AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Invité
MessageSoirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Dim 8 Oct - 22:51
Edmund était revenu depuis une année déjà et il n'avait pas refait de fête au sein de sa demeure depuis. Le moment était, selon lui, propice pour réitérer les choses. Mais, pour ne pas faire comme les autres fêtes, il avait prévu une petite entourloupe à sa sauce. Pas question d'inviter tout le monde. D'autant plus qu'ils y en avaient certains qu'il ne pouvait plus voir.

N'attendant pas trop longtemps, Edmund s'était rendu à son bureau où il avait écrit un faire part pour la fête. N'en n'ayant qu'une à faire, ce n'était pas bien long. Mais il y réfléchissait... Cela serait trop gros et trop idiot de n'en faire qu'une. Si bien qu'il choisissait d'en faire au moins deux autres. Bien entendu, il ne connaissait plus les noms des personnes au sang pur. Cela était un comble, mais après tout, il ne s'en intéressait pas plus que cela. Et ce, même s'il avait une certaine opinion bien tranché sur le sujet.

Quoi qu'il en soit, il écrivait les deux autres faire part et les remettait à son hibou qui, les livrait. Cependant, pour deux des livraisons, il s'était perdu. L'une était arrivé chez les Greengrass et l'autre chez les Abellum.

N'étant pas au courant et ne parlant pas le hibou, Edmund préparait tranquillement la fête afin de recevoir ce beau monde. Il hissait en premier lieu un chapiteau en face de chez lui afin d'y mettre un coffre où était rangé de nombreux habits. Le coffre avait un fond extensible si bien qu'il y en avait beaucoup plus qu'on ne pourrait le penser. Après quoi, il installait une table avec une feuille où il avait mentionné de choisir une tenue qu'ils/elles devront mettre. Et pour ne pas qu'il y est de gêne, bien que cela ne le dérangerait pas outre mesure, il avait mis une cabine en tissu pour qu'elles puissent se changer.

Cela prêt, il se rendit à l'intérieur où il demandait à son elfe de maison de préparer un buffet rapidement. Pendant ce temps, il arrangeait les tables sur les côtés du salon afin de laisser place à une piste de danse. Sans compter que la soirée réservait bien des surprises. Quoi qu'il en soit, après tout ses efforts, il se rendait à l'étage afin de se doucher et mettre une tenue plus saillante que celle qu'il avait actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Aucune
Sang : Pur Âge : 25 ans
Statut : Adulte
Gringotts : Compte
Compte de l'Apothicaire
Année : Diplômée
Animal/ux de compagnie : Aucun.
A.S.P.I.C.* : Optimal
Poste(s) : Gérante de l'apothicaire en l'absence de son mari.

RPG en cours : Santé !
Informations nuancées
Un pied devant l'autre, et on marche dans la nuit
Qui joue contre moi s'en mord les doigts
Le chant des corneilles
Au delà des couloirs
Soirée festive haute en couleur
Divers : Je suis plus facile à haïr qu'à aimer.
Avatar : Lana Del Rey.
Points : 60

avatar
Adélaïde NottAdultes
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Dim 8 Oct - 23:48
Adélaïde se tenait avec Aliénor devant chez son ami Edmund, qui les avait invitées pour une petite soirée. Ces deux-ci avaient un passif compliqué, mais depuis qu'il avait terminé son voyage et était rentré en Angleterre, ils avaient renoués et étaient devenus proches. Elle l’appréciait véritablement, et se sentait vivante avec lui. En effet, il avait une certaine capacité à la faire sortir de ses gonds. Ce n'était jamais bien méchant, et il réussissait toujours à se faire pardonner, pour la simple et bonne raison qu'elle ne lui en voulait jamais vraiment. Et puis, quoi qu'il en soit, elle avait confiance à lui. C'était un des piliers de leur relation.

Avant de frapper pour qu'on leur ouvre, elle observa sa compagne. Elles s'étaient préparées ensembles, toute pomponnées, et avaient méticuleusement choisie leurs tenues. C'était une de leurs occupations favorites. La brunette avait revêtu une robe bustier noire, qui s’arrêtait sous le genou. Elle étaient parsemée de délicates brodures de roses rouges, que la jeune femme avait fait faire à la main. Par-dessus, elle avait revêtu un manteau de fourrure blanche. Peut-importe la température qu'il faisait, elle ne portait pas de collants, elle avait horreur de ça.

"- Bon, je suppose qu'on ne va pas s'éterniser ici, dit-elle à l'attention de la styliste avant d'écraser sous son escarpin le cadavre de sa cigarette.

Elle toqua alors lourdement à la porte, en espérant ne pas attendre. On leur ouvrit bien vite, et la jeune femme ne pu s'empêcher de lever les yeux aux ciels. Edmund se trouvait devant elles, avec pour simple vêtement une serviette de bain.

- Tu as oublié ce qu'était une soirée mondaine ? Tu savais pourtant en faire des plus distinguées, dans le temps.

Elle ne put néanmoins s'empêcher de sourire face à leurs retrouvailles, comme cela faisait quelques semaines qu'ils ne s'étaient pas vu, et posa ses mains sur ses épaules pour lui faire la bise, avant d'entrer vraiment. Une fois dans la pièce à vivre, elle se laissa tomber sur un divan qui se trouva être d'un confort extrême. D'un geste de la main, elle invita la blondinette à s’asseoir à ses côtés. S'adressant à leur hôte, elle lui demanda :

- Et tu connais Alienor ? Tu as bien fait de l'inviter, elle sait être absolument charmante quand elle veut. Par contre, quand ce n'est pas le cas ...

Elle eut un soupire, même si son visage affichait une expression attendrie.

- Vous pouvez être tout aussi pénibles l'un que l'autre !"

Et ce n'était pas un mensonge. Elle n'aurait su dire lequel elle avait déjà eu le plus envie d'assassiner.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t669-adelaide-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde http://harrypotter1991.forumactif.org/t695-epopees-glaciales-d-adelaide-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde http://harrypotter1991.forumactif.org/t732-voliere-d-adelaide-madeline-aimee-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde
Sang : Pur Âge : 27 ans
Statut : Adulte
Gringotts : Compte
Compte de Gaichiffon

Année : Diplômée
Option #1 : Arithmancie
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Orme fin et rigide - Ventricule de Dragon - 31,4cm
Animal/ux de compagnie : Kingsley - Serpent roi noir du Mexique
Quincy - Chouette effraie
A.S.P.I.C.* : Effort Exceptionnel
Poste(s) : Tenancière de Gaichiffon

RPG en cours : Privés :
Alohomora et sésame ouvre-toi : pas besoin de mandat (Adélaïde)
Soirée festive haute en couleur (Edmund, Adélaïde, Savira)
Cupidon Bidon (Dilys)

Libres :
Avatar : Natalie Dormer
Points : 0

avatar
Alienor GreengrassAdultes
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Lun 9 Oct - 22:35
Soirée festive haute en couleurAlienor, Adélaïde, Edmund & SaviraCe fut avec un certain étonnement que la Greengrass avait reçut, plus tôt, une missive venue tout droit de sa résidence secondaire, la villa bâtit aux flancs de Flagley-le-Haut. L'elfe de maison, qui se charge de l'entretien du logis lorsqu'elle n'y est pas, a pour ordre d'envoyer les courriers reçut à cette adresse où sa maîtresse ne réside qu'en période de congés, vacances et jours fériés, dans la boîte postale de Gaichiffon ou celle de l'appartement surplombant la boutique. Afin qu'elle ne fasse jamais attendre ses destinataires, même s'ils ont posté au mauvais endroit. Ordre que la créature a exécuté en un rien de temps, comme à son habitude. Un bien brave serviteur, ce petit être. Alienor le prendrait presque en amitié au point de le traiter au même niveau que les sorciers. Cela dit, "presque" n'est pas synonyme de vérité

Dans cette missive, la styliste a trouvé un faire part cacheté. Une invitation d'Edmund Travers à se rendre à sa soirée mondaine. Et là repose tout l'étonnement de la blonde. Bien qu'ils se connaissent depuis plusieurs années, par l'intermédiaire des dîners familiaux et de leur scolarité, Alienor ne se prétend pas proche de son compère Sang Pur. Ils sont en bons termes, savent rire et discuter lorsque leurs chemins se croisent, mais, tout s'arrête à là. Rien de bien particulier ne lui aurait, donc, valut cette lettre. Enfin ! Ce n'est pas comme si mademoiselle allait s'en plaindre. Elle qui aime tant illuminer les réceptions de haute société par son incontournable présence, voilà une bienheureuse nouvelle ! D'autant plus que sa chère Adélaïde, alliée de toujours, y est également conviée. C'est, d'ailleurs, ensemble qu'elles ont décidé de s'y présenter. Après de longues heures passées à se pomponner et à hésiter sur la robe et les escarpins qu'elles allaient porter, évidemment.

- Bon, je suppose qu'on ne va pas s'éterniser ici.

Achevant tranquillement leur pause fumette sur le porche de lotissement, la créatrice de mode acquiesce d'un mouvement de tête tout en faisant cracher un nuage de fumée nacrée du bout de sa pipe.
- Tu supposes bien. Répondit-elle en rangeant son cigare de bois au fin fond de son sac-à-main.

Laissant sa cadette frapper trois petits coups secs à la porte, la réaction adoptée par la Greengrass face à ce qui se présente devant elle se rapproche lourdement de celle de la Nott. Regard levé et main en visière pour se préserver du paysage.
- Tu as oublié ce qu'était une soirée mondaine ? Tu savais pourtant en faire des plus distinguées, dans le temps.
- J'ai dû manquer la ligne stipulant l'option club échangiste, dans la lettre. Soupire-t-elle, un sourire mutin plaqué aux lèvres. Elle devait être écrite en patte de mouche, à la manière des conditions indésirables à la fin des pactes avec le diable.
Retenant un gloussement railleur sans grande méchanceté, la demoiselle suit le mouvement. Elle salut l'homme et quitte la fraîcheur de l'extérieur pour s'installer gentiment auprès de sa camarade. Se débarrassant, en passant, de son épais manteau en plumes d'Augurey. Laissant, ainsi, entrevoir sa robe de soie émeraude.

- Et tu connais Alienor ? Tu as bien fait de l'inviter, elle sait être absolument charmante quand elle veut. Par contre, quand ce n'est pas le cas... Vous pouvez être tout aussi pénibles l'un que l'autre !
Un air faussement outré au visage, la Greengrass esquisse un sourire amusé.
- Il existe plus pénible que moi, à tes yeux ? Oh, darling, je hais les rivalités. Quelque qu'elles soient. Ce titre est à moi, personne d'autre ! Et, oui, nous nous connaissons. Assez pour que je reçoive la visite de son hibou, du moins.
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t752-alienor-o-r-m-greengrass-termine http://harrypotter1991.forumactif.org/t777-alienor-greengrass-there-s-a-snake-lurking-in-the-grass http://harrypotter1991.forumactif.org/t769-voliere-de-mlle-alienor-octavia-rose-marie-greengrass
Invité
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Mer 11 Oct - 5:45
Soirée festive haute en couleurs
Mrs Nott, Miss Greengrass, Sir Travers
C'est à Poudlard-même, alors qu'elle mettait de l'ordre dans les dossiers de ses élèves perturbés, que Savira fut interpellée par une curieuse bestiole. Pas tant curieuse que ça puisqu'il s'agissait d'un hibou, et que le hibou étant le moyen de correspondance évident entre sorciers, le fait n'aurait pas dû se révéler particulièrement intrigant. Pourtant, celui-ci ne venait visiblement pas de la volière, ni de la part de son frère Siaan dont elle aurait reconnu l'un des volatiles de la Ménagerie Magique entre mille. Non, c'était un hibou "surprise" qui apportait sa missive "surprise" d'un individu "surprise".

Alors comme ça, Edmund Travers organisait une petite sauterie dans son humble demeure, et elle y était conviée. La première réaction de Savira en scannant le parchemin d'un air statufié fut d'arquer très légèrement son sourcil gauche. Edmund Travers avait le même âge qu'elle, et ils avaient passé toutes leurs promotions à Poudlard comme deux droites irrémédiablement parallèles. Proches sans jamais se croiser. Du même sang sans jamais se lier. Concours de circonstances ou pas, miss Abellum savait bien qu'elle y était pour quelque chose. Jamais elle ne s'était laissée approcher plus que ça par ceux qui dégageaient autant de dédain. Fait paradoxal étant donné qu'elle-même avait toujours été dédaigneuse. Déjà à l'époque, elle pouvait sentir ces choses-là, comme une éponge à ondes négatives alors qu'elle en intériorisait déjà suffisamment pour ne pas vouloir s'en encombrer. Elle avait d'autres chats noirs à fouetter, voilà tout. Elle interrompit sa deuxième relecture en réalisant que jusque là, elles avaient toutes été tristement profitables à la réminiscence de ces passages désespérément creux de sa vie. Edmund Travers à ce moment-là n'y avait été que tout à fait anecdotique, d'où la surprise aujourd'hui de recevoir un papier griffé de sa plume, et le scepticisme en découlant. Savira reposa la lettre sur son bureau en chêne massif avec une lenteur glaciale et maîtrisée, puis ne bougea plus quelques instants, sans décoller ses yeux de cet élément intrusif. D'un roulement bref de globes oculaires, elle s'attarda sur le hibou qui était toujours là, posté à l'autre coin du meuble imposant à attendre une quelconque récompense.

- Va, avait-elle ordonné d'un ton naturellement calme, autoritaire, et presque sans âme. La bestiole sembla comprendre sans pinailler qu'il ne serait pas judicieux d'insister outre mesure. Il quitta les lieux prompto, et l'Italienne serra sa mâchoire particulièrement dessinée, creusant ses joues sans maîtrise tout en faisant frémir ses muscles faciaux, le regard aussi vide que précédemment. L'espace d'une seconde, un interlocuteur aurait pu y déceler son trouble, ou son agacement. Quoi exactement, il n'aurait su dire, mais il aurait senti quelque chose.

Savira prit son temps. Elle se laissa tomber sur son fauteuil avec lassitude, sans toutefois pousser un soupir, capitulant sans un mot, abandonnant piles de feuillets et autres joyeusetés estudiantines au profit d'une petite introspection de circonstances.

Elle irait. C'était tout décidé. Sans doute qu'elle croiserait d'anciens étudiants devenus grands, elle qui de nos jours était toujours au contact de la jeunesse pressée et de sa torture adolescente, comme pour exorciser ses propre maux qu'elle n'avait jamais su dire. Qu'à cela ne tienne. Ca serait l'occasion de voir ce que les versions antérieures, devenues grandes, vantardes à l'époque pour la plupart, avaient fini par bâtir.

Bon... Non. En fait c'était surtout l'occasion de sortir un peu et de se parer de ses plus beaux bijoux et vêtements élégants pour briller comme elle savait si bien le faire dans toutes sortes de mondanités. D'ailleurs, elle s'attendait déjà à croiser le fameux gratin qu'on retrouvait dans chacune d'elles. Finalement, ça ne serait pas différent... Tout lui indiquait d'y aller. Ca ne pouvait être que... divertissant. Au pire, ennuyeux, mais pas frontalement désagréable.

Le moment venu, la brune drapa son corps d'une robe de soie fine, longue, et délicatement zébrée aux couleurs camelles qui épousaient élégamment ses formes sans aller dans la vulgarité. Le décolleté était pour le moins plongeant mais Savira adorait jouer avec le feu et les convenances. Dans les règles, mais sur le fil. Cela avait le mérite d'attirer l'attention, et de susciter beaucoup d'intérêt. Et puis c'était surtout un bon moyen de troquer ses tenues sombres de psychomage bien sous tout rapport au profit du mystère qu'implique une vamp de la nuit qui sait malgré tout rester dans la retenue. Les vêtements, elle adorait jouer avec, alors pourquoi se priver... Pour la forme (et la météo) elle s'équipa d'un long manteau cintré nappant ses jambes jusqu'aux chevilles, dissimulant une étole noire aux filaments dorés finement scintillants pour couvrir ses épaules durant la soirée. Repérable sans être clinquante. Parfait.

Lorsqu'elle arriva à l'adresse indiquée, Savira n'eut pas besoin de reprendre son souffle ou quelque autre désuétude pour se donner du courage. Pourtant, elle ne savait pas qui l'attendait exactement derrière cette porte, et cette situation aurait pu être intimidante à n'importe qui. Elle, elle se contentait d'observer la grande bâtisse qui n'attendait plus qu'elle, avant de s'avancer d'un pas décidé, un infime rictus au coin des lèvres. Un elfe de maison lui ouvrit, sans grande surprise. Elle n'en attendait pas moins d'un sang-pur et ne s'offusqua pas de l'accueil. Elle fit un signe de tête entendu à la créature à qui elle confia son lourd manteau, découvrant ses épaules desquelles l'étole semblait vouloir s'enfuir et qu'elle ramena d'un geste naturel vers elle. Personne ne s'était aperçu de sa présence visiblement, et les voix résonnaient un peu plus loin. Elle se laissa guider sans attendre la permission de l'elfe qui lui indiquait la direction. Alienor Greengrass, de deux ans sa cadette à Poudlard et une habituée des festivités de gala, était en grande conversation avec Adelaïde Nott, de qui cinq années la séparaient. Fatalement, ses souvenir concernant cette dernière étaient moins dessinés.

- Il existe plus pénible que moi, à tes yeux ? Oh, darling, je hais les rivalités. Quelque qu'elles soient. Ce titre est à moi, personne d'autre ! Et, oui, nous nous connaissons. Assez pour que je reçoive la visite de son hibou, du moins.

Darling, singea mentalement la nouvelle venue en réprimant un pincement amusé du coin des lèvres.

Sans se soucier d'interrompre ces joyeux lurons, la brune s'approcha pour manifester sa présence aux trop rares invités de cette soirée.

- Bonsoir, dit-elle en s'attardant un instant sur l'accoutrement de l'adolescent qu'elle avait brièvement connu à l'époque et qui était visiblement devenu un homme. Elle ne laissa rien paraître de son amusement, mais ne manqua pas de le transpercer du regard pour perturber son aisance inconvenante. Elle enchaîna aussitôt de sa voix grave, avec la sensation d'avoir cassé l'ambiance, ce qui ne l'intimida pas nécessairement. Pardonnez-moi. J'ai eu vent d'une petite soirée chez les Travers. On ne m'avait pas dit qu'il fallait ramener ses propres serviettes. Comment fait-on si on ne correspond pas au dress-code?

Sans la connaître, on aurait tout à fait pu la prendre au sérieux tant sa voix était assurée. Peut-être pouvait-on y déceler une pointe de sarcasme aussi... Inoffensive ceci dit. Pour l'instant.


L.P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Mer 11 Oct - 18:00
Edmund était en train de se doucher en relaxant ses muscles le plus possible pour pouvoir les détendre et faire son possible afin d'être en forme pour la soirée. Néanmoins, il ne se doutait pas une seule seconde que les personnes qu'il avait invité serait déjà là. Son elfe de maison aurait pu ouvrir, mais malheureusement, celui-ci était trop occupé à faire le buffet pour le monde qui allait venir. Et au vu des nombreux plats qui allait y avoir, il lui faudrait du temps. Si bien qu'Edmund était sorti rapidement de la douche en se séchant aussi vite que possible et s'enrouler d'une serviette pour être un minimum présentable.

Dévalant les marches des escaliers à vive allure, mais sans se précipiter trop vite pour ne pas tomber, il arrivait rapidement au couloir menant à l'entrée et ouvrit la porte en voyant devant celle-ci Adélaïde et Alienor. S'inclinant et les invitant à rentrer, Edmund reçu une petite remarque de la part d'Adélaïde avant une petite bise de sa part. Elle n'avait pas changé depuis le temps. Cela le faisait sourire légèrement. Et même la remarque d'Alienor sur le club echangiste le faisait rire. Cela allait être une soirée très drôle, mais il manquait encore une personne. Cependant, il ne savait pas encore qui cela allait être.

Edmund avait pris le manteau d'Alienor et avait utilisé sa baguette pour la ranger dans la penderie. Une habitude qu'il avait pour lui et les autres lorsqu'il était ici. Et alors qu'il venait d'utiliser ce sortilège, il entendait une personne derrière lui. Il se retournait et voyait Savira. Ainsi donc la dernière personne était l'adolescente serdaigle qu'il avait connu à Poudlard. Il s'en rappelait petit à petit. Mais quoi qu'il en soit, ce n'était pas le plus urgent pour lui de s'en rappeler pour le moment. Il aura tout la soirée pour cela.

- En effet, la serviette n'était pas dans la tenue de soirée. Je dois aller me changer. Les belles demoiselles m'ont pris de court alors que je me faisais un brin de toilette. Mais si vous préférez être en serviette, il y a de la place pour qui en veux sous la douche.

Souriant malicieusement, car il savait qu'une personne ici présent avait déjà vécu une situation similaire. Toutefois, il n'en disait pas plus pour le moment et il appelait son elfe de maison afin de savoir où en était le buffet. L'elfe de maison n'avait encore terminé. Mais surtout, il y a eu un léger souci avec un animal magique, un Abraxan. Cela ne pouvait pas être pire. Il était encore assez jeune et fougueux, mais il arrivait à le comprendre pour l'avoir aider. Malheureusement, il espérait qu'il ne fasse rien. Il demandait alors à l'elfe d'apporter à ses demoiselles les petits mets, comme les canapés, de l'alcool, des snacks et petites douceurs.

- Je suis à vous de suite.

Remontant vite fait, il se changeait rapidement en mettant un jean simple, mais assez ample pour qu'il puisse se sentir à l'aise dedans. Puis, il mettait un simple gilet sans rien en dessous et ne boutonnait que les deux du bas laissant entrevoir son torse. Se sentir à l'aise, s'était quelque chose qu'il affectionnait après tout. Et au bout de 5mn à peine, il redescendait. Il avait eu le temps de se mettre un petit noeud à ses cheveux pour les attacher en queue de cheval.

- Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'être venu. Comme vous le constater, nous sommes peu nombreux. Contrairement aux soirées que je faisais avant j'ai choisi de le faire en petit comité qu'il y en ai trop. Pour ceux, ayant entendu la conversation que j'ai eu avec mon elfe, un de mes animaux gambade et si jamais vous le voyez, hésitez pas à m'en avertir, vous pourrez le monter et voler dessus avec moi.

Il rigolait un peu en prenant un verre de punch afin de trinquer un peu avec tout le monde et reprendre ce qu'il allait dire.

- Le but de cette soirée est de reprendre contact, de parler et bien plus. Il y aura un moment dans un piscine, un repas avec un groupe de musicien et un évènement surprise avant de clôturer la soirée par autre chose. Je ne peux tout révéler pour le moment, mais prenez plaisir et faites comme chez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Aucune
Sang : Pur Âge : 25 ans
Statut : Adulte
Gringotts : Compte
Compte de l'Apothicaire
Année : Diplômée
Animal/ux de compagnie : Aucun.
A.S.P.I.C.* : Optimal
Poste(s) : Gérante de l'apothicaire en l'absence de son mari.

RPG en cours : Santé !
Informations nuancées
Un pied devant l'autre, et on marche dans la nuit
Qui joue contre moi s'en mord les doigts
Le chant des corneilles
Au delà des couloirs
Soirée festive haute en couleur
Divers : Je suis plus facile à haïr qu'à aimer.
Avatar : Lana Del Rey.
Points : 60

avatar
Adélaïde NottAdultes
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Jeu 12 Oct - 10:02
"- Il existe plus pénible que moi à tes yeux ? Oh, darling, je hais les rivalités. Quelque qu'elles soient. Ce titre est à moi, personne d'autre ! Et oui, nous nous connaissons. Assez pour que je reçoive le visite de son hibou, du moins, avait répondu sans retenue Alienor.

Son amie sourit. Elle aimait l'exubérance de la styliste, et s'apprêtait à surenchérir. Un bruit de pas s'approchant l'en empêcha néanmoins. C'était normal si on considérait que des invités étaient attendus, mais on patientait habituellement sut le seuil d'entrée le temps que l'hôte ou les domestiques n'ouvrent. Ne s'en formalisant pas, Adélaïde décida d'attendre de voir de qui il s'agissait avant de de lamenter de son cruel manque de politesse. C'était une jeune femme qui arriva dans la pièce en les saluant. Ce visage ne lui était pas étrangé, elle le connaissait, bien que vaguement : Savira Abellum.

Les rares fois où elles s'étaient vu, cela ne s'était pas très bien passé. Elles accrochaient, certes, mais dans le mauvais sens du terme. Le fait de devoir passer la soirée avec elle ne l'enchantait en aucune manière, mais elle n'en laissa rien paraître.

- Bonjour, se contenta-t-elle de dire élégamment.

Il n'était pas question qu'elle joue à l'hypocrite pendant toute la réception, alors elle décida que moins elle lui parlerait, mieux ce serait. Quand les autres convives arriveraient ce serait bien simple de se noyer dans la foule et de l'oublier. Pour le moment, ils n'étaient que peu, et elle était contraintes de supporter ses paroles.

- Pardonnez-moi. J'ai eu vent d'une petite soirée chez les Travers. On ne m'avait pas dit qu'il fallait ramener ses propres serviettes. Comment fais-t-on si on ne correspond pas au dress-code ?

La Nott aurait pu être l'amusée par la remarque si elle n'était pas venue de l'italienne. Là, elle ne faisait que ressortir une amertume teintée d'aigreur. Elle ne parvint à garder ses pensées pour elle, presque forcée de les formuler a voix haute.

- Il est regrettable, en effet, que tu n'ais été mise au courant. Mais si tu tiens tant à te dénuder, je suis sûr qu'Edmund se fera un plaisir de te faire don de tout ce dont tu auras besoin.

Son ton était mielleux, mais il était perceptible pour ceux qui étaient conscients de la dureté de leurs rapports qu'elle n'était qu'accusatrice. Peut-importe de quoi. Adélaïde ne cherchait même pas à le dissimuler, cela n'aurait pas le moindre intérêt.

- En effet, ajouta le Travers, la serviette n'était pas dans la tenue de soirée. Je dois aller me changer. Les belles demoiselles m'ont pris de court alors que je me faisais un brin de toilette. Mais si vous préférez être en serviette, il y a de la place pour qui en veux sous la douche.

La plus jeune leva les yeux au ciel.

- Tu vois Abellum, si tu y tiens, tu peux toujours ...

Ne sachant comment finir sa phrase, elle se contenta d'un geste évasif de la main. Savira n'avait qu'à le prendre comme elle le voulait. Tout cela commençait à sérieusement l'agacer. Alors qu'elle s'apprêtait à prendre en apparté celui qui led avait invité pour chercher à comprendre, il s'éclipsa, avançant qu'il devait finir de se préparer. Elle n'allait certainement pas le retenir. Il refit bien vite son apparition. S'il portait un pantalon, son torse était bien peu couvert. La brunette ne pût retenir un profond soupir, critiquant intérieurement sa tenue. Prê te à le lui faire remarquer, elle se tu cependant, son ami prenant la parole.

- Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'être venu. Comme vous le constater, nous sommes peu nombreux. Contrairement aux soirées que je faisais avant j'ai choisi de le faire en petit comité qu'il y en ai trop. Pour ceux, ayant entendu la conversation que j'ai eu avec mon elfe, un de mes animaux gambade et si jamais vous le voyez, hésitez pas à m'en avertir, vous pourrez le monter et voler dessus avec moi. Le but de cette soirée est de reprendre contact, de parler et bien plus. Il y aura un moment dans une piscine, un repas avec un groupe de musicien et un évènement surprise avant de clôturer la soirée par autre chose. Je ne peux tout révéler pour le moment, mais prenez plaisir et faites comme chez vous.

C'était une blague ? Si une partie de son discours l'avait intriguée, l'autre l'avait franchement rebuté. Silencieuse dans son fauteuil, elle avait saisi le verre que lui avait proposé l'elfe, et hésité à se lever pour trinquer, ne voulant pas s'énerver. Elle avait tout de même fini par rejoindre le minuscule groupe pour partager une gorgée avec eux. Observant ses trois compagnon qu'elle compara au buffet monstrueux, le ridicule de la situation la frappa d'autant plus. Posant une main sur le poignet d'Edmund, elle le fixa d'un regard noir.

- Allons voir dehors si ta bestiole n'a pas eu la judicieuse idée d'aller y faire un tour, lui ordonna-t-elle presque avant de se tourner vers les autres convives, nous serons de retour dans un instant. Juste le temps de ... Jeter un coup d'œil.

Elle l'entraîna sur le balcon et laissa son ressentiment s'exprimer.

- Qu'est-ce que c'est que cette mascarade ? Outre le fait que tu ais visiblement un sérieux problème avec le fait de te couvrir, je ne comprend absolument pas ce que tu essais de faire. Déjà, nous ne sommes que quatre, et tu as invité cette peste d'Abellum, alors que je t'ai dis la détester et que tu ne m'as jamais dit vraiment la connaître, et Alienor, avec laquelle tu n'as pas vraiment eu de rapport jusqu'à maintenant non plus. Alors reprendre contact ... Tu dis avoir trié tes invités, alors pourquoi ne pas avoir invité tes proches ? Sans parler de tout le mystère que tu tente d'installer avec tes divers événements étranges. Ça, je dois bien avouer que c'est ce qui peut sauver ta réception. Je ne sais pas ce que tu prépares, mais ça à intérêt à être phénoménal."

Elle avait évacué tout ce qu'elle cumulait depuis qu'elle était arrivée. Si elle ne l'avait pas fait, elle aurait certainement été on ne peut plus désagréable pendant encore des heures durant. Maintenant, elle était plus calme et pourrait apprécier la suite. Sans attendre son compagnon, elle retourna voir Alienor. Et ignorer Savira.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t669-adelaide-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde http://harrypotter1991.forumactif.org/t695-epopees-glaciales-d-adelaide-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde http://harrypotter1991.forumactif.org/t732-voliere-d-adelaide-madeline-aimee-nott?highlight=ad%C3%A9la%C3%AFde
Sang : Pur Âge : 27 ans
Statut : Adulte
Gringotts : Compte
Compte de Gaichiffon

Année : Diplômée
Option #1 : Arithmancie
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Orme fin et rigide - Ventricule de Dragon - 31,4cm
Animal/ux de compagnie : Kingsley - Serpent roi noir du Mexique
Quincy - Chouette effraie
A.S.P.I.C.* : Effort Exceptionnel
Poste(s) : Tenancière de Gaichiffon

RPG en cours : Privés :
Alohomora et sésame ouvre-toi : pas besoin de mandat (Adélaïde)
Soirée festive haute en couleur (Edmund, Adélaïde, Savira)
Cupidon Bidon (Dilys)

Libres :
Avatar : Natalie Dormer
Points : 0

avatar
Alienor GreengrassAdultes
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Dim 5 Nov - 19:33
Soirée festive haute en couleurAlienor, Adélaïde, Edmund & Savira- Bonsoir.
Cette salutation d'une tonalité étrange, placée entre le connu et méconnu, brise la sphère qui semblait déjà s'être créée. Une voix vague, mais, pourtant un brin familière... Se penchant gracieusement en arrière, appuyée contre le dossier du canapé, la blonde cherche à poser son regard curieux sur la nouvelle venue jusque-là cachait par la silhouette d'Adélaïde assise à ses côtés. Un fin sourire se dessine sur ses lèvres maquillées dès lors qu'elle reconnaît son aînée. Voilà d'où venait cette once de reconnaissance dans la façon de parler. Une façon de parler suffisante à s'en rappeler, mais, pas assez à défaut de forte amitié.
- Savira. Cela fait un temps, depuis la dernière fois où nos routes se sont croisées.

- Pardonnez-moi. J'ai eu vent d'une petite soirée chez les Travers. On ne m'avait pas dit qu'il fallait ramener ses propres serviettes. Comment fais-t-on si on ne correspond pas au dress-code ?
- Il est regrettable, en effet, que tu n'ais été mise au courant. Mais si tu tiens tant à te dénuder, je suis sûr qu'Edmund se fera un plaisir de te faire don de tout ce dont tu auras besoin.
En effet, la serviette n'était pas dans la tenue de soirée. Je dois aller me changer. Les belles demoiselles m'ont pris de court alors que je me faisais un brin de toilette. Mais si vous préférez être en serviette, il y a de la place pour qui en veux sous la douche.
- Tu vois Abellum, si tu y tiens, tu peux toujours ...
Amusée par la scène prenant vie sous ses yeux, Alienor rappelle sa présence d'un toussotement malicieux. Quoiqu'elle aurait pu rester spectatrice bien longtemps, tant ce genre de tensions immatures et humoristiques sont plaisantes à analyser.
- Je vous en pries, par la barbe de Merlin... L'hiver n'est pas rude au point de jouer les libertins.
Sur ces mots, et quelques compléments, l'hôte et unique homme du comité s'en décide et va, enfin, s'accorder une tenue plus convenable. Bien que n'étant, tout de même, pas des plus correctes en société. Mais bon. La Greengrass passe outre tout commentaire. Les voilà sous son toit, après tout. Qu'il se mette à l'aise si bon lui semble.

- Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'être venu. Comme vous le constater, nous sommes peu nombreux. Contrairement aux soirées que je faisais avant j'ai choisi de le faire en petit comité qu'il y en ai trop. Pour ceux, ayant entendu la conversation que j'ai eu avec mon elfe, un de mes animaux gambade et si jamais vous le voyez, hésitez pas à m'en avertir, vous pourrez le monter et voler dessus avec moi. Le but de cette soirée est de reprendre contact, de parler et bien plus. Il y aura un moment dans une piscine, un repas avec un groupe de musicien et un événement surprise avant de clôturer la soirée par autre chose. Je ne peux tout révéler pour le moment, mais prenez plaisir et faites comme chez vous.

Face à ces explications, la styliste tire une moue perplexe, sourcil arqué. Voilà bien du mystère, dans cette prise de parole. Et mademoiselle ne saurait trop dire si elle se voit excitée et ravie ou bien inquiète et méfiante au sujet de la suite des événements. Ah. Au pire des cas, rien de mal ne peut arriver. Lorsqu'une diva dit non, c'est non. Si un détail lui déplaît, il n'est pas dans sa nature d'oublier de le souligner. Et si tout lui déplaît, quitter les lieux avec un panache prétentieusement princier est l'une de ses activités favorites.
- Eh bien, très cher... Tu as, au moins, l'art de savoir tenir les autres en haleine. Tu piques sévèrement ma curiosité quant au déroulement futur de la soirée.
- Allons voir dehors si ta bestiole n'a pas eu la judicieuse idée d'aller y faire un tour. Nous serons de retour dans un instant. Juste le temps de ... Jeter un coup d'œil.
La voix d'Adélaïde dégage un elle-ne-sait-quoi d'agacé. Alienor connait presque sur le bout des doigts son amie et réactions. Le problème, bien que lui étant inconnu, lui saute alors assez facilement aux yeux. Fixant vaguement la brunette, comme si cela allait lui donner une explication concrète, la tenancière de Gaichiffon finit par acquiescer et faire un signe évasif du poignet.
- Allez donc. Les regardant sortir, la blonde reste quelques instants fixée sur la porte s'étant refermée derrière eux avant de porter toute son attention sur l'italienne à qui elle offre un grand sourire. Eh bien... Il semblerait que nous soyons plus que deux.
Les deux jeunes femmes profitèrent de ce tête-à-tête pour échanger banalités diverses et nouvelles variées au sujet de leur vie et évolution. L'ex Serpentard lançait quelques félicitations et compliments à l'ancienne Serdaigle, pour son embauche en temps que psychomage de l'école, lorsque les deux autres réapparaissent dans le plus grand des calmes.

