AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Missive redoutée en haut de la tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Petits curieux acceptés

Drago s'était réfugié au sommet de la tour d'astronomie, comme il le faisait toujours quand il avait besoin de se retrouver seul avec ses démons, ou simplement de faire une pause avec le rôle qu'il jouait constamment et qui pouvait devenir épuisant à la longue. Les gens l'épuisaient, aussi. Les élèves autant que les professeurs. Il s'épuisait.

Il venait tout juste de recevoir de la part de sa mère son premier paquet de gâteries en guise d'encouragements et de bienvenue à Poudlard. C'était Grand-Duc, le hibou de la famille, qui le lui avait apporté, la corde épaisse entourant le paquet démesuré dans son bec. Le pauvre animal avait l'air éreinté du trajet, mais Drago n'avait pas énormément d'empathie pour ces bêtes-là. Ils avaient une fonction, c'était tout.

Lorsqu'il ouvrit son présent, il y trouva des chocogrenouilles, des dragées surprises de Bertie Crochu et des caramels mous à foison. Pourtant Narcissa Malefoy savait très bien que son fils n'était pas très gourmand, du reste sa carrure était extrêmement fine comparée à celle de Crabbe ou de Goyle, mais cette attention lui montrait qu'elle pensait à lui et cela lui réchauffa le coeur.

L'amour de sa mère était indispensable pour équilibrer la rigidité de son père. Son éducation était stricte parce qu'on attendait beaucoup de lui. Il marchait sur les traces du réputé homme d'affaires Lucius Malefoy, et devait s'en montrer digne. Il était la relève, la figure d'une famille se sang-pur issue de l'ancienne aristocratie. C'était une énorme pression pour le première-année, et bien que ça n'excusait pas son comportement aux yeux des autres élèves qui ignoraient tout de sa prison dorée, il n'en était pas moins un petit garçon brimé et formaté. Il était encore trop tôt pour qu'il le réalise nettement, si bien qu'il ne pouvait s'empêcher de citer son père à tout bout de champs. Comme si c'était une référence indiscutable qu'il respectait autant qu'il craignait. Son modèle qu'il devait rendre fier à chaque instant. Pourtant, le jeune Malefoy n'était pas le plus heureux des petits garçons. Il n'avait pas le droit à l'insouciance parce qu'elle impliquait les sentiments, et les sentiments étaient une faiblesse sévèrement réprimandée par son paternel. Ne rien ressentir, ou du moins le faire croire, pour lui c'était la norme.

Ainsi, interagir avec d'autres élèves était une expérience particulièrement intéressante. L'échange était quelque chose de nouveau pour lui, et il avait du mal à s'y conformer. Il reproduisait inévitablement le même schéma que Lucius lui avait présenté toute sa jeunesse avec ses collaborateurs. A savoir que, même dans l'échange, il devait y avoir un dominant. Et bien évidemment, le dominant c'était le Malefoy.

Parmi les sucreries, il trouva un court parchemin:

" Ne mange pas tout d'un coup, mon fils.
Entoure-toi des bonnes personnes.
Ton père et moi t'embrassons,
Belle rentrée, N.M. "


Il n'avait pas envie de tout manger toute façon... Entoure-toi des bonnes personnes. Les directives l'avaient suivi jusqu'ici. Il lui fallait encore penser à sa réputation, donc.

Il sortit un parchemin vierge, sa plume et son encre de sa besace à 1000 Gallions pour lui pondre une réponse de remerciements qui était de convenance. Dans l'idée, il ne voulait pas s'épancher puisque ce n'était pas dans les coutumes de la famille. Il voulait simplement la rendre fière, et davantage son père puisqu'il savait intimement que Narcissa serait plus encline à se réjouir pour lui. Lucius Malefoy était, au contraire, un constant défi. C'était la raison pour laquelle il choisissait chaque mot avec le plus grand soin pour un garçon de son âge.


" Chère Mère,

Je vous remercie pour votre présent qui rend ma journée plus attrayante, et m'excuse par avance de la longueur de ma réponse. Je vous écris entre deux classes et le temps m'est compté si je ne veux pas faire attendre Grand-Duc. Ce hibou fatigue, il me semble, nous devrions penser à investir dans un autre.

Le Choixpeau Magique m'a envoyé à Serpentard, comme vous et Père l'étiez, et c'est une immense fierté pour moi.
Le premier cours de Potions avec le professeur Rogue que vous connaissez bien a eu lieu il y a peu, et je crois que j'ai trouvé ma matière de prédilection. Vous avez eu raison de m'initier à cet art dès mon plus jeune âge, c'est aujourd'hui une force qu'on m'envie.

Rassurez-vous, je m'entoure de personnes respectables. En dehors des cas qu'on m'impose de croiser et qui ne méritent pas leur place sur les bancs de l'école, j'ai fait la connaissance de Gemma Landre que nous avions déjà croisée lors de banquets mondains. Elle est issue de la célèbre lignée Italienne. Il me semble que Père a eu l'occasion de collaborer avec puisque ce nom ne m'était pas étranger. Puisque je m'intéresse de plus près au monde des affaires, pourrez-vous me le confirmer?
J'ai également retrouvé ma cousine Persei qui est une alliée de taille. Vous voyez, je ne suis pas à plaindre.

Dans l'attente de votre retour,
Vous me manquez,

D.M "



Tout était dit dans l'unique but de la rassurer et contenter son père par la même occasion. Même lorsqu'il cherchait une simple information, comme une probable collaboration entre son père et celui de Gemma, il apportait une justification pour les brosser dans le sens du poil. C'était ainsi qu'il fallait ruser. Se montrer ambitieux en toute circonstance. La seule marque d'affection qu'il s'était permise était ce pudique "Vous me manquez" qu'il n'aurait jamais accordé si sa lettre avait été destinée à son père. Le "vous", c'était pour Narcissa. Et il ressentait comme une honteuse liberté à être loin du Manoir.

Il confia l'enveloppe au hibou surmené, visiblement trop fatigué pour repartir. Dans un élan de bonté, il lui accorda un moment d'accalmie en reprenant sa missive à la main, l'autorisant à se reposer à la volière non loin de là. Lui, resta un moment dans sa tour à contempler la vue, tout en caressant le noble papier du bout du doigt.

Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Mer 10 Mai - 15:13


Dernière édition par Drago Malefoy le Lun 15 Mai - 13:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

La journée s'était révélée particulièrement éprouvante pour Gemma. Même si elle n'avait pas été différente des autres extérieurement, il en était une tout autre réalité dans son être. Elle ne s'était pas sentie bien un seul instant, jusqu'à ce moment où, dans un couloir désert, elle s'était laissée tomber au sol pour pleurer. Personne ne venait ici, elle laissa donc sans les cacher ses larmes rouler sur ses joues.

Le plus ironique, c'est qu'elle n'était même pas triste. Parfois, ses sentiments avaient besoin d'être extériorisés, et c'est ainsi qu'ils ressortaient. Elle ne parvenait plus à les contenir, le contenant de son cœur débordait tout simplement, cherchant une issue pour s'évader. Ce n'était pour rien d'autre que tout et rien, bien trop de tout et de rien.

Elle avait pris cette habitude il y avait bien longtemps, de relâcher ainsi la pression en secret. Personne ne savait quelle aide précieuse elle s'apportait elle-même, et ils la jalouseraient s'ils étaient au courant. C'était si simple et réparateur à la fois.

Alors qu'elle était en train de se calmer, elle entendit des pas résonner et des éclats de voix. À n'en point douter, un groupe approchait. Se levant précipitamment pour leur échapper, elle prit la direction inverse que celle par laquelle ils arrivaient. Ce n'était bien évidemment pas une fuite, mais la préservation de sa fierté. Elle était bien plus importante que tout le reste.

Ses sanglots s'étaient taris, seuls persistaient ses yeux rougis et les stries que l'on pouvait apercevoir sur ses joues. Son esprit était ailleurs, et seuls ses pieds la guidait. Sans qu'elle ne sache comment, elle arriva à la tour d'astronomie, en son sommet plus précisément. Elle y allait souvent, mais uniquement de nuit habituellement. Quoi de mieux pour contempler le ciel et les étoiles ? Gemma aimait écrire au clair de lune.

Cela lui était étrange de le voir de jour, le lieu perdait tout ce qui faisait de lui un endroit sacré. L'étrange lueur des astres n'était plus là pour le magnifiait, et les rayons plus sincères du soleil le révélait fade. Son charme était envolé à partir du l'aube.

Mais ce lieu était déjà occupé par un autre être : Drago Malefoy. Il semblait étrange, en train de noter quelque chose, et la jeune fille ne sût comment réagir. Si son visage n'était pas aussi exhibitionniste de ce qu'elle venait de faire, elle serait probablement allé lui parler, elle en avait toujours envie. Mais là, ce n'était pas possible. Elle voulut donc s'en retourner, mais elle fit, avant d'avoir commencer son chemin, tomber un objet qui fit un tintamarre innommable ...

Jeu 11 Mai - 1:45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

Drago était penché vers l'avant afin de distinguer les élèves qui trainaient dans la cour. Il lui semblait apercevoir Granger au loin, mais présentement sa haine contre elle ne le divertissait pas. Les yeux perdus dans le vague, il repensait au contenu de sa lettre. Il aurait voulu poser un tas d'autres questions à sa mère, mais il y avait toujours cette pudeur acquise qui le bloquait. Rien à faire. Il aurait tant aimé que son père daigne lui écrire, lui aussi. Ou qu'il signe simplement. Qu'il fasse attention, juste une fois de temps en temps... Soudain, un fracas l'extirpa de ses pensées.

Lorsqu'il se retourna, il ne vit rien. Pourtant le bruit était très proche, à peine quelques mètres de là où il se tenait. Il s'empressa de quitter son poste dominant pour investiguer. Peut-être que quelqu'un l'espionnait ou cherchait à lui faire une mauvaise blague? Ce ne serait pas chose incongrue, Drago avait de nombreuses raisons d'être haït au château, et il avait de nombreux ennemis ne serait-ce que par le sang. En arrivant au niveau de l'escalier en colimaçon, quelle ne fut pas sa surprise d'y découvrir Gemma ramassant l'objet qui l'avait trahie! La farceuse!

- Je t'y prends, Landre! pensait-il la piéger.

Il se figea sur place lorsqu'il fut en mesure d'apercevoir le vide dans l'expression de son visage. Jamais il ne l'avait vue comme ça. Venait-elle de pleurer? Ses joues semblaient chaudes, rouges et légèrement humides, comme si elle avait cherché à tapoter ses larmes d'un revers de sa manche un peu plus tôt. Ses yeux luisaient d'une tristesse qu'elle ne lui avait jamais laissé entrevoir, du moins pas de cette façon. Quelque chose n'allait pas, c'était certain. Même si celle-ci faisait tout pour rester de marbre, son regard sombre ne le trompait pas.

Un étrange sentiment s'empara de lui. Il se sentait mal. Gemma était son amie, et il en avait peu. Voire pas. Pas des comme elle. C'était différent, et déceler cette tristesse douloureusement réprimée le rendit à la fois terriblement mal à l'aise et en colère. Il ne pouvait pas l'ignorer. Ou peut-être le devait-il par respect? Jamais il ne s'était trouvé dans cette position de vouloir réconforter quelqu'un qu'il estimait, et qui plus est ne demandait rien. Le hic, c'est qu'il ne savait pas comment s'y prendre. Il était maladroit, et on pouvait entrevoir dans ses yeux clairs l'incompréhension. Il fronça les sourcils et se décida à franchir le pas puisqu'elle ne le ferait assurément pas. Elle chercherait sans doute à éluder la question, mais qu'importe. Il ne se raviserait pas.

- Gemma, qu'est-ce que tu as? bafouilla-t-il sans la quitter des yeux.

Ce n'était pas grand chose, mais cet intérêt manifeste était une grande première. Et il ne s'arrêterait certainement pas là. Il voulait savoir pourquoi son amie avait du chagrin, parce qu'il était bien là le problème. Son amie avait quelque chose de vide, de meurtri en elle, elle qui s'évertuait à enfouir d'une main de maître ses émotions en temps normal y parvenait difficilement cette fois. Ce caractère inhabituel ne pouvait qu'être inquiétant.

Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Jeu 11 Mai - 16:56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Drago l'entendit visiblement, parce qu'il s'approcha vivement d'elle. À son expression, la serpentarde comprit que, de là où il était, il ne l'avait pas encore reconnu. Quand il arriva à sa hauteur, il l'interpella, utilisant son patronyme. Il était encore sûr de la plaisanterie, qu'il abandonna bien vite en la voyant plus distinctement. Remarquerait-il qu'elle avait pleuré ? Probablement, comme il lui demanda ce qui lui arrivait.

Elle eut un léger frisson. Comment était-elle censée réagir ? Lui demander de faire comme si de rien n'était ? Lui avouer qu'elle se faisait submerger par ses émotions ? Détourner la question ? Au final, elle prit le parti de faire l'ignorante.

« - Je ne vois pas de quoi tu parles. »

Son ton s'était fait froid, et son regard distant. Elle espérait qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur, elle se protégeait comme elle pouvait du monde extérieur.

Détournant le regard, elle se mit à avancer, le dépassant. Arrivée au bord de la tour, elle s'accouda, observant tout ce qui s'offrait à sa vue. Une infinité s'étendait devant elle, et elle était là, enfermée. Elle détestait cette position, elle avait besoin d'espace, de ne sentir aucune entrave entre elle et le reste de l'univers … Ce qu'elle aimerait être libre de s'en aller quand elle le voulait, où elle le voulait.

En un sourire rêveur, elle repensait à son escapade aux Trois-Balais, pour laquelle elle avait involontairement été accompagnée par Persei. Elle avait utilisé le passage secret du Saule Cogneur, qui l'avait menée à la cabane hurlante. Cette maisonnée avait une ambiance terrifiante, mais terriblement attrayante. D'ailleurs, elle s'était promis de l'explorer quand elle trouverait quelqu'un pour l'accompagner. C'est alors qu'elle repensa à Drago, dont elle sentait toujours la présence dans la pièce …

Elle se retourna vers lui, l'observant espièglement.

« - Tu devais t'ennuyer, en haut de cette tour, seul ... »

Son idée, elle avait décidé la mettre en place étape par étape.

« - La dernière fois, je suis allé à Près-au-Lard, et la cabane hurlante. J'adorerais pouvoir la visiter. »

Si cela ne suffisait pas à la convaincre, la suite le ferait. Elle hésitait, se mordant la lèvre, comme toujours lorsqu'elle réfléchissait. Bien sûr, elle pourrait jouer avec sa fierté, mais elle estimait l'avoir déjà assez éprouvée. Il fallait donc qu'elle mise sur autre chose, et elle avait chois que ce serait sur les sous-entendu. De cette manière, elle répondrait très indirectement à sa question première.

« - Ça nous changerait de … De tout ça. On pourrait penser à autre chose. »

Ce n'était certes pas très clair, mais il pouvait au moins comprendre qu'elle avait besoin de changer de cadre pour aller mieux. Pour qu'elle aille mieux. Et lui, alors ? Il y avait sûrement une raison pour justifier sa présence en ce lieux, peut-être même l'avait-elle dérangé. Elle ne pouvait pas se permettre d'arriver comme ça en ne pensant qu'à elle.

"- Je peux te demander ce que tu faisais là, d'ailleurs ? Ma présence t'embête peut-être, je ne voudrais pas t'interrompre."

Dim 14 Mai - 2:00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

Son amie n'avait pas l'air de vouloir débattre de la question.

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

Elle préférait s'installer à son ancienne place, accoudée au bord de la tour, sans donner plus de précisions. Il nota toutefois qu'elle semblait mal à l'aise, comme prisonnière d'une souffrance muette. Mais elle était si refermée sur elle-même en cet instant qu'il n'insista pas davantage. Il se rapprochait doucement, indécis.

- Tu devais t'ennuyer, en haut de cette tour, seul...

Son ton avait changé. Il semblait plus malicieux, comme si une idée lui trottait derrière la tête. Il n'eut même pas le temps de lui répondre qu'elle enquillait déjà.

- ...La dernière fois, je suis allée à Pré-Au-Lard, et la cabane hurlante, j'adorerais pouvoir la visiter...

Oh oh... Qu'insinuait-elle exactement? Parlait-elle réellement de partir en excursion pour vagabonder dans cette vieille bicoque hantée?! Mais enfin, POURQUOI?

- ...Ça nous changerait de… De tout ça. On pourrait penser à autre chose.

Pour penser au plancher qui craque tout seul et aux courants d'air glacials? Super! se disait-il.

Et en plus elle le prenait par les sentiments. C'était évident qu'elle était d'humeur morose, et elle lui signifiait clairement qu'elle avait besoin de "penser à autre chose". Mais autre chose que quoi? Elle ne lui en avait pas touché un seul mot. C'était simple. Plus elle avançait dans ses sous-entendus, plus il paniquait intérieurement. Il ne laissait rien paraître, mais son idée ne lui plaisait pas du tout. Elle impliquait de transgresser les règles pour quelque chose qui ne lui serait même pas agréable...

- Je peux te demander ce que tu faisais là, d'ailleurs? Ma présence t'embête peut-être, je ne voudrais pas t'interrompre.

Son intérêt soudain le toucha, mais il était trop préoccupé pour y répondre généreusement.

- Non, bien sûr que non tu ne m'embêtes pas, répondit-il l'air absent en fronçant les sourcils, j'écrivais seulement à ma mère. Tu... Tu veux aller à la cabane hurlante? Mais... Pour y faire QUOI? l'interrogea-t-il.

Il était prêt à la suivre, mais il lui était difficile de masquer sa surprise. D'autant plus sa crainte, même s'il n'en montrait rien et préférait arborer un air offusqué plus qu'apeuré.

Elle devrait lui fournir d'autres arguments si elle voulait que le blond se dépasse... Ce qu'elle ignorait, c'était qu'en plus de lui demander indirectement de le faire avec elle, il lui aurait simplement suffi de lui dire textuellement qu'il devrait le faire pour elle. Ou au moins trouver un prétexte marrant...

Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Dim 14 Mai - 3:14


Dernière édition par Drago Malefoy le Mar 16 Mai - 14:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Il lui répondit qu'il écrivait à sa mère, avant de reprendre de façon plus virulente sur la cabane hurlante. Gemma remarqua qu'il avait dit écrire à "sa mère" et non pas à "ses parents". C'était une précision intéressante, parce que même si la missive était directement pour sa génitrice, elle devait également s'adresser à son père, non ? Si elle ne s'y connaissait pas vraiment, pour elle, les deux personnes qui composaient un couple de sangs-pur étaient quasiment indissociable l'une de l'autre. Du moins, c'est ce qu'elle croyait en avoir vu.

Préférant répondre à sa question, elle décida de revenir plus tard sur le sujet de sa correspondance. S'il avait voulu s'épancher dessus, il l'aurait sûrement fait. Mise à part si elle l'avait trop assommé avec sa proposition ...

Elle avait pu voir que, s'il se donnait une certaine contenance, il n'était plus très brave une fois confronté au danger. Avec elle, il allait le devenir, elle comptait le remuer un peu et l'extraire de cette vie si paisible. Enfin, s'il ne se montrait pas réceptif, tant pis, elle le laisserait à son ennui. Cela la dérangerait certainement, mais ce serait ainsi. Sauf si elle décidée de ne pas s'avouer vaincu. Tout dépendrait de lui.

Pour le moment, il n'avait pas montré de désaccord, même s'il n'avait pas pour autant accepter sa proposition. Elle voyait bien qu'il n'était pas très réceptif, mais elle pensa réussir à le convaincre. Ou le persuader. Enfin, peut-être même les deux.

"- On dit qu'elle est hantée mais ce ne sont que des hypothèse. Que sait ce qu'est la vérité ? Je déteste ne pas savoir, ne pas voir. Et puis je suis brièvement passé à l'intérieur, il ne m'est rien arrivé pour autant. Je suis curieuse de savoir ce qu'il y a vraiment ... Mais si tu as mieux à faire je trouverais bien quelqu'un d'autre pour m'accompagner."

Elle ne bluffait même pas. S'il n'avait pas envie de venir, elle avait déjà repéré bon nombres d'élèves qui seraient près à la suivre dans ses bêtises. Même si elle appréciait Drago, elle n'allait tout de même pas le trainer de force. Ou peut-être que si ?

Dim 14 Mai - 14:08
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

La fillette était donc simplement curieuse de vérifier la véracité des propos tenus sur cette bicoque. Selon elle, il ne s'y était rien produit d'extraordinaire lorsqu'elle y avait mis les pieds. Pourtant, lorsqu'elle lui dit de but en blanc que s'il avait mieux à faire elle s'empresserait de trouver quelqu'un d'autre pour l'accompagner, il fut soulagé. Elle ne semblait pas y tenir plus que ça tout compte fait, et lui non plus. Son projet ne semblait pas amusant pour une mornille.

- Très bien. J'imagine que tu devras trouver quelqu'un d'autre alors, confirma-t-il les yeux rivés sur son enveloppe.

A vrai dire, il devait rendre cette lettre à Grand-Duc, à la volière. Et puis il irait suivre le cours paisible de sa soirée. Si elle n'avait pas envie de parler, ils ne parleraient pas. Mais se geler les miche dans une maison flippante au risque de se faire prendre et faire perdre des points à sa maison, ça non. A moins qu'elle ne l'y oblige...


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Dim 14 Mai - 15:19
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Même si elle ne le montra pas, Gemma fut assez vexé par son refus si catégorique. Il ne comptait pas l'accompagner, et se préoccupait bien peut (autant dire absolument pas) d'avec qui elle irait. Visiblement, ça lui était bien égal de passer du temps avec elle. Surtout que, tout en lui répondant, il avait gardé les yeux rivés sur sa lettre, sans la regarder un instant. Elle avait l'étrange impression de n'éxister qu'à moitié. C'est pour cette raison qu'elle se mit au défi, qu'il le veuille ou non, de réussir à le ramener avec elle à la cabane hurlante. Et, quand elle se lançait dans ce genre de chose, il fallait qu'elle essai encore et encore jusqu'à la victoire.

S'approchant avec souplesse, elle lui piqua l'enveloppe qu'il tenait sans qu'il n'ai le temps de réagir. Elle retourna contre le mur, s'y adossant, assise au sol. Qu'il y avait-il donc dans cette stupide lettre si captivante ? Elle l'agita, scrutant la réaction du sorcier.

"- Et sinon, quel en est le sujet ?"

Malgré sa curiosité, elle ne se serait pas permis de l'ouvrir et vérifier elle-même. Elle ferait donc parler Drago pour qu'il lui explique. Et après, ils iraient à Près-au-Lard.

Dim 14 Mai - 16:18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

Après avoir laissé apparaître une moue adorable suite à son refus, l'humeur de la jeune fille était subitement devenue plus taquine. Elle venait de lui arracher son enveloppe des mains.

- Et sinon, quel en est le sujet?

Son attitude imprévisible l'amusait beaucoup. Il soupira, l'oeil complice, et secoua la fête avec une fausse nonchalance.

- C'est juste une lettre, Gemma... Je donnais seulement quelques nouvelles de ma rentrée à ma mère, un peu comme tu l'as fait avec ton père en fait. Et je la remerciais pour les sucreries, dit-il en désignant l'immense paquet qui trônait non loin de là. D'ailleurs si tu veux des chocogrenouilles, fais-toi plaisir!

Qu'aurait-il pu lui dire de plus? Qu'il redoutait la lecture de son paternel? Qu'il avait pris soin de choisir chaque mot pour les satisfaire, autant l'un que l'autre? Non. Il s'était contenté de dire la vérité. C'était juste une lettre de routine.

Peu habitué à parler de lui quand la démarche n'était pas de fanfaronner, il se montra plus curieux quant aux projets de son amie, se forçant à ne pas émettre de jugement quant au risque qu'elle prenait pour leur maison.

- Du coup, reprit-il, tu vas y aller avec qui, à la cabane?


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Dim 14 Mai - 16:52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Le blondinet lui répondit que c'était une simple lettre concernant son arrivée à Poudlard, dans laquelle il remerciait également sa mère pour les sucreries qu'elle lui avait offert. Il en proposa d'ailleurs à Gemma qui refusa d'un signe de tête. Présentement, elle avait d'autre chose en tête.

« - Alors, ça donne quoi ta rentrée du coup ? »

En l'interrogeant, ses yeux faisaient des vas et viens entre lui et m'enveloppe, comme si cette dernière pouvait lui donner les réponses qu'elle attendait. Elle doutait que Drago lui explique clairement ou lui fasse lire, mais cela ne lui coûtait rien d'essayer.

Comme il lui demanda avec qui elle irait à la cabane hurlante, elle eut un sourire carnassier et pris un
ton désinvolte, insistant bien sur chaque mot.

« - J'irais avec toi, bien sûr. Mais pas dans l'immédiat. »

Elle reprit son observation de la missive, passant délicatement son doigt sous la fermeture, sans la déchirer pour autant.

« - Tu m'en voudrais beaucoup si je la lisais ? »

Elle avait beau être curieuse, elle ne comptait pas trop le vexer pour autant. De toutes manières, elle savait que, d'une façon ou d'une autre, elle arriverait à savoir ce qu'elle contenait.

Dim 14 Mai - 18:32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

La jeune fille n'en avait visiblement pas grand chose à faire de ses bonbons, ce qui lui extirpa un sourire. Comme lui, aucune gâterie ne pouvait l'acheter au fond.

- Alors, ça donne quoi ta rentrée du coup?

La petite semblait bien curieuse tout à coup. Il notait qu'elle ne cessait de zyeuter son enveloppe qu'elle avait désormais emprisonnée entre ses mains. Le contraindrait-elle à en dire plus? Il n'eut toutefois pas le temps de se poser la question puisqu'elle s'était empressée de répondre à la sienne au sujet de son futur accompagnateur à la cabane des horreurs:

- J'irai avec toi, bien sûr. Mais pas dans l'immédiat, avait-elle dit en un sourire taquin des plus inquiétants.

Il sentait qu'elle jouait avec lui. Plus précisément, avec ses nerfs. Sentiment qui se confirma l'instant d'après lorsqu'elle caressa la bordure de sa missive du bout du doigt.

- Tu m'en voudrais beaucoup si je la lisais? le provoqua-t-elle d'un air faussement innocent.

- Tu sais très bien comment s'est passée ma rentrée, lâcha-t-il dans un premier temps comme une évidence.

Au fond, il n'avait rien à lui cacher. Depuis cette histoire en classe de potion avec le sang-de-bourbe, il connaissait ses positions autant qu'elle connaissait les siennes. Elle n'aurait aucune raison de s'offusquer, d'autant plus que sa lettre ne renfermait qu'un tas de banalités pour contenter ses géniteurs, et rien de sévèrement répréhensible. De toute façon, la pudeur de sa plume ne révèlerait rien de ses sentiments, et il n'y aurait rien à lire entre les lignes. Et puis, il n'avait pas envie de se battre ce soir.

- Vas-y, lis-là si ça te chante, ajouta-t-il en haussant les épaules.

Il ne comprenait pas le vif intérêt qu'elle portait pour une telle formalité. Qu'espérait-elle découvrir?

Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Dim 14 Mai - 20:30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Le jeune homme l'invita à lire sa lettre. Si la serpentarde en fut surprise, elle ne s'en plaigna pas pour autant. On pouvait apprendre tant de chose, seulement avec l'écriture d'une personne. Sans prêter plus d'attention à son camarade, elle ouvrit donc la missive pour commencer à l'inspecter.

" Chère Mère,

Je vous remercie pour votre présent qui rend ma journée plus attrayante, et m'excuse par avance de la longueur de ma réponse. Je vous écris entre deux classes et le temps m'est compté si je ne veux pas faire attendre Grand-Duc. Ce hibou fatigue, il me semble, nous devrions penser à investir dans un autre.

Le Choixpeau Magique m'a envoyé à Serpentard, comme vous et Père l'étiez, et c'est une immense fierté pour moi.

Le premier cours de Potions avec le professeur Rogue que vous connaissez bien a eu lieu il y a peu, et je crois que j'ai trouvé ma matière de prédilection. Vous avez eu raison de m'initier à cet art dès mon plus jeune âge, c'est aujourd'hui une force qu'on m'envie.
"

La première partie ne lui apprenait rien de foncièrement intéressant, si ce n'est que sa famille connaissait elle aussi Severus Rogue, et qu'il était doué en potion, matière qu'il appréciait. La seconde partie, en revanche, la fit bien plus réagir.

 » Rassurez-vous, je m'entoure de personnes respectables. En dehors des cas qu'on m'impose de croiser et qui ne méritent pas leur place sur les bancs de l'école, j'ai fait la connaissance de Gemma Landre que nous avions déjà croisée lors de banquets mondains. Elle est issue de la célèbre lignée Italienne. Il me semble que Père a eu l'occasion de collaborer avec puisque ce nom ne m'était pas étranger. Puisque je m'intéresse de plus près au monde des affaires, pourrez-vous me le confirmer?
J'ai également retrouvé ma cousine Persei qui est une alliée de taille. Vous voyez, je ne suis pas à plaindre »


Ainsi donc leurs pères avaient travaillés ensembles ? Cela pourrait se retrouver pratique pour qu'elle trouve quel était son véritable métier. Pour autant, elle ne comptait pas manipuler Drago pour avoir ses réponses. Et le questionner ne servirait visiblement à rien, il n'avait pas l'air d'avoir beaucoup plus d'informations qu'elle.

Néanmoins, elle se crispa imperceptiblement. Donc il s'entourait des bonnes personnes ? Dont Gemma, qui faisait partie d'une grande lignée italienne, c'était bien ça ? Elle releva la tête vers le sorcier, sans même prêter attention à la fin du texte, soit la formule de politesse.

La brunette avait toujours tenue à faire attention à ne pas tomber dans un cercle de relations hypocrites, dans lequel était son père. Et c'est exactement ce dans quoi elle venait de se faire piéger. Une nouvelle fois, elle se mordit la lèvre, qui commençait à sacrément s’abîmer, jetant un regard incompréhensible au Malefoy.

Précautionneusement, elle replia et rangea le papier. Elle avait crû que Drago était son ami, elle s'était trompée. Encore, et toujours, tout n'était que pour son nom. Finalement, elle n'avait que Persei. C'était donc la seule à ne pas l'avoir pris pour une idiote ? Elle aurait bien compris un jour ou l'autre qu'il ne faisait que se servir d'elle. Qu'il ne l'appréciait même pas.

Avec un sourire acide, elle rendit son bien à Drago.

« - Au final, je ne tiens pas à ce que quelqu'un qui n'en à qu'après mon rang m'accompagne. On se croisera en cours. »

Elle prit la direction de la sortie.

Dim 14 Mai - 22:01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

Le visage de la fillette se décomposait à mesure qu'elle poursuivait sa lecture. Elle paraissait offensée, mais le petit blond n'était pas en mesure de comprendre pourquoi. Finalement, l'expression de la jeune fille se ferma totalement avant de lui adresser un sourire glacial et factice. Devant lui se tenait une étrangère.

- Au final, je ne tiens pas à ce que quelqu'un qui n'en a qu'après mon rang m'accompagne.

Comment pouvait-elle lui dire ça? Dans son esprit, aucun nom ne pouvait embellir ou "améliorer" le nom des Malefoy. Oui, leur nom se suffisait à lui-même. Et ce n'était certainement pas le nom de Landre, qui n'était pas non plus le plus célèbre et le plus prestigieux, qui allait lui donner plus de cachet. Non.

Comment ne pourrait-il en vouloir QU'à son rang? Pour lui et ses parents, son rang était important dans la mesure où il ne côtoyait que des sang-pur, mais ça ce n'était pas un scoop. Elle le savait parfaitement. Ca avait déjà fait l'objet d'une dispute à propos de leurs divergences d'opinions au sujet des relations entre sorciers d'ascendances différentes. Du reste, pour la première fois de sa vie, il avait désobéi à son père puisqu'il avait privilégié son amitié avec une "traîtresse" aux valeurs qu'on lui avait inculquées. Il avait transgressé les règles et juré de ne rien dire à personne, de respecter le choix de son amie en la protégeant, pour préserver leur lien, alors que c'était contraire à tout ce qu'on lui avait enseigné, et tout ce en quoi il croyait. C'était là une belle preuve de considération, mais visiblement ça ne suffisait pas.

D'autant plus qu'ayant bénéficié du même type d'éducation, elle n'était pas sans savoir qu'il était d'usage de justifier la respectabilité de leurs fréquentations à leurs géniteurs. C'était même très banal. Plus que quiconque, elle était à même de le comprendre. Du moins, il le pensait.

"Quelqu'un qui n'en a qu'après mon rang". Cette accusation résonnait dans sa tête et il réalisa que Gemma était complètement à côté de la plaque. Il était fatigué de ses reproches, de son caractère. C'était elle qui était venue dans cette tour, lui avait piqué sa lettre, avait décidé de la lire et, enfin, s'était braquée contre ce qu'elle y avait découvert. A savoir, rien de plus que ce qu'elle était déjà censé savoir à son sujet et qu'il ne lui avait jamais caché. Et si elle était déçue, alors elle n'avait jamais rien compris en réalité. C'était aussi simple que ça.

Jamais il n'avait fait tant d'efforts pour quelqu'un, jusqu'à changer la nature de ses relations. Pour elle, il l'avait fait, et ce n'était certainement pas pour son rang. Si elle n'avait toujours pas saisi ça, alors ça n'en valait pas la peine. Il s'était trop oublié entre temps, tout ça pour en arriver là. C'était trop compliqué.

- On se croisera en cours, acheva-t-elle en direction de la sortie.

Elle se montrait ingrate. Des relations purement utiles, il en avait déjà des tas. Il n'avait pas besoin d'elle. Elle, c'était différent, et résolument plus conflictuel.

En la voyant s'éloigner, il prit une décision: celle de ne pas la retenir.


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Dim 14 Mai - 22:39


Dernière édition par Drago Malefoy le Lun 15 Mai - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil

Le garçon ne jugea même pas nécessaire de lui répondre. Alors elle continua son chemin. En passant la porte, elle voulait se retourner et trouver quelque chose qui lui donnerait envie de rester. En passant la porte, elle voulait l'entendre dire que c'était stupide et qu'elle ne devait pas partir. En passant la porte, elle voulait s'excuser et demander à comprendre. En passant la porte, elle voulait reculer et croire en leur amitié. Mais elle était ridiculement fière. Alors, elle continua à avancer.

Elle déambulait dans les couloirs, sans sens et sans but. Ses pieds la guidaient, de manière tout à fait incohérente. Pourtant, elle avait l'impression d'avoir une destination précise. Et elle ne se trompait pas ; ils essayaient de la ramener au lieu qu'elle venait de quitter, avec la personne qu'elle venait de laisser, mais son esprit luttait.

Ses pensées s'envolèrent. Ce qui arrivait ne l'étonnait même pas. Il aurait fallu, qu'à un moment ou un autre, un événement comme celui-ci survienne. Elle était seulement déçue que ce soit avec Drago. Le seul de sa condition à qui elle avait avoué ne pas discriminer les nés-moldu, et qui avait accepté de passer outre. Quand elle voyait les concessions énormes qu'il avait fait pour elle, elle était encore plus déçu de son attitude. C'était tellement paradoxal ... Bien trop paradoxal même, en y réfléchissant vraiment.

Était-il assez stupide pour se lier avec une fille qui respectait les Sang-de-Bourbe s'il ne cherchait que des relations ? N'était-ce donc pas elle qui avait laissée sa paranoïa prendre le dessus, espérant secrètement qu'il la rassure ? Merde. Elle était la responsable de toutes cette mascarade.

Elle se mit à avancer le plus vite qu'elle le pouvait vers la tour d'astronomie. Drago y serait-il encore ? Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle ferait si elle l'y trouvait, mais il était certain qu'elle tenterai d'arranger les choses. Essoufflé, elle arriva où ils étaient un peu plus tôt.

"- Drago je ..."

Je m'excuse, voulait-elle dire, mais elle était incapable de prononcer ces mots.

"- J'ai été sotte. En fait, je crois que je ne sais pas comment on fait pour avoir des amis ou cohabiter avec, je n'y ai pas été habituée. Le concept même d'amitié m'ai assez difficile à imaginer ... Ça n'a jamais existé pour moi. Je me dis que je ne suis pas vraiment censée y avoir droit, alors je gâche tout. Je suppose que je m'imaginait que tu m'empêcherais de éloigner, et ce n'était pas juste de ma part. Comment je peux vouloir tout détruire en te demandant de tout réparer ?"

Elle ferma les paupières, n'étant pas prête à continuer, mais elle avait décidé de le faire. Droit dans les yeux, comme pour que cela soit plus difficile encore, elle le regardait.

"- Il m'arrive d'être extrêmement sensible, de déborder pour toutes les fois où je me contiens. C'est ce qui est arrivé avant que je te trouve ici. Je ... Je ne sais même pas pourquoi je te raconte tout ça. Mais j'avais l'impression de devoir être complètement honnête. On est censé avoir confiance l'un envers l'autre, n'est-ce pas ? Et bien voilà, j'ai confiance."

Dès qu'elle eut fini, elle détourna ses pupilles. Son cœur tambourait dans sa poitrine, elle sentait son sang pulser contre des tempes. Ça avait été encore plus atroce que ce qu'elle n'avait imaginé que de se dévoiler.

Lun 15 Mai - 0:25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Drago Malefoy
avatar
Serpentard

Voir le profil

Missive redoutée en haut de la tour
Gemma Landre + Libre

Ca y'est. Elle était partie sans se retourner. Et de son côté, sa décision était prise. Il n'allait pas lui courir après systématiquement à chacun de ses caprices... Il en avait assez.

Alors pourquoi se sentait-il ainsi? Pourquoi ne bougeait-il pas? Qu'attendait-il avec sa mine renfrognée, à faire les cents pas comme s'il fallait trouver une solution au problème? Il aurait bien voulu croire que tout ça ne l'atteignait pas, ou au moins s'en convaincre. C'était dur de l'admettre, mais ça le touchait. Pourtant il était hors de question de faire un énième effort. C'était trop lui demander. Il lui avait accordé sa confiance, et elle avait tout balayé pour... une lettre. C'était foutu, il s'était braqué. C'était plus facile ainsi.

Tiraillé entre une colère à son sens justifiée et une profonde déception qu'il n'expliquait pas, l'orgueilleux Serpentard était vraisemblablement torturé. Il était dans une impasse, incapable d'agir, sans parvenir à comprendre la teneur de ses sentiments.

Sentiment. Il exécrait ce mot. Drago ne s'arrêtait plus de tourner en rond et, sous le coup de l'impulsivité, frappa du poing contre la pierre trop dure.

- Aïe! s'exclama-t-il en secouant sa main dans le vide.

Aurait-il dû réagir? Non, bien-sûr que non. Voilà qu'il se mettait à douter maintenant. Pourquoi avait-il la sensation d'avoir bêtement perdu quelque chose de précieux? Il se sentait ridicule d'éprouver de telles émotions. Elles le rendaient faible, et il avait horreur de ça.

Il alla s'asseoir à son poste de départ, près du balcon de cette tour qui en aurait vu défiler, des drames, ce soir. Il emprisonna sa tête entre ses mains, quelques mèches de cheveux entre ses longs doigts, le regard perdu dans le vide, sourcils froncés, serrant les dents, tapant nerveusement du pied. Cette situation le rendait dingue. Heureusement qu'il était à l'abri des regards...

Et là, le miracle se produisit. Il n'avait absolument pas anticipé cette possibilité, mais elle était là. Gemma. Elle était revenue... Son coeur fit un bond dans sa poitrine. Incapable de dire un mot, son expression parlait pour lui. Son visage se déridait, le regard plein d'espoir, dans l'expectative...

Ce n'était plus l'étrangère qui lui avait fait face quelques minutes plus tôt. C'est bien elle. Gemma, son amie. Son souffle à peine récupéré, elle s'embarqua dans une tirade confuse pour justifier ses doutes et ses maladresses qui la muselaient. Elle s'excusait, très clairement. Gemma, la fière, s'excusait. Elle se livrait, et se sentait visiblement aussi mal que lui...

Il l'écoutait débiter son flot de paroles et ne put s'empêcher d'étirer un sourire sincère de soulagement. Dans le même temps, il laissait guider ses pas vers la jeune fille, s'approchant lentement d'elle au rythme de ses mots salvateurs qu'elle ne tarderait plus à achever.

- ...On est censé avoir confiance l'un envers l'autre, n'est-ce pas? Et bien voilà, j'ai confiance.

Il était tout près à présent, mais ne répondit rien.

Le garçon se contenta de lui offrir un franc sourire que peu de gens, voire personne, l'avaient vu arborer à Poudlard. Il plongea la prunelle de ses yeux brillants dans les siennes, animées d'une étincelle pleine de malice et sans reproche, puis, sans réfléchir, la serra spontanément dans ses bras.

- Tu me refais plus jamais ça, Landre, lui glissa-t-il au creux de l'oreille.

Par ce geste inhabituel et non-prémédité, il lui transmettait tout ce qu'il était incapable de lui dire. Il le regretterait certainement, mais ça serait pour plus tard. Pour le moment, il la serrait fort, tout contre lui, de peur qu'elle ne s'échappe à nouveau.


Codage par Libella sur Graphiorum
Personnalisé par Drago Malefoy pour HarryPotter1991
.

Lun 15 Mai - 1:38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t153-drago-malefoy http://harrypotter1991.forumactif.org/t156-memoires-de-drago-malefoy#694 http://harrypotter1991.forumactif.org/t384-voliere-de-drago-lucius-malefoy
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Missive redoutée en haut de la tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Trash & Cup of Tea :: The Story's Ending :: RPG Terminés-