupide que les septièmes années utilisaient pour mettre des étoiles dans les yeux des nouveaux venus qui étaient naïfs et beaucoup trop curieux.

- J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer.. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie.


« Notre » devoir. Pas vraiment.. Notre devoir était surtout de réussir nos études sans trop faire de vagues, comme tous les élèves, d'ailleurs.
 
- Je suis partante! Tout ce mystère, c’est vraiment très intéressant, et en tant que Serdaigle, ça me touche… enfin, nous touche plus particulièrement, puisque l’on parle de notre fondatrice. Je n’ai, malheureusement, aucune information sur le bracelet, mais on peut toujours essayer d’avoir accès à la section réservée? Si ce n’est pas déjà fait bien sûr! Et, peut-être que le château, voir notre salle commune cache des indices… et il nous faudra porter une attention particulière! …  

Marie-Lise, une Serdaigle qu'il ne connaissait que de nom, venait de prendre la parole. Peu importe. Il ne la connaissait même pas de toute façon. Il tourna la page de son livre, qu'il venait de finir après des longues secondes. Il sentait ses lourdes paupières qui luttaient en vain.. Heureusement que nous étions le week-end. Le neerlandais n'aurait pas pu tenir la journée entière sinon.

- Je suis également partant pour faire les recherches, j’aurais bien voulue jeter un œil dans la réserve de la bibliothèque, mais Madame Pince risque de ne pas être d’accord, et je n’ai pas très envie de faire des points à Serdaigle…

Cependant, il fut légèrement plus intéressé suite à la voix qui venait de se prononcer. Flint n'avait pas intérêt de s'y mêler. Ludwig n'aurait jamais laissé son petit am.. Son meilleur ami s’immiscer dans une histoire sans queue, ni tête qui risquait plus de faire perdre des points à notre maison. Puis, il y avait les examens aussi. Il lui lança un regard méchant avant de parler avec une voix grave et légèrement roque, sa gorge étant sèche.

-  Mais peut-être qu’on pourrait fouiller les couloirs du château ?
- Non, Flint. Tu m'as promis de m'aider à réviser les cours de sortilège.

Il détourna doucement son regard de ce dernier, levant doucement son nez avec une pointe de vanité, quelque peu méprisante. Il finit par reprendre la parole après quelques secondes de silence, cette fois en s'adressant à toute la populas.

- Vous devriez en faire de même. Les examens arrivent à grand pas. Au lieu de chercher une babiole, il serait peut-être de se mettre à travailler plus sérieusement.
©️ 2981 12
Revenir en haut Aller en bas
Legilimens
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Cinquième
Option #1 : Étude des Runes Anciennes
Option #2 : Soins aux Créatures Magiques
Baguette : Bois d'Hêtre et coeur d'Épine de monstre du Fleuve Blanc
Animal/ux de compagnie : Chouette nommée Meilia
RPG en cours : L'entraînement aux Sortilèges
Fouinons ensemble
La loose

RP commun :
Un secret bien gardé [Pv Serdaigle]

Cours :
Cours n°1 de SACM

Place des écrivains :
Qui es-tu Jane ?
Divers :

Avatar : Tuppence Middleton
Points : -25

avatar
Jane CaldenSerdaigle - Admin
MessageRe: Un secret bien gardé  - Sam 30 Sep - 4:29


Un secret bien gardé

Heureusement pour elle, Jane n'eut pas à attendre longtemps avant que quelqu'un ne se manifeste dans un raclement de gorge. Manifestation qui lui coupa presque la parole ceci dit. Ce n'était autre que son amie Marie-Lise, sa curiosité avait tendance à la ronger autant que Jane.

- Je suis partante ! Tout ce mystère, c’est vraiment très intéressant, et en tant que Serdaigle, ça me touche… enfin, nous touche plus particulièrement, puisque l’on parle de notre fondatrice. Je n’ai, malheureusement, aucune information sur le bracelet, mais on peut toujours essayer d’avoir accès à la section réservée ? Si ce n’est pas déjà fait bien sûr ! Et, peut-être que le château, voir notre salle commune cache des indices.. et il nous faudra porter une attention particulière ! Elle se rassit alors, un peu moins enthousiaste. Enfin, oui, si quelqu’un à des informations à son sujet…

Puis, avant qu'elle ne puisse lui répondre, Alexei – dans une position semnlant être plus que confortable - prit la parole. Elle ne comptait pas cracher sur de l'aide, peu importe sa provenance, tout est bon à prendre.  

- Je suis également partant pour faire les recherches, j’aurais bien voulu jeter un œil dans la réserve de la bibliothèque, mais Madame Pince risque de ne pas être d’accord, et je n’ai pas très envie de faire perdre des points à Serdaigle… Mais peut-être qu’on pourrait fouiller les couloirs du château ? 

- J.. tenta Jane avant d'à nouveau être coupée, cette fois-ci par Ludwig jusqu'alors silencieux.

- Non, Flint. Tu m'as promis de m'aider à réviser les cours de sortilège.
 Vous devriez en faire de même. Les examens arrivent à grand pas. Au lieu de chercher une babiole, il serait peut-être mieux de se mettre à travailler plus sérieusement.


Son comportement était médisant, désagréable. Décidée à enfin en placer une, elle haussa légèrement la voix.