Se contentant d'arquer un sourcil curieux en détaillant l'expression d'Edmund, puis, d'Adélaïde, Alienor reste muette jusqu'au moment où son amie retourne s’asseoir à ses côtés. Dès lors, la styliste vient poser une main amicale par dessus celles de la brune avant de lui chuchoter.
- Tout va bien ? Tu m'avais l'air véritablement contrariée. Ensuite, pour éviter qu'un silence morbide ne s'installe, la jeune femme claque énergiquement dans ses mains avant d'offrir un large sourire à leur hôte. Eh bien... Je ne suis pas maîtresse de maison, mais, je suppose que nous ferions mieux de nous réunir autour de ce charmant buffet garni qui, je n'en doute pas une seconde, doit préférer être consommé que rassir ainsi à l'air frais.
© Crimson Day

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Every great story seems to
begin with a snake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t752-alienor-o-r-m-greengrass-termine http://harrypotter1991.forumactif.org/t777-alienor-greengrass-there-s-a-snake-lurking-in-the-grass http://harrypotter1991.forumactif.org/t769-voliere-de-mlle-alienor-octavia-rose-marie-greengrass
Invité
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Sam 11 Nov - 1:08
Soirée festive haute en couleurs
Mrs Nott, Miss Greengrass, Sir Travers
- Bonsoir. Pardonnez-moi. J'ai eu vent d'une petite soirée chez les Travers. On ne m'avait pas dit qu'il fallait ramener ses propres serviettes. Comment fait-on si on ne correspond pas au dress-code ?

Tout le monde ne réagit pas de la même façon à son arrivée impromptue. Tant mieux, elle exécrait l'indifférence plus que tout.

Nott la salua la première dans un murmure suffisant et détaché. Puis vint Greengrass, plus accueillante.

- Savira. Cela fait un temps, depuis la dernière fois où nos routes se sont croisées.

- N'est-ce pas ? répondit-elle en lui offrant un sourire entendu.

La première, plus piquante, revint à la charge pour signifier de manière peu subtile qu'elle n'avait pas apprécié à sa juste valeur le petit trait d'humour dont elle avait fait preuve un peu plus tôt.

- Il est regrettable, en effet, que tu n'aies été mise au courant. Mais si tu tiens tant à te dénuder, je suis sûre qu'Edmund se fera un plaisir de te faire don de tout ce dont tu auras besoin.

Ce à quoi l'Italienne arqua un sourcil en esquissant un rictus amusé, avant de détourner le regard avec légèreté vers l'hôte de la soirée, tout juste si elle ne balaya pas la remarque d'un revers nonchalant de la main.

- En effet, ajouta ce dernier, la serviette n'était pas dans la tenue de soirée. Je dois aller me changer. Les belles demoiselles m'ont pris de court alors que je me faisais un brin de toilette. Mais si vous préférez être en serviette, il y a de la place pour qui en veux sous la douche.

- Tu vois Abellum, si tu y tiens, tu peux toujours... renchérit la hargneuse.

Une fois n'est pas coutume. Savira n'y prêta aucunement attention.

- Je vous en prie, par la barbe de Merlin... L'hiver n'est pas rude au point de jouer les libertins.

La brune acquiesça avec le même amusement.

- Merci pour cette charmante proposition, mais comme le suppose si bien notre camarade, l'hiver, rude ou pas, a le don de me rendre quelque peu frileuse. A défaut de me dénuder, je vais me contenter de la folie de me joindre à vous, pour commencer.

L'hôte entama alors son discours de bienvenue. Apparemment, aucun autre invité n'était attendu...

- Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'être venues. Comme vous le constatez, nous sommes peu nombreux. Contrairement aux soirées que je faisais avant j'ai choisi de le faire en petit comité qu'il y en ai trop. Pour ceux, ayant entendu la conversation que j'ai eue avec mon elfe, un de mes animaux gambade et si jamais vous le voyez, hésitez pas à m'en avertir, vous pourrez le monter et voler dessus avec moi. Le but de cette soirée est de reprendre contact, de parler et bien plus. Il y aura un moment dans une piscine, un repas avec un groupe de musicien et un événement surprise avant de clôturer la soirée par autre chose. Je ne peux tout révéler pour le moment, mais prenez plaisir et faites comme chez vous.

Voilà qui était bien curieux... Pourquoi l'avoir invitée, elle, dans ce cas ? Si tous ces joyeux lurons semblaient se côtoyer plus ou moins, Savira était un véritable outsider parmi eux. Cette situation avait le don d'attiser sa curiosité. Pour-quoi ? Greengrass lui ôta les mots de la bouche.

- Eh bien, très cher... Tu as, au moins, l'art de savoir tenir les autres en haleine. Tu piques sévèrement ma curiosité quant au déroulement futur de la soirée.

- Allons voir dehors si ta bestiole n'a pas eu la judicieuse idée d'aller y faire un tour. Nous serons de retour dans un instant. Juste le temps de ... Jeter un coup d'œil.

Nott utilisa ce prétexte pour s'isoler avec la star de la soirée. Tant mieux. Ca lui laissait le champ libre pour se poser sur le canapé et sympathiser plus amplement avec la jeune femme restante, sans risque de se prendre des coups de griffes gratuits et puérils dont elle n'avait cure.

- Eh bien... Il semblerait que nous soyons plus que deux, constata la jeune femme.

Greengrass dégageait une certaine classe, et Savira aimait les gens classieux. Par dessus tout, elle aimait sa boutique. Après s'être vue félicitée pour son poste de psychomage à Poudlard, elle lui rendit naturellement la pareille. Et y'avait de quoi ! Elle n'était pas insensible aux étoles fines que proposait la tenancière de la boutique. Porter un vêtement griffé "Madame Guipure" était un gage de qualité, et elle ne se priva pas de le lui signifier dans un profond respect.

Les deux absents reparurent, interrompant leurs politesses. Naturellement, Greengrass se tourna vers son amie pour prendre la température. Du moins, c'est ce que Savira supposa. Pendant ce temps, elle eut tout le loisir d'observer les uns et les autres. Curieusement, elle pouvait sentir une certaine tension. Muette, elle ne laissa rien paraître de ses questionnements et se contenta d'observer, inlassablement, comme un reporter sous couverture le ferait. Greengrass relança alors leur hôte jusqu'à présent bien silencieux.

- Eh bien... Je ne suis pas maîtresse de maison, mais, je suppose que nous ferions mieux de nous réunir autour de ce charmant buffet garni qui, je n'en doute pas une seconde, doit préférer être consommé que rassir ainsi à l'air frais.

- Je plussoie, renchérit Savira en se levant dans un élan assuré.

Sans attendre une quelconque permission, elle se dirigea vers ledit buffet et dégusta une première bouchée non identifiée pour la faire glisser tout doucettement dans son gosier. Hum. Pas mauvais.

- Qu'est-ce que c'est ? dit-elle en montrant du doigt les autres canapés rougeâtres.

Parler cuisine constituait une fois de plus du remplissage mondain, mais à vrai dire il fallait bien combler les blancs. Heureusement que son éducation l'avait bien formée à faire illusion pour bien se tenir en société. Elle excellait à ce petit jeu. Elle n'en gardait pas moins quelques interrogations. Par Merlin, que faisait-elle là ? Etait-elle, pour une raison obscure, un faire-valoir ou déclencheur tout désigné pour faire sortir de ses gonds la Nott ? Si tel était le cas, elle ne foncerait pas tête baissée dans le piège. Elle serait une convive irréprochable. Ben tiens !



L.P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] - Sam 11 Nov - 19:23
Edmund avait tranquillement fait sa petite annonce d'entrée. En effet, il n'attendait personne d'autres, mais que pour une personne s'était par hasard qu'elle avait été invitée. Mais le hasard faisant bien les choses, il s'agissait de Savira. Il n'avait jamais vraiment pu discuter par le passé avec elle et à vrai dire, il n'avait pas non plus chercher à en savoir plus.

Edmund se rapprochait plus de ses compères de sa maison par le passé. De ce fait, le fait qu'elle ai pu être à Serdaigle l'avait assez ralenti. Néanmoins, ce n'était pas pour autant qu'il n'allait pas aujourd'hui discuter avec elle. Les discussions qu'il y avait et les réponses le faisait rire. Edmund tendait son verre pour trinquer avec tout le monde et même Adelaïde se joignait à eux. Adelaïde... Une personne qu'il connaissait très bien et dont il ne pouvait se passer. Si elle était dans ses contacts, s'était à la fois pour son métier autant que pour l'amitié. Elle et lui... Non, il n'y avait plus rien, bien qu'il aurait aimé par le passé.

Détournant un peu son regard, il regardait avec attention Alienor avec qui il parlerait surement un peu plus. Si elle était curieuse de sa présentation quant au contenu de la soirée, et bien il pourrait attiser cette curiosité davantage dans ce cas. Cependant, Adelaïde semblait vouloir lui parler au vue de son regard qu'elle lui lançait.

- Je m'excuse mesdemoiselles. Je reviens sous peu.

Edmund suivait alors Adelaïde sur le balcon en tenant son verre qu'il buvait par petite gorgée. Et une fois sur celui-ci, elle lui parlait franchement et cela le faisait rire, mais il lui fallait qu'il puisse lui répondre.

- En effet, je ne connais que très peu Alienor et Abellum encore moins. Néanmoins, ce qu'il va suivre risque d'être très intéressant pour vous tous. Les soirées m"ont manqués. Et si je n'ai pas invité mes proches... C'est parce que je n'ai eu aucune nouvelle d'eux tout simplement.

Edmund avait eu le regard assez nostalgique en parlant des soirées, mais sombre et un peu triste en parlant de ses proches. Il avait eu quelques nouvelles au début, mais plus rien du jour au lendemain à partir d'un certain moment. Voyant Adelaïde revenir dans son salon, Edmund restait un peu sur le balcon pour regarder le paysage avant de rentrer à son tour.

Edmund buvait alors d'une traite son verre qu'il remit à son elfe de maison qui avait fini de remplir la table du buffet. Et alors qu'il allait invité tout le monde, celle-ci semblait déjà prête à aller manger, ce qui le faisait sourire légèrement. Edmund en profitait d'ailleurs pour se rendre au buffet et choisir un met parmi tant d'autre. Savira en avait choisi un et Edmund connaissait ce met. Il en avait rapporté la recette durant l'un de ses nombreux voyages qu'il avait fait et à sa question, il lui répondait doucement.

- C'est une sorte de croquette à la pomme. La pomme est à l'intérieur et elle est nappée par une chapelure de pain. Je ne sais pas si cela est à votre goût, mais je l'espère.

Alors qu'Edmund discutait un peu avec Savira, il regardait Adelaïde et Alienor en ayant une idée. Et pour la concrétiser, il appelait son elfe de maison. Il lui parlait doucement en lui demandant de lui ramener sa grosse malette. L'elfe s'exécutait et lui ramenait la fameuse mallette. Edmund la mettait alors au milieu et souriait en regardant ses convives de la soirée.

Sortant sa baguette, il fit un mouvement délicat et bref lui permettant de crocheter la serrure et d'ouvrir celle-ci. Il y passait alors une jambe puis l'autre avant de les regarder de nouveau. "Si vous souhaitez voir des merveilles autre que les trois que j'ai sous les yeux et bien suivez-moi." Edmund descendait, disparaissant dans la valise. De chaque côtés des marches, il y avait de la liqueur et autres bouteilles. Certaines bon pour les humains et délicieuses, d'autres était surtout là pour soigner les animaux. Car oui, cette valise lui servait de zone de résidence pour les animaux qu'il gardait.

Par ailleurs, il avait préparé une pièce spéciale pour la soirée avec Jacuzzi, spa et bain à remous. Edmund avait fait une autre pièce spéciale, mais elle n'était pas totalement prête non plus. Il en profitait d'ailleurs pour parler un eu plus fort afin que les belles demoiselles puissent l'entendre. " Faites attention en descendant." Edmund allumait alors la musique d'un geste avec sa baguette pour que l'ambiance dansante vienne petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor] -
Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée festive haut en couleur [Pv: Savira, Adelaïde et Alienor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feather, un oiseau haut en couleur !
» Schéma couleur elfes
» Ciri, vagabonde.
» ☺♦ Un carnaval haut en couleur ♦☺
» Cours haut en couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Ailleurs... :: Royaume-Uni-
Sauter vers: