AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Banquet du 1er Septembre 1991

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Albus Dumbledore
avatar
Gryffondor - Directeur de Poudlard - Administration du forum

Voir le profil


Banquet de la Rentrée
SUJET OFFICIEL

.....Albus Dumbledore entra dans la Grande Salle tandis qu'elle était encore vide. Les élèves étaient probablement déjà en route vers le château et ne tarderaient pas à arriver en masse. Quant aux professeurs, ils ne mettraient sans doute pas longtemps, eux non plus, à rejoindre la salle où se déroulerait dans une petite demi-heure le banquet de début d'année.

.....Le directeur traversa l'immense pièce jusqu'à la table des professeurs, contourna celle-ci et s'installa confortablement dans le fauteuil ouvragé qui en tenait le centre. Les professeurs entrèrent bientôt, un par un ou par petits groupes, et vinrent s'asseoir à leurs places respectives, de par et d'autre de Dumbledore.

.....Ce dernier engagea sans attendre la conversation avec les membres de son personnel et observa d'un oeil discret l'arrivée des élèves qui venaient de descendre des calèches tirées par les Sombrals, et qui rejoignaient à présent la table assignée à leur Maison. Les première Année, eux, n'avaient pas encore débarqué sur les berges du lac noir. Il faudrait patienter encore quelques minutes.

.....Un brouhaha indescriptible régnait dans la Grande Salle : les élèves étaient manifestement heureux de se retrouver après les vacances d'été et s'empressaient de raconter leurs aventures estivales à ceux de leurs camarades qu'ils n'avaient pas revus depuis le mois de Juin. Albus se réjouissait de l'ambiance joviale qui avait envahi l'école, après deux mois de silence oppressant.

.....Enfin, le professeur McGonagall fit son entrée, suivie d'une horde de petits sorciers et sorcières qui allaient connaître leur répartition à Poudlard. Attirant vers elle un tabouret à trois pieds, Minerva y déposa un vieux chapeau rapiécé qu'Albus connaissait bien, tout comme les autres personnes présentes dans la Grande Salle, hormis les nouveaux élèves.

.....Le silence se fit lorsque le Choixpeau Magique entonna sa chanson, puis la directrice-adjointe de Poudlard commença à énumérer les noms des première Année. Chacun, tour à tour, s'assit sur le tabouret et posa le Choixpeau sur sa tête. Chacun, tour à tour, fut envoyé dans l'une des quatre Maisons de Poudlard et rejoignit la table qui lui réservait la plus belle ovation.

.....Une fois la cérémonie de la répartition achevée, et tous les élèves installés devant leur assiette vide, Albus se leva et ouvrit les bras pour englober la salle d'un seul geste. Bienvenue ! Bienvenue à tous pour cette nouvelle année à Poudlard. Avant que le banquet ne commence, je voudrais vous dire quelques mots. Les voici : Nigaud ! Grasdouble ! Bizarre ! Pinçon ! Je vous remercie ! Puis il se rassit tandis que les applaudissements résonnaient en même temps que les cris de joie.

.....Sur chaque table, les plats jusqu'alors vides s'emplirent de toutes sortes de mets à l'aspect délicieux, et Albus se servit une grande portion de rosbif accompagné de pommes de terres sautées.

.....Lorsque tout le monde fut rassasié et que les conversations devinrent moins enthousiastes, le directeur jugea le moment opportun pour prononcer son discours de début d'année. Il se leva à nouveau et s'adressa aux élèves d'une voix à la fois forte et douce : Maintenant que nous avons rassasié notre appétit et étanché notre soif, je voudrais encore dire quelques mots en ce qui concerne le règlement intérieur de l'école. Les première Année doivent savoir qu'il est interdit à tous les élèves sans exception de pénétrer dans la forêt qui entoure le collège. Monsieur Rusard, le concierge, m'a également demandé de vous rappeler qu'il est interdit de faire des tours de magie dans les couloirs entre les cours. La sélection des joueurs de Quidditch se fera au cours de la deuxième semaine. Ceux qui souhaitent faire partie de l'équipe de leur Maison devront prendre contact avec Madame Bibine. Enfin, je dois vous avertir que cette année, l'accès au couloir du troisième étage est formellement interdit, à moins que vous ne teniez absolument à mourir dans d'atroces souffrances. Albus laissa sa dernière phrase en suspens, afin qu'elle pénètre tous les esprits et que chacun en mesure l'importance, puis il reprit comme si de rien n'était : La première sortie au village de Pré-au-Lard est prévue pour le troisième week-end de Septembre. N'oubliez pas que seuls les élèves disposant de l'autorisation d'un parent ou de leur tuteur légal pourront y participer, et que les première et deuxième Années ne sont pas concernés par cet évènement. J'ajoute, enfin, que cette année, pour la première fois de l'Histoire, Poudlard accueillera le Tournoi des Sorciers, qui verra s'affronter quatre élèves par épreuve, représentant chacun leur Maison. Vous pourrez vous inscrire pour tenter d'être choisi par la Coupe de Feu dès demain.

.....Albus termina son monologue par un grand sourire et une invitation à tous de rejoindre leurs dortoirs respectifs pour une bonne nuit de sommeil. Dès le lendemain, les cours à Poudlard commenceraient pour tous les élèves...

Codage par Libella sur Graphiorum

Tous les élèves et membres du personnel de l'école sont invités à poster leur propre RPG de rentrée à la suite de celui-ci.

Lun 1 Mai - 0:06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

Voir le profil


banquet de la rentrée


C’est une expérience hors du commun qui attendait Hermione et ses camarades. En sortant du Poudlardexpress, elle avait suivi les consignes du grand homme et avait emprunté les barques. De là, un sublime décor s’offrait à elle puisqu’elle put voir Poudlard, dans la nuit, joliment éclairé. Ses yeux brillaient d’envie d’en découvrir plus sur cette école. Les petites lumières allumé du château donnait une impression magique qu'Hermione n'avait pas encore vu jusqu'à maintenant.

Arrivé au pied du château, Hermione suivit les autres premières années et se fit discrète afin de ne pas attirer les soupçons sur elle. Lorsque le moment fut venu d’entrer dans la grande salle, la petite sorcière fut émerveillé, bien qu’elle savait ce qu’il l’attendait puisqu’elle avait tout lu dans l’histoire de Poudlard avant de venir. D'ailleurs elle ne se cacha pour le dire aux élèves qui se tenait à côté d'elle malgré qu'elle ne connaissait absolument pas.

- C'est un plafond magique, murmura Hermione. Il a été fait exprès pour ressembler au ciel. Je l'ai lu dans l'Histoire de Poudlard.

Avançant le long des tables de la Grande Salle, les premières années s'approchèrent du choixpeau qui allait les répartir dans l'une des quatre maisons pour les sept années d'études. Hermione écouta la chanson du choixpeau avec attention. Il expliquait parfaitement les quatre maisons et les conditions d'accès. Hermione attendit l'appelle de son nom et essaya de faire le vide dans sa tête pour ne pas influencer le choixpeau sur son choix. Lorsque le professeur McGonagall appela la jeune fille, celle-ci fut prit de stress, mais c'était bien normal, elle allait passer le test de sa vie. S'avançant près du petit tabouret, elle s'installa et attendit. Le professeur plaça le choixpeau sur sa tête, bien trop grand pour elle, il lui recouvrait même les yeux. Cela ne la déstabilisa pas, au contraire, cela lui évitait d'avoir à affronter le regard de la grande salle. Après quelques minutes de réflexion, le choixpeau s'exclama :

- GRYFFONDOR !


Heureuse, Hermione alla rejoindre la table la plus bruyante, la sienne et regarda ses camarades se faire répartir tour à tour. Enfin, elle écouta les recommandations du directeur avec attention et mangea son premier repas à Poudlard. L'année ne faisait que commencer.

 
Codage par Libella sur Graphiorum

Lun 1 Mai - 13:35
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil

Banquet de la rentrée

Après deux mois passé loin de l'Angleterre, la rentrée était enfin là. Elle était allée chercher ses fournitures scolaires une semaine auparavant, n'ayant pas pu y aller avant. M'enfin, elle était là. Dans la Grande Salle, assise à la table des Gryffondor en attendant l'entrée des nouveaux élèves ainsi que leur répartition, un moment très important que la jeune fille se rappelait très bien. Elle se souvenait de cette boule au ventre qui avait refusé de la quitter à partir du moment où elle avait entendu son nom jusqu'au moment du verdict du Choixpeau Magique. Elle avait finalement était admise à la maison Gryffondor, qui était comme sa seconde famille et aujourd'hui, elle faisait son entrée en troisième année. Déjà.
Les portes de la Grande Salle s'ouvrirent et la Gryffondor sortit de ses rêveries. Les premiers années étaient nombreux et suivaient le Professeur McGonagall jusque devant la table des professeurs où se trouvaient le Choipeaux posé sur un tabouret. Celui-ci entama sa chanson qui changeait chaque année et enfin la répartion put commencer.

Aprèst la répartition, plusieurs élèves s'étaient installés à la table des Gryffondor et le professeur Dumbledore prit la parole, énonça quelques mots et le banquet commença. Lizzie avait une faim de loup, le grand banquet de la rentrée lui avait vraiment manqué, tout comme celui de Noël ou encore d'Halloween. Poudlard était un endroit magique, elle l'avait toujours pensé et même aujourd'hui en troisième année, elle était toujours impressionnée par ce château immense. Les sorciers avaient vraiment de la chance de pouvoir faire leurs études dans ce genre d'endroit. Elle se servit une assiette pleine qu'elle eut du mal à finir, mais elle avait toujours de la place pour une part de Pudding pour terminer en beauté.
Après cela, le professeur Dumbledore reprit la parole, mais cette fois, elle se leva pour énonça le règlement intérieur. Un règlement qu'elle connaissait bien après trois années. En revanche, cette année, elle avait la possibilité de se rendre à Pré-au-Lard, un village sorcier qu'elle avait toujours eu envie de visiter. Goûter la bièraubeurre et se rendre dans les boutiques de bonbons et de farces et attrapes. Il lui tardait déjà cette sortie.
Enfin, il était l'heure de se rendre dans la salle commune avant le couvre-feu. Les premiers années allaient enfin pouvoir découvrir leur salle commune ainsi que leur dortoir.


Codage par Libella sur Graphiorum

Lun 1 Mai - 15:16
Revenir en haut Aller en bas
Juliette L. Wiles
avatar
Gryffondor

Voir le profil

Banquet du 1er Septembre 1991
Q
La rentrée était fatalement arrivée. J'avais jamais été aussi tendue, excitée, et surtout infernale. Mes parents avaient presque été heureux de se débarrasser de moi ! Même si bon, ils nous avait tout de même fait coucou à travers la vitre du train, à moi et mes frères, jusqu'à ce qu'il disparaisse de leur champ de vision.

Le trajet avait été long, et assez éprouvant. Ma fratrie s'était séparée pour rejoindre leurs amis respectifs, et moi j'étais restée avec d'autres premières années, qui étaient tout aussi impatients que moi d'enfin pouvoir voir cette fameuse école, et toutes les légendes que l'on racontait dessus.

Une fois que le train fut arrivé à destination, le chemin n'était toujours pas terminé, et la magie de la découverte, quant à elle, ne faisait que commencer. On avait embarqué, par groupe de 5, dans des petites barques en bois menant au château, magnifiquement éclairé, à travers le lac.

Une fois que nous avions gravit les nombreuses marches, le professeur Mc Gonagall nous avait accueillit en haut, nous expliquant ce qui allait nous arriver. Nous allions être répartis dans les 4 maisons de Poudlard.
Mes frères m'avaient déjà expliqué ce fonctionnement, que je trouvais pour le moins excitant. Les maisons, les points, les dortoirs... Je ne tenais plus en place.
Dans ma fratrie, deux avaient été répartis chez les Poufsouffles, et un chez les Serpentards. Heureusement que ma maman m'avait rassurée avant de partir : Peut importe la maison où j'irais, le chemin serait le même, et rien ne changerait pour personnes (à part peut être de vieilles rivalités entre mes frères et moi).

Nerveuse, on entrait tous dans la grande salle, où les plus âgés étaient déjà installés autour de leur table respectives. Ils nous lorgnaient fixement, certains y allait de leur petit commentaire :
"Olàlà, comme ils sont si petits !"

Même si l'envie de répliquer était très forte, je n'avais pas envie de me faire remarquer dès mon premier jour. J'avançais, ne sachant plus quoi regarder entre le géant à la table des professeur, le plafond magique, ou les élèves autour de nous.

- C'est un plafond magique,
murmura quelqu'un que je ne pu identifier. Il a été fait exprès pour ressembler au ciel. Je l'ai lu dans l'Histoire de Poudlard.

En même temps, il aurait été très difficile de croire que ce plafond eu été des plus normaux... Je n'étais pas du tout surprise. Derrière moi, un duo papotait de manière presque décontractée.
"Hé ! J'en ai une ! Quel est le repas préféré des crapauds ? Non ? Tu devines pas ? La mouche au chocolat !"

Je ne sais pas si c'est par ce que j'étais bon public, ou par ce que j'étais particulièrement nerveuse, mais un rire m'échappa de ma bouche. La blague était pas spécialement bonne, mais au moins, ça détendait l’atmosphère.

Arrivés devant le tabouret, la professeure se chargeât d'appeler les élèves un par un, s'installant alors sous le choixpeau magique. Sûrement le moment à la fois le plus attendu et le plus redouté à la fois de tous les élèves. Quel paradoxe !


"Hermione Granger ?" "GRYFFONDOR !" "Susan Bones ?" "POUFSOUFFLE !" "Draco Malfoy ?" "SERPENTARD !" "Harry Potter ?" "GRYFFONDOR !"

La foule de première année désemplissait petit à petit, mais les applaudissement restaient inchangés à chaque maison qu'annonçait le vieux choixpeau. Mon nom de famille étant en "W", j'étais parmi les dernières. Évidemment...

"Ronald WEASLEY ?"
"GRYFFONDOR !"

Le petit rouquin partit alors rejoindre la table des rouge et or, me laissant la dernière à être appelée.


"Juliette WILES ?"


Je m'avançais, un peu angoissée. La professeure me posa le choixpeau sur la tête. Qu'est ce que je devais faire ? Réfléchir ? Ne rien penser ? Je repensais brusquement à la blague du crapaud, me faisant sourire en coin. Mais visiblement le choixpeau était imperturbable, car la mouche au chocolat ne le fit pas rire.


"Pousouffle comme tes frères Gregory et Alphonse, ou Serpentard comme Léon ? Pourquoi ne pas tenter la nouveauté ? Allez, tu as toutes les qualités pour être chez... GRYFFONDOR !"


Soulagée, je courru rejoindre ma table, qui avait applaudit aussi fort que pour les autres. Heureusement que Mc Gonagall avait gardé la main sur le choixpeau, sinon je serais parti avec lui sur la tête !
Je m'assis avec les autres, à côté de tous les autres premières années qui avaient été répartis avec moi. Cette année promessait d'être fantastique, et pleine de surprises. J'avais vraiment hâte qu'elle commence.
Codage par Libella sur Graphiorum

Lun 1 Mai - 16:02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Voir le profil

* Francis Picabia



Tout étais passé si vite. Toute son enfance elle avait entendu parlé de Poudlard, avais appris des choses en rapport avec le monde des sorciers, et des anecdotes croustillante à ce propos. Puis elle avait vu naître doucement la magie en elle, avec ses premières manifestations magique. Elle avait vu les larmes de joie de son père lorsque la lettre d'admission à Poudlard était parvenu, et maintenant elle était là, dans la grande salle, dans le groupe tant regardé des premières années.

Le voyage jusqu'ici s'était bien passé, et même la séparation avec son père et sa grand-mère ne l'avaient pas autant affectée qu'elle l'aurait pensé. Elle était simplement tellement excitée à l'idée de découvrir cet endroit. Et elle avait tellement hâte de connaitre de nouveaux jeunes de son âge. Par dessus tout : Elle était impatiente de savoir dans quelle maison le choixpeau magique l'enverrais..

Elle avait suivie les autres, impressionnée par la hauteur des plafonds et le dédale de couloir. Dans un sens, elle était rassurée de ne pas être seule, car elle était convaincue qu'elle se serait perdue autrement ! Le groupe avait traversé la salle du banquet jusqu'à la grande table des professeurs, devant laquelle avait été installé un tabouret. Et sur ce tabouret, siégeait le fameux choixpeau magique. Marylou n'avait aucune idée de comment se comporter le moment venu, mais vu l'agitation ambiante, elle se dit qu'elle ne devait pas être la seule à ne pas savoir.

La professeure qui les avait guidés jusque là commença à appeler des noms uns à uns. La tension grimpait à mesure que les applaudissement des maisons accueillaient leurs nouveaux membres.

"Marylou Ange Fetchley ?"

Marylou se détacha du petit groupe pour venir s’asseoir sur le tabouret. Le choixpeau fût déposé sur sa tête. Le coeur de la petite battait à toute allure, et elle ne pût s'empêcher de penser à son père pour se rassurer. Elle entendit dans sa tête :

"Drôle de mélange, un Poufsouffle et une Serpentarde.. Voyons voir, allez, comme ta grand-mère ! SERDAIGLE !"

Marylou sourit au professeure avant de se diriger vers la table dont émanait un tonnerre d'applaudissement. Drôle de façon de commencer l'année, se disait la rouquine intérieurement. Mais elle oublia vite ces révélations pour remplir enfin son petit corps de toutes les somptueuses choses qui étaient apparues dans les plats autour d'elle.

Lun 1 Mai - 17:41


Dernière édition par Marylou A. Fetchley le Lun 8 Mai - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil



César venait tout juste de poser son pied gauche sur le sol de Poudlard. Il prit une grande inspiration. Alors ça y était. Il était devant ce château aux dimensions spectaculaires. Ses parents ne lui avaient pas menti. C'était tout bonnement extraordinaire. Dire qu'il allait passer sept ans de sa vie dans cet endroit. Il était totalement conquis. Lorsque l'on y réfléchissait plus profondément, il avait quand même été accepté à Poudlard ! La grande école de sorcellerie ! César souriait tout seul, pour lui même, et suivait les élèves en direction du grand bâtiment.

Après quelques minutes de marche, tous les étudiants se trouvaient à l'intérieur de Poudlard. César était émerveillé. C'était encore plus beau que sur les photos. Un vieil homme accompagné d'un chat leur avait ordonné de déposer leur affaires. Alors le jeune garçon avait déposé sa valise et sa cage, où sa chouette prénommée Ashley se trouvait, avant de continuer à suivre la horde d'élèves qui criaient et chahutaient dans les couloirs.

Plus tard, toutes les premières années se trouvaient dans la grande salle de réception. César et ses camarades suivaient une femme qui se nommait Minerva McGonagall. Elle était fascinante. Soudainement, il entendait une fille murmurer :

- C'est un plafond magique. Il a été fait exprès pour ressembler au ciel. Je l'ai lu dans l'Histoire de Poudlard.

Il l'a regardait un instant avant de lever les yeux. En effet, le plafond, lui aussi, était fascinant. Il souriait une nouvelle fois. Cette fille aux cheveux roux avait tout de l'élève intelligente. Il remettait un peu sa grande cape noire sur ses épaules avant de jeter un œil sur l'ensemble de la salle. Quatre longues, vraiment très longues, tables étaient disposées à la verticale. Certains élèves y étaient déjà assis, discutant entre eux, ou regardant simplement l'entrée des premières années. Pour la seconde fois depuis le début de la soirée, César prenait une grande respiration et osa porter son regard sur la seule table qui se trouvait à l'horizontale, face aux étudiants. Le grand Albus Dumbledore y était assis au centre, portant un regard bienveillant sur l'ensemble de la pièce. Les professeurs étaient installés de part et d'autre de celui-ci, le rendant encore plus imposant. Il le regardait plus en détail. Sa barbe était vraiment grande. Cela le fit légèrement rire, mais tout le monde fut vite rappelé à l'ordre. Madame McGonagall venait d'arriver avec un vieux chapeau tout poussiéreux. César supposait alors que le moment qui arrivait, était le moment où ce Choixpeau Magique allait choisir dans quelle maison chaque élève allait se retrouver durant sept années consécutives. Les battements de cœur du garçon aux cheveux noirs s'accéléraient.

Plus le nombre d'élèves à se faire appeler par la directrice adjointe augmentait, plus l'adrénaline dans le corps de César augmentait aussi. Celui-ci avait d'ailleurs les mains moites.

- César Abbot !

Le garçon manquait de s'étouffer avec sa propre salive. Tous les regards étaient dirigés vers lui. Il n'aimait pas vraiment ce genre de situation. Être le centre de l'attention n'était pas sa tasse de thé. Il décidait finalement d'avancer vers la co-directrice. Il posa son postérieur sur le petit tabouret en bois et Minerva McGonagall déposa le Choixpeau Magique sur sa tignasse bouclée. Le niveau de stress de César était à son maximum. Il fermait les yeux, sentant la petite chose marron s'agiter sur son crâne.

- Tiens, tiens... Un Abbot. Des fidèles à notre école de sorciers ! Tel que je le présume, tu suivras les traces de tes parents. Ça sera sans aucun doute, POUFSOUFFLE !

Sa voix puissante avait résonné dans toute la grande salle. César rouvrait les yeux et vit sa future seconde famille applaudir, siffler et crier. Il poussa un soupir de soulagement avant de se lever, remerciant tout le monde, puis de courir s'asseoir sur la table des Poufsouffle.

Que l'aventure commence !

Lun 1 Mai - 19:33
Revenir en haut Aller en bas
Minerva McGonagall
avatar
Gryffondor - Personnel de Poudlard

Voir le profil

link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Amatic+SC:400,700' rel='stylesheet' type='text/css'>

Banquet de rentrée 1991

Peaufinant les derniers détails de mon apparence physique, après avoir ajouté un peu de parfum et coiffé mon chignon comme à mon habitude je m'étais placée à mon poste en haut des escaliers, devant la Grande Salle. Les élèves n'allaient sûrement pas tarder à arriver et les professeurs rejoignaient peu-à-peu la salle.

J'accueillais les premiers élèves – ceux qui descendaient des calèches -  en leur souhaitant une bonne soirée et un bon appétit avant qu'ils ne rejoignent leurs tables respectives.
Au fur et à mesure du temps un brouhaha se fit entende de plus en plus fort. Les élèves étaient apparemment contents de se raconter leurs vacances, ce qui je le savais devait réjouir Albus au plus haut point.

Enfin les Premières Années firent leur apparition et vinrent se placer devant moi. Alors que je laissais passer Hagrid pour qu'il entre dans la Grande Salle j'entamais mon charabia habituel bien que nécessaire. Bienvenue à Poudlard ! Dans quelques instants vous prendrez place aux côtés des élèves plus âgés mais avant vous allez être répartis dans les différentes Maisons : Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Pendant votre séjour à l'école vos succès feront gagner des points à votre maison...toute infraction au règlement lui en fera perdre je laissais la phrase en suspens affin qu'elle entre bien dans chacune des cervelles. A la fin de l'année la Maison qui aura récolté le plus de points gagnera la Coupe des Maisons. A présent, la cérémonie va bientôt commencer. 

D'un grand geste les invitant à entrer j'ouvrais les portes de la salle et les emmenais vers le vieux tabouret de bois que je tirais vers moi, y déposant le Choixpeau Magique qui répartirait les nouveaux élèves dans leurs futures Maisons.

Le silence se fit et le chapeau entonna sa chanson. Lorsqu'il eut terminé je commençais à énumérer les noms des Premièes Années. Chacun à leur tour, s'assirent sur le tabouret – qu'il faudrait par ailleurs songer à remplacer – et furent répartis dans leurs Maisons, et chacun rejoignait la table la plus bruyante.

Suite à la répartition vint le banquet. Le Professeur Dumbledore se servait de rosbif pendant que je me régalais avec mon importante portion de chapon et légumes variés.
Les sujets de discussions entre professeurs étaient tout sauf variés : chacun vantait déjà les mérites des nouveaux élèves de leur maison, examinant les faits et gestes de ceux-ci.

Lorsque tout le monde fut rassasié Dumbledore entama son discours de début d'année. Comme à chaque fois, Albus nous avait ébloui, il avait su trouver les mots justes tout en restant doux mais ferme. Après quoi les élèves rejoignirent leurs dortoirs respectifs en compagnie de leurs préfets, puis nous aussi, Professeurs, ne tardions pas à rejoindre nos appartements car demain une longue journée s'annonçait...
Codage par Libella sur Graphiorum

Lun 1 Mai - 19:56

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



« Je ne veux pas que vous vous comportiez comme une bande de babouins braillards et empotés ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t117-minerva-mcgonagall http://harrypotter1991.forumactif.org/t444-voliere-de-minerva-mcgonagall#3079
Invité

Voir le profil






Banquet de la rentrée
feat Tous le monde





Susan Bones a toujours su qu'elle irait à Poudlard, cela était une évidence aux vues de sa famille. Ayant manifesté de la magie depuis son enfance, elle attendait sa rentrée avec impatience et ce jour était enfin arrivé. Le Poudlardexpress en gare, Susan descendit et suivit les autres premières années pour rejoindre Poudlard en barque. Silencieuse, la rouquine regarda avec émerveillement le château qui sera son école durant les sept prochaines années. S'approchant de celui-ci, Susan sentit une certaine appréhension à l'idée de faire sa toute première rentrée.

Écoutant ensuite les consignes du professeur McGonagall, elle resta calme et sereine. Lorsque le moment d'entrer dans la Grande Salle arriva, elle suivit les élèves de son niveau en se déplaçant le long des longues tables de la salle. Avançant vers une cinquième au fond, elle entendit des discussions sur son passage, des exclamations. Le moment était bientôt venu pour elle de coiffer le choixpeau magique. Sa chanson fut bref. Intense, agréable aux oreilles. Susan apprécia ce que le choixpeau avait dit à propos de Poufsouffle, cela lui correspondait tout à fait. Lorsqu'elle fut appelé, elle s'approcha timidement du choixpeau et s'assit sur le tabouret. Dès la réception du choixpeau, elle sentit la chaleur qui se dégageait du tissu. Agréable.


"Hum... intéressant... ah oui je vois... POUFSOUFFLE !"

Le choixpeau avait rendu son jugement. Susan se leva et alla rejoindre la table des Poufsouffle avec le sourire aux lèvres. Elle était devenue rouge comme une pivoine entre temps. A table, elle n'adressa mot à personne, bien trop réservé pour parler. Elle se contenta d'écouter la conversation des autres, afin d'apprendre des choses sur l'école et de savoir un minimum se repérer.

© Jawilsia sur Never Utopia


Lun 1 Mai - 21:57
Revenir en haut Aller en bas
Gemma Landre
avatar
Serpentard - Modération RPG

Voir le profil


Le professeur de métamorphose avait entraîné les premières année jusqu'à la grande salle. Elle était immense, emplie d'élèves qui attendaient impatiemment l'arrivé des nouveaux. Les enseignants, eux aussi,  scrutaient la porte pour les apercevoir. L'ambiance était chaleureuse, des bougies voltigeaient, et il semblait ne pas y avoir de plafond tant il était semblable au ciel. C'était magnifique, impressionnant, et aurait fasciné la plupart des personnes qui pourraient l'admirer. Mais Gemma ne s'en préoccupait pas, et ce qui l'entourait lui était bien égal. Elle songeait seulement à comment cela était différent de chez elle, et d'à quel point il était étrange d'être entouré d'autre enfants de son âge. Généralement, elle n'était habituée qu'aux adultes, mais ce changement n'était pas pour la déranger. Si les autres ne se montraient pas trop immatures du moins. Enfin, elle verrait bien, et ferait avec de toutes manières.

McGonagall avait avancé un tabouret et sortit un chapeau rapiécé que sa réputation avait précédé : il s'agissait du Choixpeau. Il entonna une drôle de mélodie avec des paroles tout aussi spéciales, dans laquelle il ventait les mérites de chacune des maisons. Gemma n'avait pas la moindre idée de celle dans laquelle elle se retrouverait, mais savait que son père désirait qu'elle soit une serpentarde. C'était la seule maison, à ses yeux, qui était respectable. Serdaigle aussi avait un certain mérite, mais tout de même pas autant. Un à un, les élèves, étaient appelés à se faire répartir. La fillette n'y prêtait aucune attention, ses pensées étant seulement  interrompues par les applaudissements frénétiques des tablées qui se voyait attribuer une nouvelle recrue.

Le tour de la jeune Landre arriva. Elle s'avança sous le regard de tous les occupants de la pièce. Son caractère voulait qu'elle se fiche de l'attention qu'on lui procurait, mais aujourd'hui elle se sentait gênée. C'était donc avec un mélange d'indifférence et d'embarras qu'elle s'assit et reçut sur son crâne le précieux objet magique. Il s'enfonça sur sa chevelure lisse et réfléchit à voix haute.

« - J'ai là une intéressante énigme … Je vois l'intelligence et la soif de savoir des Serdaigles … La ruse et le sang des Serpentards …  Mais également un certain courage et l'humanité des Gryffondor ? Il n'y a que Poufsouffle qui ne te conviendrait pas, tu es trop impatiente et a une vision trop grave pour cela. Ah, s'ajoute aussi des attentes familiales, n'est-ce pas ?

Il marqua une légère pause, accompagné d'un son qui fit comprendre qu'il était en pleine réflexion.

- Tu es si trouble. Comment pourrais-je donc savoir qui tu es et ce qui te conviens si tu n'en à pas toi-même la moindre idée ? Quel est ton être véritable ?

Avait-ce donc était si long pour les autres ? Gemma commençait à s'impatienter. Elle savait qui elle était. Une noble sang-pur à la recherche incessante de liberté, impassible à ce qui l'entourait. N'est-ce pas ? Oui, bien-sûr, elle ne savait même pas pourquoi elle se posait la question
.
- Décide-toi donc, persifla-t-elle en un chuchotement acerbe.

L'entité ricana.

- À  n'en point douter ... SERPENTARD ! »

Une ovation se fit entendre du côté de la maison qu'il venait de citer. Elle s'assit à côté de ceux qui venait de l'acclamer, sans prendre le temps de les observer pour autant. De temps à autre, elle s'autoriser un regard, mais elle ne pouvait empêcher les mots prononcés quelques instants au par avant de résonner dans son esprit. Ils la perturbaient plus qu'elle ne voulait l'admettre. Néanmoins, il n'y avait eu aucune trace d'incertitude quant au verdict final, ce qui la rassurait. Elle reporta son attention sur le directeur, Albus Dumbeldore, qui voulait prononcer quelques mots au terme de la cérémonie, avant que le repas ne commence. La serpentarde, puisque tel était son titre désormais, plissa le nez en l'écoutant. C'était dénué de sens et inutile, sans aucun intérêt. Cela n'avait servi strictement à rien, mais les sorciers avait semblé l'apprécier, si on excepait la grande majorité de ceux qui l'entouraient.

Les plats se remplirent alors, et elle se servit quelques différents légumes et féculents. Depuis qu'elle avait découvert sa faculté de Fourchelang, elle n'arrivait plus à manger ni poisson ni viande. Un lien s'était créé entre elle et les animaux, pas seulement les serpents mais toutes les espèces, et elle n'arrivait plus à les considérer comme de la nourriture. Pour elle, ils étaient maintenant l'égal des hommes, si ce n'est plus méritant encore de vivre.

C'était perturbant pour elle de dîner entourée d'étrangers. Cela lui était déjà arrivé, bien sûr, pour des événements officiaux avec son père. Mais le contexte était bien différent, polie, hypocrite, étouffant. Ce n'était pas le cas ici, et même si elle n'était pas sûr de beaucoup l'apprécier, c'en étant tout de même reposant. Elle pouvait avoir onze ans, et non pas tout ce qu'on lui demandait de plus habituellement.

Au terme du repas, le directeur se leva pour un nouveau discours. Un véritable discours, cette fois, espéra Gemma. Satisfaite, elle constata que ce fut le cas. Elle nota donc avec soin qu'elle ne devait pas aller dans la forêt qui bordait le château, ni utiliser la magie entre les cours, ou aller à Près-Au-Lard. Autant d'interdiction qu'elle se ferait une joie d'enfreindre, en toute discrétion bien évidemment. L'une d'elle retint particulièrement son attention ; celle de ne pas pouvoir aller au troisième étage. Comme Dumbeldore insista bien sur celle-ci et sa dangerosité, elle décida d'attendre d'améliorer son niveau de magie pour s'y rendre.

Il évoqua également le Tournoi des sorciers, au quel elle se ferait un véritable plaisir de s'inscrire. Elle était très fière, et adorait monter sa puissance. Ce dont elle ne se rendait pas compte, c'était qu'elle avait tout simplement besoin de se prouver qu'elle valait quelque chose, à elle-même et aux autres. Elle était aveugle à cela, s'étant forgée une carapace d’impassibilité et de force. Espérons qu'elle ne se fissure pas un jour ..

La soirée se termina peu après, et tous rejoignirent leurs dortoirs, pour leur première nuit en ce lieu qui en accueillerait tant d'autres.

Mar 2 Mai - 0:15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t47-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t58-carnet-gemma-landre http://harrypotter1991.forumactif.org/t399-voliere-de-gemma-landre En ligne
Invité

Voir le profil


Cedric avait été heureux de retrouver ses camarades. Dans la joie et la bonne humeur, ils s'étaient installés à la table des Poufsouffles, se racontant les péripéties de leurs vacances. L'ambiance était très agréable, et l’excitation de rencontrer les premières année était grandissante. Enfin, ils arrivèrent à la suite du professeur McGonagall. Tandis qu'ils traversaient l'allée, le jeune homme plaisanté avec ses amis sur leurs allures et expressions, de moqueries sans méchanceté. Ils avaient hâte de voir ceux qui rejoindraient leurs rangs.

La répartition se passa sans encombre, même si le choixpeau mit un temps inhabituel pour certains nouveaux élèves. Comme par exemple pour Harry Potter, le célèbre Harry Potter qui faisait sa rentrée dans l'école de sorcellerie cette année. Cela stupéfia la salle, même si des rumeurs s'étaient propagées un peu plus tôt dans la journée. Cela rendrait sûrement l'année plus intéressante et amusa l'adolescent. Tout l'amuser de toute manière. Il ne manquait pas d'applaudir bruyamment pour signifier son contentement pour chaque nouveau Poufsouffle, allant parfois même jusqu'à pousser un petit cri.

Quand le chapeau magique fut rangé, le repas commença après quelques mots du directeur. Après qu'ils aient tous fini de manger, ce dernier entrepris son habituel discours, y rajoutant l'interdiction de se rendre au troisième étage. Cela interrogea légèrement Cedric, même s'il n'y prêta pas grande intention. Une nouvelle année commençait, et il sentait qu'elle serait haute en couleur ...

Mar 2 Mai - 0:43
Revenir en haut Aller en bas
Persei Black
avatar
Serpentard - Modération HRPG

Voir le profil



Banquet du 1er Septembre 1991



ft. TOUT LE MONDE
La grande salle
Dialogues en #109669

Le 1er Septembre 1991... Persei ne doutait pas un instant qu'elle n'oublierait pas cette journée, pour rien au monde. C'était sa première rentrée à Poudlard. Ah, que son père était fier d'elle. Pour l'occasion, il lui avait offert un balai - un Nimbus 2000 s'il vous plaît. Il était persuadé qu'elle ferait partie de l'équipe de Quidditch l'année suivante alors elle devrait s'entraîner dur. La fillette n'avait pas su lui dire qu'il n'en serait rien, par peur d'affronter une de ses colères, alors elle s'était tue.

Pourtant, c'était le grand jour, oublié les ambitions de son paternel, aujourd'hui c'était un peu son jour, le grand jour ! Le chemin dans le Poudlard Express avait été excitant, tellement qu'elle ne parla à personne, leur adressant simplement des regards hautains et méprisants. Bien joué Persei, se dit-elle, pas arrivée à Poudlard et tu as dû te faire au moins une bonne dizaine d'ennemis.

Un certain Tom, quelque peu téméraire, avait voulu s'asseoir à côté d'elle. Il repartit presque en pleurant. Tant pis. Elle s'occupa en mangeant quelques chocogrenouilles et en regardant le paysage qui défilait à toute vitesse, jetant les dits-regards par dessus son épaule de temps en temps.

Arrivée à Pré-au-Lard, un demi géant interpella les premières années. Le bougre était très intimidant, non seulement parce qu'il était grand mais qu'en plus sa voix était grave et forte. Il les invita à le suivre jusqu'à de petites barques, où Persei monta avec un autre garçon et une fille. Ces deux-là semblaient se connaître, mais elle ne pu leur mettre aucun nom sur leur visage, deux inconnus en somme.

Si au départ l'excitation était là, c'était peu à peu un sentiment d'angoisse qui montait en elle. Etrangement, ce n'était pas la répartition qui lui faisait peur. La jeune sorcière irait à Serpentard, ça ne pouvait être autrement : toute sa famille y avait été répartie, et surtout sans parler de cela, elle ne se voyait dans aucune autre maison. Elle n'avait rien de la témérité suicidaire des Gryffondors, rien de la gentillesse (à vomir) des Poufsouffles et encore rien de l'implication insensée des Serdaigles.

Non, elle angoissait parce qu'elle entrait en terrain inconnu. Elle ne profita même pas de l'émerveillement de la première vision de Poudlard, ou alors seulement à moitié. En descendant des barques, les élèves se dirigèrent vers l'intérieur. Deux fantômes se disputaient mais Persei n'y prêta aucunement attention.

En revanche, elle écouta soigneusement la professeure (?) qui leur souhaita la bienvenue. Celle-ci leur expliqua brièvement le fonctionnement des maisons et s'éclipsa. Les élèves au devant semblaient se disputer, c'était absurde. C'est dans un chuchotement qu'elle cru comprendre que "Harry Potter est là". Harry Potter, à peine arrivé et que déjà il créé des esclandres. Persei roula des yeux et ignora la commotion jusqu'à ce que la professeure revint.

Elle ne comprit pas tout ce qu'il se disait, mais il était l'heure d'aller se faire répartir. Les élèves montaient les escaliers avec précipitation et un brouhaha s'éleva soudainement. Des centaines d'élèves les épiaient, en faisant des commentaires en chuchotant. C'était dur de tous les ignorer, entre les "oh les petits" ou encore "tu crois que y a encore des prétentieux de serpentards parmi eux ?", et même parfois "lui il a une bonne tête, j'espère qu'il sera à gryffondor".

C'était dur de passer outre tout cela, mais Persei le fit. Après tout, si elle n'était pas capable de cela, elle ne serait pas digne d'être une Black. Elle regardait curieusement le plafond tout de même, et pas que le plafond, la salle et sa disposition et surtout ses occupants. Un ou deux visages lui étaient familiers - enfants de partenaires de son père - mais elle détourna le regard à chaque fois, refusant de créer quelque contact que ce soit.

D'ailleurs, au loin elle vit Selene qui parlait vivement. Quelle plaie. Heureusement qu'elles n'auraient pas à vivre ensemble dans le même dortoir. Pour Persei, il était tout bonnement impossible d'être dans la même maison que cette fille. C'était comme ça. Si son expression était imperturbable, la fillette n'en pensait pas moins. Un chant retentit et c'est alors que des noms furent appelés.

Elle reconnu un ou deux noms avant les siens, sans pour autant connaître les personnes. Dans l'éducation que son père lui avait donné, elle devait apprendre tous les noms des familles influentes. C'est ainsi qu'elle reconnu le nom Abbot. Lorsque le choixpeau hurla Poufsouffle, elle ne fut nullement surprise.

Son nom arriva plus rapidement qu'elle ne l'avait anticipé. Après tout, elle était au début de l'alphabet : Persei BLACK. Elle joua des coudes pour passer entre les élèves, ne s'excusant même pas. Elle jetait des regards glaçants, et était même prête à attaquer les autres en remarques acerbes au besoin. Mais ce ne fut pas le cas.

Son coeur tambourinait dans sa cage thoracique. Elle ne fit même pas attention à certains chuchotements. Elle s'installa sur le tabouret, espérant que le contact avec le choixpeau soit le plus bref possible.

- Ah ! Une Black ! Entendit Persei. Ca faisait longtemps, le dernier que j'ai réparti a été à Gryffondor.
- Ca, je le sais, grogna la rouquine. Et pas question que tu m'envoies là-bas maudit chapeau.
- Ne t'inquiète pas ce n'est pas dans mes plans, et tu n'y serais pas à ta place. Ta seule place est à... SERPENTARD !

Si elle n'en montra rien, elle était soulagée. Ses prévisions étaient justes, et son père n'aurait rien à redire. Ses pointes virèrent au vert, et ses yeux à l'argenté. Les couleurs de sa nouvelle maison furent extrêmement bien reçues. Sitôt assise que certains la félicitèrent et d'autres se moquèrent (gentiment ?) de son apparence.

La répartition continua, ponctuée d'un long silence lorsque le nom de Harry Potter résonna dans la salle. S'ils avaient pu, certains serpentards l'auraient sans doute tué. Ce n'était pas un secret pour Persei que le Lord était quelque part dans le monde, et ce n'était pas non plus un secret que les parents de quelques élèves le soutenaient. Son père ne faisait pas exception à la règle. Elle identifia aussi ces serpentards étant des enfants de serviteurs du Lord. Fort heureusement, il fut réparti à Gryffondor.

Par la suite quelques noms connus lui parvinrent, notamment Selwyn. Sa mère était une Selwyn, alors sans doute que cette fille à Serpentard en était une - Mary-Alice si elle se souvenait bien. Elle verrait bien dans l'année. Une autre fillette lui fit un peu plus effet, mais elle ne retint absolument pas son nom. Tant pis. Elle aurait le temps de la connaître plus tard sans doute.

Le directeur dit quelques mots et frappa dans ses mains pour déclarer le festin. C'était avec une certaine surprise et admiration que Persei observa la tablée se recouvrir de victuailles. Si c'était ainsi à chaque repas, nul doute qu'elle se plairait à Poudlard...


Mar 2 Mai - 9:52

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Dialogues en #109669

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter1991.forumactif.org/t44-persei-black http://harrypotter1991.forumactif.org/t48-carnet-de-persei-black
Invité

Voir le profil


Banquet du 1er septembre 1991
Mary-Alice n'y croyait pas ses yeux. Elle avait attendu ce jour avec tellement d'impatience en réalité. Depuis deux ans et la Répartition de son frère, Nathan, la petite fille ne vivait plus que pour ce jour. Et elle voulait simplement faire honneur à ses parents, en intégrant leur ancienne maison. Elle réussirait là où Nathan avait échoué. Parce que lui avait été envoyé dans la maison des Erudits...

La brunette avait trouvé la traversée du lac noir particulièrement longue. Elle s'était même prise à lever les yeux au ciel lorsqu'un des élèves qui partageait sa barque avec elle s'était amusé à chatouiller l'un des tentacules du Calmar Géant, au risque de tomber dans l'eau. En tout cas, elle n'irait pas s'amuser à le repêcher s'il venait à tomber dedans.

Une fois dans le grand hall d'entrée, la première année n'avait pû s'empêcher de bailler d'ennui face au discours de la directrice. Elle se contenta de remettre en place ses cheveux sur ses épaules, avant de suivre le mouvement de la masse d'élèves, pour se rendre vers la Grande Salle. Aussitôt, son regard se posa sur le plafond magique et des étoiles se mirent à briller dans ses yeux. C'était encore plus beau que ce que Nathan lui avait décrit quelque jours plus tôt. D'ailleurs, en parlant de Nathan... Son regard dévia vers la table des Serdaigle et elle lui fit un signe de la main, lui signifiant que tout se passait bien pour le moment.

Puis le groupe s'arrêta devant la table des professeurs, alors que le Choixpeau chantait sa chanson. Mary-Alice écouta à peine et soupira de frustration en attendant sa répartition. C'était injuste d'avoir un prénom qui commençait par la lettre "S".

Finalement, elle fut appelée à son tour, et marcha fièrement vers le Choixpeau. Elle n'allait pas tourner de l'oeil, ni s'extasier sur cet objet rapiécé. C'est donc tout aussi fièrement et la tête haute qu'elle laissa la co-directrice de Poudlard poser le Choixpeau sur sa tête et d'entendre :

- Je vois... Une soif d'apprendre sans fin... Finiras-tu comme ton frère ?
- Je serais meilleure que lui !
- Bien, ce sera... SERPENTARD !

Avec un regard désolé pour son frère, la gamine se dirigea alors toujours aussi fièrement vers la table des Verts et Argent. Rien ne l'empêcherait pour autant de rester en très bon terme avec son frère...
Codage par Libella sur Graphiorum

Mar 2 Mai - 10:11
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil

Banquet du 1er septembre 1991


"Hey! poussé pas! J'veux voir! J'veux voir!"

Quoi?! Vous aussi à ma place vous seriez pressé à l'idée de grandir à Poudlard! Je viens d’avoir onze ans et j'ai tellement de choses à découvrir sur le monde magique. Etant un gamin très curieux de nature et avec beaucoup de mal à rester en place, autant vous dire que cette rentrée a de quoi me faire courir dans tout les sens. Cela ne fait pas longtemps que maman m'a révélé qu’elle était une sorcière et papa m'a aussi bien caché qu'il était un Moldu ayant épousé une sorcière. Bref, tout cela pour vous dire qu'avant l'été, je n'étais qu'un enfant ordinaire loin d'imaginer qu'il se retrouverait dans un monde que d'ordinaire, seul son imagination parvenait à créer.

Alors pardonné moi de sautiller partout hein?! D'ailleurs, tandis qu'on arrive enfin devant le château, la vielle femme qui venait de se présenter à nous, me demande de me calmer un peu. D'ailleurs c'est qui? Une sorte de nounou aux pouvoirs magiques? Ah..non, c'est une professeur alors mieux vos que je me calme surtout qu'elle parled’une histoire de points à faire gagner ou à perdre. Hé! J'veux des points moi! Maman m'a parlé un peu des maisons de Poudlard et d'ailleurs elle avait étudié dans une qui s’appelle Bout de souffle ou...Pouffoudor ou..je ne sais plus, un truc avec un logo jaune. Quoi qu'il en est, je le saurais bientôt et pour le moment, je ne sais plus où donner de la tête et je vous promets que dès que j'en aurais l’occasion, je partirais un peu explorer les lieux.

Quelques instants plutard, je me trouve avec les autres premiers années, complètement envoûté par le plafond d'une salle hyper grande. J'habite en Ecosse et j'ai vue beaucoup de beau monuments, mais ici tout est....beaucoup mieux! Je m'imagine déjà en train d'explorer les couloirs du château en jouant au chevalier magique. Avant cette inscription à l'école, je n'étais pas très bon élève mais ici, je me vois déjà apprendre des sorts incroyables et faire des loopings avec un balai. Vous voyez? Je connais quand même quelques petites choses et c'est sans doute parce que dans le Poudlard express, j’ai harcelé les plus grands de questions.

Ho! Mais je parle, je papote, mais c'est à mon tour de m'asseoir sur le tabouret et de mettre ce chapeau qui doit être rempli de poux. Et étrangement, moi qui d'ordinaire suis si extravertie,  je me trouve cette fois un peu intimidé et marche à petit pas vers le tabouret. Quand on me place le Choixpeau sur la tête, je ne peux pas empêcher de rigoler et souris fièrement à mes futurs camarades de classes qui m'observent. Le temps parait alors s’arrêter et je me demande si le Choixpeau vas m'envoyer dans la même maison que ma mère. Pour moi, du moment que je peux m'amuser, me faire des amis et faire quelques bêtises, tout me vas.


"Humm voyons..voyons..Ho! je vois là quelqu’un avec beaucoup de courage, une grande empathie et..une envie de faire des bêtises, n'est-ce-pas? Tu es loin d’avoir la patience d'un Poufsoufle comme ta mère, mais je ressens ta gentillesse et ta loyauté et voit en toi un grand amoureux de la nature alors ce serra....POUFSOUFLE! !"

"Ouiiii! Merci m'sieur le Choipeaux!"

En regardant les tables, je m'étais dit que je m'amuserais énormément avec les Gryffondor qui semblaient aussi turbulent que moi, mais les Blaireaux avaient l'air très gentils et j'étais certain d'y trouver de bons camarades. C'était donc avec un grand sourire que je me dirigeais vers la table de ma maison. Et ce fut alors une très belle première soirée que je passais là en discutant avec mes camarades, en me régalant de tout les mets qui étaient apparu subitement et en écoutant le directeur faire son discours. Dumbledor semblait très vieux, mais il dégageait une grande solidité et pour une fois je me montrais un peu attentif. Bon d'accord... je ratais quelques paroles et peu être volontairement certain points du règlement. Quoi?! Un tournoi? Vous avez entendu ça? Bien sûr que je vais y mettre mon nom parce que les défis, moi j’adore ça!

Je savais donc quoi faire dès le lendemain et en rejoignant les dortoirs, pour la première, j'étais ravis d'aller à l'école. Je ne serais peu être pas le plus patient et travailleur des Pouflsouffle, mais je partageais la tolérance et la sincérité de cette belle maison. Et puis rien ne m’empêchera de partir à l'aventure mais.... chuttt! N'allez pas le raconter au concierge grincheux.

Mar 2 Mai - 18:07
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil


Entrée en deuxième Année

Je venais de poser le pied dans le parc de Poudlard, juste devant les grandes portes du gigantesque château : il était plus beau que jamais, et j'étais heureuse de le retrouver enfin, après des vacances qui m'avaient semblées interminables.

J'allais reprendre les cours, découvrir de nouvelles choses et en apprendre de fascinantes... J'avais hâte ! C'est pourquoi j'étais entrée dans la Grande Salle, décorée tout spécialement pour le banquet de la rentrée, d'un pas plein d'enthousiasme. De nombreux élèves, toutes années confondues, étaient déjà installés à la table de leur Maison, et j'avais rejoint celle des Serdaigle.

Attablée, j'avais attendu l'arrivée des petits nouveaux et assisté à la cérémonie de répartition annuelle, me remémorant par la même occasion ma propre répartition. C'était seulement un an auparavant, et pourtant j'avais l'impression d'avoir vécu mille et unes aventures passionnantes entre les murs de ce château et sur la pelouse de son parc merveilleux.

Cette année encore, la bibliothèque m'hébergerait souvent, et je prendrai des notes à n'en plus finir durant tous mes cours. J'étais plus que prête à débuter une nouvelle année d'études...

Le directeur à la longue barbe blanche et aux lunettes en demi-lune s'était levé et avait prononcé quelques mots étranges, avant que les plats se remplissent, devant chacun de nous. J'avais grignoté un peu de tout et, une fois repue, avait encore écouté le discours de Dumbledore. Je m'étais étonnée de son avertissement concernant le couloir du troisième étage, en me demandant ce qui pourrait causer une abominable fin à tout élève qui s'en approcherait, mais l'avais bien vite oublié à l'annonce de l'ouverture d'un tout nouveau Tournoi, qui verrait s'affronter les élèves des Maisons de Poudlard. J'avais déjà hâte de m'inscrire pour la deuxième tâche !

Le directeur termina son discours en nous invitant tous à rejoindre nos dortoirs respectifs pour profiter d'une bonne nuit de sommeil avant la reprise des cours, et je ne me fis pas prier pour rejoindre la file des Serdaigle, derrière nos deux préfets, qui nous conduisirent jusqu'à la tour qui nous était assignée. Je m'étais rapidement effondrée sur mon lit à baldaquin et avais instantanément plongé dans les bras de Morphée, rêvant déjà à toutes les nouveautés que j'apprendrai cette année...

Mar 2 Mai - 23:49
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Voir le profil

Rentrée 1991 - 1992
Pour Chourave, cette année ne présentait pas une rentrée scolaire comme les autres. Oh, non pas qu'il y ai eu des gros changements dans le corps professoral (rien n'avait changé par rapport à d'habitude, d'ailleurs. Deux trois changements tout au plus... Le professeur de DCFM, comme à l'accoutumée).

Cette année, c'était la rentrée scolaire du jeune Potter, qui avait vaincu Vous Savez Qui quelques années plutôt. C'était d'ailleurs plus ou moins le lot de tous les autres enseignants. Tout le monde avait un peu l'impression de cette rentrée extraordinaire, même si peu d'entre eux le disaient.

Elle était arrivée à Poudlard quelques jours auparavant, histoire d'arranger et d'organiser la serre du mieux qu'elle pouvait avant l'arrivée des élèves. Elle avait même eu le temps de planter quelques graines, histoire de prévoir au mieux l'utilisation des pousses.

La jeune femme replète avait endosser les même habits que d'habitude : Son vieux chapeau, sa cape couleur taupe, et le reste de ces vêtements assortis. Aucun des autres professeur n'avait fait quelque chose de particulier pour l’évènement, et quoi qu'il en était, l'ancienne Poufsouffle n'en voyait pas l'utilité.

Dans la salle, un joyeux brouhaha c'était élevé en attendant l'arrivée des première années. Pomona eu le temps de papoter un peu avec Flitwick avant que les portes de la grande salle s'ouvre, laissant apparaître Minerva suivie d'une ribambelle de jeunes enfants de 11 ans.

Le choixpeau entama sa chanson, qui ne laissa pas indiférente Pomona. Elle aimait à chaque fois la manière dont il traitait la noble maison des jaune et noir. Parfois, c'était juste quelques phrases, parfois un vers entier. Mais il savait trouver les mots justes.

Lorsque la répartition commença, Pomona applaudissait joyeusement tous les élèves un par un (même si, soyons honnête, ses applaudissements se firent un peu plus prononcés pour chaque élève qui se faisait répartir chez les Poufsouffles). La vielle femme était très fière de l'école dans laquelle elle enseignait. Et de voir les enfants aussi heureux d'y être intégrés lui mettait du baume au coeur.

Quand vint le tour du jeune Potter, son coeur se serra. Elle espérait sincèrement que le choixpeau prendrait la bonne décision. Pourquoi est ce que celà prenait tant de temps ? N'était -il pas digne des rouge et or, comme James et Lily avant lui ?

Quand le verdict fut donné, Pomona lâcha un petit soupir soulagé, avant d'applaudir bien fort. Et bien, quelle rentrée forte en émotions.

Elle lança un regard bienveillant à la table de ses petits protégés, se servant une tranche de rôti. Elle était certaine d'avoir fait le bon choix concernant le jeune Gabriel. Il s'épanouirait pleinement en tant que préfet, c'était certain.
Codage par Libella sur Graphiorum

Mer 3 Mai - 23:42
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Voir le profil


Revenir en haut Aller en bas
 

Banquet du 1er Septembre 1991

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» 30 septembre 1991 et le visage d'un putschiste
» Le discours du 27 septembre 1991, un discours historique
» l'autre discours du 27 septembre 1991
» (septembre 1991) le grand départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP1991 :: Hogwarts Castle :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-