- Merci à vous Marie-Lise et Alexei de vous proposer, c'est sympa. J'attendais ce discours avant de demander l'accès à la Réserve, je me suis dis qu'un peu de soutien ferait pas de mal.. Et oui, elle opina de la tête, c'est une bonne idée les couloirs Alexei.

Jane s'adossa contre le mur derrière elle, dévisageant à présent Ludwig. Sa réaction n'était pas étonnante, au contraire, elle en était même prévisible.

- Quand à toi, Ludwig.. si tu as besoin d'aide en Sortilèges, je peux t'aider si ce n'est que ça. Se venta-t-elle compte tenu de ses aptitudes en la matière. Et sache tu te trompes ! Ce n'est pas qu'une simple « babiole », c'est un morceau du passé de notre maison. Je n'en n'attendais pas moins de toi, mais, s'il-te-plaît, ne prive pas Alexei pour tes imbécillités.
 



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Patronus
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Un secret bien gardé  - Mar 3 Oct - 16:38
Un secret bien gardé
Marie s’était tût depuis son intervention. Elle espérait que les autres Serdaigles seraient également de la partie et elle fût plus que ravie lorsqu’Alexei proposa son aide et démontra sa curiosité envers l’objet.

« « - Je suis également partant pour faire les recherches, j’aurais bien voulue jeter un œil dans la réserve de la bibliothèque, mais Madame Pince risque de ne pas être d’accord, et je n’ai pas très envie de faire des points à Serdaigle… »

Son camarade Serdaigle apportait un bon point. Passer la bibliothécaire pour entrer dans la section interdite n’était pas du tout une bonne idée, surtout si l’on tenait aux points de la maison. La Serdaigle se creusa la tête un petit moment. Quelqu’un pourrait leur écrire un mot signé. Un professeur qui serait enchanté à l’idée que les oisillons se passionnent pour l’histoire de Rowena Serdaigle.

« On pourrait toujours demander au Professeur Flitwick s’il veut nous donner la permission? Un papier signé et Madame Pince n’a pas le choix de nous laisser y aller. Ça vaut toujours le coup d’essayer? Sinon au Professeur Binns. Il enseigne histoire de la Magie, on peut toujours lui demander. »

Si l’un des professeur voulait leur laisser une autorisation, ce serait bien le directeur de leur maison. Marie songea qu’il serait ravi que les élèves se joignent ensemble dans le but de résoudre un mystère. Dans le pire des cas, il refuserait et ils n’auraient tout simplement pas accès à la réserve, mais comme le proposait Alexei, les couloirs du château cachent beaucoup de secrets et de potentielles informations. La jeune femme en avait bien conscience. Sinon, leur professeur d'histoire de la magie était une très bonne source de savoir historique... À condition de surmonter l'ennuie qui vient lorsqu'il se lande dans une lecture.

La voix de Ludwig, un Serdaigle en même année que Marie, s’éleva. Il n’était décidément pas du tout pour l’aventure et préféra suggérer à tous qu’ils se concentrent sur leurs travaux plutôt que sur une « babiole ».  La brune sentie un peu de colère monter en elle. Si l’autre n’était pas intéressé ça lui était bien égal, mais par contre, traiter la chose de simple babiole était une attaque personnelle. En quoi ça le regardait si quelques élèves étaient partants pour la recherche. Ça ne voulait pas dire qu’ils laisseraient leurs études de côtés. Décidément.

Heureusement, Jane prit la parole avant que Marie ne puisse, et répondit à Ludwig. La blonde platine eut bien raison. Qu’il ne soit pas intéressé c’est une chose, mais qu’il prive quelqu’un de se joindre parce que lui ne veut pas, c’était égoïste.  Marie préféra, toutefois, ne pas prendre part au débat et se contenta d’une simple réponse en guise d’intervention.

« Chercher le bracelet ne veut pas dire mettre nos études de côtés. Je crois que nous sommes parfaitement capables de faire les deux. »

Après tout, Marie était bien capable d'organiser son temps. Elle n’avait pas vraiment le choix entre le Quidditch, les études et les divers mystères à découvrir. Il lui suffirait de prendre son temps pour les mystères et de le transformer en temps uniquement consacré au bracelet et cela passerait ni vu ni connu dans son emploi du temps.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Lun 9 Oct - 22:01


Un secret bien gardé




salle commune des serdaigles



« J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie. »

Les choses prenaient une tournure intéressante dans la salle commune des serdaigles. D'ordinaire, chacun travaillaient dans son coin et seul quelques léger bavardages se fessaient entendre. Mais pour une fois l'atmosphère studieuse avait laissé la place à la curiosité ambiante. Le diadème perdu de Rowena serdaigle et son bracelet, qui dans la maison des bleus et bronzes ignoraient cette légendes ? A peu près personne. Cette histoire, certes un peu tiré par les cheveux, en avait fait rêvé plus d'un. Après tout pourquoi pas ? A Poudlard, elle ne s'étonnait plus de rien.
Elle observa la conversation évoluer sans rien dire, Marie-Lise prit la parole visiblement emballé par l'idée de Jane, puis Alexei s'en mêla à son tour, lui aussi intéressé. Mais bien sûr il fallait bien que quelqu'un viennes casser l'ambiance, et c'est Ludwig d'Opal qui s'en chargea:

- Vous devriez en faire de même. Les examens arrivent à grand pas. Au lieu de chercher une babiole, il serait peut-être de se mettre à travailler plus sérieusement.

Génial vraiment, ce garçon était un peu près aussi amusant qu'un cacahuète. Si cette histoire n'était pas à la hauteur de ses hautes ambitions scolaires, il pouvait toujours garder ses commentaires pour lui, après tout personne ne lui avait demandé son avis à celui là. Jane semblait visiblement de son avis puisqu'elle lui rétorqua :

-tu te trompes ! Ce n'est pas qu'une simple « babiole », c'est un morceau du passé de notre maison. Je n'en n'attendais pas moins de toi, mais, s'il-te-plaît, ne prive pas Alexei pour tes imbécillités.

Eli se leva à son tour et lui lança d'une petite voix amusée :

-Amuses toi bien avec tes livres de cours d'Opal, ta vie semble tellement passionnante, lâcha t'elle avec un grand sourire puis elle se tourna vers Jane, j'ai tous mon temps en tous cas, mais les recherches à la bibliothèque, j'aime moyennement. En revanche, je pense que si on devait interroger quelqu'un dans ce château sur un vieux bijou, on devrait s'adresser à une vieille personne, une vieille personne qui connaît bien l'école. Les fantômes de Poudlard donc.

Cette histoire promettait d'être passionnante, et puis enfin un peu d'action à Serdaigle ne ferait de mal à personne. Elle s'était longuement demandé pourquoi le choixpeau l'avait envoyé ici. Il avait hésité longtemps d'ailleurs, serdys ou serpys ? Et puis finalement elle s'était retrouvée ici. Elle observa le visage de ses camarades. Elle ne s'était pas vraiment senti à sa place les premiers jours, mais elle avait finit par s'y sentir chez elle. Oui cette histoire lui plaisait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Sam 14 Oct - 4:05


Un secret bien gardé


salle commune
avec les serdaigles

Plongée dans mon bouquin de métamorphose, je tentai d'imprimer les informations que je lisais à propos du sortilège des doigts palmés, sans réellement arriver à me concentrer. Une jeune fille de ma classe, Jane, se leva d'un coup au beau milieu de la salle commune et attira d'autant plus mon attention que le livre ne m'intéressait guère. Que lui prenait-il, tout à coup ? Très intéressée par cette situation insolite, je pivotai instantanément sur ma chaise pour la regarder en face. J'écoutai avec attention son discours concernant un mystérieux bracelet disparu ayant appartenu à notre fondatrice, et observai, curieuse et légèrement amusée, les autres serdaigles lui répondre à tour de rôle. Certains étaient enchantés à l'idée de percer le mystère et de partir à la recherche du bracelet, quand d'autres s'écriaient haut et fort que les examens approchaient, et qu'ils étaient bien plus urgents. J'observai Ludwig une seconde, puis hochai la tête, plus de dépit qu'autre chose. Il avait raison. Mais je m'en fichais pas mal.

Reportant mon attention sur l'assemblée, qui réagissait assez violemment à l'avertissement de Ludwig, je commençai à me dire qu'il valait mieux que je reste dans mon coin. Puis une autre fille - Elizabeth, me semblait-il - s'exprima à son tour. Elle souleva un point qui m'avait interpelée dès le départ et auquel j'avais tout de suite pensé : interroger les fantômes de Poudlard. Effectivement, qui de mieux placés qu'eux pourraient nous aiguiller ? Je tentai alors une approche : "Ils ne sauront peut-être pas grand chose, mais si on arrive à trouver la dame grise, je suis sûre qu'elle pourra nous aider. J'ai entendu dire qu'elle était très timide et ne délivrait que très peu d'informations quand on l'interrogeait, à n'importe quel propos. Il va falloir user de ruse pour lui tirer les vers du nez..." La ruse... qualité principale des serpentards. Ce n'est pas pour autant que ni moi, ni mes condisciples n'irions leur demander une aide stratégique, évidemment. Mais notre intelligence n'était pas qu'une légende, et j'étais sûre qu'en alliant nos forces, nous réussirions à la mettre à profit.

Cette histoire de bracelet m'avait complètement fait oublier le cours de métamorphose. Jetant un coup d'oeil désabusé en direction du livre ouvert sur le bureau, je soupirai de lassitude et détournai les yeux en le refermant d'un coup sec. Il y avait tellement plus important et passionnant en jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Lun 23 Oct - 18:06


Un Secret Bien Gardé

Les serdaiglesAlors que je viens de proposer d'aller fouiller les nombreux couloirs du château, la voix de D'Opal me fait revenir à la réalité. Il est vrai que nous avons nos B.U.S.E en fin d'année et qu'il faudrait que je me concentre d'avantage sur les cours, car mes notes ne sont pas vraiment terribles en ce moment. Je laisse échapper un soupire avant de détourner mon attention sur Ludwig.

- Ne t'inquiète pas, je tiens toujours mes promesses. Mais rien ne m'empêche d'aller fouiner à droite à gauche de temps en temps pour trouver des éléments intéressants….

Je le regarde quelques instants de plus avant de reposer mon attention sur la petite troupe de Serdaigle, qui semblent réellement intéresser par le projet du bracelet de Rowena. De ce que j'entends des autres élèves, ils envoient un peu sévèrement Ludwig par rapport à sa remarque sur les cours. … D'autres idées fusent au sein de la conversation et ce que propose Sarah est très intéressant. Mais comme elle a souligné, il faut trouver la fameuse dame grise et ça, ce n'est pas chose facile. Sans rien prononcer, je me redresse je m'avance vers Ludwig, je pose ma main sur mon épaule.

- Ne t’en fais pas, je t’aiderais à travailler

Je lui lance un petit sourire, puis, je me retourne en direction des autres membres de la maison des aigles.

- Je vais vagabonder dans les couloirs, pour voir si je trouve un début de quelque chose !

Je n'attends pas une quelconque réponse de quelqu'un, que je sors de la salle commune pour déambuler tranquillement dans les nombreux couloirs du château.

FIN DU RP


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Mar 24 Oct - 21:53



Le temple de calme qu'était habituellement la salle commune de ma maison devenait en cet instant une véritable ménagerie. Les autres élèves parasitait la quiétude qui devait habiter le lieu. Et puis, pour ce qu'ils disaient … La cacophonie de leurs propos m'atteignait même si je tentais de m'y faire sourde.

« - -Hum.. s'il-vous-plaît, j'ai quelque chose à vous dire.  Bien, comme vous le savez, Rowena Serdaigle est la fondatrice de notre maison. Jusque là, je ne vous apprends rien. Et comme vous devez également le savoir, plusieurs légendes traînent autour de ce personnage. Tout d'abord, celle qu'on ne raconte plus : le diadème. Mais ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui. Il est dit que Rowena Serdaigle portait un bracelet.. celui-ci.. Qui est composé de.. euh.. plusieurs saphirs ? Oui. Et ! Qui avait soit-disant le pouvoir de la protéger. Je ne sais pas réellement comment, mais c'est un fait. Je ne sais pas non plus d'où il lui provient ni pourquoi en a-t-elle eu besoin.. et encore moins ce qu'il est devenu. J'ai passé ma semaine à la bibliothèque, et c'est tout ce que j'ai trouvé.

Je relevais distraitement les yeux vers celle qui avait pris la parole. De nom, je la connaissais vaguement. C'était une personne inintéressante, j'en étais certaine. Je retournais à la partition que j'étais en train d'étudier en tentant de l'ignorer.

- J'estime qu'il est de notre devoir, nous élèves de Serdaigle, de résoudre ce mystère. Ou au moins d'essayer.. J'aimerais donc que vous vous joignez à moi afin d'en découvrir plus et de faire honneur à notre maison. Si vous avez des informations ou n'importe quoi d'utile, je vous en prie.

Que la joyeuse bande de Serdaigle, forcé à participer à cette charmante épopée, se ligue contre le mystère qui se présentait à eux ! Ridicule. Tous ces piaillements m'ennuyait, m’assommait. À l'instar de celle qui les prononçait. Quand je le voulais, je savais observer. Critiquer, analyser, juger. Calden se voulait aigle, un animal noble et gracieux. Pourtant elle n'était qu'un vulgaire pigeon qui arpentait les rues les plus insalubres en quête désespérée de quelques misérables miettes d'informations.

- Je suis partante! Tout ce mystère, c’est vraiment très intéressant, et en tant que Serdaigle, ça me touche… enfin, nous touche plus particulièrement, puisque l’on parle de notre fondatrice. Je n’ai, malheureusement, aucune information sur le bracelet, mais on peut toujours essayer d’avoir accès à la section réservée? Si ce n’est pas déjà fait bien sûr! Et, peut-être que le château, voir notre salle commune cache des indices… et il nous faudra porter une attention particulière! …  Enfin, oui, si quelqu’un à des informations à son sujet …

- Je suis également partant pour faire les recherches, j’aurais bien voulue jeter un œil dans la réserve de la bibliothèque, mais Madame Pince risque de ne pas être d’accord, et je n’ai pas très envie de faire des points à Serdaigle … Mais peut-être qu’on pourrait fouiller les couloirs du château ?

Deux adorables petits suiveurs avaient décidés d'accompagner leur formidable meneuse. Je ne voulais même pas savoir de qui il s'agissait, cela m'importait peu et n'avait pas le moindre intérêt.

- Non, Flint. Tu m'as promis de m'aider à réviser les cours de sortilège. Vous devriez en faire de même. Les examens arrivent à grand pas. Au lieu de chercher une babiole, il serait peut-être de se mettre à travailler plus sérieusement.

D'Opal, le summum du ridicule. Attaché à ses notes comme un nourrisson à sa mère, il paraissait n'être rien sans elles. Les quelques fois où je me faisais attentive en cours, sa vois désagréable quémandait désespérément de l'attention au moyen de diverses bonnes réponses.

- Merci à vous Marie-Lise et Alexei de vous proposer, c'est sympa. J'attendais ce discours avant de demander l'accès à la Réserve, je me suis dis qu'un peu de soutien ferait pas de mal.. Et oui, elle opina de la tête, c'est une bonne idée les couloirs Alexei. Quand à toi, Ludwig.. si tu as besoin d'aide en Sortilèges, je peux t'aider si ce n'est que ça. Se venta-t-elle compte tenu de ses aptitudes en la matière. Et sache tu te trompes ! Ce n'est pas qu'une simple « babiole », c'est un morceau du passé de notre maison. Je n'en n'attendais pas moins de toi, mais, s'il-te-plaît, ne prive pas Alexei pour tes imbécillités.

La petite chef reprenait donc les choses en main. Heureusement qu'elle était là pour valider ou refuser leurs propositions .. Qu'auraient-ils fait sans elles ? Probablement rien, elle semblait penser qu'ils demeuraient incapables s'ils étaient seuls.

- On pourrait toujours demander au Professeur Flitwick s’il veut nous donner la permission? Un papier signé et Madame Pince n’a pas le choix de nous laisser y aller. Ça vaut toujours le coup d’essayer? Sinon au Professeur Binns. Il enseigne histoire de la Magie, on peut toujours lui demander.

Les "on pourrait" de certains affrontaient l'impératif de l'espèce de blonde, démontrant la hiérarchie qui s'était déjà installée. Je n'avais pas besoin d'un don particulier ou d'une grande attention pour le remarquer. Les autres se faisaient simplement aveugles pour l'unique raison qu'ils ne voulaient pas voir.

Deux nouvelles personnes rejoignirent la palpitante conversation.

- Amuses toi bien avec tes livres de cours d'Opal, ta vie semble tellement passionnante. J'ai tous mon temps en tous cas, mais les recherches à la bibliothèque, j'aime moyennement. En revanche, je pense que si on devait interroger quelqu'un dans ce château sur un vieux bijou, on devrait s'adresser à une vieille personne, une vieille personne qui connaît bien l'école. Les fantômes de Poudlard donc.

- Ils ne sauront peut-être pas grand chose, mais si on arrive à trouver la dame grise, je suis sûre qu'elle pourra nous aider. J'ai entendu dire qu'elle était très timide et ne délivrait que très peu d'informations quand on l'interrogeait, à n'importe quel propos. Il va falloir user de ruse pour lui tirer les vers du nez ...

Je ne voulais même pas relever toute la médiocrité qui ressortait une nouvelle fois de leurs propos. À quoi bon ? Ce n'est pas s'il y avait une quelconque possibilité qu'ils soient un peu moins pitoyables. De toutes manières, ça m'était égale. Cela ne concernait qu'eux. Pour ma part j'en avais assez entendu. Ramassant mes affaires, je quittait la pièce en quête d'une tranquillité due.



[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Dim 29 Oct - 3:00
Un secret bien gardé
( I am Lapis Lazuli )
- Quand à toi, Ludwig.. si tu as besoin d'aide en Sortilèges, je peux t'aider si ce n'est que ça. Se venta-t-elle d'une manière plus que détestable. Et sache tu te trompes ! Ce n'est pas qu'une simple « babiole », c'est un morceau du passé de notre maison. Je n'en n'attendais pas moins de toi, mais, s'il-te-plaît, ne prive pas Alexei pour tes imbécillités.

Il est vrai que rechercher, en vain, une antiquité, qui était aussi utile et intéressante qu'un poufsouffle, n'était pas une imbécillité. Comme dit, le bracelet, ayant appartenu à dame Rowena Serdaigle, est un morceau de passé de la maison portant le même nom. Mais il ne semble pas qu'il y ait un descendant direct de cette dernière présent mais peu importe. C'est « notre » passé après tout.

- Bien. Si tu veux. Cependant, ne viens pas te plaindre si tu échoues aux examens. Et si tu considères que ces derniers sont des « imbécillités », je ne veux pas t'offusquer, mais tu t'es trompé de tour. Les gryffondors sont en face.

Le brun baissa de nouveau son regard vers le livre qu'il tenait dans ses deux mains. Un ouvrage beaucoup plus intéressant que l'avis des autres élèves. Sur ces quelques mots, il voulait directement arrêter le débat

- Chercher le bracelet ne veut pas dire mettre nos études de côtés. Je crois que nous sommes parfaitement capables de faire les deux.



- Je dois avouer qu'on s'en sort tellement bien dans le classement. Nous sommes en quelle position, déjà ? Deuxième, je crois ?


Ludwig haïssait le mot « deuxième ». L'argent ne lui allait pas, et la défaite non plus. Il avait fait gagner une trentaine de points à sa maison, récemment, et pourtant la maison semblait stagner à la deuxième place. Il relevait, dans ses sarcasmes, un point assez important ; La maison des «sages» allait sûrement perdre des points si ses membres, certes, même s'ils étaient les plus faibles, s'investissaient dans la recherche de ce fameux bracelet.

- Je ne dis pas que c'est de votre faute, bien sûr, je ne le dis pas, non. Mais il semblerait que ce soit tellement dur pour vous de réussir une seule chose, donc deux à la fois..

Il eut un léger rictus, amusé. Quand soudain, il sentit une présence qui vint l'approcher doucement. Ludwig reprit sa mine sérieuse, qui lui donnait un air mesquin à cause des énormes cernes qu'on pouvait voir en dessous des deux amandes qui lui servait de yeux. Le néerlandais croisa les bras avant d'observer son meilleur ami s'approchant de lui, comme exaspéré.

- Ne t'inquiète pas, je tiens toujours mes promesses. Mais rien ne m'empêche d'aller fouiner à droite à gauche de temps en temps pour trouver des éléments intéressants….

- M’inquiéter ? Je ne m'inquiète pas, imbécile. C'est juste que tu pourrais te faire mal.. Ou pire encore, tu pourrais nous faire perdre des points, dit-il à l'autre jeune homme d'une manière moins formelle.

- Ne t’en fais pas, je t’aiderais à travailler..

Alexei venait de me lancer un sourire plus que charmeur. Je ne pus résister que quelques secondes face au visage séduisant de mon meilleur ami, et je me mis doucement à rougir en le regardant dans les yeux profonds qui étaient les siens. Quel idiot faisait-il.. Mais je ne pouvais pas lui dire non avec le visage qu'il me tirait. Il posa sa main sur mon épaule, ce qui me fit revenir d'un seul coup à la réalité.

Mon visage devint écarlate, et, ignorant les autres propos de ses camarades. Je pris mes bouquins dans mes deux mains avant me lever d'une pulsion, exercée sur mon fauteuil. Je finis par suivre Alexei sans même dire quelque chose aux autres. Je finis par le doubler, partant de la pièce avant de me diriger en vitesse vers la bibliothèque, comme réellement embarrassé par ce moment avec Flint.
©️ 2981 12
Revenir en haut Aller en bas
Legilimens
Sang : Né(e) Moldu(e) Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Cinquième
Option #1 : Étude des Runes Anciennes
Option #2 : Soins aux Créatures Magiques
Baguette : Bois d'Hêtre et coeur d'Épine de monstre du Fleuve Blanc
Animal/ux de compagnie : Chouette nommée Meilia
RPG en cours : L'entraînement aux Sortilèges
Fouinons ensemble
La loose

RP commun :
Un secret bien gardé [Pv Serdaigle]

Cours :
Cours n°1 de SACM

Place des écrivains :
Qui es-tu Jane ?
Divers :

Avatar : Tuppence Middleton
Points : -25

avatar
Jane CaldenSerdaigle - Admin
MessageRe: Un secret bien gardé  - Sam 11 Nov - 8:02


Un secret bien gardé

- On pourrait toujours demander au Professeur Flitwick s’il veut nous donner la permission ? Un papier signé et Madame Pince n’a pas le choix de nous laisser y aller. Ça vaut toujours le coup d’essayer? Sinon au Professeur Binns. Il enseigne histoire de la Magie, on peut toujours lui demander. Déclara Marie-Lise, apparemment pleine d'enthousiasme.

- Oui c'est une bonne idée. Elles sont toutes à prendre d'ailleurs, fit-elle à l'assemblé de Serdaigles qui participaient à la discussion.

Puis, Jane du défendre Alexei d'une possessivité trop apparente venant de Ludwig. Il répondit aussitôt.

- Bien. Si tu veux. Cependant, ne viens pas te plaindre si tu échoues aux examens. Et si tu considères que ces derniers sont des « imbécillités », je ne veux pas t'offusquer, mais tu t'es trompé de tour. Les gryffondors sont en face.

- Et toi, pour ta bêtise, c'est plus bas, chez les Serpentards. Rétorqua Calden froidement.

- Amuses toi bien avec tes livres de cours d'Opal, ta vie semble tellement passionnante.. enchaîna Elizabeth à Ludwig. Puis, elle se tourna vers la blonde et continua. J'ai tous mon temps en tous cas, mais les recherches à la bibliothèque, j'aime moyennement. En revanche, je pense que si on devait interroger quelqu'un dans ce château sur un vieux bijou, on devrait s'adresser à une vieille personne, une vieille personne qui connaît bien l'école. Les fantômes de Poudlard donc.

- Mh.. Il faudrait peut-être que chacun ait son rôle ? Nous serrons plus efficaces de cette façon. Tu n'as qu'à t'occuper de cette partie si tu veux, moi j'irais à la bibliothèque. Si quelqu'un veut m'accompagner, c'est avec plaisir.

- Ils ne sauront peut-être pas grand chose, mais si on arrive à trouver la dame grise, je suis sûre qu'elle pourra nous aider. J'ai entendu dire qu'elle était très timide et ne délivrait que très peu d'informations quand on l'interrogeait, à n'importe quel propos. Il va falloir user de ruse pour lui tirer les vers du nez…

- Même en rusant, je ne suis pas sûre que l'on puisse duper la Dame Grise..

- Chercher le bracelet ne veut pas dire mettre nos études de côtés. Je crois que nous sommes parfaitement capables de faire les deux. Rébondit Marie-Lise sur la réflexion de Ludwig dans son coin.

- Je dois avouer qu'on s'en sort tellement bien dans le classement. Nous sommes en quelle position, déjà ? Deuxième, je crois ? Je ne dis pas que c'est de votre faute, bien sûr, je ne le dis pas, non. Mais il semblerait que ce soit tellement dur pour vous de réussir une seule chose, donc deux à la fois..

- De ton côté, si tu pouvais réussir à nous épargner tes remarques, Ludwig, je t'en serai reconnaissante.

Jane avait tendance à oublier à quel point son ami pouvait être exécrable, encore plus en présence de plusieurs personnes. La discussion était mouvementée et les réponses l'étaient tout autant : elles fusaient de tous les côtés. Calden n'avait clairement pas le temps de s'attarder à écouter les débilités de d'Opal.

Je vais vagabonder dans les couloirs, pour voir si je trouve un début de quelque chose !

Elle regarda alors Alexei s'en aller, satisfaite d'avoir bien plus motivé les membres de sa maison que prévu.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Patronus
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t468-jane-calden http://harrypotter1991.forumactif.org/t476-jane-calden-l-aigle-en-plein-vol#3287 http://harrypotter1991.forumactif.org/t477-voliere-de-jane-calden
Invité
MessageRe: Un secret bien gardé  - Ven 26 Jan - 16:44
Everard jeta un subtil et rapide coup d'oeil pour balayer la salle, observant ses condisciples de Serdaigle.

Assis à une table, savamment protégée derrière une barricade de livres empilés, il avait écouté discrètement toute la conversation en faisant mine de lire. Il était parfaitement capable de s'adonner aux deux activités en même temps, mais pour lui c'était trop proche d'une sorte de manque de respect envers les livres. Bien droit sur sa chaise, le dos redressé, il fronçait imperceptiblement les sourcils en voyant une bonne partie des Serdaigle avachis.

Les fauteuils étaient des sièges pour fainéants, selon sa conception du monde. Il les fuyait comme la peste. Dès que le corps était trop à l'aise, c'est l'esprit qui prenait la tangente.
Étudier dans un fauteuil, c'était une hérésie vénielle... grave, mais pas autant toutefois que de lire allonger. Ça, c'était quelque chose de parfaitement inadmissible.

Il avait écouté en refusant de participer jusque là, s'interdisant de s'exprimer avant de s'être accordé le temps nécessaire à sa réflexion. Son regard accrocha le buste de Rowena Serdaigle devant lui, dans une alcôve du mur, aussi il s'octroya quelques minutes de silence de plus.

Si le sculpteur s'était montré fidèle, ç'avait été une belle femme. Assurément. Evererad se plaisait à penser qu'elle avait du conserver cette beauté froide jusque tard dans sa vie. Toutefois ses traits étaient emprunts d'un grand sérieux, excepté pour son sourire énigmatique. Était-ce de l'arrogance, de la retenue, quelque chose qui la souciait au moment ou le sculpteur l'avait immortalisé qui avait empêché Rowena de détendre ses traits ?


Et ce sourire des plus mystérieux l'émoustillait presque.

Il était piqué au vif. Comme un hameçon la curiosité venait de l'alpaguer. Lui résister, se tirer en arrière... se serait trop pénible. Trop difficile. Il s'y abandonna quelques secondes.

C'est l'apanage des génies de se retrouver pensif la plupart du temps. Elle devait avoir hâte de mettre en pratique une de ses idées pendant que je ne sais quel artiste prenait un temps fou à buriner la pierre. Il est tellement surprenant et si dommage qu'un esprit telle que le sien ne nous ai laissé aucun livre. Je me demande si les salles communes des autres maisons abritent  elles aussi des bustes ou des statues de leurs fondateurs.

Il abandonna son étude du buste pour regarder le tableau de la fondatrice de sa maison. Il avait du mal à se l'avouer, mais c'est ici qu'il se sentait vraiment chez lui. Il partageait bien plus les valeurs des Serdaigle que celles de sa famille de sang. Il n'en avait jamais fait part à quiconque, mais il se plaisait à imaginer ce portrait de Rowena comme le portait d'une ancêtre qu'il aurait accroché à un mur de son foyer.
La présence du bracelet ne l'avait jamais intrigué tant que cela. Il lui semblait avoir vu dans un énorme tome de la bibliothèque une gravure de Godric Gryffondor avec une épée. Rien de surprenant à ce que Rowena Serdaigle ai voulu porter ses plus beaux atours avant de poser pour son portrait.

Même si tout ceci ne mène à rien, même s'il est fort probable que ma condisciple s'emballe pour rien, je suis curieux d'en savoir plus.

Et voilà.

Son esprit avait tendance à emballer sa véritable motivation sous des couches et des couches de rationalité. Le pire, c'est qu'il croyait du plus profond de son être agir sagement, logiquement. Et cependant, c'était la curiosité qui le faisait se sentir vivant. Tout son être était en permanence sous tension, une curiosité acide au creux du ventre.
Noble sentiment, la curiosité, dans certains cas. La soif de culture d'Everard fonctionnait bien avec ce sentiment. Il n'y avait en effet aucun mal à vouloir lire un livre à la vieille couverture pour se cultiver, curieux de son contenu.

En revanche...et même s'il refusait de se l'avouer...sa curiosité le tiraillait aussi bien lorsqu'il s'agissait de jouer les commères de bas-étage. Qui fréquentait qui, quelle était la date d'anniversaire de cet élève qu'il ne connaissait pas, pourquoi untel boitait ce matin. Ça le rongeait littéralement de savoir. De savoir juste pour savoir.

Il s'humecta les lèvres et toussota légèrement, avant de se redresse encore plus, si possible. Les mains bien à plat sur le bureau. Bon orateur quand il le fallait, il avait pour habitude de parler lentement, en articulant, mais presque un peu trop bas. C'était parce qu'avec le temps il s'était clairement rendu compte que parler un poil trop bas forcer les gens aux alentours à vous écouter plus attentivement. A se concentrer, pour tout capter.

Aucun ne semble avoir pensé à ce que j'ai en tête...

- Je crois, si je peux me permettre, que vous oubliez tous la piste la plus intéressante. La plus solide. Les fondateurs ont résidé ici, tout comme nous en ce moment même. Quoi de plus normal que de penser qu'ils avaient des quartiers personnels ?
C'est élémentaire !
Je dirais même qu'il est plus que probable que notre tour aie servi dans le passé de quartiers personnels à Rowena. Souvenez-vous de la chanson du Choixpeau... Chaque année il en fait une nouvelle, mais certains des anciens élèves ont cru bon d'en consigner certains dans des livres. Trouvable à la bibliothèque. Et il y a un fait récurrent sur Rowena...elle vivait dans les sommets, dans les montagnes. Ici, perché dans notre tour, elle trouvait ses aises.


Il marque une petite pause.

- C'est par ici qu'il faut commencer.

Il ne jugea pas nécessaire de leur faire part de son intuition... à savoir qu'un esprit aussi brillant et inventif que celui de Rowena devait forcément avoir eu besoin d'un journal, d'un carnet pour noter le fruit de ses réflexions. Selon Everard, un tel objet revêtait une valeur inestimable... Si les autres mettaient la main dessus, se serait assurément un pur gâchis. Lui saurait qu'en faire. Lui seul.

- Par la tour des Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Sang : Pur Âge : 14ans
Statut : Élève
Année : 4 eme
Option #1 : Arithmancie
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, plume de phénix
Animal/ux de compagnie : Hibou
Points : 0

avatar
Liana FuentesSerdaigle
MessageRe: Un secret bien gardé  - Dim 20 Mai - 23:35
Comme souvent depuis son entrée au collège Liana avait sauté le repas préférant la quiétude de la salle commune ou du dortoir au tapage bruyant des jeunes qui mangeaient tous en même temps ou presque. Seulement, ce moment de paix ne durait jamais assez longtemps à son goût, n'en montrant rien, elle s'installa dans un petit coin à l'écart des autres, se plongeant dans un roman historique moldu, qu'elle s'était achetée en cachette, le dos calé contre son oreiller appuyer contre un mur. Se plongeant sans trop de mal dans le passé des non mages, la châtain fut soudain surprise d'entendre la mélodie au piano se stopper. Tout en continuant à lire, n'affichant aucun intérêt aux propos tenues, elle n'en loupait pourtant pas une miette. D'ailleurs quasiment toute la salle commune écoutait ce que disait une blonde sur un bracelet de leur fondatrice. Quand cette fille demanda qu'on lui vienne en aide pour ce mystérieux objet, plusieurs se précipitèrent à dire qu'ils l'aideraient.

Pathétique cet entrain... Comme si cela allait être assez simple pour qu'une bande d'ado trouve un tel objet et confirme ainsi son existence au monde... *


Haussant un sourcil, la bleue et bronze les regarda faire, refermant son livre au moment une personne quittait la salle commune pour faire un tour dans les couloirs. Après s'être mordue les lèvres elle ne put s'empêcher d'aller voir celle qui avait lancé ça. Car malgré son air détaché et savoir qu'ils avaient peu de chance de trouver quoi que ce soit, elle s'ennuyait et peut être cela l'aiderait à passer le temps entre les cours. Se dirigeant donc vers l'instigatrice du projet, elle s'adressa à elle de sa voix délicate mais froide.

Salut.. J'ai écouté rapidement ce dont tu as parlé... Il est presque certain que tu ne trouveras rien dans la réserve de la bibliothèque. La seule personne qui pourrait parler de cet éventuel bracelet mystère est la fille de la fondatrice, la Dame grise.. Seule ce fantôme pourrait avoir des instructions, du moins si le bracelet fut vraiment un artefact magique et qu'elle fut au courant. Car après tout, pourquoi ne l'aurait elle pas volé à sa mère en même temps que le diadème si tel était le cas.

Retenant un soupire, elle continua tout de même à parler.

N'aillant pas grand chose à faire, je veux bien t'aider dans cette démarche.. A condition que l'on me force pas à me mêler aux autres. Je t'aiderais à lire les bouquins de la réserve si tu peux y avoir acces et les sortir. Mais c'est tout ce que je ferais, et je ne parlerais à personne d'autre que toi si je trouve un truc.

S'apprêtant à s'éloigner, elle s'était retournée avant de se stopper pour regarder à nouveau la blondinette.

Si tu veux mon avis, n'en parlons pas trop autour de nous, puisqu'il y a peu de chance qu'on trouve quoi que ce soit, alors autant éviter de se ridiculiser aux yeux du corps professoral et des autres maisons, voir même aux yeux du monde magique... Enfin ce que j'en dis moi...

Sur ces dernières paroles, la demoiselle partie en direction de son dortoir, regrettant une fois de plus de ne pas pouvoir utiliser le mp3 moldu afin d'écouter de la musique et d'ignorer le monde qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t1264-journal-de-liana-fuentes http://harrypotter1991.forumactif.org/t1265-voliere-de-liana-fuentes
Contenu sponsorisé
MessageRe: Un secret bien gardé  -
Revenir en haut Aller en bas
 
Un secret bien gardé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha
» [Débat] Mew et Mewtwo: des secrets pas si bien gardés ?
» Phoebe Lea Parker - « Il n'y a pas de secret mieux gardé que ceux que l'on devine. »
» Phoebe Lea Parker - « Il n'y a pas de secret mieux gardé que ceux que l'on devine. »
» Certains secrets de familles sont très bien gardés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Poudlard :: Tours du château :: Tour de Serdaigle-
Sauter vers: