AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageUne péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Lun 30 Oct - 4:05


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

[flashback décembre 1991]

Lorsque les guérisseurs envoyèrent au jeune sorcier une des lettres chargées du baratin habituel,

"Cher Monsieur Parker, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous avons avancé dans les recherches afin de remédier aux dégâts causés par la morsure que vous avez subie par le passé. Veuillez-vous rendre le plus rapidement possible à l'hôpital Sainte-Mangouste, au lieu de rencontre usuel."

Tokyo n'avait pas besoin d'en lire plus. Il était rôdé et bien que ses grands-parents exprimaient une joie sans précédent à chaque fois qu'il était convié à l'une de ces rencontres, le sorcier savait, que les résultats ne seraient pas aussi fructueux qu'on pouvait le penser. En treize ans, ils n'avaient jamais été fichus de trouver quoique ce soit, pourquoi est-ce que ça serait différent ? Dans le fond, il n'était qu'un pantin, un jouet avec lequel les sorciers à la robe verte citron et les magicomages s'amusaient pour leur expérimentation. Il était un cas rare, isolé qui avait de quoi attirer un peu l'attention de ces professionnels de la santé. Le jaune et noir exprima un soupir. Il n'espérait plus rien et pourtant, il préméditait déjà la réaction de sa famille, qui de toute évidence, allait le trainer de force jusqu'aux entrailles de l'hôpital dont il connaissait comme le fond de ses poches le premier étage. Il n'avait pas son mot à dire, mais qui sait, peut-être que le remède fonctionnerait cette fois-ci ? Il n'acceptait toujours pas cette partie de lui, malgré tout, il se disait parfois que si sa famille, pouvait un jour lui dire "Oh, ce n'est rien ! Ca ne choquera personne", alors peut-être pourrait-il concevoir le fait de vivre avec.


**

Le voici arrivé à l'hôpital, il était en compagnie des guérisseurs et des medicomages qui lui appliquaient divers soins avec leur baratin si coutumier aux oreilles du garçon. Deux heures, c'est le temps qu'il resta, là, assis sur une chaise inconfortable à écouter les dires des professionnels comme-ci il n'existait pas, comme-ci il n'était pas "humain", comme-ci il n'était qu'un objet de leur expérimentation. Il poussa un autre et long soupir de lassitude.

Lorsqu'enfin il fut libéré, il lui restait encore toute la fin de l'après-midi à attendre que ses grands-parents puissent venir le récupérer. Encore du temps à tuer dans les couloirs interminables de l'hôpital. Il décida d'errer au cinquième étage, là où il pourrait trouver de quoi se ravitailler et plonger son ennui en s'empiffrant de je ne sais quel gueuleton plus ou moins appétissant. Il trouva son bonheur dans une espèce de beignet fourré au chocolat, à la crème anglaise et à la chantilly dont un coulis de caramel et de fraise recouvrait presque entièrement la pâtisserie surmontée de quelques cerises juteuses. Il demanda à la serveuse de lui rajouter un nappage au café et à la vanille, deux boules de glaces à la pistache ainsi que de la gelée de citrouille. Oui, c'était ça dont il avait besoin: un truc bien gras, bien sucré, bien lourd qui lui prendrait un temps infini à terminer et qui allait, de toute évidence, l'écœurer assez rapidement. Il reconnaissait qu'il avait aussi la probabilité de vomir une heure plus tard dans les toilettes de l'hôpital. Néanmoins, ceci lui était indifférent, du moment qu'il pouvait ruminer et passer ses nerfs sur quelque chose.

Il passa un certain temps à se battre contre sa boustifaille alors que son estomac luttait à chaque instant pour le prévenir qu'il ne supportera bientôt plus d'ingurgiter toute cette mal bouffe. Lorsqu'enfin, il eut terminé, il décida d'errer lourdement un peu plus loin dans le réfectoire à la recherche d'une occupation plus intéressante.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Jeu 2 Nov - 16:13
Une péripétie de malade
Les dernières journées de vacances avaient tout apporté à la jeune Serdaigle, tout sauf un peu de calme et de quiétude. Alors que la famille des deux côtés venait visiter les charmes du paysage anglais dans un tourbillon de langues et de coutumes auxquelles Marie n’était pas habituée. Tout de même, malgré la demande d’énergie, la visite faisait plaisir. Puis, à un certain point dans ce chaos des fêtes, la maman de Marie fit un malaise. Quelque chose à voir avec une nouvelle parvenue de France. Ce fut une jolie visite à l’hôpital, puis la femme dût y rester quelques jours, question de s’assurer que tout était de retour à la normale. Le stress avait été à son comble et tout le monde s’était grandement inquiété au sujet de la santé de la mère. Mais, ce fut sous les paroles rassurantes des magicomages que tout le monde put rentrer l’esprit tranquille. Toutefois, les visites étaient fréquentes, question que la femme ne s’ennuie pas trop pendant les peu de vacances dont elle disposait.

C’était peut-être bien la dernière journée que la Serdaigle mettait pied dans l’hôpital. Si tout allait comme prévu, sa mère sortirait le lendemain matin et elle n’aurait plus besoin de passer une seconde de plus entre ces murs blancs et malades. Bien que l’utilité fût très importante, Marie détestait venir dans ces endroits. Sous les odeurs d’antiseptiques se cachait la mort de centaines de personnes dont personne ne se souviendra dans une dizaine année. La tristesse de l’éphémère dans un seul et unique bâtiment. Elle était arrivé il y a bien de cela quelques heures, avait discuté et jouer à quelques jeux avec sa mère pour l’aider à passer le temps. Par contre, cette dernière passait à présent les derniers tests lui permettant de quitter et Marie avait décidé de prendre ce temps pour aller chercher quelque chose à manger. Il était hors de question qu’elle accepte de passer tout l’après-midi le ventre vide. Elle allait sûrement avancer ses travaux des vacances, histoire d’être à jour pour le retour en classe.

Une fois dans la cafétéria, la Serdaigle se prit une salade, une assiette qui contenait un peu de porc et pomme de terre avec une jolie part de tarte à la citrouille et de l’eau. Elle se décida à aller s’assoir puis entreprit de terminer son repas. Alors qu'elle prenait la dernière bouchée, elle reconnue une tête blonde qui passait par là. Ce que le monde était petit. Elle engloutie son dernier morceau et se dépêcha d'aller porter sa vaisselle à l'endroit approprié avant de retourner vers le garçon qui allait avec elle à Poudlard.

« Bonjour! Ça faisait un moment déjà. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Dim 5 Nov - 2:40


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

Le copieux dessert pesait lourd dans l'estomac du garçon. Il errait d'un pas lent en direction de la sortie et n'eut pas le temps d'aller plus loin qu'une voix familière se fit entendre :

« Bonjour! Ça faisait un moment déjà. »

Il reconnut très vite l'individu. Il s'agissait de Marie-Lise, une fille de sa classe qui abordait en général les couleurs de l’armoirie de serdaigle. Ce jour-là cependant, elle était venue en civil. Les deux sorciers se connaissaient très peu, mais Tokyo savait qu'elle était bonne élève. Le salut de la sorcière le surprit, il ne s'imaginait pas croiser une connaissance dans ce lieu pour le moins particulier et peu accueillant.

- Salut ! Lui répondit-il calmement. Oui, exact...

Il resta planté là un petit moment à l'observer. Que pouvait-il lui raconter ? Cette situation lui rappelait soudainement leur premier échange. Celui-ci avait été particulièrement platonique et sûrement qu'elle l'avait trouvé ennuyant à mourir. Il se passa une main dans les cheveux. Le temps défilait à cent heures dans ces moments-là. Il s'appuya contre le mur le plus proche afin de paraître plus posé qu'il ne l'était en réalité.  Le poufssouffle était assez gêné qu'ils se rencontrent à l'hôpital et il espérait que Marie-Lise se trouvait en bonne santé. Néanmoins, il se dit que si ce n'était pas le cas, elle ne sera pas là, devant lui, à lui adresser la parole. C'est alors qu'il fut pris soudainement par un excès de socialisation et se lança :

- Bon, eh bien... Tu deviens quoi ?

La question était stupide, il s'en aperçut au moment où les sons sortirent de sa bouche. Cependant, les mots étaient venus naturellement se former.


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Mer 8 Nov - 20:37
Une péripétie de malade

- Salut ! Oui, exact...

Marie se souvient bien de leur première rencontre pendant laquelle ils avaient tentés de faire une discussion. Le jeune garçon n’était réellement pas disposer aux conversations, mais cela fit plaisir à la bleue qu’il lui rende sa salutation. Elle ne s’attendait pas à développer une grande amitié, mais rien de l’empêchait d’avoir une connaissance amicale. Le seul problème est que Marie et le silence ne sont pas particulièrement un très bon mélange. Elle avait de la difficulté à entretenir des relations basées sur très peu de mot ou d’action. Elle avait besoin de divertissement, d’un peu d’action ou de secrets. Les secrets étaient tout ce dont elle avait besoin pour apprécier une bonne compagnie.

- Bon, eh bien... Tu deviens quoi ?

La jeune femme fût prise un petit peu au dépourvu. Elle devait avouer qu’elle ne s’attendait pas du tout à ce que le Poufsouffle lui pose une question. Il était un peu gêner, mais Marie ne s’en soucia pas plus que ça. Après, il était déjà plus sociable que la dernière fois. Puis, elle se souvint que les deux se trouvaient dans un hôpital et normalement, cela signifiait un problème de santé chez la personne ou chez un proche de celle-ci. La Serdaigle espéra silencieusement que rien de mauvais ne se passe chez le blond, mais elle avait la décence de garder cela pour elle. Ce n’était pas un sujet qu’elle souhaitait réellement abordée. Elle ne savait pas trop comment réagir dans ces moments. S’il voulait lui en parler, il le ferait. Quoique… Elle pourrait toujours subtilement demander. Juste un petit secret. Ça n’a jamais fait de mal en personne. Du moins, la majorité du temps. Elle se contenta de lui sourire gentiment.

« Oh rien de bien passionnant. Beaucoup de visites familiales à vrai dire. Un peu débordée. Et de ton côté? Et tu passes aussi de bonnes vacances? »

Au moins, Marie voulait bien continuer la conversation. Ça lui faisait plaisir de faire autre chose que de jouer aux cartes ou aux échecs avec sa mère. La pauvre, elle devait s’ennuyer. Mais pour le moment, elle dormait. Elle dormait toujours après manger et les tests. La Serdaigle avait donc un peu de temps devant elle pour discuter.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Jeu 9 Nov - 4:21


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

« Oh rien de bien passionnant. Beaucoup de visites familiales à vrai dire. Un peu débordée. Et de ton côté? Et tu passes aussi de bonnes vacances? »

Il ne fallut pas attendre longtemps pour que Marie-Lise lui réponde, probablement plus à l'aise que lui à se socialiser. Il regretta soudain ces moments qu'il partageait autrefois avec les membres de sa maison et plus particulièrement Gabriel avec qui il aurait capable de faire les quatre cents coups. Malgré tout, il ne se sentait pas disposé à revivre de tels instants. Ces derniers s'étaient envolés avec le reste de sa personnalité d'antan. Il écouta les paroles de sa camarade et resta un petit moment silencieux, à l'observer calmement. Il n'était pas timide, il ne savait juste pas quoi répondre, comme-ci, il n'était plus capable de tenir une conversation plus de deux secondes. Bien que son regard se trouvait vide, son esprit, lui, restait encore connecté et plusieurs questions tourbillonnaient dans sa tête au sujet de la bleue. S'il avait été plus attentif, il aurait peut-être compris que c'est justement ces interrogations qui auraient pu ranimer la flamme qui s'était égarée au plus profond de lui. Malgré tout, il était encore capable de répondre aux questions qu'on lui posait.

-Oh, mes vacances ne sont pas aussi débordées que les tiennes... Je...

Le jaune et noir réfléchit à ses activités. Elles n'étaient pas nombreuses à en dehors du fait de monter son cheval et de partir se promener dans les forêts avoisinantes.

- Boarf, vraiment pas grand-chose en fait... Comme tu vois, je traine depuis plusieurs heures dans un lieu super sympa... M'enfin, j'suis pas le seul à ce que je remarque...

A vrai dire, Tokyo n'avait aucune idée du pourquoi il avait évoqué son ennui des plus mortels que ce soit chez lui ou encore à l'hôpital. Dans tous les cas, il n'avait pas envie de rester silencieux trop longtemps et de risquer de froisser Marie-Lise. Puis dans les faits, c'était la pure vérité, il s'ennuyait ferme depuis qu'il avait éjecté de sa vie tous ses proches. Il ne lui restait plus que ses grands-parents qui ne se montraient pas des plus tendres et qui l'étouffaient en quasi permanence en lui reprochant le fait de n'avoir aucune relation et de perdre son temps. Quelque part, la rencontre avec la serdaigle, n'était pas si mal que ça et lui permettait de passer du temps en bien meilleure compagnie qu'avec lui-même. Pas sûr, en revanche, que celle-ci affectionne plus que ça sa présente.


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Lun 13 Nov - 21:51
Une péripétie de malade


-Oh, mes vacances ne sont pas aussi débordées que les tiennes... Je...
Boarf, vraiment pas grand-chose en fait... Comme tu vois, je traine depuis plusieurs heures dans un lieu super sympa... M'enfin, j'suis pas le seul à ce que je remarque...


La Serdaigle esquissa un sourire. Peut-être qu’il ne s’en rendait pas compte, mais il avait un certain humour. Pas dans le genre très bruyant et dérangeant, mais plus subtile, caché dans la phrase. L’humour tenait plus autour d’un sarcasme que Marie ignorait s’il était volontaire ou non. Seuls les prochains bouts de conversations lui permettront d’en découvrir la cause. Elle se creusa légèrement la tête pour trouver une réponse. Continuer la conversation, laissant une question bien précise pour obtenir une réponse. Au moins, cela pourrait aider le Poufsouffle dans sa timidité, ou simplement dans son manque de conversation.

« Oui, en effet. Qui aurait rêvé d’un endroit plus sympathique pour les vacances. Enfin, je suis en bonne santé et j’espère que toi aussi d’ailleurs. Et les membres de ta famille, ne sait-on jamais. »

Marie donna au garçon un petit sourire sympathique. Si sa famille se trouvait, en effet ici, il ne voudrait certainement pas que la bleue et bronze lui rappelle sans cesse. Elle réfléchit encore quelques instants à une possibilité de conversation. Le temps à l’extérieur était une sortie facile, mais très peu intéressante pour les élèves. Parler de Poudlard lui rappellerait trop les devoirs qui l’attendent toujours et ces interminables révisions pour les BUSES. Elle regarda un peu autour d’elle, puis se rappela le repas qu’elle venait de manger. Si Tokyo n’avait rien mangé, elle pourra le conseiller, et s’il avait déjà avalé quelque chose, il pourrait lui mentionner et, espérant, lui donner une petite critique de son repas. Enfin, la Serdaigle n’y mettait pas trop d’espoir, mais elle pourrait toujours lui demander s’il omettait ce détail.

« Je viens d’avoir un délicieux repas. Tu as profité de la nourriture servie ici jusqu’à présent? Elle est, sous toute surprise, raffinée! »

Il y eut une sorte de silence, puis, un drôle de bruit sembla venir du mur sur lequel s’était appuyé le Poufsouffle. La Serdaigle n’eut pas le temps d’assimiler les détails, qu’un trou, ou plutôt une porte, s’ouvrit derrière le jaune et noir. Ce dernier perdit légèrement l’équilibre et finit pas malencontreusement tomber sur le sol. Légèrement surprise, fascinée et se souciant un petit peu du garçon, Marie s’approcha dans l’antre de la porte et y entra. Elle regarda autour d’elle, admirant la pièce où ils étaient atterrit puis reporta son attention sur Tokyo.

« Euh, ça va? Tu ne t’es pas fait trop mal? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Jeu 16 Nov - 23:34


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

« Oui, en effet. Qui aurait rêvé d’un endroit plus sympathique pour les vacances. Enfin, je suis en bonne santé et j’espère que toi aussi d’ailleurs. Et les membres de ta famille, ne sait-on jamais. Je viens d’avoir un délicieux repas. Tu as profité de la nourriture servie ici jusqu’à présent? Elle est, sous toute surprise, raffinée! »


Les paroles de la jeune fille rassurèrent le jaune et noir. S'il n'aimait pas particulièrement causer, il appréciait savoir que ses camarades se portaient bien et en bonne santé. Probablement une partie de sa personnalité qui ne l'avait pas quitté et que ses parents lui avaient transmise. Il estimait qu'ils avaient raison et qu'il se devait de les suivre même si ces derniers n'étaient plus de ce monde. Le poufssouffle s'apprêtait cependant à esquiver la question où Marie-Lise lui demandait, indirectement, s'il se portait bien. Il aurait pu lui répondre que c'était le cas, que sa santé était à son maximum, car il n'était pas malade après tout. Néanmoins, il préférait éviter un sujet qui pouvait révéler la raison de sa présence dans les lieux. Il craignait bien trop que l'évocation de marques sur son corps soit mal interprétée. Pourtant, il savait que la sorcière n'était sûrement pas le genre de personne qui allait se moquer ou insinuer quoi que ce soit, mais peut-être préférait-il se rassurer à l'imaginer, juste pour avoir la conscience tranquille.

Finalement, alors qu'il ouvrait la bouche au dernier mot prononcé par la bleue, il eut l'impression de s'effondrer ! Il ne comprit pas de suite cette sensation de légèreté soudaine et pensa que la nourriture qu'il venait d'avaler l'avait mis en mauvaise posture. C'est lorsque sa tête toucha violemment le sol, qu'il réalisa qu'il venait bel et bien de tomber, mais pas pour la raison qu'il pensait. Le mur s'était tout bonnement ouvert alors qu'il s'en servait comme accoudoir. Marie-Lise n'avait pas tardé à le rejoindre. Ils se trouvaient tous les deux dans une pièce dont le papier peint blanc immaculé apportait une sensation de froideur. La salle, pourtant grande, était vide, oppressante.


« Euh, ça va? Tu ne t’es pas fait trop mal? »

Tokyo en avait presque oublié qu'il était encore honteusement affalé sur le carrelage froid de ce lieu peu chaleureux.

- Hm.... Non, ça va !

En réalité, sa tête subissait encore quelques répercussions du coup qu'elle avait reçu. Malgré tout, le jeune sorcier n'avait pas envie de se plaindre de son sort et se releva péniblement.

- Tu penses que c'est quoi cette....pièce ? On devrait peut-être pas traîner ici...

A ces mots, alors que le jaune et noir entreprit la décision de quitter l'endroit, un mur vient remplacer ce qui, quelques secondes auparavant, avait été, une porte. Alors que la porte se referme

LANCE DE DES:
 

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Pur Points : 0

avatar
Maître du JeuMaître de Jeu
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Jeu 16 Nov - 23:34
Le membre 'Tokyo Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 4 Faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Sam 18 Nov - 12:47
Une péripétie de malade


- Hm.... Non, ça va !

Marie se trouva tout de même soulagée de cette nouvelle. Oui, ils étaient à l’hôpital, ce qui était très pratique en cas de besoin pour des soins, mais elle préférait ne pas avoir à faire aux soignants. Le garçon se releva et la Serdaigle put prendre un regard dans la pièce qu’ils étaient atterrit. Les murs étaient très blancs, presque brillants et éclatants.  L’odeur d’antiseptique était plus forte que dans les couloirs ou chambres que Marie avait pu visiter. Plus tôt étrange.

- Tu penses que c'est quoi cette....pièce ? On devrait peut-être pas traîner ici...

Elle reporta son attention sur le Poufsouffle. Il avait peut-être raison, mais il y avait quelque chose de bien mystérieux avec cette pièce. L’un des secrets de l’hôpital, tout ce qu’elle pourrait y découvrir. Cet endroit était promettant, mais il serait bien mieux qu’elle revienne sans Tokyo. Ce n’était pas un problème directement contre lui, mais elle aimait découvrir seule. Les mystères qu’elle résout deviennent les siens. Les endroits inconnus ne sont que pour elle. Elle n’aimait pas partager les secrets…. Sauf si cela pouvait lui donner un petit quelque chose en retour. C’était d’une très bonne utilité. Cependant, heureux ou non pour la Serdaigle, la porte se referma avant même que l’un des deux puissent faire un pas vers celle-ci. Marie s’avança vers celle-ci et tenta de la rouvrir, question de sortir le Poufsouffle, mais cette-dernière resta fermée. Elle ne s’ouvrait plus et malgré les nombreuses tentatives, le tout se termina sur un échec.

« Si tu veux essayer la porte…. Je ne pense pas qu’elle s’ouvre. »

Laissant Tokyo tenter par lui-même d’ouvrir la porte, elle se tourna et observa la salle, un petit peu mieux. À sa surprise, les murs toujours aussi blancs, était à présent, presque tous cachés par des sortes de cuves, plus ou moins grandes, et à l’intérieur, Marie crut bien y voir des petites formes flotter. Elle s’approcha lentement de l’une d’elle. Il y avait bien quelque chose qui flottait. Elle se demanda tout ce que cela était, ce que cela signifiait et en quoi toutes ces… choses pouvaient être utiles. Elle se tourna rapidement vers le Poufsouffle.

« Vient un peu regarder ça! On dirait un laboratoire secret ou je ne sais quoi. Tu penses que c’est légal tout ça? »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Dim 19 Nov - 20:22


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

C'était bien sa veine, la porte ne voulait apparemment plus s'ouvrir. Tokyo s'en approcha et essaya de la ré-activer comme le lui proposa Marie. Il n'avait nullement l'intention de rester confiné dans cet hôpital de malheur. Il s'y rendait trop souvent et s'il pouvait éviter d'arpenter une zone remplie d'éventuels guérisseurs, ça l'arrangeait. Alors qu'il essayait d'appuyer sur un système invisible, il décida de sortir sa baguette.

- Alohomora !

A son plus grand regret, rien ne se produisit. Très concentré à tenter vainement de sortir, les paroles de Marie lui rappelèrent qu'il n'était pas seul.

- « Vient un peu regarder ça! On dirait un laboratoire secret ou je ne sais quoi. Tu penses que c’est légal tout ça? »

Il se retourna et observa à son tour la pièce. Elle était plutôt glauque avec toutes ses cuves. Et si les formes qu'on apercevait à l'intérieur étaient des sorciers ou des cobayes pour des expérimentations? Tokyo en frémit, il n'aimait pas du tout ça.

- Personnellement Marie, je ne préfère pas le savoir. Je vais bien trop souvent à l'hôpital pour souhaiter connaître dans les moindres détails les choses inégales de celles qui ne le sont pas. Je préfère...Partir...

Il se retourna dans la direction de la porte.

- Enfin, étant donné que la sortie ne souhaite pas apparaître, je présume qu'on va devoir emprunter l'accès qui se trouve à l'autre bout de la pièce.

Le jaune et noir s'approcha de Marie et observa lui aussi plus attentivement une cuve. Il ne voulait pas savoir, non il ne souhaitait pas ! Et pourtant, il était là à essayer de déterminer l'identité de ces espèces de machins flottant dans un liquide légèrement verdâtre et visqueux. Le poufssoufle observa Marie un court instant. Elle avait l'air d'aimer les mystères et l'aventure. Il l'aurait sûrement suivi quelques années auparavant, mais il était malheureusement devenu lâche et ennuyeux. Puis il vit alors un bouton, chaque cuve en disposait d'un sur le côté. Une espèce de bouton bien rouge, bien visible. Tokyo l'observa un instant, un très long moment. Il s'imagina appuyer dessus et pensa aux conséquences que ça pouvait avoir. Il se ressaisit bien vite en secouant légèrement sa tête de gauche à droite.

Le sorcier traversa la salle dans un pas lent et analysait chaque recoin de ces cuves. L'intérieur de celles-ci étaient légèrement différent les unes par rapport aux autres. Soudain, il comprit le contenu des tubes grandeurs humaines. Il s'arrêta d'un coup et se tourna brusquement vers la serdaigle. Il avait déjà vu des choses semblables dans un livre.

- Marie ! Ce sont des cerveaux de différentes espèces ! On a du mal à les identifier, car ce sont plusieurs assemblés ensemble. Regarde dans cette cuve, il s'agit de plusieurs morceaux appartenant à des trolls ! J'en suis persuadé parce qu'ils ont la particularité d'être plus petits et de couleur verdâtre ! J'pense pas qu'on devrait se trouver là, si on nous voit, je le sens pas cette histoire...



© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Lun 20 Nov - 22:33
Une péripétie de malade

Tokyo tenta d’ouvrir la porte à l’aide d’un sortilège pour déverrouiller assez simple. Pas mal. Elle y avait pensé, mais ces capsules avaient attiré son attention et passer un moment plus long dans la pièce ne lui était pas un malheur. Elle se doutait bien que sa présence était contre les règlements de l’établissement et elle pourrait probablement se faire gentiment raccompagnée à l’extérieur, mais elle voulait découvrir. Elle voulait savoir ce que cachait ce mystère. Et combien d’autres l’hôpital pouvait bien cacher du publique.

- Personnellement Marie, je ne préfère pas le savoir. Je vais bien trop souvent à l'hôpital pour souhaiter connaître dans les moindres détails les choses inégales de celles qui ne le sont pas. Je préfère...Partir...

L’attention de Marie se détacha de la forme étrange de la capsule. Elle porta son regard noisette sur le garçon. Comme ça, il venait souvent ici. Voilà un autre mystère, Pourtant, Tokyo ne semblait pas être une personne malade ou légèrement faible à cause des traitements. Peut-être avait-il une parenté très malade. Elle allait devoir lui demander, un de ces jours. Une histoire à la fois.

- Enfin, étant donné que la sortie ne souhaite pas apparaître, je présume qu'on va devoir emprunter l'accès qui se trouve à l'autre bout de la pièce.

La Serdaigle se tourna et aperçut la sortie dont faisait mention son compagnon. Voilà une possible éventualité. Cependant, elle se déplaça vers une autre capsule, regardant attentivement son contenu. Toujours des formes qu’elle ne saurait décrire. Elle n’avait jamais rien vu de la sorte. À côté des capsules, se tenaient différents boutons, probablement de contrôle. Il y avait un gros bouton rouge qui criait de ne pas le presser. Elle se tourna vers Tokyo pour s’assurer que celui-ci ne soit pas tenté par cette manie. Il pouvait être imprévisible. Marie ne le connaissait pas très bien et elle préférait ne pas prendre de chances en ce qui concernaient ses capacités d’analyses.

- Marie ! Ce sont des cerveaux de différentes espèces ! On a du mal à les identifier, car ce sont plusieurs assemblés ensemble. Regarde dans cette cuve, il s'agit de plusieurs morceaux appartenant à des trolls ! J'en suis persuadé parce qu'ils ont la particularité d'être plus petits et de couleur verdâtre ! J'pense pas qu'on devrait se trouver là, si on nous voit, je le sens pas cette histoire...

Des cerveaux. La Serdaigle recula de dégout. À quoi ces organes pouvaient bien servir. Ils n’étaient pas là en guise de décoration. Il devait y avoir un autre but. Marie arpenta la pièce, fouinant pour des dossiers ou tout autre indice de ce qu’était cet endroit.

« Allez, ne te dégonfle pas! Il faut trouver à quoi ils servent! Tu imagines, ce serait la découverte du siècle! »

Sans succès, la bleue continua de fouiller les moindres recoins de la pièce. Elle n’y trouva rien. Pas même un espace de rangement verrouillé. Elle se dirigea vers la porte que le Poufsouffle avait pointée plus tôt. Cela allait être une option.

« Vient, on trouvera peut-être quelque chose dans l’autre pièce. »


Codage par Libella sur Graphiorum


Dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Pur Points : 0

avatar
Maître du JeuMaître de Jeu
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Lun 20 Nov - 22:33
Le membre 'Marie-Lise Feuerbach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 4 Faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Mer 22 Nov - 3:22


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

Tokyo était pressé de quitter la salle, mais Marie-Lise semblait porter une attention toute particulière à la découverte. Il ne savait pas s'il devait apprécier le trait de caractère de la jeune fille. Il était mitigé avec d'un côté une réelle admiration et de l'autre une certaine perplexité.

« Allez, ne te dégonfle pas! Il faut trouver à quoi ils servent! Tu imagines, ce serait la découverte du siècle! »

La serdaigle arpentait de fond en comble la pièce dans l'espoir de trouver un indice ou un renseignement quant à la fonction des cerveaux. Tokyo l'observait, il ne savait pas s'il espérait qu'elle trouve quelque chose ou non. D'un côté, l'adrénaline de l'interdit était tentant et de l'autre, il ne souhaitait pas se retrouver mêler à une affaire tordue et que leurs noms soient sur les premières pages de la gazette :

" Deux élèves de Poudlard, d'une quinzaine d'années, introuvables depuis une semaine.

La seule indication que nous ayons est qu'ils se trouvaient présents à l'hôpital Sainte-Mangouste en ce 16décembre. Une bien triste nouvelle juste avant les fêtes. Marie-Lise, brune aux cheveux longs et aux yeux noisettes était une élève studieuse de la maison de Serdaigle. Elle rendait visite à un proche avant sa disparition. D'un naturel curieux et aventureux, c'était une personne sans histoire, en bon terme avec le monde qui l'entoure.

Tokyo Parker, lui, cheveux blonds, élève de Poufssouffle était un habitué des guérisseurs. Plutôt discret, il s'agissait d'un garçon renfermé suite au décès de ses parents. Plutôt solitaire, il n'était pas, semble-t-il, mêlé à une quelconque affaire d'ordre criminelle.

Où sont donc passés les deux jeunes adolescents ?
"

Tokyo fit la moue, il délirait "Il faut que j'arrête d'imaginer l'improbable.".

- Oui, une découverte c'est sûr... Du moment, qu'elle ne nous attire d'histoire... Marmonna-t-il dans la barbe.

« Vient, on trouvera peut-être quelque chose dans l'autre pièce. »

Le jaune et noir la suivit, dans le fond il espérait secrètement, sans vouloir l'avouer, trouver quelque chose d'intéressant. Cette aventure commençait à lui faire peur, mais surtout à le réveiller un peu de sa torpeur. Il emboîta le pas à Marie-Lise et ils débouchèrent tous deux dans une espèce de cage d'escalier. Un peu plus haut, des voix se faisaient entendre. Elles étaient indéchiffrables.

- On devrait peut-être déclarer notre présence tu ne crois pas ? Ou alors essayer de trouver une sortie en empruntant les escaliers qui descendent ?

Il se trouvait lâche, un vrai poltron. Cette image le fit sourire. Il se sentait ridicule. Il jeta un rapide regard vers le bas des escaliers, il ne voyait pas grand-chose, quand soudain, il crut apercevoir un bout de silhouette qui montait. Il reconnut très rapidement les cheveux roux frisés de la femme. C'était une des guérisseuses qui s'occupaient de lui. La panique s'empara de lui et il prit la décision rapidement.

- Viens ! On monte et sans faire de bruit ! On ferait mieux de pas se faire repérer !

Il n'expliqua pas à Marie-Lise la raison de sa soudaine réaction. Il ne souhaitait pas rencontrer cette sorcière dans ces lieux.


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 16 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Année : Sixième année
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Étude des Runes Anciennes
Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne
Poste(s) : Batteur dans l'équipe de Quidditch

Avatar : Stefanie Giesinger
Points : 0

avatar
Marie-Lise FeuerbachSerdaigle - Modo - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Mar 28 Nov - 18:47
Une péripétie de malade

Marie continua son chemin vers la porte et s’assura que Tokyo la suive. Il ne faudrait pas le perdre ou le laisser dans une pièce, seul. Le pauvre, il ne semblait pas apprécier de se retrouver dans cette aventure. Ils atterrirent dans une cage d’escalier. Elle pouvait entendre des voix, plus haut dans l’établissement. Elles ne semblaient toutefois pas se diriger vers eux. Elles ne bougeaient pas dans l’espace. Ils pourraient, probablement, passer sans un souci.

La Serdaigle se retourna vers Tokyo lors de sa proposition. Il était hors de question qu’elle mentionne sa présence. Il y avait un mystère à découvrir et elle était certaine que le personnel n’allait pas les aider. Et descendre vers une sortie n’était pas non plus très appelant comme option. Le Poufsouffle pourrait le faire, s’il en avait envie, mais Marie ne le suivrait pas. Elle allait continuer à chercher des indices et découvrir l’utilité de cette salle plutôt étrange. Elle s’apprêta à ouvrir la bouche pour répliquer au garçon, mais celui-ci fut plus rapide.

- Viens ! On monte et sans faire de bruit ! On ferait mieux de pas se faire repérer !

 La jeune femme resta un instant plutôt surprise devant ce changement soudain. Voilà que quelques instants plus tôt il était prêt à sortir de cette situation à tout prix et maintenant, il voulait continuer, ne pas se faire repérer. La Serdaigle n’allait pas se plaindre.

« Voilà une bonne attitude! Vient… Et surtout, ne fais aucuns bruits. »

Marie avait murmuré sa phrase, question que les employés plus haut ne soient pas alertés par leur présence. Elle s’avança doucement dans les escaliers, testant le bruit qu’ils pouvaient laisser sortir. Heureusement, le tout ne semblait pas très bruyant et les deux élèves pourraient se diriger vers le haut sans soucis.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t656-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t687-carnet-de-bord-marie-lise-feuerbach http://harrypotter1991.forumactif.org/t688-voliere-de-marie-lise-feuerbach
Aucune
Sang : Mêlé Âge : 15 ans
Statut : Élève
Gringotts : Compte
Placement en bourse
Année : Cinquième
Option #1 : Soins aux Créatures Magiques
Option #2 : Arithmancie
Baguette : Bois de saule - Os de sombral - 22cm - Souple
Animal/ux de compagnie : Chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs - Nommé "Inouk"
RPG en cours : RP OFFICIELS & COURS
- Raisins de couleuvre (Cours de botanique)
- Bal de la St Valentin (Grande salle)
- Cours n°1-Cinquième année (Cours de SACM)


RP LIBRES
-Une aventure à chaque page (Parc)
- Lèche vitrine et conseils avisés (Pré-Au-Lard)
- Délit de faciès (Bibliothèque)
- Promenade matinale (Parc)
- Une échappatoire à la bibliothèque (Ministère)


RP EN PRIVE
- Le temps a ses raisons que la raison ignore (Salle commune)
- Une péripétie de malade (Hôpital)
- La boite noire à torturer les méninges (Bibliothèque)
- Une bien sombre ruelle (Pré-au-Lard)
- Entretien d'embauche


Divers : Date d'anniversaire : 19 avril
Etat-civil : Célibataire
Passions : les créatures magiques - la voltige équestre - la gestion d'entreprise
Devise : Eviter les serpentard et les indésirables
Avatar : Jesse McCartney
Points : 0

avatar
Tokyo ParkerPoufsouffle - Préfet
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] - Mer 29 Nov - 3:46


Une péripétie de malade Ft. Marie-Lise Feuerbach

Tokyo montait rapidement, mais discrètement les escaliers en colimaçon en compagnie de Marie-Lise. Il ne souhaitait vraiment pas que la guérisseuse l'aperçoive. Pourtant, elle aurait pu être une clé de sortie, il aurait suffit qu'il lui avoue qu'ils avaient atterris par hasard dans une salle morbide remplie de cerveaux. Cependant, une partie en lui criait que ce n'était pas une bonne idée, ou bien, était-ce uniquement lié au fait qu'il ne souhaitait pas croiser cette personne et il se cherchait des excuses.

Alors qu'ils s'élevaient rapidement, aucune portes étaient visibles et ils furent désormais proches, trop proches des guérisseurs présents sur le dernier pallier. Un accès donnait sur un grand couloir, mais il était impossible de l'atteindre sans passer devant les individus aux robes jaunes citron. C'est alors qu'il le découvrit, une espèce de rideau rouge bordeaux, situé presque au sommet des escaliers. C'était leur seule chance de passer inaperçus. Marie-Lise pensait forcément la même chose que lui à cet instant. Du moins, l'espérait-il. Il avança à pas de loup et s'engouffra derrière l'étoffe.

En réalité, il s'agissait d'une espèce de placard à balai, un local pour l'entretien des lieux. Ils n'avaient donc pas d'autres choix que d'attendre, tapis tous les deux, dans cet endroit parmi les mopes et les seaux. Ils pouvaient très distinctement entendre la conversation des deux personnes, dont un homme et une femme, qui se tenaient non loin d'eux. Ces derniers discutaient de résultats d'analyse lorsque la femme qui montait précédent arriva à leur niveau. Ils se saluèrent poliment puis entamèrent la causerie comme des vieux collègues.

- Alors cette journée ? Des choses à signaler ? Demanda l'homme

- M'foi, po' vraiment. La femme du quatrième disjoncte toujours autant, sa famille est d'plus en plus difficile à rassurer. Et toi, tes patients du jour ? Lui répondit la première femme, un peu peinée. Et toi Annie ?

- Ben, j'ai dû enlever un arrosoir ensorcelé de la tête d'un homme et sinon, le rendez-vous habituel à presque tous les trois mois avec le jeune Parker.

- Oh vraiment ? Il vient toujours ici ?

- Bien sûr ! Nous n'avons trouvé aucune solution jusqu'à présent... Mais, ça nous permet de tester ses réactions suite à une série d'antidotes.

Tokyo sentit la panique s'immiscer en lui et regarda suspicieusement Marie-Lise. Il lui chuchota :

- Ce n'est pas moi ! Parker est un nom super commun ...

L'homme se racla la gorge et demanda à Annie :

- Et c'est quoi exactement son problème ? Je sais qu'il vient depuis qu'il est haut comme trois pommes, mais je n'ai jamais su  les raisons de ses visites.

- Eh bien, il s'est fait ...

BROUMMM

Tokyo venait de reculer (volontairement ?) sur un balai, qui avait glissé etatterri sur une pile de seaux. Il était impossible de ne pas avoir entendu ce bruit sourd. Le jeune homme enfila sa capuche et à l'approche des guérisseurs, prit Marie-Lise par le bras.

- J'espère que tu sais courir !

Il l'entraîna hors du placard et s'élança en passant sous le nez des médecins jusqu'au couloir d'en face. Surpris, les soignants n'eurent pas le temps de réagirent de suite. A ce moment-là, la seule chose qui préoccupait l'esprit de Tokyo, c'était la fuite et d'éloigner Marie-Lise, qu'elle le veuille ou non, des guérisseurs. Il se fichait bien des répercussions de cette escapade, du moment qu'il pouvait garantir conserver son secret dans l'enceinte de Poudlard. Une chance pour lui qu'il courait régulièrement, il avait le pressentiment qu'ils en auraient besoin. Puis, tout à coup :

LANCE DE DES:
 


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: Une péripétie de malade [flashback décembre 1991] -
Revenir en haut Aller en bas
 
Une péripétie de malade [flashback décembre 1991]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (Flashback décembre 1993) Petite soirée surprise + Mascie
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» le chef est malade......(pv fumée et la lieutenante ^^)
» Je deteste etre malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Poubelle & Tasse de thé :: La fin des histoires :: RPG Abandonnés-
Sauter vers: